Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 [Flash-Back] Faire un choix.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kannako

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 24/04/2012
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 38
▌VOTRE RANG : Grade 1
▌CITATION : “Les mots ne bâtissent pas de murs.”

Feuille de route
Argent: 2.450 po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: [Flash-Back] Faire un choix.   Lun 11 Jan - 12:48

Kannako accompagnait cette petite troupe de mercenaires depuis deux jours. Des guerriers proposant leurs services d’escorte aux marchands et aux nobles qui ne sont pas assez fortunés pour détenir une milice privée.
Il avait pour fonction de les accompagner en terre du Gondor afin de les aider à installer un avant-poste permanent. Le chef de groupe un dénommé Eodras et sa femme Gamehild avait le projet ambitieux de créer une route commerciale sure. Des petites écuries seraient construites tout du long ainsi que deux auberges. Kannako avait était employer afin de choisir les meilleurs emplacements et de dessiner les plans des bâtiments.
Le couple était d’une rare bienveillance. La femme était très belle avec sa chevelure dorée. Les deux faisaient une paire en réelle symbiose.
Trois chariots les suivaient dans la traversée ainsi que quatre mules. Ils avançaient à un rythme plutôt lent ce qui permettait à Kannako de pouvoir marcher quelque temps à l’arrière du convoi. Il était justement en train de marcher quand il aperçut un nuage de poussière arrivant dans leur dos. Un des mercenaires au crâne chauve l’avait aussi remarqué. L’homme alla jusqu’à la tête afin de prévenir Eodras.
Le convoi fit une pause et rapidement des ordres furent donnés dans tous les sens. Il était évident qu’il s’attendait á une attaque.  Le nuage se rapprochait traversant les grandes prairies. Les chariots avaient été mis en deux colonnes et cinq hommes avaient pris  position au centre. Ils étaient équipés d’arc et attendaient patiemment l’arrivée des cavaliers.  
Une vingtaine apparurent finalement. Armés de lance et de bouclier, celui qui semblait être le leader s’avança et Eodras alla à sa rencontre. Les deux hommes discutaient depuis plusieurs minutes et la conversation semblait s’envenimer. Le volume de la conversation augmentait et chacun faisaient de plus en plus de gestes en direction de l’autre.
Finalement le chef du convoi tourna le dos au cavalier et commença à revenir vers ses hommes. Dans un bruit sourd, une lance lui transperça le dos et ressortit par le poumon gauche. En quelques secondes les flèches commencèrent à fuser. Gamehild hurlait son désespoir en courant vers le corps de son mari. Une voix rauque retentie au milieu de la panique.

« Vous ne serez jamais libre de circuler ici. Les cavaliers de l’ordre du crin gris  reviendront très bientôt pour en finir avec vous. »

Il fit faire demi-tours à son cheval et les autres le suivirent. Un des derniers cavaliers tomba au sol après avoir reçu un tir dans le cou.
Les voyageurs étaient tous abasourdit ou prostrés. Le second d’Eodras réussit tant bien que mal à réunir tout le monde.

« Eodras n’est plus. Théogge la tué et ne nous laissera pas finir le projet. La seul option qu’ils nous restent et d’abandonner les chariots et de forcer le pas. Si nous arrivons assez vite à un village les gardes nous protègeront de la persécution. Abbandonné l’inutile et n’emportez que les provisions. Nous partons immédiatement »

Il examina les regards de ses compagnons. Ils étaient tous silencieux. La plupart avaient la tête baissée excepté Gamehild. Elle s’avança au centre du groupe.

« Fuir n’est pas notre seule option. Nous pouvons nous battre et venger la mort de mon époux. Il a aidé chacun d’entre vous quand vous en aviez besoin. Son projet n’est pas mort avec lui si nous continuons sa volonté. »
De gros l’armes coulaient le long de ses joues rougies par le choc. Elle ne cessait de tourner la tête cherchant un visage réceptif à ses paroles.

Kannako s’interrogea sur l’intervention qu’il voulait faire puis finalement se décida.

« Je ne vous connais pas et n’ai pas la prétention de vous dire quoi faire mais le matériel dans les chariots serait suffisant pour édifier des fortifications solides qui nous donneraient l’avantage sur une cavalerie. »
Il désigna du doigt un groupe de rochers un peu plus loin.

« On peut utiliser ça afin de nous assurer d’une protection dans le dos et en utilisant quelques stratagèmes les faire tomber dans un piège. Maintenant c’est à vous de choisir. » Finissant sa phrase il s’éloigna du groupe.
Un brouhaha s’entendait puis diminua. Le second s’approcha de Kannako.

« Tu es sur de ce que tu nous as dit ? Si on te fait confiance de nombreuses vie seront en jeu. »

« Pour que cela fonctionne il faut que tout le monde travaille et suivant mes indications afin de pouvoir finir à temps. Mais oui ça peut fonctionner. »


«  Très bien commençons alors, je suis Folcred »

Quand l’ordre du crin gris réapparut, les plans étaient en place. Les hommes du convoi feintaient la fuite en direction des rochers suivis par les cavaliers. En arrivant au point de rassemblement les pieux furent levés et en surplomb les archès commençaient à faire feu. Rejoins par le reste des hommes qui jetaient des pierres sur leur assaillant, le désordre commençait à régner chez l’ennemie. Ils cherchaient comment entrer. La moitié des hommes étaient morts quand Théogge ordonna le pied à terre. Les hommes se rassemblaient afin de former un mur de bouclier et d’avancer en direction des pieux. Arrivé à quelques pas de la palissade le sol était plus meuble et des cris retentirent. Une petite tranchée avait été creusée et des pics d’une vingtaine de centimètres dissimulés dans le sol. Faisant volte-face, Folcred lança alors l’assaut final avec le reste des mercenaires.
Les corps furent enterrés sous les rochers et Kannako reçut son salaire mais le projet d’Eodras ne vit jamais le jour. Cependant une sépulture fut construite aux pieds du rocher et les voyageurs peuvent désormais voir des petites fleurs pourpres pousser chaque année.

53 lignes


“Les mots ne bâtissent pas de murs.”
Revenir en haut Aller en bas
 
[Flash-Back] Faire un choix.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: Anfalas-
Sauter vers: