Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Raid sur Harnen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Raid sur Harnen   Dim 24 Jan - 13:00

Le voyage fut rapide et dès leur arrivée dans le delta du fleuve Harnen, les navires de la flotte du Gondor déployèrent haut les couleurs et l’emblème du Gondor. L’un après l’autre, ils s’engagèrent dans le fleuve qui portait le même nom que la cité en ruines qu’ils attaquaient et voulaient reprendre des mains des barbares du Sud. Les savoir dans cette cité donnait des hauts-le-cœur au Général Derehil de Pelargir. Lui, le Prince-héritier Elphir de Dol Amroth ainsi que le Général Oscarn de Dol Amroth avaient tout prévu, dès le franchissement du port de Pelargir. Ils en avaient longuement discuté et, comme ils ne pouvaient encore estimer à combien d’hommes s’élevait la défense sur place, ils se mirent d’accord sur la stratégie à adopter. Derehil espérait vraiment que cela allait marcher car si la défense comportait plus d’hommes qu’eux en amenait, ils pourraient aller droit à la catastrophe… Chose tout bonnement inenvisageable pour les trois hommes, ainsi que pour le Surintendant qui ne souffrait aucune défaite.

Lorsqu’ils furent en vue des ruines d’Harnen, tous les capitaines des navires donnèrent l’ordre de sonner du cor plusieurs fois. Au diable la tactique d’approche par surprise ; de toute façon, tous ses bâtiments arborrant le pavillon du Gondor attireraient à coup sûr l’attention de leurs ennemis. Un par un, les 3 Galions entrèrent dans le port encore en ruines de la cité. Lorsqu’ils recevront l’ordre de faire feu, ils mettront en marche leurs armes de siège d’ores et déjà incluses sur leur pont. C’est pour cela qu’ils resteraient en mouvement constant dans le port. Sur les 3 Galions se trouvaient aussi 30 Flèches de Belfalas. L’ordre leur fut donné d’envoyer des volées de flèches lorsque les Galions passeraient suffisamment près des quais du port pour leur permettre de tirer et d’espérer pouvoir toucher autre chose que de la pierre ou voir leurs flèches tombées bêtement à l’eau… De grands tonneaux remplis de flèches étaient à leur disposition sur les ponts des Galions. Les moussaillons s’occupèrent d’armer les 4 scorpions et 2 balistes présents sur chaque navire puis ceux présents sur le bâtiment commandé par Derehil se retournèrent vers lui et attendirent ses ordres. Ce dernier regardait encore en direction du fleuve, l’arrivée prochaine du reste de la flotte…




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Thalion II
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2015
▌VOTRE AGE : 64
▌MESSAGES : 482
▌ROYAUME : Dol Amroth
▌VOTRE RANG : Prince de Dol Amroth
▌COMPETENCES : J'peux pas en dire plus.
▌CITATION : "C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme..."

Feuille de route
Argent: 13 617 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Raid sur Harnen   Mer 27 Jan - 18:40

Elphir et Oscarn allaient commander l'assaut terrestre sur l'ancienne capitale du Harondor. Dans un premier temps, ils allaient débarquer sur la berge, juste au nord des murs de la ville, loin des premiers affrontements qui seront provoqués par les 3 galions partis en reconnaissance. La flotte avait pour consigne de débarquer les troupes avec le matériel nécessaire à la prise de la cité puis ils iraient rejoindre les galions au port. Les chevaliers de Dol-Amroth ne prendraient pas leurs montures avec eux, leurs lourdes armures et la situation de la cité ne les rendaient pas assez mobile pour opérer efficacement de cette façon. Mais même au sol, ils restaient des fines lames, mortels et inébranlables. Une fois débarqué, les armées marchèrent en rang vers la cité, les hommes d'armes formant une ligne de protection au cas où l'ennemi chargerait. Les armes de sièges étaient trainés lentement par leurs ingénieurs, ils étaient prêt à faire feu très rapidement s'il le fallait. Une fois qu'ils s'approchèrent à près de 200m de la cité, Oscarn ordonna de faire halte. Les mangonneaux furent chargés et Elphir ordonna de faire feu sur la cité, peu importe la direction, il s'agissait seulement de tirer par dessus les murs et de faire le maximum de dégâts sans entrer dans la cité. Les soldats eux étaient tous en place pour accueillir d'éventuels assaillants. Comme lors de la marche, les piquiers étaient en première ligne, derrière eux, les chevaliers de Dol-Amroth, prêt à échanger leur place avec les hommes d'armes si un contact avec des fantassins venait à se produire. Parmi eux se trouvaient également des gardes de la citadelle, le glaive dans le fourreau et la lance à la main, prêt à prendre la place des piquiers qui succomberaient. Les rôdeurs et les flèches de Belfalas étaient en place derrière pour noyer le terrain de leurs flèches, les gardiens du Sud ne laisseraient passer personne pour arrêter ce déluge ainsi que protéger les mangonneaux et les scorpions faisant leur oeuvre de mort et de destruction.

Peut-être qu'avec un peu de chances, les premiers tirs des catapultes feraient de bon dégâts à l'intérieur de la cité, mais nul doute que sous un feu répété, les gondoriens étaient assurés d'obtenir des résultats.

[Elphir, Fils aîné d'Imrahil] « Je serai victorieux sous ses murs ou perdant, à Dol Amroth, gisant sur mon bouclier. »  

Nul doute que les hommes du Pays de Pierre étaient bien décidés à reprendre leur bien.


« Mais au-delà, dans le grand fief de Belfalas, résidait le Prince Imrahil en son château de Dol Amroth au bord de la mer, il était de haute lignée, et les siens aussi, hommes fiers et de grande taille, aux yeux gris de mer. »


Les vrais Sunbros regarderont:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sathemptis Ier
Grand Empereur du Sud ¤ Roi Doré du Haradwaith ¤ Seigneur des Taÿrs

Grand Empereur du Sud ¤ Roi Doré du Haradwaith ¤ Seigneur des Taÿrs
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 03/02/2013
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 240
▌ROYAUME : Royaume du Harad
▌COMPETENCES : Oui

Feuille de route
Argent: 800 Po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Raid sur Harnen   Ven 29 Jan - 20:49

Un bruit sourd retentit au loin, alors qu'Eldanar quittait son palais pour se rendre aux portes. Il n'y prêta pas attention : les patrouilles du Poros devaient revenir aujourd’hui et rendre compte de l’avancée des constructions sur le fleuve, et surtout des dernières activités du Gondor. Il avait en effet appris que ces chiens s’étaient précipités en Lebennin pour ériger un nouvel avant-poste, alors même que les bases de Kustös Flumhini venaient d’être posées. Toute l’attention d’Eldanar était donc retenue sur l’assaut du Gondor qui ne manquerait pas de survenir sur les gués. Les patrouilles avaient doublées, et les dispositifs de défenses érigés dans la précipitation dans le fort, afin de garantir une défense minimale sur les gués.
On sonna les cors une nouvelle fois. Les mêmes cors qui retentissent en Gondor. Eldanar s’arrêta net. Un garde fonçait vers lui, la main sur le pommeau de son épée.


« - Général ! Général, des navires. Des navires aux couleurs de Dol-Amroth ! Une vingtaine de bâtiments au moins, qui filent droit vers le port ! Le Gondor nous attaque ! »

Le second général du Harad était stupéfait. Il s’était tellement préparé à l’éventualité d’un assaut sur le Poros qu’il en avait totalement oublié la vulnérabilité de sa cité mère. Une vingtaine de navires. Combien d’hommes transportaient-ils ? Les cors retentirent une nouvelle fois, avant de se taire définitivement. Un mouvement de panique commençait à s’emparer des habitants : on entendait déjà les premiers cris d’affolement. Localisé sur le port, il ne tarderait pas à s’étendre à toute la cité, encore en pleins travaux.

« - Fait donc sonner l’alarme et rassembler les hommes. Que tous les travailleurs quittent la cité au plus vite. Qu’ils évacuent le port et se réfugie au plus loin de la côte : qu’ils se mettent à l’abri et abandonnent leurs activités. »

Le messager obéit et disparut. Eldanar lui se précipita vers le semblant de muraille qui séparait autrefois la haute-cour du port et du reste de la ville. Au pied de la grande tour qui dominerait bientôt le port, il retrouva Amjad et quelques-uns de ses hommes. Ils avaient d’ici une vue plongeante sur tout le port, et sur la mer.

« - Ils seront ici d’un instant à l’autre, mon général. J’ai fait rassembler la garde, mais j’ignore où se trouvent Bakir et Faïd. »


Comme en réponse à ces paroles, Faïd se présenta en courant à la petite assemblée.


« - Général. J’ai fait sonner l’alarme, la plupart des civils ont quittés les quais, mais j’ai fait rassembler tous nos hommes, ils ne pourront pas les accompagner. Quels sont les ordres ? »


Eldanar observa la flotte ennemie : elle se scindait en deux. Trois gigantesques navires continuaient leur course vers le port, tandis que le reste - des bâtiments plus légers, mais bien plus nombreux - semblait se séparer pour se diriger vers la côte au Nord des murs.


« -  Ils se séparent pour submerger la ville. La muraille Nord est ouverte en de nombreux endroits. Si nous ne nous opposons pas à leur débarquement, ils entreront dans la cité sans aucun mal. Les trois vaisseaux qui assaillent le port seront facilement repoussés. Amjad, rassemble nos archers, et dispersent les sur les murailles qui entourent le port, et dans les tours qui tiennent encore debout. Prend également quelques centaines de pillards, et fait les installer deux scorpions à distance respectable des quais. Qu’ils construisent des barricades de fortune, qu’ils utilisent les échafaudages s’il le faut, afin de protéger nos engins de siège. Fait ensuite en sorte que les fantassins se dispersent dans les ruines alentours : ils ne devront pas être visibles depuis les navires. Ils n’attaqueront qu’en cas de débarquement de troupes. J’enverrais quelques Incarnations Païennes les rejoindre. »

Le premier lieutenant quitta la tour, et Eldanar s’adressa au seul qui restait.

« -   Va chercher tous les esclaves et fait les s’armer rapidement : nous aurons besoin de tous ceux capables de s’opposer aux armées du Gondor. Dirige les vers la muraille Nord, avec une centaine de pillards et une centaine d’Incarnations Païennes. Va ensuite aux écuries militaires, fait sceller les chevaux et rassemble les cavaliers. Une fois assez nombreux, rendez-vous aux portes, et préparez-vous à la guerre.  Ils ne prendront pas cette ville ! »

Aussitôt, les deux militaires prirent deux directions différentes. Faïd était parti pour les écuries, tandis qu’Eldanar se dirigeait vers la muraille Nord, non sans avoir rallié au préalable les Incarnations Païennes chargées de garder le Palais. Sur les murs, ils furent rejoints par de nombreux esclaves en haillons, entourés à chaque fois de quelques soldats haradrims, qui les contraignaient à rester en formation. Eldanar observa la côté, et constata que la quinzaine de navires se débarrassait de ses occupants pour les débarquer sur la plage. Les allers-retours prendraient encore quelques dizaines de minutes, ce qui laissaient le temps aux armées suderonnes de se préparer, mais pas plus. Il fallait faire vite. Il rassembla les plus compétents des esclaves rassemblés, et leur ordonna d’organiser la construction des armes de siège : il fit placer deux balistes et quatre scorpions sur les murailles, à l’abri derrière les quelques créneaux encore entiers. Les machines seraient prêtes à faire feu dès que l’ennemi s’approchait trop.
Les Ghulams furent également répartis équitablement entre plusieurs brèches dans la muraille, prêts à sortir au son du cor haradrim. Chaque groupe étant accompagné de plusieurs incarnations païennes et d’une vingtaine de pillards afin de dissuader les déserteurs. Ils avaient reçus pour ordre de charger dès que le cor retentirait, ou lorsque l’ennemi s’approcherait trop des murs.

Lorsqu’Eldanar remonta sur le mur une dernière fois, il put constater que le débarquement était terminé. Plusieurs centaines d’hommes en formation serrée s’approchait en poussant des machines de guerre. Il était temps.


___________


Au port, tous les archers avaient été dispersés dans tous les points légèrement en hauteur à proximité du port. Les scorpions étaient prêts, et les fantassins également, positionnés tout autour des quais, derrière la moindre parcelle de mur en ruine, prêt à sauter sur les éventuels soldats gondoriens, mais à l’abri de la vue et des tirs ennemis. Sur la plus haute tour, surplombant le port depuis la Haute-Cour, Amjad s’était entouré de la moitié des Flèches Noires, les plus précis et les plus meurtriers des archers Haradrim, répartis sur deux étages. Cachés derrière les monceaux de pierre, il observait l’entrée des trois navires du Gondor.
Il attendit que l’ennemi fasse le premier mouvement. Manœuvrant comme ils le pouvaient dans le port de la cité, les trois vaisseaux passaient à tour de rôle à proximité des quais pour lâcher quelques vaines volées de flèches. Lorsqu’il considéra l’ennemie suffisamment engagé, il hurla à plein poumons l’ordre de faire feu. Aussitôt, on entendit tout autour du port les archers suderons prendre position. On banda un millier de cordes, puis, après quelques secondes de visée, mille traits fusèrent vers les occupants des navires ennemis. Une fois la première salve lâchée, les guerriers haradrims ne s’arrêtèrent plus : leur position dévoilée, il fallait désorienter l’ennemi le plus possible, et se débarrasser d’un maximum de soldats.  


___________


Eldanar retourna vers la porte principale de la ville, où s’étaient rassemblés tous les chevaucheurs haradrims. Il y retrouva sa monture, et Faïd. Lorsqu’ils passèrent les portes de la cité, Eldanar sonna le cor dissonant des guerriers suderons, et accéléra. Très vite, les quelques six cents cavaliers passèrent la porte de Harnen pour longer la muraille.

Précipitant la charge, ils parvinrent bientôt en vue du rassemblement ennemi. Aux prises avec les esclaves ayant survécu à l’assaut, les soldats du Gondor ne purent constater que trop tard que leurs flans étaient assaillis. Trois corps se séparèrent : le premier, constitués essentiellement des cavaliers haradrims, continua tout droit afin de charger l'ennemi sur son flanc gauche. Cent cinquante chevaucheurs du Serpent-Rouge formèrent cependant une seconde colonne qui se décala légèrement afin de prendre l'ennemi à revers et charger dans son dos. Enfin, environ cent cinquante autres chevaucheurs du Serpent Rouge ralentirent et restèrent en retrait, hors de portée des archers ennemis : ils étaient prêt à mener une seconde charge une fois la première ralentie. Eldanar leva sa lourde épée vers le ciel en talonnant son destrier une dernière fois.


Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Raid sur Harnen   Lun 1 Fév - 12:47

« ça y est ; les voilà ! », se dit Derehil en apercevant les premières proues des navires incendiaires qui se dirigeaient vers le port.

HISSEZ LA VOIIILE !!! DONNEZ LE SIGNAAAAL !!, hurla-t-il pour se faire entendre de ses hommes.

Pendant qu’un des marins hissait avec rapidité le pavillon jaune juste en-dessous du pavillon à l’Arbre Blanc, emblème du Gondor, un autre sonna trois courtes fois du cor. Le signal était donné. Le Galion de Derehil quitta le port et se mit en retrait sur les côtes du fleuve d’Harnen, à une distance suffisante pour permettre encore le contrôle de l’attaque et pour pouvoir se faire entendre au son du cor en cas de retraite nécessaire. Mais cela, il en était persuadé, n’arriverait certainement pas. Les Haradrims n’ont aucuns bâtiments susceptibles d’enclencher une contre-attaque navale. Tout ce qu’ils ont, ce sont des Archers, beaucoup d’Archers, et Derehil localisa également deux scorpions. « Ils croient que nous allons accoster directement au port ». S’eut été pure folie récompensée alors en pertes inutiles, car vu la masse d’hommes présents sur les remparts et qui leur avait envoyé déjà quelques volées de flèches, nul doute qu’il en restait encore largement assez pour mener la contre-attaque terrestre contre les troupes dirigées par le Prince-Héritier de Dol Amroth. « J’espère qu’ils s’en sortiront », se dit-il encore, avant de se reconcentrer sur les manœuvres navales en cours.

Comme il avait été convenu secrètement entre le Général Derehil et Elphir et Oscarn, les navires incendiaires investirent en totalité le port, aux côtés des deux galions. Le port en ruine restait suffisamment large pour accueillir une douzaine de bâtiments et leur permettre de manœuvre suffisamment facilement. Les douze navires formèrent un grand cercle dans le port, du diamètre qui allant des quais les plus au Nord aux quais les plus au Sud en passant par le point le plus central du port. Tour à tour, dès que chaque navire passerait à proximité des quais et des ruines de la ville en général, ils feraient feu, laissant à ceux qui seront à ce moment-là le plus éloignés de leur zone de tir, de recharger les armes de siège et de repréparer les munitions. Les 2 galions, équipés de 4 scorpions et de 2 balistes, tireraient de simples boulets, mais la totalité des 10 navires incendiaires étaient bardés de 4 mangonneaux et 4 autres balistes qui tous tireraient des boulets et projectiles enflammés. Ainsi, la totalité du port et des quais, tout comme tous ceux qui se trouvaient dans la zone visée, seraient constamment sous un déluge de boulets et autres projectiles, enflammés ou non. Derehil se réjouissait de voir ces hérétiques et usurpateurs brûler pour l’affront qu’ils causaient à la cité par leur simple présence. Il estimait aussi que sous de tels tirs à répétition, les grandes volées de flèches qui s’étaient abattues sur eux avant l’arrivée du reste de la flotte, devraient soit cesser soit être fortement ralenties et gênées par tant de tirs. Les 30 Flèches de Belfalas présentes sur chacun des deux Galions encore dans le port, en profiteraient pour tirer avec plus de précision, sitôt qu’un Archer ennemi serait dans leur champ de vision.

Les 2 croiseurs se répartirent sur les deux extrémités du port, au Nord et au Sud, extrémités qui, selon la carte dont disposaient les Seigneurs du Gondor participant à l’assaut, s’avançaient bien à l’avant du port pour former comme un grand croissant de lune. Derehil ne sachant pas si des ennemis y étaient postés, les 2 croiseurs, tous deux équipés de 2 balistes et 2 scorpions, s’y étaient mis en position de tirs, armes de siège prêtes à faire feu à la moindre flèche en provenance de cette zone-là. Ils étaient donc là qu’en position défensive, tout comme les 5 navires d’extinction, qui étaient restés en-dehors du port, le long de la côte.

La formation en cercle étant prête dans le port, Derehil hurla à nouveau :

PAVILLON NOIR !!! DONNEZ LE SIGNAAAAL !!!


Alors le pavillon jaune céda la place au pavillon noir et à nouveau trois sonneries de cor, plus longues que les précédentes, furent entendues de tous. Le signal était donné ; le bombardement commença.




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raid sur Harnen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raid sur Harnen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tous les boss du raid 160+
» RAID - Helegrod - 20/09 - 20 h 15 (MMOfiesta)
» Raid Reset Card
» [RAID] Vendredi 5 juin - Une Soupe de Tortue Bis repetita
» Un Scenario Saga: Le Raid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: Harondor :: Harnen-
Sauter vers: