Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Une épée de légende (quête d'artefact)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Une épée de légende (quête d'artefact)   Dim 10 Jan - 15:29

Un coursier passa les portes de Minas Tirith en trombes. En provenance de Cair Andros, il était porteur d’un message à l’attention du Seigneur Denethor, message qu’il ne devait transmettre qu’à lui seul et de vive voix. A la vue de son attitude pressée et de son regard qui exprimait l’état important de sa mission, il fut mené devant le Seigneur du Gondor, lequel occupait en ce moment même le trône d’Intendant et était tout à la gestion du Royaume, recevant aujourd’hui aussi bien les Seigneurs que les petites gens du Gondor qui venaient lui transmettre leurs requêtes ou plaintes. Denethor détestait devoir passer tant de temps à répondre à toutes ses demandes et à trouver constamment un compromis aux plaintes qui lui étaient présentées, mais là était aussi sa mission en tant qu’Intendant, devant assurer aussi bien la sécurité du Royaume que le bien-être de ses sujets.

C’est alors qu’entra dans la Grande Salle d’audience le messager de Cair Andros. Essuyant les murmures râleurs des gens qui attendaient d’être reçus par l’Intendant depuis des heures, il s’avança vers lui, s’agenouilla et le salua :

Salue à vous Seigneur Denethor ! J’apporte une nouvelle en provenance de Cair Andros.

Je t’écoute, dit Denethor d’un air las et peu intéressé, sachant pertinemment qu’il n’était pas là pour signaler une quelconque attaque du Mordor sur la petite cité de Cair Andros.

Mon Seigneur, commença le messager, vous avez demandé à être prévenu si nous l’avions retrouvé…

A ces mots, Denethor leva la tête et fixa le messager avec grand intérêt :

Vous l’avez ?

Nous n’en sommes pas sûrs, mais il y a de grandes chances pour que ce soit bien elle, mon Seigneur.

Denethor se leva. Depuis longtemps, il recherchait des indices sur la position de l’épée perdue d’Isildur. Il la voulait plus que tout autre chose et avait exigé de toutes les cités du Gondor et de tous ses habitants de le prévenir sur le champ s’ils pensaient l’avoir retrouvé. D’un geste il fit sortir l’assemblée en disant que la séance était terminée (au grand damn de ceux qui attendaient depuis longtemps) pour aujourd’hui et resta seul face au messager.

Parles, je t’écoute.




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Une épée de légende (quête d'artefact)   Ven 15 Jan - 13:00

-Oui Mon Seigneur. C'était il y a deux jours, quand nous avons entendu la rumeur d'un homme, un simple pêcheur, qui aurait retiré de l'eau une superbe épée, et l'aurait ramenée chez lui. Nous avons immédiatement pensé à votre requête, et sommes partis à la recherche de cet homme; que nous avons trouvé. Avec son témoignage, et les descriptions que nous en avions, nous savons que l'épée était belle et bien celle d'Isildur. Mais... Nous n'avons pas pu la récupérer.

Un silence accueillit cette déclaration. Le coursier déglutit et ajouta rapidement :

-Lorsque nous avons retrouvé le pêcheur, il était inconscient à son domicile, et l'épée n'était plus là. Nul doute qu'elle a été volée. Nous ignorons où se trouve le voleur, mais pour le moment, nul ne peut sortir de Cair Andros sans autorisation du Seigneur de Cair Andros, et à ma connaissance, j'étais le premier à quitter la ville depuis l'incident. Il - notre Seigneur - souhaite savoir si vous souhaitez que nous prenions des mesures particulières, ou si l'on attend en espérant que le voleur fasse une erreur.


Reprenant son calme, le messager resta les yeux baissés, attendant les ordres de l'Intendant du Gondor.


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Une épée de légende (quête d'artefact)   Mer 27 Jan - 13:22

Denethor s’était penché en avant et écoutait avec grande attention les explications du coursier. Voilà qui était bien ironique… Lui qui cherchait l’Epée d’Isildur depuis des mois, tellement de mois qu’il ne les comptait même plus, s’était fait prendre de court par un simple pêcheur, qui, par chance, parvint à mettre la main dessus ! Toutefois, le Surintendant ne comprenait pas une chose dans le compte-rendu du coursier de Cair Andros et plus il y pensait, plus il sentait le doute et la méfiance monter en lui :

Tu parles de son témoignage, coursier, mais tu dis ensuite « lorsque nous l’avons retrouvé »… Je comprends donc là que vous lui avez parlé avant de le retrouver inconscient chez lui. Vous saviez à quel point je recherche cette arme depuis longtemps. Un sujet loyal l’aurait accompagné jusque chez lui, aurait exigé l’Epée sur le champ et me l’aurait rapporté dans l’heure. Or vous qu’avez-vous fait ? Vous l’interrogez, vous le laissez partir puis vous décidez de le retrouver.

Denethor se leva avec lenteur de son trône d’Intendant et brandit un doigt interrogateur et suspicieux en direction du coursier :

J’en déduis par-là que vous avez VOLONTAIREMENT perdu du temps, vous et votre Seigneur de Cair Andros. Il me le paiera…

Il avait appuyé sur le mot "VOLONTAIREMENT" puis, baissant le bras, Denethor quémanda son messager, Hirgon. Celui-ci, jamais trop éloigné de son Seigneur, s’empressa de venir ployer le genou devant lui :

Oui, mon Seigneur ?

Raccompagnes notre coursier à Cair Andros et prends toutes les mesures nécessaires pour me rapporter ce que je désire vivement et qui aurait dû être mien depuis que ce misérable pêcheur l’a retrouvé…


Ce sera fait, mon Seigneur.

D’un geste de la main, Denethor les congédia tous. Les nouvelles rapportées par le coursier de Cair Andros l’avaient d’abord réjouit avant de le plonger dans un fort mécontentement. Il exigea qu’on le laisse seul toute la journée et que l’on ne revienne le déranger sous aucun prétexte, sauf si l’état d’urgence était déclaré (comprenez ici la guerre) ou qu’Hirgon était revenu avec l’Epée d’Isildur. Ce dernier entreprit de faire sceller son cheval puis se mit en route pour Cair Andros, accompagné du coursier.




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Une épée de légende (quête d'artefact)   Dim 31 Jan - 20:09

Ainsi les choses furent-elles faites. Hirgon accompagna un coursier de tout évidence tendu et stressé : c'était parfaitement compréhensible, après avoir fait face à l'ire de Denethor.
A leur arrivée à Cair Andros, les deux hommes se séparèrent : le coursier avait a priori terminé sa mission, et s'en retournait à ses quartiers. Hirgon, lui, fut mené au seigneur de Cair Andros, qui l'accueillit du mieux qu'il put. Le messager rapporta ainsi les paroles de son Seigneur et Maitre Denethor, et le déroulement de l'entrevue. Il précisa également le mécontentement de l'Intendant face à la négligence des hommes de Cair Andros, d'avoir laisser le pêcheur partir avec l'arme au lieu de la réquisitionner immédiatement, comme ça aurait dû être le cas.
A cette mention, les yeux de l'interlocuteur d'Hirgon s'ouvrirent en grand, et il expliqua la raison de sa surprise: lorsque le pêcheur avait été trouvé inconscient, c'était la première fois que ses hommes le voyaient, il était prêt à le jurer. Il émit la possibilité d'un lapsus dans le vocabulaire de son coursier, qui avait mené Denethor à cette conclusion. Il avait déjà fait grandement renforcer la sécurité, aussi, peu de chances que le voleur s'échappe avec son butin. Il était tout de fois prêt à engager des mesures plus sérieuses, et proposa à Hirgon de participer à l'enquête.

A l'autre bout de la ville, notre pauvre coursier se défaisait de son armure en tremblant, repensant aux derniers évènements. Jamais il n'aurait dû accepter... mais il avait fait une promesse. Il avait envisagé d'en dire plus, mais il avait pris peur : la colère de Denethor l'aurait mené à la pendaison, sans le moindre doute. Non, il avait fait une promesse, aussi dure soit-elle à tenir. Et il était probablement trop tard, maintenant : bientôt, l'épée serait partie loin, hors de portée de l'Intendant avide de pouvoir qu'était Denethor.


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Une épée de légende (quête d'artefact)   Mar 2 Fév - 12:15

Durant le voyage jusqu’à Cair Andros, ni Hirgon ni le messager qui avait subi la colère de Denethor n’avaient prononcé le moindre mot. Le premier était tout concentré à sa mission et le second devait être encore tendu des suites de l’entrevue avec le Surintendant…du moins c’est ce que jugea Hirgon lorsqu’il laissait de temps à autre aventurer son regard sur le coursier.

Une fois arrivée à Cair Andros et son cheval pris en charge par un garçon d’écurie, Hirgon fut mené devant le Seigneur de la cité. Là, il raconta dans les moindres détails le déroulement de l’entrevue entre Denethor et le coursier qu’il avait envoyé pour le prévenir de la trouvaille d’un modeste pêcheur et n’omit pas de rappeler plusieurs fois le grand mécontentement de l’Intendant envers lui, estimant qu’il avait tout simplement désobéi aux ordres qui avaient été donnés il y a plusieurs mois de cela maintenant à tous les Seigneurs et dirigeants des cités Gondoriennes : avertir immédiatement la Tour d’Ecthelion en cas de découverte d’une épée qui était pour Denethor d’une très grande valeur et qu’il désirait plus que tout récupérer. Désobéir à cet ordre était pour l’Intendant à la hauteur de la trahison et il n’hésiterait pas à faire payer de leurs vies ceux qui tenteraient de passer outre les ordres de la Tour Blanche.

Cependant, le Seigneur de Cair Andros tint alors un discours différent de celui qu’avait proféré le coursier devant le Surintendant. Il affirmait que lorsque le pêcheur avait été retrouvé, les hommes de la garde de Cair Andros et lui-même juraient que c’était bien la première fois qu’ils le voyaient, et il était alors déjà inconscient. Hirgon fronça les sourcils et digéra la nouvelle. « Qui croire ? ». Son Seigneur et Maître, aveuglé par son désir de mettre la main sur cette épée de légende ? Ou le Seigneur de Cair Andros, qui lui avait l’air d’être de bonne foi ?

Dans le doute, il exigea – bien que cela lui était d’ores et déjà confirmé par le dirigeant de la cité – que plus personnes n’entrent ni ne sortent de la cité jusqu’à ce que le voleur soit retrouvé. Cela sous-entendait une surveillance accrue des deux ponts, d’une patrouille parcourant les rues et ruelles, jusqu’au moindre coupe-gorge que pouvait bien compter la cité et que le moindre accès au fleuve et au petit port de l’Anduin soit fermé. De plus, en tant que représentant du Surintendant lui-même, il ordonna que la moindre requête d’entrée et surtout de sortie, lui soit transmise à lui en premier et lui seul déciderait, après concertation avec le Seigneur de Cair Andros, de l’autorisation de la requête ou non. Enfin, il accepta la proposition du Seigneur d’aider à l’enquête. Ainsi peut-être avancerait-elle plus rapidement. Du moins c’est ce qu’il espérait.

En prenant congé du Seigneur de la cité, il demanda à rencontrer le pêcheur qui avait le premier mit la main sur l’épée tant recherchée. Peut-être était-il à nouveau suffisamment conscient pour pouvoir répondre à ses questions. C’est aussi à ce moment-là qu’il remarqua l’absence du coursier avec qui il avait fait le voyage. Où pouvait-il bien être ? Ainsi il décida que si le pêcheur n’était pas prêt à parler, il irait parler lui-même au coursier. Il savait que Denethor pouvait être impressionnant, surtout lorsqu’il était furieux ou en colère. Il admirait toujours Faramir qui, malgré le nombre incalculable de tempêtes paternelles qu’il avait essuyé, avait gardé son caractère calme, doux et une certaine estime de soi. Mais la tension et le stress qu’il avait remarqué sur le visage du coursier durant le voyage lui paraissait suspecte… Il en vint donc à deux conclusions : soit le coursier était décidément homme sensible et les mots de l’Intendant avait décuplé cette sensibilité, soit il cachait quelque chose…




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Une épée de légende (quête d'artefact)   Sam 6 Fév - 16:36

[Je vais faire la version courte]

Ainsi Hirgon alla interroger lui-même le pêcheur, mais il n'eut guère d'informations supplémentaires : c'était un homme qui avait attaqué et assommé le pêcheur, et il portait un habit noir qui dissimulait son visage et le reste de ses vêtements. Rien de bien concret, aussi le messager de l'Intendant décida d'aller voir ce coursier. Récupérer son adresse ne fut rien de compliqué, et il y fut rapidement. La petite maison était située en bordure de la ville, et l'homme vivait apparemment seul là-bas. Hirgon fut accueilli modestement par l'homme, qui s'était changé en habits "civils", et qui dissimulait derrière un sourire poli des traits soucieux et fatigués. Sans son uniforme et la concentration qu'il avait pu avoir au travail, on pouvait remarquer que l'homme n'avait pas dû beaucoup dormir ces derniers jours.
Tandis que la discussion s'engageait, le représentant de l'Intendant observa l'intérieur de la maison - si on pouvait appeler cela ainsi : deux pièces relativement simples de décoration, et qui auraient pu bénéficier d'un nettoyage un peu plus approfondi.


[Jet de dé 10, il y'aura éventuellement une indication bonus en fonction du résultat]
[Résultat : 3]

Alors qu'Hirgon rentrait à l'intérieur de la pièce principale, observant les alentours, il vit avec surprise son hôte soudainement se précipiter pour fermer une porte. Face au regard interrogateur, le coursier expliqua qu'il s'agissait de sa chambre, et qu'il ne souhaitait pas infliger à Hirgon la vue des lieux, qui n'étaient pas des plus... ordonnés.


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 


Dernière édition par Daralia le Sam 6 Fév - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
« Le père de tout », créateur d’Arda et des Ainur
« Le père de tout », créateur d’Arda et des Ainur
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/05/2011
▌MESSAGES : 191

Feuille de route
Argent: Tout l'or du monde
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Une épée de légende (quête d'artefact)   Sam 6 Fév - 16:36

Le membre 'Daralia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de jeu - 10' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Une épée de légende (quête d'artefact)   Dim 7 Fév - 16:20

Hirgon commençait à se sentir fatigué. Le pêcheur qui avait en premier découvert l’objet était certes à présent conscient mais il ne put guère en tirer grand chose. L’homme âgé et encore sous le choc, se souvenait juste avoir vu quelqu’un tout habillé de noir et dont le visage-même était dissimulé, avant d’être assommé. A son réveil, l’objet qu’il avait trouvé avait disparu. C’était là tout ce qu’il pouvait expliquer. Hirgon ne l’avait pas lâché du regard mais il était clair que l’homme disait la vérité. Il ne l’embêta donc pas plus longtemps, lui souhaitant un bon et prompt rétablissement et le laissa se reposer.

Le coursier était ensuite la seconde personne qu’il était allé voir et chez laquelle il se trouvait toujours. La maison du coursier était à l’écart des autres. Très modeste, elle se constituait de deux pièces ; la première qui faisait office de salle de séjour et avait un petit coin cuisine auprès de la cheminée, et la seconde, à laquelle Hirgon n’accorda pour l’instant pas son attention, préférant la reporter sur celui qui l’accueillait.

L’homme s’était changé et le voir ainsi habillé en civil l’étonna car il put vraiment se rendre compte à quel point l’homme paraissait fatigué, soucieux et même sous pression. Les traits de l’homme étaient tirés et manifestement, la présence d’Hirgon chez lui le mettait mal à l’aise. « Aurait-il quelque chose à se reprocher ? » Hirgon repensa à la façon dont le Surintendant s’était adressé au coursier, au summum de sa colère et de sa frustration. Hirgon décida de mettre le coursier à l’aise en le rassurant pendant qu’il faisait le tour de la pièce, inspectant chaque bibelot et chaque recoin de la maison :

Ne vous en faîtes pas pour le Seigneur Denethor. C’est un homme bon au fond de lui, mais les années ne l’ont pas épargné, ni la vie. Si vous m’aidiez à retrouver ce qu’il veut, je pourrais lui glisser le mot que vous avez joué une partie dans cette énigme et peut-être vous pardonnera-t-il vos manquements ? J’en suis même persuadé.

Il lui sourit d’une manière qui se voulait encourageante, mais nulle réaction de la part de l’homme. Hirgon, qui était entré seul dans la maison, l’escorte attendant dehors pour ne pas effrayer le coursier, commençait à se demander s’il était vraiment sain d’esprit. Ayant fait le tour de la première pièce, le coursier se précipita tout à coup pour fermer la porte de la seconde. Surpris par son geste, l’homme expliqua qu’il s’agissait là de sa chambre et qu’il ne voulait pas lui en affliger la vue, car la pièce n’était pas des plus…rangée selon ses dires. Hirgon cependant désirait voir tout de la maison, d’autant plus maintenant qu’il commençait à trouver le comportement de l’homme suspect. Il l’encouragea donc à le laisser entrer mais, voyant que l’homme n’obtempérait pas, il mit la main sur la garde de son épée et, lorsqu’il s’adressa à lui, ce n’était plus cette fois pour le mettre à l’aise mais pour lui donner un ordre :

Lorsqu’il n’est pas sur place en personne, je représente le Surintendant. Ma voix est la sienne et mes mots sont les siens. Sur ordre du Seigneur Denethor II, Surintendant du Gondor, je vous somme d’ouvrir cette porte, ou je le ferais moi-même, peu importe ce que j’y trouve. Votre coopération serait préférable car votre attitude m’est de plus en plus suspecte, Coursier de Cair Andros…

Fronçant les sourcils et ne lâchant pas l’homme des yeux, près à dégainer au moindre signe d’agression, Hirgon attendit.




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Une épée de légende (quête d'artefact)   Sam 13 Fév - 14:26

L'homme soupira, et ouvrit la porte. Comme annoncé, l'ambiance n'était pas à la propreté. Mais dans tout ce fatras, un habit noir et ample posé en vrac sur le lit attira rapidement l'attention d'Hirgon. Dépité, le coursier s'assit sur une chaise, le regard vers le bas, et déclara d'une voix las.

-Je pensais pouvoir m'en tirer incognito... Mais même ainsi, ça ne change rien. Il est probablement trop tard maintenant. Darion a l'épée. Il en fera meilleur usage que vous autres, qui restez bien en sureté dans votre Cité Blanche. Quelle utilité une telle arme pourrait bien avoir pour Denethor, lui qui ne s'est presque jamais battu de sa vie ! La seule chose qui l'intéresse, c'est le pouvoir et le prestige que lui donneraient cette arme.

Darion... Le nom prononcé par l'homme était familier à Hirgon. Il s'agissait d'un capitaine de Pelargir, qui, disait-on, s'était rendu populaire auprès du peuple et des soldats pour ses actions, et on murmurait qu'il n'aimait guère l'Intendant, qu'il tenait pour responsable de tant de vies gâchées par des décisions militaires absurdes.

[Voilà, tu as le plot final. Je te laisse agir comme tu le souhaites, mais sache qu'il y aura peut-être des conséquences court terme dans le moral de tes troupes (positives ou négatives) en fonction de la manière dont tu t'y prends.]


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une épée de légende (quête d'artefact)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une épée de légende (quête d'artefact)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...
» Quelque vilains dans la Légende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: Anorien :: Minas Tirith-
Sauter vers: