Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Lolilol TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Lolilol TERMINE   Lun 4 Jan - 18:12

¤ Nom(s) du personnage: Cirion Gard
¤ Âge du personnage: 25 Ans
¤ Race du personnage: Homme
¤ Peuple du personnage: Ancien Pirate d'Umbar, Gondorien.
¤ Lieu de naissance du personnage: Sur la Mer ...
¤ Lieu de vie du personnage: Sur la Mer .... 
¤ Grade du personnage: Seigneur du Lebennin
¤ Grade Spécial: Seigneur du Lebennin ¤ Capitaine de l'Evîn Rhaun
¤ Camps: BIEN

¤ Histoire: 
"Quand le destin appelle un homme à venir à la mer. L'homme vient à la mer et rejoins le destin."


Prologue

Ceci est Karnagan, petit village sur les côtes d'Umbar dont la population est pervertie dans la plus grande mesure du possible. Oh, en cherchant bien, on pourrait bien y trouver deux trois honnêtes gars qui sont la pour les affaires, ou même quelques corsaires aux services du roi d'Umbar. Cependant, la petite ville demeure comme une sorte de ville marchande de matelots et tout pirate se doit d'y passer au moins une fois recruter un équipage. Le centre de recrutement de la cité est tel, qu'elle s'en est considérablement bien sorti et que de nombreuses activités plus ou moins légales se sont développer. Ce fut d'abord une taverne, puis deux. Dans le même temps on y constata l'arrivée en masse de fille de joie. Le secteur eu un essors considérable, et ce grâce à l'arrivée en masse de la gente féminine, mais aussi parce qu'une taverne c'était installé non loin, qui endossait une célèbre réputation de perfection. Bien que la perfection pour un corsaire, un pirate, ou un vil coquin ne soit pas du tout la même que celle des autres personnages de leur races. Or donc, non loin de la existait une taverne appelé la Bière Noire, et son patron Nukur, était sans doute le plus connu des barmans du coin. C'était un homme ronchon, quelque peu âgé, le visage marqué par un éternel froncement de sourcil qui lui donnait des airs de nains mais c'était bien la un honnête pirate. Il s'était fidélisé sa clientèle on ne peut plus vite si bien que sa terre d’accueil était continuellement pleine, et que la seule façon d'y passer un moment était de se mêler à la compagnie entre autre composé des pires escrocs de la Terre du Milieu et Nimrukun s'en ventait fortement. Il n'était surement pas le genre d'homme à freiner les rumeurs qui accroissaient ses richesses et s’accommodait fort peu de celle qui les diminuaient. Cela voulait dire bien entendu, un homme qui veut se faire du fric, un poignard, et une bonne poignée de main. 
Or donc, un jour vint un voyageur à cette auberge. Il se nommait Kaj Worraps, et était en ce jour fort contrarié et pour cause, il venait de Baldarûm. Ce n'était pourtant ni un corsaire ni un gentilhomme, mais le fait était qu'il venait de ce lieu et comme dans la plus pars des petits villages au sud de l'Umbar, Karnagan n'était pas d'humeur à prêter oreille à ce genre d'individu. En réalité, tout ce qui venait d'ailleurs que Mogurakh leur inspirait une certaine méfiance, et se trouver dans un endroit aussi malfamé n'était pas la meilleure chose au monde pour ce certain Kaj. Pourtant, il avait été ami de Nukur, dans le passé, bien que les natures de leur relation, reste inconnues, et celui-ci le pris sous son aile. Le patron du bar, qui avait une certaine autorité, fit interdire la moindre violence envers cet homme et avec bonté, lui laissa une chambre. La était un acte bien étrange venant du patron mais l'on ne s'en accommoda peu sur le moment. 
En réalité, et dans le plus grand secret, Kaj était venu négocié plusieurs affaires avec le barman, notamment la prochaine arrivée de tonneaux par le fleuve, et la transaction devait avoir lieu à domicile. Aussi, après de nombreuses négociations, le soir, dans une petite pièce à cette effet derrière le bar, Kaj quitta satisfait l'auberge. Pour un temps certes, car un mois plus tard, ce même homme revint à la taverne avec de mauvaises nouvelles. Il y avait dans les relations un traître et c'était la la troisième cargaison interrompu. Et cette mauvaise nouvelle eut une très mauvaise influence sur Nukur, le barman en devint violent, et après maints menaces, était à deux doigt d'en venir aux mains avec le jeune homme mais rien ne s'y passa. Le lendemain Kaj quitta la taverne comme convenu, mais on entendit plus rien de lui pendant longues années. 
Or donc, la taverne avait connu un fort déclin de popularité, non seulement du au manque de boisson qui se faisait sentir depuis la fin du trafic du fleuve mais aussi par l'arrivée en masse de corsaire qui s'imposait de force patron du pub. En somme, les affaires étaient fort mauvaises pour le dirigeant qui était à trois doigts de fermer boutique mais la encore, à nouveau, Kaj revint à la case départ. Il avait maigri, selon le tavernier, et avait une allure plus marqué, comme celle de l'homme qui a connu maints choses. Les cernes sous ses yeux s'étaient noircis. Les rides sur son front s'étaient creusées et son visage lui même semblait plus maigre. Ses joues creusées lui donnait même un air squelettique, et ce associer à une peau plus pâle que la mort rendait un tout plutôt effrayant. Imaginez donc la tête que tira le pauvre barman, qui pourtant en avait vu d'autre dans sa longue vie, lorsqu'un tel homme se pointa tard dans la soirée, à l'entrée de sa taverne. Mais il ne ronchonna pas et accueillit son ancien ami, ne doutant pas que les nouvelles apportées devaient être importantes, car la tête de Kaj était mise à prix partout et que nombre coquin logeait dans l'auberge. Cette nuit la, les deux hommes eurent un long entretient, plus long encore que les précédents réunis si c'était possible, et il en conclu qu'un nouveau marché illicite allait s'introduire dans la taverne de la Bière Noire. Et cet événement était à vrai dire grandement attendu par le patron. La rumeur se propagea vite, par des murmures et des chuchotements, et un véritable réseau s'introduit par le fleuve qui redevint obscurci par les vols. La sécurité qu'avaient apporté les corsaires, qui avait presque rendu vivable le petit village de Karnagan, s'estompa rapidement, et les tavernes furent pleines à nouveau.


Notez donc ceci, comme le prologue de cet aventure, l'avant roman si vous préférez, ou encore le contexte. Nommez cela comme vous le souhaitez et par les noms que vous pourrez trouver mais un événement ce soir la troubla à jamais l'amitié (si il n'y eu meilleurs mots) entre ces deux collaborateurs. Car voyez vous, Nukur avait une fille qui se nommait Akis et il la chérissait plus que tout. Aussi prévoyait il de la marier à un riche marchand et aussi se montrait il très prudent, et protecteur avec elle. Il lui avait trouvé comme métier serveuse, afin qu'elle aie contact avec le monde extérieur ni de trop près, ni de trop loin, et que lui même aie un contact avec elle qui ne soit ni trop près ni trop loin. Or, donc, ce soir ou Kaj rapportait une énième cargaison de boisson, il tomba sur la fille, qui était envoyée la par son père malade, pour gérer la transaction. 
Maintenant un peu d'imagination. Imaginez un homme, et enlever lui le peu de tact qu'il a. Ajoutez à cela une faim atroce, une soif déchirante, et un froid glacial. Mélangez enfin cela, avec une dernière relation remontant à quatre mois, et un désir provoquant pour donner ce qui en résulta ce soir la. Peu sont ceux qui pensent que la femme n'était pas consentante, car elle aurait pu tout aussi bien appeler la garde que de planter le misérable pervers mais il en résulta que devant l'homme qu'elle avait souvent vu gamine négocier avec son père et pour qui elle avait eu tant d'admiration, elle fut prit d'un de ces désires, violents, animale, et incontrôlables, et qu'elle fut loin de le repousser. Le soir dans la grange, tout deux laissèrent place à leurs pulsions et le résultat vint neuf mois plus tard. En fait, l'histoire se poursuit surtout quatre mois plus tard, quand Nukur commença a soupçonnait que le tour de taille de sa fille n'était pas que due à ses repas copieux. Bien sur, Akis avait eu trop peur pour lui dire la vérité mais quand, sous la pression, elle s'était confiée à Akar, son frère, celui-ci l'avait de suite dénoncer et la fureur de Nukur fut grande. Par chance Kaj s'était attendu à ce moment et n'avait plus jamais remis un pied dans l'auberge depuis la nuit en question, et si cela avait attristé grandement Akis, il n'en était pas moins mécontent d'éviter une mort certaine face à la fureur du barman. Il avait donc fui, naturellement, comme le font les autres devant leur responsabilité. Et avait abandonné la demoiselle face à son père. Celui-ci eu d'ailleurs un grand déchirement, entre éventrer sa fille et faire sortir ce bâtard, ou la laisser vivre et tuer l'enfant à la naissance. Quoiqu'il en fut, il hésita grandement, et quand l'enfant naquit, la encore il hésita grandement. Mais il pris l'enfant à sa charge, lui laissant même son propre nom, Gardh. Quand au prénom, Akis le nomma Cirion et nul ne sut pourquoi. L'enfant grandit donc dans la taverne, travaillant sous les ordres de son père, en tant que serveur, ou autre, mais il était très peu doué a vrai dire, étant assez maladroit, mal à l'aise. Il renversait souvent plateau, table, chaise, client, à la plus grande exaspération de son père. Or un jour, un voyageur vint à l'auberge...


L'Appel de l'Océan


C'était une sombre époque, en fait, un roi s'était installé en Umbar, et avait quasiment unifié tout les mauvais hommes sous une dictature jamais vue. Il était cruel, avide, cupide. Enfin, il n'avait rien de joyeux en soit. Pourtant, il était un véritable empereur, ayant de nombreuses relations, avec Sauron, même. Il possédait une véritable armada, et les corsaires étaient nombreux à s'engager auprès de lui car ils étaient, et de très loin, grassement payé. Cet homme se nommait Hatim et la quasi totalité des navires qui accostaient en Umbar, était les siens. Peu étaient ceux encore libre. Quelques pirates, traqués sur la mer, ou quelques marchands. Quoiqu'il en fut, cet homme, Hatim, bien que l'on doutât de sa mortalité car il n'avait connu aucune défaite lors des duels, avait un second, qu'il avait nommé Amiral, et lui même se nommait Koâr. Le second était un homme cruel, cupide, avide, et malveillant. Aussi un jour passa t-il les portes de la taverne de Nukur et ce fut un jour bien sombre. Souvent dans ce genre de locaux, éclatent des bagarres. Pour des choses futiles, paris sur un bras de fer, engagements politiques, mensonges, escroqueries. Quoiqu'il en soit, Koâr mena la, un débat politique car il suivait l'empereur dans tout ce que celui-ci entreprenait, et ils étaient nombreux dans le pub, à faire de même. Aussi une bataille commença entre pro-patriote et pro-rebelle. Il n'y eut ni vainqueurs, ni perdants, juste deux morts, et Koâr fut virer de la taverne. Cependant, alors que Cirion donnait le reste des repas aux bêtes, dans un enclos, au dehors, il tomba sur Koâr qui venait d'être sorti et qui était salement amoché. Ayant bien en tête, une vengeance amer envers le barman, il fit approcher Cirion.

"Dis moi petit, viens, aller approche. Tu ne voudrais pas te faire un peu d'argent de poche ? J'ai une solution, mais n'aie pas peur, allez, approche. J'ai un cadeau pour toi."

Tout en disant cela, il avait tiré de sa ceinture, une bourse pleine de Castarin, et appâtait l'enfant la. Mais Cirion était méfiant, et à quatorze ans, déjà bien connaisseur du monde de du soudoyement. Aussi fut-il très prudent, mais trop peu.

"Que me voulez vous ?"

"Rien, rien, approche, j'ai un cadeau pour toi, et un travail. Je me fais vieux tu sais, et je n'ai pas trouvé d'héritier.."

Cependant, Cirion demeura la, sans faire le moindre geste vers l'inconnu. Il était pauvre, mais orgueilleux en somme. On était en hiver, et il faisait froid. Aussi l'homme remarque un frisson, alors qu'il parcourait son interlocuteur, et saisit amplement l'occasion.

"Bon soit, n'accepte pas mon travail, mais viens boire un coup avec moi tu as l'air gelé!!"

Et hélas, l'enfant de quinze ans est naïf, et l'adulte fourbe. Aussi Cirion ne se méfiait pas plus que cela. Il approcha et attrapa la gourde du jeune homme. La boisson était dur, mais réchauffante. Un alcool très fort en fait, et en moins de temps qu'il n'y fallait le jeune serveur fut complètement sous, et signa un papier que lui avait glissé Koâr et en moins de temps qu'il ne le fallut, il tomba endormi, et fut conduit au navire, car le papier était un contrat d'engagement pour marin, et il ne pouvait se défaire de cet engagement, qu'en fuyant, ou à la mort de Koâr. L'histoire ne nous dis pas ce qu'en pensa Nukur et qu'il fut heureux ou malheureux, soulagé ou inquiet, nous n'en savons rien, mais tout se passa selon le plan de Koâr. Le lendemain, son navire, le "Fantôme", appareilla, et pour la première fois, il vit la mer. Cirion fut émerveillé par ce spectacle, et fut heureux de ce contrat qu'il avait signé malgré lui. Il demeura sur ce navire heureux pendant six longues années. Il devint même le meilleur barreur et fut promu pilote du navire. Aussi se familiarisa t-il avec l'équipage, et plus particulièrement avec un certain Turin, mais Koâr n'aimait pas ses hommes et ne partageaient que de peu ses butins. Aussi l'équipage entier le haïssait, mis a pars deux trois fidèles, et le quartier-maître, et le navire comportait vingt homme. Aussi, dans l'obscurité de la nuit, réuni dans la cale, les hommes sortirent de leur lit et se réunirent autour d'un homme : Ecko. Celui-ci haïssait le capitaine plus que tout au monde, parce qu'il avait tué ses parents, et si cela remontait à vingt ans, sa rancœur restait tenace. Une mutinerie fut organisé dans la nuit, et elle est encore conservé dans le journal de bord de Cirion.

"L'équipage était affamé, nous avions faims, et Koâr ne nous laissait pas accéder à ses quartiers ou la nourriture coulait a flot. C'était la goutte d'eau qui fit débordait le vase. Des chuchotements vinrent à moi, comme quoi Ecko, le vigile, faisait une réunion ce soir, dans la cale et moi même épris à une grande haine, je me joignit à eux. Je me souviens encore de son discours. Il n'en fallait pas beaucoup pour motiver les troupes à se rebeller mais il n'en fit pas moins pour autant. La colère bouillonnait en moi, et dans les quatorze autres membres de l'équipage qui étaient la. Nous étions vingt, mais il était paru plus logique de ne pas prévenir Mork, Cule, This et Théor. Théor parce qu'il était le second de Koâr, les trois autres car c'était la des traîtres, des renégats, qui nous aurait cafardés sans la moindre hésitation pour un morceau de pain et les faveurs du capitaine. Turin était parmi nous aussi, épris à la même haine, et dans le silence, nous prîmes les armes. Par malchance, This était de garde et il nous vit arriver. Aussi donna t-il l'alarme et face à ça, Ol et Al, les jumeaux, se retournèrent contre nous. J'étais le premier a avoir rejoins le pont quand This hurla alerte, et de mon sabre je lui ouvris le crâne, sans remord. Puis, je joignit les quartiers du capitaine, priant pour que celui-ci ne se réveille t'avant mon arrivée, car Koâr était un excellent combattant. Sur le pont, Turin affrontait Ol et Al, et avait l'air en mauvaise posture, mais il était rejoins par Kis et Tûr. Mork affrontait Ecko, Cule était cerné par Ôr, Oli, Ili, Théos et Cors. Je n'en vis pas plus, car je cherchais le capitaine, mais la porte de sa cabine s'ouvrit à la volée au moment ou je posais la mains sur la poignée et je fus projeté au sol. Koâr se rua dans le dos d'Oli, Ôr, et Cors, et les tua sans communes mesures. J'étais sonné mais de ce que j'entendais, la mutinerie ne nous réussissait pas. Sans grande difficulté, nous étions maîtrisé, humilié.
Mais Ecko se rua sur son ennemi, dans un hurlement de rage et engagea le combat, et bien que le capitaine n'était pas le moins de monde effrayé, je ne pouvais qu'observer la scène avec un mélange d’allégresse et d'horreur. Par trois fois Ecko frappa, gauche, droite, milieu, sa lame sifflait vite dans l'air, mais par trois fois et sans difficulté, Koâr para, et d'un moulinet, désarma Ecko avant de lui transpercer le ventre. 

Ailleurs le combat avait mal tourné. Nous étions presque tous morts et seuls demeuraient Turin, moi même et Tûr. En face, nous avions contre nous Théor et Koâr. Alors Turin se rua sur Koâr, et moi même sur Théor. C'était la notre dernière chance après tout. Prenant mon élan, je sautais de la balustrade qui se situait près de la barre, pour m'accrocher au cordage, à deux mètre de hauteur. Puis je me jetais sur Théor, qui s'apprêtait à tuer Tûr et j'enfonçais mon épée jusqu'à la garde, dans le crane de celui-ci. Celle-ci, teinte de sang, ressortit sous le menton de mon vis à vis qui s'écroula dans un ignoble gargouillement. Je me retournais juste à temps pour voir Tûrin achever Koâr. Une élan de soulagement m'envahit alors. Nous n'étions plus que trois, mais nous étions vainqueur. Enfin je parlais trop vite la encore."


La mutinerie ne leur fut guère favorable pourtant, car un navire donna l'alerte, et Hatim envoya la dix galions à la poursuite du Fantôme. La bataille ne pouvait pas tourner en notre avantage. L'armada du Seigneur d'Umbar était trop importante, et trop bien équipé contre quelques mutins. Nous devions partir ailleurs, à un endroit ou nous serions en sécurité. Tout trois rêvions de liberté, et les portes du Gondor nous
étaient grandes ouvertes. Prochaine étape, Pelargir.... 


Une tête dans le sac.

Le bâtiment voguait sur le flot au rythme des vagues. Il tanguait calmement, berçant les passagers dans un sommeil tranquille. Trois hommes pour manœuvrer un même navire, sacré défi ! Heureusement, la distance du voyage était courte, et aucune tempête n'avait troublé le petit équipage. Sur le pont était allongé le jeune Cirion. Le garçon fermait les yeux, laissant l'odeur du grand large l'envahir. Écoutant le murmure de l'eau. Il n'avait jamais compris l'attrait qu'avait les marins pour l'océan. Jamais, jusqu'à ce que lui même ne soit confronté à la mer du Sud. Si belle, si terrible. Quel défi que de braver chaque jour la colère d'Ossë, le dieu de la tempête. A présent, lui même avait pris l'océan pour épouse. Il ouvrit un oeil, et contempla les mouettes dans leur envol. Ils approchaient du Gondor. Les mouettes ne volaient jamais loin des côtes. Comme pour lui faire écho, Tûr cria de toues ses forces "Teeeeeeeerre".
Enfin, c'était un accomplissement. L'objectif était atteint. Se redressant, Cirion rejoignit Turin à la barre. Le pilote fronçait les sourcils, soucieux.

"Es tu inquiet, Turin ?"

"Je ne sais pas. Qui nous dis que le Gondor nous accueillera, nous sommes des pirates après tout !"

"Nous avons été, peut être ne le serons nous plus la-bas. Peut être trouverons nous un moyen de gagner honnêtement notre vie. D'ailleurs, nous devrions enlever les voiles noires, ça ne fait pas très sérieux et il y a risque de méprise."

"Nous n'avons pas d'autres voiles, c'est un navire de pirate à la base."

"Il doit y avoir des draps, je vais voir ça avec Tûr."

Quittant son camarade, il interpella d'un geste le vigile qui descendit du mat. Après avoir expliquer le projet, les deux hommes quittèrent le pont pour chercher à la cale ce dont ils auraient besoin. Turin jeta l'ancre pour se donner du temps et assister ses camarades. Rapidement, la lumière remplaça l'obscurité. Le bateau repris son cours, mais avec difficulté. Leurs voiles étaient minables. Très vite cependant, ils arrivèrent à l'entrée du port. Les grilles étaient closes. Les gardes les interpellèrent.

"Que venez vous faire à Pelargir. Vous n'êtes pas du Gondor, et il n'y a presque plus d'autres ports en Gondor a part ceux de l'ennemie"

"J'ai cru comprendre que votre flotte accueillait les nouveaux bâtiments, et que votre armée accueillait de nouveaux marins."

La réponse de Turin était calme. Aucun signe de stress ne venait démasquer un malaise évident. Le garde grogna et les laissa passer suite à l'approbation d'un capitaine. Rapidement, les trois marins firent amarrer le bâtiment et mirent pied au sol. Si le prix pour laisser son bateau à quais était élevé, la fortune des pirates l'était plus encore et ils ne payèrent pas de mauvaises grâces les dix pièces d'or. Pelargir n'était elle pas la plus grande cité maritime des dunedains du sud ? Si, bien sur. Les prix devaient donc logiquement varier en fonction.

"Etape suivante, trouver les quartiers de l'armée."

Ce ne serait pas difficile. Les quartiers devaient être suffisamment près de ceux du seigneur et de sa cour pour pouvoir intervenir en cas d'urgence, et suffisamment près des terres du Gondor pour pouvoir voler au secours des autres cités. Aussi, il était forcément sur l'île centrale. Après une heure de recherche, Turin et Cirion trouvèrent l'endroit. La force des hommes de Gondor était impressionnante. Ils s'entraînaient à la lutte, à l'escrime, au javelot. Si organisé, inébranlable, que les gueux d'Umbar semblait être des gamins à coté. Les deux pirates furent vite menés au général de la caverne. Celui ci était un grand barbu d'au moins quarante ans qui faisaient passer les deux jeunes hommes pour des enfants. Il avait un air sévère, strict. Ses hommes devaient sans doute lui obéir sans hésiter, sans doute avait il facilement gagner leur confiance.

"Mes hommes disent que vous êtes des pirates."

"Vos hommes disent presque la vérité. Nous étions des pirates, et pour une bonne raison. Celle ci."

La tête de Kôar quitta le sac pour s'écraser sur la table. Elle était encore déformé dans une horrible grimace. Les yeux du général s’agrandirent.

"Voilà un phénomène curieux en effet. Vous venez toucher la prime pour sa tête ?"

"Non, nous venons nous engager dans l'armée. Ceci n'est qu'un gage de notre bonne foie."

"Eh ben ça ! C'est quelque chose de peu commun. J'aime les hommes qui ont un sens du devoir et qui ne sont pas aveuglés par l'argent. Je m'appelle Alahir et je ne vois pour ma part aucune raison de ne pas vous faire de place dans l'effectif mais il faut d'abord tester vos compétences. Vous tombez bien d'ailleurs, le dernier recrutement à eu lieu il y a six jours seulement. Vous intégrerez cet effectif. Vous avez la force de commencer dès maintenant ?"

Les deux marins hochèrent la tête, résignés. Rapidement, il les mena au camps d'entraînement. Une vingtaine d'homme jeune s’entraînaient là. Devant les habits sales et usés des deux nouveaux, ils arquèrent les sourcils. Méprisant, songea Cirion. Très vite, cependant, les novices déchantèrent car nul ne pouvait triompher de Cirion ou de Turin que ce soit à l'épée ou à l'arc. Ces hommes là vivaient dans le cocon de leur cité, les pirates, eux étaient confrontés à la vie et sa cruauté dès le plus jeune âge. En réalité, Alahir aurait pu les intégrer directement dans un effectif prêt mais mieux valait que les deux nouveaux ne se fassent pas remarquer. Mieux valaient qu'ils s'intègrent d'abord dans une troupe. Aussi continuèrent ils leur formation mais rien ni personne ne leur résistait parmi les dernières recrues. Après quatre mois de long labeur, les deux hommes intégrèrent le corps principal de l'armée. Ce fut là que le destin frappa à nouveau un grand coup car là ou Cirion ne pouvait oublier la mer, Turin rêvait d'explorer le monde. Aussi, son vieil ami quitta Pelargir pour s'engager comme soldat dans Minas Tirith et les deux hommes perdirent contact. Seul Tûr resta à Pelargir mais celui ci ne voulait pas travailler. Il profitait de la fortune des pirates pour se saouler jour et nuit sur le navire. Aussi, deux ans après leur arrivée à Pelargir, une violente dispute divisa les deux hommes, car Cirion reprochait à son ancien compagnon de ne rien faire et de dilapider leur fortune. Les cris devinrent des actes et les menaces furent vite mises à exécution. Alors, les deux hommes se battirent et si Tûr n'était pas entraîné comme l'était le plus jeune, il avait conservé la fourberie d'un pirate. Feignant le malaise, il s’effondra, et quand Cirion s'approcha, une lame glacé lui transperça le ventre. Sans remords, Tûr le jeta à quais et leva l'ancre pour l'Umbar. Partant non seulement avec toute une fortune, mais aussi avec l'Evîn Rhaun, le navire de Cirion. L'ancien pirate passa à l'infirmerie de long mois, et plus il attendait, plus sa rancœur grandissait. Rêvant de vengeance, il rêvait du moment ou il reprendrait son bâtiment, et ou il découperait Tûr en rondelles. En plus d'une telle haine, il y avait l'incompréhension. Comment avaient ils pu en arriver là. Cirion avait toujours considéré l'autre comme un ami, un grand frère même. Turin s'était cependant toujours méfié de lui. Turin qui avait eu raison. Mais Turin était trop loin pour l'aider maintenant. Après sa convalescence, Cirion demanda a être muté dans la marine, et demande qu'on lui confie un bâtiment pour traquer Tûr et retrouver l'Evîn Rhaun. Il ne doutait pas que l'on accéderait à sa requête car déjà, Tûr faisait parler de lui en Gondor. Il avait refait son équipage et profitait des informations qu'il avait glané deux ans durant pour trouver des failles dans la défense des dunedains du Sud. Sans doute préparait il sa fuite depuis son arrivée en Gondor. Contrairement à Turin et Cirion, il n'avait probablement jamais cessé d'être un pirate. Cependant, sa requête aurait pu ne pas être reçu, car les gondoriens se méfiaient encore de l'ancien pirate. Plus encore depuis les assauts répétés de Tûr sur le Gondor. Mais, Alahir s'était lié d'amitié avec le jeune garçon et il intercéda en sa faveur, faisant plier chacun des généraux et amiraux de l'armée. En fait, Alahir était la personne la plus influente de la cité car il était le seigneur officieux de la ville. Quand son père quitta la Terre du Milieu pour les cavernes de Mandos, il accepta le lourd héritage à contre cœur, car il aimait le milieu des soldats et préférait rester avec l'armée. Cependant, deux ans à gérer la cité l'avait presque rendu fou et son frère avait proposé une alternative. Leurs rôles s'étaient inversés. Alagon était devenu seigneur. Durant les deux années de service du jeune garçon, Alahir s'était attaché au jeune garçon qu'il avait vite pris pour élève. Il lui avait enseigné lui même la stratégie, le maniement d'arme. Il lui avait appris les mathématiques et l'histoire. Il avait élevé Cirion comme son fils.
Ce fut donc avec une troupe de cinquante hommes que l'ancien pirate leva de nouveau les voiles et très vite, ses sensations rêvèrent. L'impression de retrouver une parente oubliée s'insinua en lui. Jamais plus alors, il ne quitterait si longtemps les flots. Il mena ses hommes le long de la cote jusqu'à se situer pile au nord d'Umbar, la cité des corsaires. Seule une étendue de terre les séparait de la cité corsaire. Le voyage fut agréable, car Cirion découvrait un autre univers que celui de l'armée de terre. Les marins étaient plus amicaux, plus familiers, et il ne soupçonnait pas Cirion capable de traîtrise comme le faisait les autres hommes de l'armée. En même temps, tous partageaient la passion de l'océan. Cirion mit donc pied à terre et emmena avec lui trois de ses hommes. En premier venait Vorondil, le jeune vigile âgé de dix huit ans, qui lui aussi était originaire du pays des corsaires et qui par conséquent ne se ferait pas remarquer. Par suite venait , un ancien marchand qui avait abandonné ses anciennes fonctions pour venger la mort de sa femme. En effet, des pirates avait ravagé son village en Andrast, et prenant un de ses navires de marchandise, il les avait traquer sans relâche jusqu'Umbar mais ne pouvant aller seul se confronter à tous, il avait rejoint le Gondor pour attendre une situation plus favorable. Onze ans plus tard, il avait été promu amiral et avait mené une expédition similaire à celle de Cirion pour se venger. Lui aussi connaissait l'Umbar et il était sage et avisé. Un atout considérable. Le dernier était Eredil. Du haut de ses vingt trois ans, il n'avait ni mis les pieds en Umbar, ni mené ce genre d'expédition dans le passé. Il avait rejoint la marine par hasard et comme tous, était tombé fou amoureux de l'Océan. Aussi n'était il d'aucun atout en un tel endroit mais il avait l'avantage d'être le meilleur épéiste du navire, plus fort encore que Cirion.
A quatre, ils atteignirent Umbar et passant les portes, se séparèrent en deux groupes pour glaner des informations sur l'Evîn Rhaun. Quant ils revinrent au navire, ils avaient amassé suffisamment d'information pour coincer le renégat. Ce dernier devait quitter Umbar d'ici deux jours pour mener un pillage dans un village d'Harondor. Cirion abrita donc son bâtiment dans une crique, et attendit le jour J. Le deuxième matin après leur infiltration, les marins levaient l'ancre et se mirent à la recherche de l'Elîn Rhaun. Ils étaient suffisamment loin des cités corsaires pour espérer ne pas avoir une armada à leurs trousses.

La poursuite dura trois semaines, et une fois ce temps écoulé, nul ne sut comment, Cirion se présenta à Pelargir avec la tête de Tûr. Il fut alors nommé Amiral et avait comme vaisseau mère l'Evîn Rhaun. Le temps passa alors, et rien ni personne ne semblait pouvoir troubler le bonheur du jeune amiral. De sa main droite, il dirigeait la flotte de Pelargir avec Sereos, un autre Amiral. De sa main gauche, il pouvait aussi mener l'armée du sol car il avait été formé en temps que soldat. Un an passa donc, durant lesquels Cirion jouissait d'une vie paisible. Il avait acheté une belle maison dans les quartiers des seigneurs et des riches marchands, et il passait souvent son temps avec Alahir qui lui enseignait tout ce qu'il pouvait. Vint cependant le jour ou Alagon mourut, et ce fut une période sombre. Ainsi, Alahir dut reprendre ses fonctions et son humeur était terrible. Seul Cirion parvenait à calmer ses énervements. Cirion qu'il aimait comme un fils. Aussi l'adopta t-il et en fit donc son héritier. Une nouvelle année passa, et elle emporta le second frère de la lignée seigneuriale. La division régna donc dans Pelargir car nombreux étaient ceux qui voulait voir Abalon, fils d'Alagon devenir seigneur la où la loi ordonnait que ce fut Cirion. Ainsi, les puissants marchands gardaient leur confiance en le sang des seigneurs mais l'armée et le peuple faisait confiance à l'ancien pirate car il avait réalisé de hauts faits pour le Gondor. Pays pour lequel il avait tant de fois risqué sa vie. Cirion accepta donc de remettre son héritage en cause devant le conseil et le conseil lui fut favorable. Le doyen qui comptait les votes déclara Cirion vainqueur avec six voix de plus qu'Alagon. Dès lors alors, Cirion tâcha de faire la paix avec la lignée d'Alahir, en l'honneur de son père adoptif. Il laissa donc à Alagon la maîtrise de l'économie de la cité là ou lui même assurait l'armée et la politique. Les deux hommes firent donc la paix et tout sembla au mieux dans le meilleur des mondes. Mais l'ombre arrivait....

Quatre ans plus tard...

"Seigneur Cirion, seigneur Cirion. C'est l'heure. Vous devez partir pour Minas Tirith. Denethor, organise un grand conseil pour tout les seigneurs du Gondor, et en tant que chef du Lebennin, vous êtes convié à la réception. Le messager est arrivé ce matin."


Comme les années avaient transformé le petit serveur... Il était chétif, maigre, et bien peu musclé pour un garçon de son âge, quand il servait encore des bières à la taverne de Nukur. Il avait alors quinze ans. Et puis, ses six longues années d'éducation sur le fantôme lui avait appris bien des choses. D'abord vigile, il était devenu souple, agile, et rapide. Personne ne montait aux mats comme lui le faisait, une vrai anguille. Et puis, barreur, la encore, le meilleur. L'enfant avait le truc, oui, cette qualité qui transformait ou non, un homme en marin, en dompteur de l'océan. Manier la barre, contre le gré de l'océan est une chose peu aisée, et sa musculature s'y était développée. Ainsi, le petit garçon d'un mètre cinquante, tout fin, s'était transformé en adulte d'un mètre soixante quinze, non pas tassé par le poids des muscles, mais bien droit, et fier. Il avait suivit une formation à l'armée parmi les nouvelles recrues mais son passé de pirate lui était favorable et il avait été promu lieutenant pour ses qualités. Enfin, peut être que de ramener la tête du célèbre Kôar avait joué aussi après tout. Et puis, rapidement capitaine, pour ses talents, et sans surprise. Le seigneur du Lebennin l'avait tout de suite pris en charge, car il s'était lié d'amitié pour lui, et par pitié de son sors, l'avait recueilli. C'était la une véritable renaissance pour l'ancien pirate. Il signa le Gondor, comme sa nouvelle patrie, et il fut prêt à la défendre jusqu'à la mort. Plusieurs batailles maritimes furent remportées grâce au capitaine, notamment celle du Tolfalas, ou les corsaires prirent en embuscade la flotte de Pelargir, ou celle ou il traqua le renégat Tûr jusqu'en Umbar. La, Alahir, qui était le régent du Lebennin, le promut amiral. Cela faisait trois ans qu'il avait rejoins le Gondor et les gens s’étonnait de pareille ascension mais il ne les écoutait pas. Et puis, l'événement. Alahir quitta le monde des hommes. Cirion fut élu, alors, et contre toutes attentes. Et puis, c'est là que l'histoire reprend ...


"Oui Horst, j'arrives..."


//269 lignes//

¤ Caractère: 
Cirion aime la mer comme un homme aime sa femme. C'est elle qu'il a choisit et il passe la plus pars de son temps en mer. Il est courageux, stratège, bon marin et excellent guerriers. Il sait être patient, lucide, et possède une certaine connaissance pour ce qui est de ceux qui veulent le corrompre. Il haï Hatim et son objectif reste de lui couper la tête. C'est un ami loyal, un homme d'honneur qui malgré le milieu dans lequel il a grandis, s'est débrouillé pour conserver son honneur et laisser la justice guider ses actions. Seigneur du Lebennin, il a acquis une culture importante pour un ancien pirate. Passionné de lecture, il s'est renseigné toujours plus sur les jours anciens et sur la lignée des anciens rois de jadis. Aussi est il secrètement à la recherche de l'ancien roi, et garde t-il un œil sur le royaume en ruine d'Arnor. Si il était pirate, sa loyauté reste auprès du Gondor à compter de ce jour.

¤ Physique: Quand il fut marin, il fut d'abord matelot, puis vigile, puis pilote. Par conséquent, il a acquis la souplesse du vigile qui passe son temps en haut, et la force du barreur qui doit faire face à la force de la Mer. Par conséquent, c'est un homme musclé, de taille moyenne (un mètre soixante quinze) et vif. Il est brun de cheveux, et blanc de peaux, mais demeure bronzé du soleil du sud. Ses yeux sont vert, et son bras droit porte une cicatrice de la mutinerie ... Signe particulier, il possède un pendentif en argent, trouvé dans une épaves au Sud du Far-Harad

¤ Parentée et personnes proches: Son équipage, Tûrin, Tûr, Nukur, Akis, descend d'Imrazôr/


¤ Avez-vous lu les règles?: Sans déconner ? 
¤ Motivation: Advienne que pourra xD
¤ Votre âge: 19 Ans depuis peu =P
¤ Depuis combien de temps faites vous du RP?: 4 ans déjà, plus peut être ceci dit je suis nul en math
¤ Comment avez-vous découvert notre forum?: Beh en fait je sais plus X)
¤ Sur quels autres forums êtes vous (sans donnez de liens)?: Trop/
¤ Faites-vous du graphisme?: Un poco
¤ Hobbies: Graph, rp, lecture, BtDD (<3 <3)
¤ Livres de J.R.R. Tolkien lus: Silmarillion, comptes et légendes inachevés I II. SdA x3 + Hobbit, les aventure de Tom Bombadil
¤ Comment trouvez vous l'aspect général du forum ? : Un peu miteux Razz


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 


Dernière édition par Cirion le Mer 20 Jan - 16:28, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Lun 4 Jan - 19:31

.


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 


Dernière édition par Cirion le Ven 15 Jan - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mordu la Bouche de Sauron
¤ Lieutenant de Barad-Dûr ¤ Émissaire de la Tour Sombre ¤ Messager du Mordor
¤ Lieutenant de Barad-Dûr ¤ Émissaire de la Tour Sombre ¤ Messager du Mordor
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 05/12/2015
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 83
▌ROYAUME : Mordor
▌VOTRE RANG : Lieutenant de Barad-Dûr (Général)
▌COMPETENCES : Sorcellerie (Necromancie et Runes) - Guerrier

Feuille de route
Argent: 4.250 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Mer 13 Jan - 17:06

Ainsi donc, l'héritier d'Isildur pointe le bout de son nez...

Je connais deux seigneurs qui ne seront pas enchantés d'apprendre ton arrivée...

Pauvres Denethor et Denoris...
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Ven 15 Jan - 21:59

T'inquiète pas finalement je changes de camps Razz


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mordu la Bouche de Sauron
¤ Lieutenant de Barad-Dûr ¤ Émissaire de la Tour Sombre ¤ Messager du Mordor
¤ Lieutenant de Barad-Dûr ¤ Émissaire de la Tour Sombre ¤ Messager du Mordor
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 05/12/2015
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 83
▌ROYAUME : Mordor
▌VOTRE RANG : Lieutenant de Barad-Dûr (Général)
▌COMPETENCES : Sorcellerie (Necromancie et Runes) - Guerrier

Feuille de route
Argent: 4.250 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Ven 15 Jan - 22:04

Ha, intéressant !

Par contre, je te conseille de t'intéresser à l'Angmar car cela bouge pas mal là-bas Razz
Revenir en haut Aller en bas
Azazug
Roi du clan des crocs de fer
Roi du clan des crocs de fer
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 21/12/2015
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 112
▌ROYAUME : Mont Gram
▌VOTRE RANG : Roi-gobelin

Feuille de route
Argent: 2 075 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Ven 15 Jan - 22:23

Les forces du mal se renforce jour après jour

Mouhahahaha


DC de Kannako
PNJ Sigvard:
 

PNJ Klanf:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Sam 16 Jan - 12:44

C'est quoi cette fiche de présentation ? Enfin je veux dire le graphisme ?

Sinon ton avatar n'est pas au bon formé apparemment. Rectifies-moi tout ça et puis on lira ta présentation Wink




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Sam 16 Jan - 17:24

On est obligé de prendre le code du fofo ?

PS : Pour le vava je peux pas changer la taille fin bon je changerais si y a que ça


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Robinund
¤ Garde du Rohan ¤ Déchu d'Enedwaith ¤
¤ Garde du Rohan ¤ Déchu d'Enedwaith ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 12/08/2011
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 7864
▌ROYAUME : Là où il y a de l'or.
▌VOTRE RANG : Divinité Suprême.
▌COMPETENCES : Flemmard et Banquier !
▌CITATION : Cours ! Cours !

Feuille de route
Argent: 2.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Sam 16 Jan - 19:24

Hum, pour moi non, tu es libre, du moment qu'on y retrouve les champs.

Par contre c'est 60 lignes l'histoire du RS Wink





ETAIT:
 


Signas de BG's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Sam 16 Jan - 20:32

Du coup je changes et tout est en règle je crois, sauf le fait que j'ai plus mes 17 ans x)


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thalion II
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2015
▌VOTRE AGE : 64
▌MESSAGES : 482
▌ROYAUME : Dol Amroth
▌VOTRE RANG : Prince de Dol Amroth
▌COMPETENCES : J'peux pas en dire plus.
▌CITATION : "C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme..."

Feuille de route
Argent: 13 617 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Sam 16 Jan - 20:41

T'aurais pu faire les lignes de RS au lieu d'encore reprendre une ancienne prez par flemme.


« Mais au-delà, dans le grand fief de Belfalas, résidait le Prince Imrahil en son château de Dol Amroth au bord de la mer, il était de haute lignée, et les siens aussi, hommes fiers et de grande taille, aux yeux gris de mer. »


Les vrais Sunbros regarderont:
 
Revenir en haut Aller en bas
Robinund
¤ Garde du Rohan ¤ Déchu d'Enedwaith ¤
¤ Garde du Rohan ¤ Déchu d'Enedwaith ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 12/08/2011
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 7864
▌ROYAUME : Là où il y a de l'or.
▌VOTRE RANG : Divinité Suprême.
▌COMPETENCES : Flemmard et Banquier !
▌CITATION : Cours ! Cours !

Feuille de route
Argent: 2.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Sam 16 Jan - 20:44

Manque des lignes au caractère et physique, je lirais l'histoire dans la soirée. Par contre, tu es du camp BIEN et non NEUTRE Smile. Et t'es sûr de vouloir rejoindre le Bien ? Ce serait plus le Mal qui en aurait besoin ^^

Par contre tu pourrais répondre sérieusement à cette question :
Citation :
¤ Avez-vous lu les règles?: Sans déconner ?

Durant les dernières parties où tu n'étais pas là, il y a eut des modifications, des ajouts, des retraits. Ainsi, vu que tu veux jouer WG en plus, c'est important que tu les relises Wink





ETAIT:
 


Signas de BG's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Sam 16 Jan - 21:11

Nan mais je les aies relu tkt Razz

Sinon j'ai fais les modifs !


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Dim 17 Jan - 11:46

Je compte 164 lignes, donc 139 de rab et je valide.

Cirion a écrit:
"Seigneur Cirion, seigneur Cirion. C'est l'heure. Vous devez partir pour Minas Tirith. Denethor, organise un grand conseil pour tout les seigneurs du Gondor, et en tant que chef du Lebennin, vous êtes convié à la réception. Le messager est arrivé ce matin."

Alors ramène tes fesses et illico; j'ai horreur d'attendre Razz

P.S.: Ose girouetter et tu seras l'homme le plus recherché par le Gondor pour trahison. Simple avertissement... Twisted Evil




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Robinund
¤ Garde du Rohan ¤ Déchu d'Enedwaith ¤
¤ Garde du Rohan ¤ Déchu d'Enedwaith ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 12/08/2011
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 7864
▌ROYAUME : Là où il y a de l'or.
▌VOTRE RANG : Divinité Suprême.
▌COMPETENCES : Flemmard et Banquier !
▌CITATION : Cours ! Cours !

Feuille de route
Argent: 2.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Dim 17 Jan - 13:10

Je dévalide. Il manque encore des lignes au caractère Wink

Puis bon, je trouve ça un peu facile ta façon de devenir Seigneur du Lebennin et ton ascension fulgurante alors que t'es un Umbarien qui a un fort passif de piraterie. Ca mériterait un peu d'approfondissement ^^. M'enfin.





ETAIT:
 


Signas de BG's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Dim 17 Jan - 14:10

Hum, moi j'ai huit lignes de caractère... M'enfin j'ai rajouté encore.

PS : Bah après c'est approfondie dans le RP, sur la présentation le but c'est de se présenter pas de raconter toute sa vie Razz


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Lun 18 Jan - 21:01

UP, j'ai approfondi, tout compléter


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Mar 19 Jan - 21:35

up


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amira de Mistrand
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/10/2014
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 1575
▌ROYAUME : Easterling
▌VOTRE RANG : Princesse
▌COMPETENCES : Habile et rusée

Feuille de route
Argent: 20.325 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Mar 19 Jan - 21:46

Bon je te valide du coup.
Je rajoute juste le groupe il me semble que c'est que ça qu'il te manquait.



Ex- Gorkil (Haut Roi des Monts Brumeux), Björn le Briseur de Crânes (Général du Royaume d'Angmar), Dáin II Pied d'Acier (Roi du Peuple de Durin)x2
Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   Mar 19 Jan - 21:54

Merci ^^'


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lolilol TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lolilol TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» {TERMINE} Olaf le bonhomme de neige qui aime l'été
» Un vent d'aventure (termine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: