Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 [Flashback] Petite anicroche pour la Moria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ragnuk
Éclaireur Gobelin
Éclaireur Gobelin
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 26/12/2015
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 29
▌VOTRE RANG : Rêveur déconnecté

Feuille de route
Argent: 1600 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: [Flashback] Petite anicroche pour la Moria   Lun 18 Jan - 12:05

Hier, nous sommes partis Ilarin, Linir et moi, en ronde de surveillance aux alentours de la Moria, et ce que nous avions vu, comment dire, n’était pas encourageant pour nous… En effet, l’équivalent d’une compagnie de Nains arrivait, encore une fois, pour nous contester le droit d’habitation de leur ancienne Mine. Nous étions alors rentré ventre à terre, prévenir le ‘pitaine qu’ils arrivaient…

Résultat, nous sommes aujourd’hui envoyés, avec deux autres groupes d’éclaireurs, faire la reconnaissance du terrain et, surtout, espionner leurs faits et gestes. De plus, nous nous trouverons dans l’incapacité de nous déplacer discrètement lorsqu’ils vont monter le camp pour la nuit, alors il nous faudra attendre le jour avec cette saleté de soleil pour bouger. Depuis ce matin, ils ont parcouru une bonne distance et ils montent déjà le camp. En entendant le bruit qu’ils font, j’envoie l’un des loups, sans son cavalier, effectuer notre rapport au chef des gardes, qui lui rendra son propre rapport au ‘pitaine.
Je choisis le plus discret, qui n’est pas le plus rapide pour autant. Mon choix s’arrête dès lors sur Kilf, le loup de Linir. Il disparaît dans la pénombre alors que nous désignons des horaires de garde afin de surveiller leurs mouvements même de nuit. Malheureusement pour nous, ils n’ont apparemment pas prévu de bouger, ni de faire quoi que ce soit cette nuit. En début de journée, Kilf est revenu et nous avons pu les suivre à nouveau. Ce manège s’est répété ainsi pendant deux jours, alors qu’ils contournaient l’entrée par laquelle ils entrent habituellement et tentaient d’utiliser les anciennes voies servant à s’échapper et à approvisionner la cité en cas de siège.

Nous avons ensuite reçu l’ordre de rentrer afin de participer à la défense. Pour l’instant seul notre ‘pitaine était présent pour assumer ceci, il avait envoyé des messagers demander aux autres compagnies de se ramener au plus vite, d’après ce qu’on a vu. Ensuite, nos chefs des gardes ont chacun pris leurs effectifs en main, et le mien a eu pour mission de s’occuper de disperser leurs troupes en effectuant des raids éclairs à dos de loup, pour libérer les troupes à l’avant du gros du choc.

Nous avons donc suivi les ordres. C’est la première fois en dehors des entraînements que je me retrouve dans un tel groupe d’action. Nous nous sommes rassemblés, entassés, dans une anfractuosité de la roche suffisamment grande pour nous dissimuler tous, puis nous avons attendu le signal d’action.
Revenir en haut Aller en bas
Ragnuk
Éclaireur Gobelin
Éclaireur Gobelin
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 26/12/2015
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 29
▌VOTRE RANG : Rêveur déconnecté

Feuille de route
Argent: 1600 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Flashback] Petite anicroche pour la Moria   Mar 19 Jan - 22:02

Le moment est presque arrivé, nous voyons les troupes naines se mettre en ordre de combat, lentement, avant de s’avancer d’un pas résolu vers notre première ligne de défense, qui reste hors de mon champ de vision. Toujours est-il que quelques instants plus tard monte la clameur du combat m’indiquant que les fortifications mises en places par le ‘pitaine n’ont pas fait long feu.

Soudain, une grande tape juste en dessous du casque me fait reprendre mes esprits. Le signal est arrivé, et la charge avait commencé. Sur mon loup, je me prépare à entrer en contact avec la cible nous ayant été désigné par le chef. Quelques instants avant l’impact, je baisse ma lance pour essayer de viser l’un des nains sur ma trajectoire. Il n’a pas le temps d’esquiver, et après avoir traversé le groupe que nous avons attaqué, je me rends compte que la première charge à mis un désordre impossible dans cette unité adversaire. Nous lançons alors une seconde charge,

Cette fois, malheureusement pour nous, ils nous ont vu venir, et le nain que j’ai visé m’a esquivé, sans même être effleuré par ma lance. Une fois leur unité de nouveau traversée, je e rends compte que nous n’avons effectués quasiment aucun dommage dans leurs rangs. Par contre, deux de chez nous sont désormais au sol, blessés. Il est désormais inutile de continuer de charger dans le tas, selon moi, vu qu’ils nous attendent désormais. Pourtant, le chef nous ordonne une troisième charge, que nous exécutons donc. Certains d’entre nous, des nouveaux, ont refusés et furent obligés de charger par leurs loups qui, eux, ont exécutés les ordres et ne les écoutaient plus. Lors de cette charge, je fus dépossédé de ma lance, mais réussis à rester en selle, ce qui n’est pas le cas d’une partie des gobelins proches de moi. Entre ceux qui sont tombés suite à leurs propres coups, et ceux tombés sous les coups de l’adversaire, il m’était impossible de compter combien restaient en selle, combien étaient debout… Mais…. J’ai repéré un gobelin étendu, qui ne bougeais plus… Dès lors, j’ai proposé à Ilkwor, mon loup, de faire passer le mot aux autres loups portant des archers de me suivre, et de continuer à assaillir les nains, mais de flèches cette fois. Puisqu’il me connait, il a accepté mon idée, sans me considérer comme un lâche, et a fait passer le message.

Le chef a alors annoncé une quatrième charge. Certains gobelins ont voulu fuir, mais se sont fait…. Manger… Par leurs propres loups. Parmi les autres, les archers ayant reçu le message refusèrent et se mirent à me suivre alors que je contournais avec Ilkwor le groupe nain en les canardant de flèches. Ceux n’ayant pas d’arc n’ont alors eu d’autre choix que de charger malgré nos flèches. Dès lors, la mêlée devint confuse, nous autres archers ne distinguions plus l’ami de l’ennemi. Cette façon de faire ne dura pas éternellement, en effet, une fois que les archers n’avaient plus de flèches, ils se sont vus contraints de rejoindre la foire d’empoigne. Je fus rapidement de ceux-là, étant le premier à m’être mis à tirer.

J’ai rejoint le gros du combat en sortant ma dague, et en priant pour survivre au combat. Mon loup, lui, ne se faisant pas prier pour déchiqueter tout nain lui passant à portée de croc. Il est tellement déchaîné qu’il me fait tomber sans s’en apercevoir, puis s’éloigne sans prêter attention au vide qu’il a désormais sur le dos. Dès à présent, ma priorité première est ma survie, et, en grand gobelin que je suis, je compte la perpétuer en rampant et fuyant autant que possible. C’est alors que je vois mon chef, à pieds et dos à dos avec son loup, qui ferraille avec un nain tandis que son loup en retient quelques autres. J’arrive en rampant derrière le nain et, sournoisement, lui enfonce ma dague dans un défaut de cuirasse. Même si ce coup n’est pas porté avec suffisamment de puissance pour le tuer, cela le déconcentre néanmoins assez pour qu’il se fasse trancher la tête par mon chef. Je reste alors à ses côtés, faisant le mort pendant un moment avant de recommencer à poignarder son adversaire du moment.

Petit à petit, vu que nos archers continuent d’arriver, relativement frais et dispos comparés aux troupes naines et gobelines déjà présentes dans le corps à corps, nous commençons à récupérer l’avantage du nombre, puis à prendre un avantage psychologique, sur les nains. Ils finissent finalement par effectuer une retraite rapide (du moins, le groupement que nous venons d’attaquer), voire carrément une débâcle, qui nous permet de vérifier nos effectifs restants. J’y retrouve d’ailleurs ma lance, encore intacte.

Une fois la bataille terminée, le chef vient me voir, avec une expression mi-figue mi-raisin. Il m’annonce que, pour avoir désobéi à ses ordres, et incité d’autres à désobéir, je dois être réprimandé.  Ensuite, il se met à sourire…. En m’annonçant qu’il ne peut pas réprimander son égal… Je mets un moment avent de comprendre… Je… Je suis désormais chef des gardes ! Je n’en reviens pas !
Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] Petite anicroche pour la Moria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petite pause pour boire
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» Petite promenade pour se détendre (libre)
» Une petite signature pour un vieux Sylphide ?
» Petite aide pour trouver l'inspiration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: La Moria-
Sauter vers: