Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Une recontre qui rapporte...

Aller en bas 
AuteurMessage
Maglor, Fils de Fëanor
Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon

Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/07/2015
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 501
▌ROYAUME : Le Royaume des Noldor
▌VOTRE RANG : Amiral

Feuille de route
Argent: 5 015 POs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Une recontre qui rapporte...   Mer 6 Jan - 15:15



Une rencontre qui

rapporte



La construction d’Ost-In-Edhil se déroulait sans encombres, assez lentement mais il s’agissait là de quelque chose de tout à fait légitime pour la cité qu’elle était et qu’elle allait redevenir. Le plus gros des travaux avait été achevés et Maglor et ses soldats pouvaient loger dans les murs de la ville, le campement ayant été relégué aux patrouilles et surveillances des lieux avoisinants. Et même si personne ne craignait d’attaque directe, tout était prêt pour se défendre en ce cas.

Aussi, un jour, une nuit, un groupe d’individus fut remarqué plus au sud ; des hommes ou des orques, les elfes n’en savaient rien. Les soldats ayant repérés le feu de camps allèrent donc prendre les ordres de leur capitaine, leur chef se rendit dans les appartements du Noldo. Le bâtiment était en plein milieu de la ville, le guerrier le trouva cependant grâce aux torches qui l’ornaient. Il demanda la permission d’entrer à deux gardes afin d’informer Maglor de la situation, ce qui lui fut donné. Il arriva devant lui, le capitaine le regardait avec calme et interrogation, d’un regard profond de ses yeux d’un bleu jamais vu. D’un mouvement de tête, il lui permit de prendre la parole :

« Mon capitaine, veuillez m’excuser, nous avons repéré un groupe d’inconnus qui ont établis un campement à quelques kilomètres de la ville. Nous ne savons pas encore s’il s’agit d’hommes de la région ou bien si ce sont d’autres créatures. En ce moment même, quelques elfes se sont rapprochés discrètement d’eux afin d’en apprendre plus. »

« Très bien, je vous rejoins au plus vite. Tu peux retourner recueillir les informations des elfes qui se sont rapprochés, si ce ne sont pas des orques, j’enverrai une missive », répondu Maglor en terminant les activités qu’il avait entamées et qu’il devait laisser de côté.

Le garde repartant, le capitaine se leva et se prépara à peut-être rencontrer ces étrangers, dans la bataille. Une dizaine de minutes après, il descendait les escaliers pour aller retrouver les soldats au campement. Il arriva alors que les sentinelles envoyées n’étaient pas encore rentrées, il participa donc aux discutions des soldats. Il aimait cela, se rapprocher des elfes avec qui il vivait, qui étaient sous ses ordres et qu’il se devait de respecter. Jamais il ne les enverrait vers une mort certaine, du moins pas sans leur avis, Maglor n’était pas le genre de capitaine ne tenant pas compte des avis de ses guerriers. En effet, sans eux, il ne fut plus rien.

Puis la compagnie revint de son observation. Les épéistes gris savaient se faire discrets, et ce encore plus la nuit où les remarquer devenait une tâche impossible, ce fut donc sans étonnement que l’on apprit qu’ils n’avaient pas été repérés mais qu’ils avaient appris beaucoup de choses sur les voyageurs inconnus :

« Ceux qui campent ne sont pas des orques, ce sont de toute évidence de simples hommes. Ils sont néanmoins très bien armés et nous surpasse bien en nombre, je dirai un demi-millier. Pour ma part, je pencherais vers des mercenaires sans mécène. Je pense qu’ils ne font que vagabonder, ou alors ils se rendent quelque part. Ils ne sont pas un danger, c’est le principal ; ils n’ont pas l’équipement nécessaire à un siège. »

Maglor hochait la tête en entendant les informations, et remercia en le félicitant le soldat à la fin de son rapport. Etant d’accord avec les dires de ce derniers, le capitaine ordonna donc que l’on garde à l’œil ces prétendus-mercenaires mais que l’on ne les attaque pas si ce ne fut pas nécessaire. Leur nombre était non négligeable, et afin d’éviter tout conflit, un émissaire serait envoyé au petit matin, le soleil se levant. Ceci dit, Maglor se retira et conseilla à ses soldats d’aller se reposer un peu car si c’était tout de même une attaque que projetaient les inconnus, les elfes devront faire preuve d’une grande force.

La lune laissant place au soleil, un messager elfe fut envoyés à cheval. Il allait au trot afin d’éviter toute surprise qui pourrait attiser une certaine envie de se battre chez les hommes. Il fut accueilli par une vingtaine de soldats s’étant équipés de piques, et ce fut avec une certaine méfiance que ceux-ci baissèrent les lances lorsque commença le messager :

« J’apporte les mots de Maglor, Capitaine du Lindon et Seigneur de Ost-In-Edhil au nom des Elfes. Je souhaite parler à votre chef, humains, non me battre. »






Ancien personnage :
 


Oscars 2015 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Une recontre qui rapporte...   Mer 6 Jan - 15:49

[MJ ON]

Alors que le soleil s'était levé depuis peu, les sentinelles furent alertées par le bruit de sabot. Aussitôt, le capitaine de cette compagnie de braves hommes venus du Nord se prépara rapidement. Lorsqu'il vit un cavalier seul, il ordonna à ses hommes de baisser leurs armes, et écouta le discours du type. Des Elfes, hein ? Bah, autant les écouter, en espérant que ça ne durerait pas trop longtemps : il avait d'autres problèmes sur les bras.

-Bien messire elfe. Je suis le capitaine de cette compagnie. Toutefois, je vous prierai de faire vite : des vies sont en jeux. Nous avons été engagés par un groupe de petits villages disséminés dans le Cardolan, pour trouver une variété de plantes qui ne poussent plus que dans l'Entre Deux, à ce qu'ils nous ont dit : ça serait le seul remède à une maladie qui a commencé à se répandre par là. Et avec les Hommes de Dun qui s'agitent, ils avaient peur d'y aller eux-même et de finir esclave. Les choses étant dites de mon côté, je vous écoute : que voulez-vous ?


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maglor, Fils de Fëanor
Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon

Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/07/2015
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 501
▌ROYAUME : Le Royaume des Noldor
▌VOTRE RANG : Amiral

Feuille de route
Argent: 5 015 POs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Une recontre qui rapporte...   Jeu 7 Jan - 21:48



Une rencontre qui

rapporte



Le messager écoutait l’homme, étant descendu de sa monture après que les lances s’en furent éloignées. Il le regardait intensément, plongea ses yeux fins et fiers dans ceux de l’homme afin de détecter tout mensonge ou toute cachoterie qui se trouverait être mal placée ; ce dont, d’après la fine analyse de l’elfe, était dépourvues les explications du meneur de guerriers. Aussi, il hocha la tête afin d’affirmer qu’il avait compris les paroles du mercenaire, puis répondit d’un ton neutre, qui n’entendait ni sarcasme sans non plus une pointe de gentillesse :

« Je vins afin de recueillir les nouvelles, voyez-vous, il ne nous est permis de laisser un groupe armé d’un nombre tel approcher de notre citée sans connaitre ses intentions. Il est également étonnant de voir une compagnie de ce genre chercher les plantes médicinales, j’imagine que les quémandeurs de vos services se font plutôt rares. »

Baissant délicatement la tête à la manière d’un elfe, celui-ci esquissa un léger sourire, non moqueur mais sans réelle expression, ses yeux néanmoins exprimaient un étrange sentiment, mélange de sympathie et de questions. Après une petite coupure, où l’homme n’eut pas le temps de reprendre la parole, c’est le messager d’Ost-In-Edhil qui continua :

« Toujours est-il qu’une aide peut vous être apportée, du moins verrez-vous cela comme tel. La ville étant en pleine reconstruction, il nous a fallu à certains endroits retirer les végétaux qui avaient élus domiciles. Certains ont été gardés, ceux pouvant être utiles, mais la médecine elfique différant de la médecine humaine, je doute que les plantes qui vous amènent n’ai été recueillies ; je peux si vous le souhaitez, vous amener où elles ont été déposées ? En même temps qu’une manière de nous débarrasser de cela, il s’agirait pour vous d’un gain de temps non négligeable. »

Le chef des hommes réfléchissant à cette sincère proposition, l’elfe remonta sur son cheval avec une agilité qui en surpris plus d’un mais qui pourtant était partout chez les Premier-Né. Prenant son temps, afin de laisser à l’homme celui de monter sur sa monture, c’est vers Ost-In-Edhil que se dirigea l’elfe, suivit de près par le mercenaire qui avec lui avait, d’après le bruit des sabots, amené quelques guerriers. Il bifurqua à l’approche de la cité vers la gauche, vers les bords du fleuve où étaient entreposées les herbes, fraichement coupées ou alors mortes depuis plusieurs jours.

« Voici, nous ne sommes pas exactement dans l’Enedwaith mais les plantes se propagent souvent là où le climat leur est favorable », expliqua le messager descendant doucement de sa monture, faisant attention à ne pas écraser sous son pied l’herbe recherchée.

De la citée, Maglor ayant vu son messager revenir mais allant vers la rivière, il prit la décision d’aller à sa rencontre, car il semblait être accompagné de quelques hommes du campement. Quelques minutes furent suffisantes au capitaine pour rassembler deux soldat et prendre des chevaux, afin d’aller rejoindre ceux qui étaient descendus de leurs montures afin d’examiner le sol, les monts d’herbes qui avaient été coupées. Il mit pied à terre et demanda avec calme, amicalement pourquoi dont tous se trouvaient là, à quoi le messager répondit vite avant de présenter le chef mercenaire, auquel le capitaine adressa un salut elfique.





PS :
 



Ancien personnage :
 


Oscars 2015 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Une recontre qui rapporte...   Lun 11 Jan - 12:53

Le capitaine n'avait jamais rencontré de Seigneur elfe, et celui-là, à son apparence, semblait mériter ce titre. Il le salua du mieux qu'il put, et expliqua la situation. Pendant ce temps, certains de ses hommes fouillaient les plantes. Il n'avait pas trop perdu de temps, toutefois : au cas où les Elfes n'auraient pas eu la plante remède, ses hommes s'étaient déjà divisés et étaient partis en patrouille vers le Sud-Ouest, par groupe assez important pour pouvoir repousser des Dunlendings un peu trop agressifs.
Le résultat tomba rapidement : il y avait bien quelques plants de ce qu'ils recherchaient, mais ce ne serait pas assez. Ils demandèrent toutefois à prendre les plantes, et demandèrent si ils savaient où ils pourraient trouver d'autres plantes de ce type.
Toutefois, avant que la réponse ne vint, un homme arriva, essoufflé.


-Capitaine, on en a trouvé, mais... Elles sont cultivées par les Dunlendings, et ils nous ont repérés. Que faisons-nous ?

Il grimaça. Exactement ce qu'il aurait voulu éviter. Il n'était pas bon diplomate, et n'avait pas les moyens d'acheter les plantes aux hommes du pays de Dun. Et prendre ces herbes par la force risquait d'amener des représailles sur ces mêmes villages que les mercenaires étaient censés protéger. Mû par une inspiration, il se tourna vers le dénommé Maglor :

-Auriez-vous quoi que ce soit qui nous permette de négocier avec les Dunlendings, et permette d'éviter un conflit ? C'est un peuple prompt à la violence, si nous n'agissons pas rapidement, ils pourraient voir une présence armée proche de leur territoire comme une attaque. Je vous repaierai de la façon qu'il m'est possible, évidemment.


Il attendit une réponse, espérant que cet elfe accepterait de les aider.


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maglor, Fils de Fëanor
Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon

Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/07/2015
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 501
▌ROYAUME : Le Royaume des Noldor
▌VOTRE RANG : Amiral

Feuille de route
Argent: 5 015 POs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Une recontre qui rapporte...   Mar 12 Jan - 17:40



Une rencontre qui

rapporte



A l’arrivée de Maglor, l’humain fit un salut qui se voulait le plus respectueux possible, ce qu’apprécia l’elfe qui écouta ensuite l’autre expliquer sa situation. Celle-ci était certes assez étrange, mais en voyant l’effort que faisait cette troupe d’hommes pour trouver ces plantes, Maglor ne douta pas d’eux. Concluant l’explication, un des hommes qui fouillaient dans les tas d’herbes finit par trouver quelques une des plantes recherchées, ce n’était malheureusement d’après eux que trop peu. Ils demandèrent toutefois la permission de prendre celles trouvées, ce à quoi le Noldo répondu très naturellement « Bien sûr ». Aussi, les hommes demandèrent où est-ce qu’ils pouvaient encore trouver d’autres plants. Il s’agissait d’herbes que les elfes n’utilisaient pas, et leur localisation était totalement inconnue. Avant que Maglor ne réponde cependant, un homme arriva très vite sur sa monture, les deux à bout de souffle. Descendant avec précipitation, le nouvel arrivant commença à parler, à toute vitesse. Il rassura son chef en lui disant que d’autres plantes avaient été trouvées, elles étaient néanmoins cultivées par des Dunlendings, des sauvages hommes qui eurent repéré la compagnie quand elle était en recherche. Se mettant à réfléchir avant même qu’on ne lui demande ses ordres, le meneur de mercenaires fronça les sourcils. Ce n’était pas bon signe pour lui, de toute évidence. Il resta quelques instants plongé dans sa réflexion mais il ne put que demander de l’aide à l’elfe. Car ces mercenaires n’avaient pas l’air de rouler sur l’or, et celui-ci leur était trop rare pour pouvoir payer les hommes des plaines. Il proposa quelque chose : un service contre un autre, si les elfes avaient quoi que ce soit pour négocier et ainsi éviter un conflit qui ferait couler bien du sang – les hommes de Dun étant d’après lui très violents avec les étrangers – alors les hommes les repairaient.

Maglor laissa flotter les mots dans l’air quelques secondes. Il avait d’autres problèmes à régler, c’était certain. Cependant, il avait commencé à aider ces hommes, et ce pourquoi ils quémandaient de l’aide était juste et bienveillant. Ç’aurait été bien égoïste de la part des elfes que de ne rien faire pour eux à ce stade, brisant alors ce stéréotype sur cette race, Maglor hocha la tête, en signe d’accord. Il commença à réfléchir sur ce que pourrait convoiter des hommes aussi peu cultivés, aussi… Sauvages. Des idées lui vinrent à l’esprit, il en rejeta plusieurs, mais une lui parut assez approprié. Alors il l’offrit à son interlocuteur :

« Dans les ruines, il n’y a pas été retrouvé que des herbes. Des créatures vivaient dans les ruines, nous les avons chassés mais elles possédaient, si l’on peut le dire ainsi, des chevaux. Il s’agit de chevaux de race inférieur, peut-être sauvages, ou alors volés à ce même peuple d’hommes. Dans tous les cas, ils ne sont d’aucune valeur pour nous, elfes, et je vous les donne sans problèmes. Puissent-ils vous être utiles pour votre échange. »

Maglor envoya alors un de ses soldats chercher les chevaux, trois au total. Pendant ce temps, le meneur d’homme exprima son remerciement à son « sauveur ». C’était un homme sincère, loin de ceux qu’avait pu connaître Maglor, ceux qui se firent si aisément corrompre par les ténèbres. Il en restait un homme, mais digne de confiance, cela se sentait dans sa personne, sa façon de s’exprimer, d’exprimer ses sentiments. C’était un homme de sincérité et de vie. Aussi, il demanda ce qu’ils pourraient faire à l’avenir pour remercier les elfes de leur aide, honnête chose venue d’un honnête homme. Ce à quoi le Noldo répondit, avec un air agréable :

« Je ne vous demanderai pas de l’argent, l’or m’indiffère. Cependant, je ne peux que vous demander de revenir de votre échange et de votre quête, qui prouve vos valeurs et votre attachement à l'humanité. Les elfes se font peu nombreux, et il ne serait pas de trop que des hommes sincères et courageux, loyaux, avec qui ils pourraient combattre, qui les protégeraient et qui se feraient protéger. Bien entendu, un travail comme celui-ci se rémunère, et il le sera très bien. Si ce genre de choses vous intéresse, vous n’aurez qu’à revenir ici, vous serez les bienvenues. »

Après la réponse de l’homme, qui fit apparaître un air heureux sur le visage de Maglor, celui-ci souhaita bonne chance aux hommes. Bonne chance afin qu’ils reviennent.





PS :
 



Ancien personnage :
 


Oscars 2015 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une recontre qui rapporte...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une recontre qui rapporte...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une recontre renversante ! [Pv Nuage Etoilé]
» Recontre ... [Reflet]
» recontre avec un blaireau [PV Nuage de Feu et Nuage d'Ambre Noir]
» De retour ? J'espère que tu as trouvé ce que tu cherchais. [PV Shiroi]
» after the end, it's still the end ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: Houssaye :: Ost-In-Edhil-
Sauter vers: