Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu

Aller en bas 
AuteurMessage
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Ven 4 Déc - 20:54

Fièrement installé du haut du balcon du palais royal, le roi Aerion du Dorwinion observait sa cité. Dans les heures à venir, ce tournoi qu'il avait décidé de lancer débuterait. De là où il était, il pouvait voir plusieurs groupes s'avancer vers la place sous la palais, lieu où se rassembleraient une première fois les participants et leur éventuelle suite.
Avec un large sourire, le roi attendit de voir qui se présenterait en ces lieux...


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 4372
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Sam 5 Déc - 21:02

La nouvelle était arrivée jusqu’aux Halls de Thranduil et Legolas avait tant bassiné son père pour savoir la teneur du message que celui-ci, exaspéré et surtout pour avoir la paix, lui tendit le message en question. « Un tournoi en Dorwinion ? Intéressant ». Selon le message, l’ensemble de la Terre du Milieu était convié. Désireux de voir du pays et de se rendre sur les terres du Dorwinion qu’on dit radieuses et fertiles, Legolas plaida sa cause auprès de son père et obtint son accord pour participer au tournoi, représentant ainsi dignement les Elfes du Royaume de la Forêt Noire.

Il partit préparer ses affaires pendant que l’on s’affairait à préparer son cheval. Il ne prit que le strict nécessaire. Son épée de légende et son arc et carquois rempli de flèches bien sûr, mais aussi des vêtements pour toutes les températures, chaudes comme froides, une cape de voyage et des protections de cuir au cas où il devrait se battre. Prenant encore une gourde d’eau et du pain elfique de voyage pour la route, il sauta en selle et quitta Aradhyrnd le cœur tout au tournoi auquel il allait participer.

Il chevaucha rapidement, le Dorwinion étant, par chance, relativement proche du Royaume de Thranduil. Après plusieurs jours de chevauchée rapide mais légère grâce au galop aérien de Tingilindë, Legolas arriva en vue des portes d’Ilanïn. Il ralentit l’allure et, une fois près des gardes, se nomma et décrivit la raison de sa venue en ces lieux. Les gardes le considérèrent un instant, pas parce qu’il paraissait suspect, mais parce qu’ils n’avaient que rarement vu d’Elfes.

Il fut conduit jusqu’au lieu où le jeune Roi Aerion recevait les participants au tournoi. Toujours à cheval, Legolas se laissait guider à travers les rues de la ville, regardant partout autour de lui et croisant parfois le regard d’une jeune fille pâmée devant sa beauté, ce à quoi il n’accorda guère d’attention d’ailleurs. Enfin il arriva sur la grande place. Du haut d’un balcon, le Roi saluait la foule qui avait l’air d’apprécier grandement son jeune Roi. Legolas s’avança jusqu’au plus proche du balcon, de là où le Roi pourrait bien le voir. Il le salua ensuite à la manière des Elfes, sa main droite vers son cœur avant de la retirer en un geste lent et gracieux vers devant lui :

Mes hommages, Roi Aerion. Je suis Legolas Vertefeuille, fils de Thranduil et Prince de la Forêt Noire. Je vous remercie de votre invitation en ces lieux et est fier de représenter mon peuple et mon royaume. Mon cœur est en joie et impatient de commencer et de vous montrer à tous mes quelques talents.

Il dégaîna Ringil de son fourreau de cuir et la tendit droit vers le Roi, avant d’incliner la tête et de se mettre de côté, car le prochain concurrent arriva déjà.




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Denoris Enoras
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/12/2014
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 453
▌ROYAUME : Le Rhudaúr, dans le Royaume Ruiné de l'Arnor.
▌VOTRE RANG : Seigneur de Rhudaúr.
▌COMPETENCES : Mener mes hommes à la Gloire !
▌CITATION : Certaines personnes comprendront vite les objectifs de mon peuple… et surtout le mien.

Feuille de route
Argent: 12.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Dim 6 Déc - 14:19

Tranquillement installé sur son bureau, Denoris, rêveur, mains croisées derrières la tête, méditait. Devant lui, une carte. Ne sachant ni quoi chercher, ni quoi faire, Denoris attendait patiemment, comme un souffrant attend son heure. Le soleil était à son apogée à Mithlost quand on vint frapper à la porte. Sans que le Seigneur ne tourne ou n'ouvre la bouche, l'intrus ouvrit la porte et entra bruyamment mais humblement. Il donna une lettre à son plus haut supérieur hiérarchique et s'en alla, tout aussi bruyamment. C'est tout ce qu'attendait Denoris ! En voyant le sceau, et le nom de l'expéditeur, il ne put se retenir un sourire. Il se leva, et rassembla ses proches collaborateurs. En savant que le Dorwinion et le pays bardide étaient proche, il donna la lettre à Korm Prédeaux. Celui ci ouvrit, avant de la redonner à son Seigneur.

« Il faut croire que ce richard de roi des vignerons n'a rien d'autre à foutre que des tournois pour claquer son pognon si durement gagné… » avait si subtilement commenté Yon.

D'un signe de la tête, Korm et Vanahem avaient acquiescé ses dires. Sahem, plus réfléchi, conseilla à son Seigneur d'aller au tournoi. Personne ne contredit sa proposition. Denoris partit donc rassembler ses affaires. Son épée, quelques vêtements, nourriture et boisson, et bien sûr, sa couronne et son armure. Cette fois-ci, il allait chevaucher seul. Seul pour aller de l'extrême Ouest d'Arda pour l'extrême Est. Mieux valait ne pas imaginer le nombre de jours (voir même de mois) cela faisait.

Après plusieurs longues semaines de voyage, Devoirs sentit le climat encore plus chaud que d'habitude. Arrivé à Ilanïn, s'il avait bien suivi sa carte, il vit une porte gardé, dans un premier temps, et une cité qui était loin d'égaler la beauté, sombre certes, de Mithlost. Les deux gardes ne ressemblaient pas du tout aux Phalanges célèbres de Mithlost. Sans rien dire, Denoris donna la lettre d'invitation, et les Gardes le menèrent en bas du Palais du Roi Aerion.

Tout le pays devait être là. C'est sûr, Denoris n'en verra jamais pour autant à Mithlost. Il s'aperçut qu'il y'avait déjà un invité de présent. Ignorant totalement qui c'était, bien qu'il avait la silhouette et les cheveux d'un elfe (il n'y avait qu'eux pour ressembler à des femmes), il ne pouvait ni lui donner un nom, ni son origine géographique. Denoris lui adressa un signe de la tête, avant de poser les yeux sur le Roi du Dorwinion, encore plus jeune que lui. Il prit sa couronne, descendit de son cheval, et posa la couronne sur sa tête.

« Je suis Denoris Enoras, Roi de Rhudaúr et Maître de Mithlost. Je réponds à votre appel, et je suis prêt à vous montrer l'étendue de mes talents ! »

Denoris reporta son regard sur son concurrent, et lui décocha son plus beau sourire. Il se plaça à ses côtés, et attendit avec lui les prochains prétendants pour le tournoi.
Revenir en haut Aller en bas
Rat Blanc
Chair à pique / Fantassin
Chair à pique / Fantassin
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 23/09/2015
▌VOTRE AGE : 29
▌MESSAGES : 24
▌ROYAUME : Mordor

Feuille de route
Argent: 45 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Mar 8 Déc - 23:26

La dernière chose à laquelle je me serais attendu, c’est bien d’entrer dans une cité d’Hommes sur invitation. Et en refilant ma hache aux gardes à la porte, en plus ! N’empêche que j’ai entendu grincer les cheveux raidis des gardes contre le métal sous les soupières qui leur servent de casque, tandis que s’est pointé la Meute aux portes. Tandis que s’est pointé pointait face à eux le colosse à peau-verte qu’est mon Capitaine. Les pauvres gars avaient besoin que ce soit lui qui leur dise c’qu’i’devaient faire...
«Allez les p’tits gars, demandez-nous de vous remettre nos armes. Vous ne voulez pas qu’une bande de guerre Orque se balade surarmée dans vos rues, pas vrai ?»
Douze chariots pleins à craquer de piques, de haches, de massues, d’épées courbes, d’arcs et d’autres armes en tout genre plus tard, le Capitaine les invite à nous inviter à rentrer maintenant dans la ville, tandis que l’officier en charge s’essuie le front, se demandant où il va ranger tout ce foutoir… Bien sûr, le Capitaine a toujours son énorme hache, les sergents ont toujours leurs gourdins de correction, Charir a toujours Amante empaquetée, mais actuellement délestée d’une pièce du mécanisme de tir qu’il garde dans une poche, et pour nous autres, nous voilà au milieu d’une cité étrangère et non-Orque, nus comme des vers. Hormis les dagues que nous avons tous planqués sur nous, sans exception, lors de la fouille. Ainsi que quelques haches, des cimeterres, des masses cloutées qu’on peut considérer comme naturellement parties intégrantes de notre anatomie… Question de principe. Un Orque sans arme ? Totalement, Inconcevable...

«Architecturalement, la cité est une merveille du savoir-faire des Hommes... S’émue Thurgix qui est du voyage, des larmes lui coulant des yeux. On dit ce qu’on veut de nous, mais j’ai le goût pour les belles choses… Si je pouvais un jour y ajouter ma contribution en réduisant tout en cendres éclaboussées de sang…»
Tout un bataillon encadre notre traversée de la ville. Nous fait remonter au-travers des rues bondées de badauds qui nous regardent avec curiosité.
Avec ma bande, on se sent… Nerveux. Intimidés par tous ces regards étrangers. Pas de la peur, quelque chose de bien plus bête : Le trac. L’impression d’être des bêtes de foire qu’on donne en spectacle…
Ici, des badauds qui nous montrent du doigt. Là, des gosses qui passent entre les soldats de l’escorte pour nous tripoter avec une curiosité craintive, poser leurs mimines sur notre cuir rugueux, sur nos accoutrements, sur nos armures et nos casques… Des gars lâchent des feulements de protestation ici et là.
« Eh, dégage gamin ! Repousse Thakthak hargneusement, avant de sermonner comme un parent : Faut pas y promener les doigts sur ces armures, c’est un coup à t’couper les doigts avec les arêtes. Tu vois ?»  
Plus loin, des groupes de gamins s’amassent et nous regardent avec des yeux ébahis. Quelques grands grognent caricaturalement aux gosses qui s’enfuient en courant…
« Vous êtes ridicules, lâche Thurgix.
_ Bah quoi ? On a une réputation à tenir non ? Les grands méchants Orques mangeurs d’enfants, tout ça ?
_ Vous nous faites juste passer pour des bouffons d’service. Thurgix veillera à notre réputation quand il retournera brûler des granges pleines de gens, violer les femmes et noyer la progéniture dans des puits.»
Et PAC ! Une pierre qui frappe sur son pif, lui arrachant un couinement de juron aigu.
PAC ! PAC ! PAC ! Les jets d’cailloux se mettent à pleuvoir sur nos pauvres têtes ! Les gosses sont revenus, des yeux pétillants de p’tits héros. Les gars grognent, couinent et jurent, demandent c’est quoi c’délire ? Notre escorte d’Hommes lève ses boucliers autour de nous tandis qu’on continue d’avancer, les soldats beuglent aux gosses de déguerpir, mais PAC ! PAC ! Les cailloux continuent de nous pleuvoir dessus ! Chaque fois les gosses reviennent plus loin, et reviennent encore et encore, et ils continuent de nous canarder avec des pierres !
«De vrais Rangers du Gondor en herbe… Maugrée le Vieux Yetch…
_ Bonjour l’accueil en tout cas ! Lâche sa compagne Raqsh. Territoire neutre, mon cul !»
Alors que les gosses reviennent une énième fois, Thurgix n’y tient plus. Pousse un rugissement de guerre et s’élance pour pourchasser la marmaille humaine au-travers des ruelles, décidé à leur infliger une bonne correction. Au-devant du groupe, le Capitaine est d’une humeur que j’lui ai jamais connue. Enjouée. Bavarde. Il discourt dans de grands gestes théâtraux à Charir, le baratine, l’assomme sous un déluge de paroles à propos de la jubilation, de la sensation de grandeur que l’on éprouve lors des combats en arène. Tandis qu’à l’inverse, Charir fait la moue, se contente de faire remonter le genre de grognements énervés que le Capitaine fait remonter d’ordinaire de son gosier pour exprimer son humeur à ses sous-off de manière si éloquente…

Arrivés au palais royal. On se fait encore dépouiller d’une poignée d’armes lors d’un second contrôle. Charir est contraint de laisser Amante, sa fidèle arbalète, cette arme de régicide, à l'entrée…
« J’vais t’la faire courte, briefe Charir au gars qui prend son arbalète. Elle a la moindre éraflure, la moindre trace de tes doigts graisseux quand j’reviens la prendre, j’te sors les boyaux et j’les fais rentrer par ton orbite gauche  pour les faire ressortir par ton orbite droite. Et pendant ce temps, je te fais mâcher tes globes oculaires, et quand t’as fini de les mâcher, je te pète la mâchoire. –A titre purement informatif, l'ami...-»
_ Allez, viens Charir.
_ Mouairf…»

On avance au-travers d’une allée royale, flanqués d’une foule qui va nous faire tomber dans les pommes. C’est nous les Orques ! c’est nous les plus nombreux normalement ! Au-devant de la cour, au côté d’un colosse* en armure et couronné à peau blanche… Un Elfe. L’Elfe ! Le Prince de la Forêt Noire, reconnaissent les vétérans. Legolas, «le Gobeliminator»...
« Non ! Sans moi ! J’me casse ! Décrète Charir en se clouant sur place.
_ Fais pas ton dégonflé, Charir ! Qu'on lui dit en l’entraînant bon gré mal gré de nos poignes en avant de la Meute.
On s’est mis en rangs tandis que le Capitaine s’avance sur l’autre côté de Legolas pour s’annonce…
L’espace d’un instant, me suis demandé si on devait chanter l’hymne nationale en guise d’ouverture…

«Les Orques de la dix-huitième Légion du Mordor vous saluent, Roi Aerion, et vous honorent de la présence de leur Champion…»

Quel Champion tout taillé, le Capitaine « Crocs Blancs » Skulaï. Colosse d’un mètre quatre-vingts trois sur cent kilos qui va torse nu, sa peau verte tendue sous une musculature gonflée à bloc et huilée… Une chevelure noire, un faciès de molosse doté de défenses saillantes, un cou épais comme un tronc d’arbre, sa hache démesurément grosse pour compenser… Non ! Pour ÉGALER la taille de sa pointure. (Un bon quarante-huit, quarante-neuf!)
Sauf que c’est pas le Capitaine, notre Champion de ce tournoi-ci…
«Soldat Charir ? Avance-toi ! »





Charir, créature trapue à peau brune, est un Orque tout à fait quelconque, hormis les profondes lacérations qui lui balafrent le visage et lui ruinent le nez, l’obligeant à respirer par la bouche comme un asthmatique. De dérangeants piercings suturent ces vieilles cicatrices tandis qu’un encore plus dérangeant anneau logé dans sa gencive supérieure, cliquette contre ses crocs. Son dessus de crâne chauve et ses tempes coupées court cachent une crinière noire tressée à l'arrière de la tête. L’Orque en uniforme lâche un soupir résigné tandis qu’il sort du rang pour venir échanger sa place avec le Capitaine…
« Salues le Roi, Charir. » Lui ordonne le Capitaine. Charir lève nonchalamment la main :
Salut, Roi…» Lâche-t-il en regardant vers le balcon, gêné, se sentant pas à sa place le Charir...
Un salut digne d’un gars qui salue son pote au matin d’une nuit de beuverie…
« Euh… Yo ? » Lâche-t-il à l’attention de ses rivaux, avant de laisser fuir son regard d’une direction à l’autre… On gagne la foule, laissant Charir à son sort, non sans que certains gloussent…
« Mais qu’est-ce que j’fous là, moi…» Marmonne-t-il pour lui…

Il reste à se dandiner d’un pied sur l’autre, gêné et hésitant, et se fait tout petit, désespérant de se faire oublier à sa place… Assurément les Orques du Mordor doivent-ils se moquer du Roi pour mener un « Champion » aussi pouilleux devant lui, dit le murmure qui parcourt la foule…
L’arrivée du prochain participant aura tôt fait d’éclipser Charir…




Spoiler:
 


   
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Sam 12 Déc - 0:35

[Mode MJ : Aerion, roi du Dorwinion]

Actuellement, trois délégations s'étaient présentées face à l'instigateur du tournoi. En premier était venu Legolas, le prince du Royaume Sylvestre. Il avait entendu parler des exploits de cet elfe agile, et il avait hâte de voir ce qu'il en était vraiment. A côté de lui, se tenait Denoris, un fier homme de l'Arnor, et prétendument roi, bien que les terres sur lesquelles il était censé régner étaient quelque peu... litigieuses. Et à la surprise de tous, les derniers arrivés furent des orques du Mordor... Leur arrivée à travers la ville avait été difficile, mais les gardes avaient pu éviter qu'un éventuellement mouvement du peuple ne se fasse. Il ne faisait pas lui-même confiance à ces créatures, surtout sans encadrement humain, mais il avait promis de faire pareil accueil à tout candidat, et c'est ce qu'il ferait.

-Je souhaite remercier et féliciter ceux qui ont eu le courage de faire le déplacement et de se présenter jusqu'à nous, commença-t-il, s'adressant tant aux candidats qu'aux spectateurs. Je n'ai nul doute quand au fait que ces homme, elfe, et orque participant, sauront nous montrer l'étendue de leur force et de leur savoir, et nous n'allons pas tarder à le constater, car je déclare ce grand tournoi de la Terre du Milieu ouvert !

Des applaudissements jaillirent des quatre coins de la place. D'un geste, une ligne de soldats ouvrirent une voie à travers la ville, et invitèrent les candidats à les suivre, tandis qu'ils se dirigeaient vers la sortie de la ville. Fermant la marche, le Roi rejoignit la troupe sur le dos de son destrier de guerre, vêtu de ses habits d'apparat, et allait accompagné de sa garde personnelle.
Ils sortirent par les portes Est de la ville. Plusieurs chars étaient disposés, chacun harnaché à deux chevaux spécialement entrainés pour la course, et faciles à diriger. A nouveau, Aerion prit la parole :


-Dans cette première épreuve, ce sont les talents équestres ainsi que le sens tactique de nos concurrents qui seront principalement mis à l'épreuve - mais non ceux-ci uniquement. C'est une course de char, qui consiste en deux tours de la ville. Sur la première moitié, un seul chemin est possible ; sur la seconde, les candidats auront le choix entre la route extérieure, sûre et facile à emprunter, mais plus longue, et la route du sous-bois, qui longe la muraille, mais qui demandera tant adresse que chance et vivacité d'esprit pour être empruntée sans accroc. Les candidats sont autorisés à faire usage de toute arme de corps à corps en leur possession afin de perturber leurs adversaires où d'adapter le terrain à leur avantage. Si jamais l'une de vos montures devaient être blessée, voir mourir, des chevaux de rechange seront disponibles ici-même ainsi que près de l'entrée du sous-bois.

Pendant la durée des explications, les candidats avaient chacun été menés à un char, et mis en place alignés. Après quelques instants, le jeune roi reprit la parole :

-Bien ! A présent, si tout le monde est prêt, je vais sonner le départ : 3, 2, 1...

A la fin du décompte, il souffla avec force dans son cor de guerre. La course était lancée !

[Petite information complémentaire sur la course : la deuxième moitié de chaque tour présente un choix : un parcours facile, mais plus long, et un parcours difficile, mais plus court. Si vous choisissez le premier, votre placement sera déterminé, comme prévu, en fonction de vos actions et de votre RP uniquement. En revanche, si vous prenez le chemin des sous-bois, un facteur chance interviendra, sous la forme d'un dé 10 qui sera lancé pour déterminer votre réussite. Une réussite totale vous assurera une certaine avance sur les autres concurrents, mais à l'inverse, un échec s'avèrera catastrophique ! A vous de faire votre choix. Bien évidemment, vous pouvez choisir de prendre ou le même chemin ou un chemin différent à chacun des deux tours de la course.]


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 4372
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Mar 15 Déc - 12:43

Le Prince de Vert-Bois écouta attentivement les instructions du jeune Roi, tout en jetant de temps à autre un coup d’œil discret à ses adversaires. Au moment du départ pour le lieu de la course, Legolas salua brièvement l’homme d’Arnor, ne sachant vraiment s’il s’agissait là d’un ami ou d’un ennemi. Cependant, le regard qu’il décocha aux Orques et à celui qui allait concourir était des plus assassins. Ne pouvant souffrir la vue de ces immondes créatures sans avoir l’arc et la flèche qui le démange, Legolas s’employa à les ignorer.

Tout en écoutant Aerion, il fut mené à son char. Un char des plus simples, fait de bois et aux renforcements de métal sur ses contours et au niveau des roues, en bois également. Il avait bien comprit les instructions. Ainsi, avant de prendre place dans son char, il caressa ses chevaux, inspectant leurs membres et leur murmurant quelques mots en elfique. Ce n’étaient pas là des chevaux elfiques, ils ne comprenaient donc pas ce que chuchotait le prince mais néanmoins étaient attentifs à ce qu’il disait et calmes avant le départ. Legolas flatta encore leur encolure et prit place dans le char. En prenant les rênes, il comprit qu’il ne pourrait se servir de son arc sans être sûr d’aller en ligne droite et sans aucun obstacle sur sa route, autrement il aurait besoin de ses deux mains pour mener les chevaux. « Ringil me sera plus utile », se dit-il. En son esprit, il savait par où il allait passer. Son premier tour aura lieu entièrement sur la route la plus simple. Il pourrait ainsi apprendre à connaître et les environs et ses chevaux. Si un adversaire s’approchait trop près de lui, il prendra Ringil et garderait les rênes dans une main. Hors de question de toucher aux chevaux et même à ses adversaires, même si il taillerait bien de l’Orque avec son épée de légende, mais il avait toutefois un plan tout autre et qui marcherait à coup sûr. En revanche, si lui-même était attaqué ou que l’on s’en prendrait à ses chevaux, il ne faisait aucun doute qu’il se défendrait avec toute la réputation que tous lui connaisse !

Quant au second tour, lors de la seconde moitié du chemin, Legolas choisirait le chemin plus court mais plus difficile passant par le sous-bois. Legolas avait l’habitude des bois et forêts. Depuis son enfance et jusqu’à récemment, il passait la plupart de ses heures à arpenter la forêt et même à y monter à cheval avec la cavalerie des Flèches des Bois. Celle du Royaume de son Père était de loin la plus sinueuse et dangereuse. Seule peut-être Fangorn pouvait l’égaler. Le sous-bois désigné donc par Aerion comme second chemin possible pour l’autre moitié de leurs tours sera donc choisi par Legolas. S’il était suivit, il ferait en sorte de couper le plus de branches possible qui viendraient encombrer le chemin et le rendre plus difficile pour les chars de ses adversaires.

Legolas était confiant et calme, son calme et sa confiance se répercutant sur l’humeur des chevaux, calmes également et à l’écoute de celui qui serait leur maître durant ces deux tours. Lorsque le Roi souffla dans son cor de guerre pour signifier le départ, les chars s’élancèrent. Legolas n’avait pas pour but d’aller vite d’entrer de jeu. Il voulait étudier ses adversaires, le parcours et économiser la force des chevaux pour le second tour. Il gardait en tête son plan d’attaque si l’un d’eux venait à trop le serrer ou lui chercher noise et se concentra sur la course.




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Denoris Enoras
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/12/2014
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 453
▌ROYAUME : Le Rhudaúr, dans le Royaume Ruiné de l'Arnor.
▌VOTRE RANG : Seigneur de Rhudaúr.
▌COMPETENCES : Mener mes hommes à la Gloire !
▌CITATION : Certaines personnes comprendront vite les objectifs de mon peuple… et surtout le mien.

Feuille de route
Argent: 12.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Mer 16 Déc - 17:52

Une blague. Une farce. Un rêve. Ce n'était pas possible autrement : on se moquait de lui. Une course de "chars". Un mot qui était bien plat aux oreilles de Denoris. C'était quoi, un char ? De là où il était, il ne voyait pas ce que c'était. Du coup, l'Arnorien n'écoutait qu'avec lassitude le Roi à l'âge de sa sœur. Bien qu'il s'attendait à du combat sans relâche et à des épreuves de force, Denoris s'abstint tout de même de commenter où de hurler au loup. Quand tout le monde arriva devant son "char", il fut surpris de voir que ce n'était rien d'autre qu'une “charrue pour chevaux”. Bien qu'il était un bon cavalier, le jeune roi préférait rester à pied, où avoir un rôle plus vicieux qu'une charge chevalière sur une armée d'archers. Quand on lui avait parlé des deux chemins, il fut stoïque.




« Est-ce qu'on peut comparer ce sous-bois, comme dirait le gosse de Roi, à l'Arnor ? Un endroit parsemé d'embûches et de bandits toujours prêt à vous cisailler la gorge pour trois sous ? » pensa-t-il.





Il pensa en même temps à l'épée qu'il avait ramené. Longue et assez légère, l'épée royale avait ses avantages et ses défauts. Pour commencer, et Denoris le regrettait, elle était d'une primitivité insupportable. Elle servait plus à l'apparat qu'autre chose. Il était déjà dur de tailler un vulgaire bout de viande avec, alors mieux ne vaut pas imaginer pour tuer un cheval en plein galop. Les chemins, Denoris s'en fichait presque. La peur ne faisait pas parti de ses défauts. Ils prendraient deux fois le sous bois. Il avait juste envie de savoir ce qu'était, un “passage dangereux”. Du moins non, il ne le prendrait que la première fois. Les bandits, il avait donné. Il ne savait pas ce qu'il y'avait, dans ce sous-bois, à part un terrain instable. De toutes façons, il n'était venu que pour venir. Même s'il n'aurait pas du, il n'avait plus le choix, il devait rester tête haute. Un Roi va au bout de ses mauvais choix lorsqu'il est en terrain neutre.

Cela dit, quand il vit ses adversaires, il se demanda ce qu'ils valaient. Le Prince Elfe avait une épée bien meilleure que la sienne. Quand ce dernier le regarda, il lui fit un signe de tête et lui largua un demi sourire : une simple rivalité. Bien que les Elfes n'étaient pas ses alliés, il préférait jouer la carte diplomate. Quant aux Orques, il ne savait pas trop quoi dire. Il fallait, à l'humble avis de Denoris, en avoir perdu dans la tête pour envoyer des esclaves plutôt que des sbires spectraux. Ne savant pas quoi leur envoyer, il monta sur son char, dont la position était encore plus inconfortable qu'un cheval seul, et attrapa les rênes. Pour éviter de s'emmêler les pinceaux, il avait mis le fourreau de son épée sur le dos.

Quand Aerion sonna le départ, Denoris élança son char à une bonne allure. Le regard fixé vers l'avant, concentré. Il ne faisait pas attention à ses ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Rat Blanc
Chair à pique / Fantassin
Chair à pique / Fantassin
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 23/09/2015
▌VOTRE AGE : 29
▌MESSAGES : 24
▌ROYAUME : Mordor

Feuille de route
Argent: 45 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Jeu 17 Déc - 20:12

Charir s’efforçait de ne pas s’évanouir. Autour de son trio dans lequel il faisait franchement intrus, entre un Roi des Peaux-blanches taillé dans du muscle, et un Prince Elfe qui lui jetait des regards, l’air de dire « Je vais te rôtir à la broche, te manger, et sucer chacun de tes os.», une foule de milliers d’Hommes concentraient leurs regards droit sur lui, un Arbalétrier, un Tireur d’élite, un rôdeur de l’ombre… Un Roi des Hommes et un Prince Elfe…
« Et allez, marmonna Charir. Tu l’sens venir là, le deux contre un ? Aujourd’hui, c’est "Reconstitution d’l’Ultime Alliance". Dans l’rôle de l’armée des faire-valoir de service : Moi !»
Dans son sillage, la Meute progressait en s’ouvrant un chemin parmi la foule. La plupart des avortons encourageaient leur grand frère vétéran avec entrain, mais en fond lui parvenaient également les gloussements de ses camarades et supérieurs qui se gaussaient de sa mine de déterré.
Elle est belle, la fraternité Orque…  

Et les voici parvenus à des chars… Charir regarda les chevaux, les engins en clignant des yeux ronds. Des chars ? Une course de chars ? Il avait pas signé pour ça ! Charir était un piéton, un fantassin !
L’Orque jeta un regard alarmé derrière lui à l’attention du Capitaine. Celui-ci accourut de la foule pour le rejoindre, enthousiaste, un fier rictus sur les babines. Le genre de rictus du maître qui est satisfait de l’allure et de la vivacité de son poulain… Autour de son char, des serviteurs profitaient du discours du Roi pour l’agrémenter de quelques « décorations », le genre de trucs qui feraient Grand Méchant Orque mangeur d’enfants cliché : des crânes plantés sur des pieux sur les côtés du char, factices les crânes, et des lignes rouges tribales évoquant des dents.
«Eh les gars, si vous voulez que j’me mette en pagne aussi tant qu’on y est, faut l’dire hein ? Uuurh, moi c’est Grolumf, fils de Grommf ! »
« Aaaah, comme je t’envie Charir ! S’émouvait le Capitaine. Comme j’aimerais être à ta place sur ce char en ce jour, prêt à m’élancer à l’assaut du monde ! »
« Comme j’aimerais être à la place de n’importe qui d’autres ici, maugréa-t-il en retour. Hum… Et tu m’expliques comment on conduit cette espèce de bidule à roulette ? »
« Empare-toi des rênes, fouette cocher et fends l’espace comme l’éclair qui déchire le ciel ! C’est ta volonté qui te mène ! C’est ta rage de vaincre qui te dirige ! Va, cours, vole ! Ne te pose pas de question ! Fonce !
_ Hourrah… »

Puis d’une voix plus calme, il ajouta :
« Cela dit, tu peux toujours t’accrocher au rebord avec la main qui ne tient pas les rênes. Ca t’évitera de tomber.»
Le Capitaine l’abandonna de nouveau à son sort, non sans lui lancer des rappels :
« L’œil du Tigre, Charir ! L’œil du tigre !»

Charir monta sur son char. Et sut qu’il allait passer un sale quart d’heure. Car rester debout sur le char relevait déjà pour lui de l’exploit olympique. Quand il se plaçait un peu trop vers l’arrière, l’avant du char se soulevait et risquait d’effrayer ses chevaux. Si, au contraire, il se penchait un peu trop vers l’avant, tout le poids du char se trouvait déporté juste derrière eux, et il était prêt à parier qu’ils n’apprécieraient pas. Le palefrenier (c’est comme ça qu’on appelle celui qui s’occupe des chevaux non ? D’ordinaire, les rapports de Charir avec le monde équestre se limitait à : « Rompre le rang dans le vain espoir de sauver sa peau, louper son tir paniqué, se faire faucher le dos dans une éclaboussure de sang, se faire piétiner comme une vieille schrak par le galop…») lui mit les rênes dans les mains. En théorie, c’était très maniable : on pouvait même, paraît-il, diriger chaque cheval séparément. Mais cette conduite tout en finesse était hors de portée d’un novice dans le genre de Charir pour qui une simple chevauchée de Warg s’apparentait déjà davantage à une caricature de rodéo. Quitte à susciter le mépris général, l’Orque décida d’adopter une stratégie plus simple : enrouler les rênes autour de son poignet et s’accrocher coûte que coûte. Charir s’agrippa au rebord sculpté qui lui arrivait au ventre. Il était prêt. Enfin, aussi prêt que possible.
Dans sa tête, son plan de bataille se résumait à : Survivre.
Il entendit les encouragements de ses camarades :
« Vas-y Charir ! Envoie-les paître dans la boue, ces  prétentieux d’Elfe et d’Homme ! »
« Vas-y Charir ! L’œil du tigre ! Lance-toi sur le raccourci !»

Son plan se peaufina dans sa tête : Faire tout le contraire de ce que l’encourageaient à faire ses camarades. Paumé comme il était déjà sur le départ, autant dire qu’il allait pas faire de vague ! Ses lames allaient rester gentiment dans leurs fourreaux et ses mains fermement fixées à leurs prises. Et pour ce qui était du raccourci suicidaire, sa Lucide Paranoïa lui disait d’en conjurer l’existence de son esprit…

Le décompte du départ… La meute de vétérans qui se gausse une dernière fois dans son dos…
Et le cor sonna et le départ fut lancé ! Les chevaux courbèrent la tête et fendirent l’air, rapides tel des carreaux de scorpions. Et Charir de cabrioler dans son char en couinant de surprise avant de s’exploser lamentablement par terre à l’arrière de son char. Enregistrant net l’image d’un Prince Elfe qui l’observait avec stoïcisme de derrière.
Objectif : Se remettre debout le plus vite possible. Charir tira donc rageusement sur les rênes pour se redresser, mais les chevaux firent un violent écart que Charir n’avait pas, mais alors pas du tout prévu ! Et l’Orque fut de nouveau projeté contre le plancher. Sentit un liquide chaud lui couler des lèvres.
« Gagné ! A peine cent mètres, et t'es déjà en sang ! »
Tant bien que mal (plutôt mal, en réalité), Charir parvint à se relever. A moitié à genoux, tremblant comme une feuille, une main crispée sur les rênes, l’autre agrippant le rebord. C’était l’horreur.


***


Parmi les spectateurs, Thurgix de retour parmi nous rit à gorge déployée :
« C’est magnifique ! Se tord-il de rire. Rien qu’pour ça, ça valait l’déplacement !»
Nombre de vétérans se gaussent, ou se tiennent au contraire la tête en la secouant, résignés.


***


« Gyaaaaaaaahhhhhh !! » Gémit Charir sans aucune virilité tandis qu’il bondissait à intervalles dans son char. Autour de lui, il eut une brève image de gros nobliaux qui pariaient avec l’œil de connaisseurs sur le nombre de secondes qu’il restait à l’Orque avant de se pulvériser par terre. Son monde ne se réduisait plus qu’à son char qui tanguait furieusement de droite à gauche, avec de grands mouvements de balancier sur une route pavée qui tourmentaient les roues de son char. Charir dévala une pente. Comme aspiré par la descente. Toussant dans le nuage de poussière que dégageaient les sabots des chevaux. Il accélérait sans cesse. Il allait plus vite, encore plus vite, toujours plus vite. Le char avait cessé de tanguer. Maintenant, il vibrait. Si fort que ses crocs vibraient au même rythme, cliquetant dans sa bouche et menaçant de se briser.
La route descendait et se rétrécissait à présent ; tant et si bien que, dans un virage trop serré, la roue droite se mit à faire du hors-piste. Horreur ! Le char allait se renverser quand, soudain, vlan ! Un coup terrible l’ébranla. Sous le choc, les genoux de Charir flanchèrent. Mais au moins, les deux roues étaient de nouveau sur la route.
Les rênes lui avaient scié les mains. Plus une goutte de sang n’arrivait au bout de ses doigts engourdis. Charir essaya de donner du mou aux rênes. Les chevaux bondirent en avant, et l’Orque crut que son avant-bras se détachait de son épaule.
L’avantage, si on pouvait appeler ça comme ça, c’est qu’avec une conduite aussi anarchique, Charir offrait un jeu des plus imprévisibles à ses adversaires. Qui tenterait de le doubler devrait s’exposer au risque de se prendre un écart totalement aléatoire de la part du char de l’Orque…


« RA-LEN-TI-SSEZ, Imbéciles de canassons ! hurla Charir aux chevaux. RA-LEN-TI-SSEZ ! »
Evidemment, ils comprirent qu’il leur avait demandé d’accélérer. Et docilement, ils lui obéirent.


   
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Ven 18 Déc - 22:20

Denoris : jet de dé pour voir comment se passe le trajet dans les sous-bois.
Sur un dé 10 :
-10 : réussite parfaite : tu gagnes une très grande avance sur les autres concurrents. 500 mètres d'avance gagnés par rapport à l'autre parcours
-6-9 : Réussite correcte : ça a pas été évident, mais tu t'en sors bien. Avance de 150m environ.
-5 : pas très réussi : tu as eu des difficultés, qui t'ont fait perdre du temps. Tu en sors en même temps que les autres.
-2-4 : Echec partiel : tu as dû t'arrêter une ou deux fois à cause d'un arbre mal anticipé que tu as dû contourner, ou autres problèmes du genre. Tu prends du retard. Ton char n'est pas sorti indemne, mais il roule encore.
-1 : Terrible echec : Un des chevaux a trébuché sur des racines, et a une jambe blessée. Il pourra terminer le tour à allure réduite, mais il faudra que tu perdes du temps à changer de cheval si tu veux continuer la course dans de bonnes conditions.



"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Glorfindel
¤ Compte Fondateur ¤
¤ Compte Fondateur ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/01/2009
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 7483
▌ROYAUME : Belgique
▌CITATION : "Qui veut aller loin ménage sa monture"

Feuille de route
Argent: 3300 PR's/ 65 Cs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Ven 18 Déc - 22:20

Le membre 'Mendra Daskil' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de jeu - 10' : 7





Revenir en haut Aller en bas
http://leseigneurdesanneaux.superforum.fr
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Ven 18 Déc - 22:27

Bien ! Maintenant, voici le classement du premier tour :
En première place, avec une centaine de mètre sur son premier opposant, Denoris, dont la prise de risque a apparemment payé ses fruits. Mais il est talonné par un orque ayant du mal à contrôler l'allure de son char, mais qui avance à tout berzingue - bien qu'à ce rythme, les montures pourraient fatiguer lors du second tour si il ne reprend pas le contrôle rapidement. Enfin, en dernière position, quelques dizaines de mètres derrière Charir, Legolas se tient prêt à agir dès qu'une opportunité se présente - et lui contrôle son char.

Le deuxième tour est ouvert ! A vous de jouer.


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rat Blanc
Chair à pique / Fantassin
Chair à pique / Fantassin
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 23/09/2015
▌VOTRE AGE : 29
▌MESSAGES : 24
▌ROYAUME : Mordor

Feuille de route
Argent: 45 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Dim 20 Déc - 15:34

*Quel véhicule absurde. Quand j’pense que dans certains pays, comme à Khand, paraît qu’i’a des Hommes qui se battent dans ces machins ! J’aimerais bien savoir par quelle magie !*
Sur ses côtés, les crânes en toc qu’on lui avait mis en apparat sur son char pour faire « plus Orque » tenaient toujours par on ne sait quel miracle…
*Et ces trucs sont vraiment ridicules…*

Le char de Charir continuait d’être un séisme sur roue pour l’Orque. La compétition du jour : le cheval qui aura le bon à-coup pour envoyer Charir mordre la poussière ! Pour l’Orque, la course était telle un affrontement acharné, épique entre lui et les chevaux démoniaques qu’il s’efforçait rageusement de dompter tandis qu’eux faisaient se bringuebaler furieusement le char avec l’Orque. Puis, soudain, les chevaux ralentirent.
Comme si à force de faire des trucs et des gesticulations au hasard avec les rênes, Charir venait de trouver la commande [Ralentir] ! Ou peut-être les bêtes estimaient-elles avoir mérité une bonne pause syndicale, un peu à l’instar de leur cavalier qui avait cette tendance à partir pioncer dans un coin discret pendant le Service. Les chevaux allaient d’un trot nonchalant et paresseux maintenant. Suscitant les huées de la foule, mais Charir n’y prêtait aucune attention…
*Franchement, à ce stade, je suis juste content d’être toujours en vie et relativement entier.*

Au devant, le Roi des Hommes creusait encore cette avance qu’il avait prise sur lui avec le raccourci. Et d’en arrière, le char de l’Elfe le doubla avec tant de grâce, tant de maîtrise, tant de célérité…

*Non ! Pas question !*

Se préparant mentalement à une nouvelle vague de calvaire, Charir tira sec sur ses rênes. Et les chevaux courroucés repartirent à plein galop en le déséquilibrant une énième fois, manquèrent de le faire tomber sur le derrière, mais Charir parvint à sauver un minimum sa dignité, au prix d’un entretien entre le garde-fou de son char et sa face. Les chevaux avaient repris leur course démente à plein galop, prirent un virage où le char se retrouva à voler hors-sol dans les airs, et l’Orque gémissant avec. Sans avoir rien fait pour, ni sans aucun contrôle, le saut remit pourtant Charir debout et stable sur sa plateforme. L’Orque se cramponna sur ses positions, en serrant les crocs… Dans cette furie de vitesse qui défilait tout autour de lui, l’Orque focalisait, en transe… Le temps sembla se figer, ralentir…

*Je ne dois pas m’avouer vaincu ! Je dois me battre pour mes amis et pour ceux qui croient en moi…*
Visions flash-back de ses « amis » officiers, de Thurgix le Mignon qui lui fait creuser des trous de latrines, de toutes ces fois où ses frères Sergents l'enterrent jusqu'à la gorge dans le sable pour le punir suite à sa désinvolture, des gars qui lui disent que ça lui servira de bonne leçon et qu’ça lui apprendra l’humilité, cette course de char…
*Mh, nan attends… Oublie tes "amis" en fait, c’est tous des crevures ! Contente-toi de finir au moins second pour humilier le troisième…*

L’Elfe avait pris de l’avance, mais les chevaux de Charir remontaient et le talonnaient. Soufflant lourdement, comme s’ils couraient désespérément après leur propre arrêt cardiaque… Puis pendant un instant, pendant longtemps en vérité, les bêtes semblèrent gagnées par une once de raison, se mirent à calquer leur allure sur celle des chevaux de l’Elfe, bien que celui-ci creuse toujours plus l’avance.
Ce qui ne voulait pas dire que les dents et les os de l’Orque n’étaient pas en train de claquer et de vibrer comme s’ils cherchaient à jouer du Metallica !
Bientôt ils revinrent en vue du raccourci du sous-bois. Charir pesait le pour et le contre, mais les chevaux, eux, avaient déjà choisi pour lui.

Ils s'élancèrent en mettant toute la vigueur qui leur restait à se lancer dans la bouche boisée, le sous-bois de si mauvais augure !  En dépit des « Non ! » de protestation de Charir...
Survoltés, les chevaux galopaient à toute allure au-travers de ce couloir de végétation, tirant à leur suite leur Orque aux yeux écarquillés, tétanisé sur son char...


   
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 4372
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Lun 21 Déc - 15:35

Le premier tour s’était passé sans encombre et tranquillement, comme Legolas l’avait escompté. Il avait pu voir le parcours aussi bien autour de la ville sur le pavé que dans le sous-bois. Rien de bien compliqué pour lui ! Ses yeux arrivaient à voir loin devant lui, jusqu’à ce Denoris, qui pour l’instant menait la course… « Pour l’instant seulement » pensait le Prince. Derrière Denoris et devant Legolas se trouvait, manifestement en grande difficulté, l’Orque de Mordor. A la fin du premier tour, ce dernier avait enfin réussit à ralentir l’allure de ses chevaux et c’est sans la moindre difficulté que Legolas le doubla, jetant un regard plein de peine sur les chevaux écumant de sueur par leur cavalcade effrénée et jetant un autre regard rempli de haine à l’Orque qui les menait.

Puis il regarda à nouveau devant lui et fixa ses yeux sur son objectif : Denoris. Il donna des rênes aux chevaux et ceux-ci comprirent qu’enfin, leur maître connaissait son chemin et y avait pu voir les embuches potentielles. Par-dessus le vacarme produit par les roues du char sur les pavés, Legolas leur intima d’aller plus vite dans sa langue et les chevaux comprirent, prenant de l’allure et allant toujours plus vite. Il distança bien l’Orque et voyait la distance entre lui et Denoris s’amenuisée petit à petit ! Soudain, il entendit un grand bruit de roues et de sabots derrière lui. « Encore lui ?!?! » se dit-il. L’Orque le remontait à vive allure mais les chevaux ne voulaient apparemment pas le dépasser et restaient derrière lui, ni trop loin, ni trop près. Jetant encore un petit coup d’œil en avant pour voir où il en était de sa remontée et du sous-bois, puisqu’il allait emprunter à nouveau cette route, Legolas regarda en arrière et planta son regard froid, aussi froid et dur que celui de son père, sur l’Orque. Puis dans un sourire presque sadique, Legolas dégaîna lentement Ringil de son fourreau et la montra bien à l’Orque, qu’il voit ce qu’il se tenait près s’il voudrait tenter de le dépasser.

Il était à présent à la jonction entre la route qui continuait autour de la ville et celle qui s’engageait dans le sous-bois. Il orienta les chevaux dans le sous-bois, fonça jusqu’à atteindre les premiers arbres, puis ralenti l’allure, faisant prendre aux chevaux un petit galop contrôlé. Prenant les rênes dans une main, il se retourna et, voyant que l’Orque le suivait, Legolas se mit à rire pour lui-même et avec Ringil qu’il tenait dans sa main libre, se mit à trancher toutes les branches qui se trouvaient à sa portée. De temps à autre, il s’arrêtait pour contrôler à nouveau ses chevaux ou pour les orienter lorsqu’il passait une portion difficile où les racines des arbres étaient très saillantes ou où les branches des arbres étaient particulièrement basses, puis, le passage difficile derrière lui, il se remettait à trancher les branches. Il regardait aussi souvent en arrière quand il était sûr de ne pas se prendre une branche en pleine tête ou que ses chevaux ne viendraient pas à s’emmêler les pattes dans des racines ou des passages trompeurs. Il voyait que les branches s’accumulaient mais que l’Orque suivait toujours.

Il s’approchait de la sortie du sous-bois et de la dernière ligne droite avant l’arrivée. « Il faut à tout prix que j’accroisse l’écart entre cette vermine et moi et que je la diminue entre Denoris et moi ». Dès que le char sortit du sous-bois et se retrouvait sur la route rejoignant celle qui faisait le tour de la cité, tout en gardant Ringil à la main, il fit prendre à ses chevaux le galop qu’ils voulaient adopter dès le départ mais qu’il leur refusait alors, voulant économiser leur énergie et étudier son parcours. Libérés, les chevaux galopaient à très vive allure. Devant lui, il voyait l’écart avec Denoris diminué ; il se rapprochait inexorablement de lui. Tout en jetant des regards en arrière pour se tenir prêt si l’Orque le doublait, il ne commandait ses chevaux presque plus qu’à la voix.

« J’y suis presque ! J’y suis presque ! » s’encourageait-il.




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Denoris Enoras
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/12/2014
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 453
▌ROYAUME : Le Rhudaúr, dans le Royaume Ruiné de l'Arnor.
▌VOTRE RANG : Seigneur de Rhudaúr.
▌COMPETENCES : Mener mes hommes à la Gloire !
▌CITATION : Certaines personnes comprendront vite les objectifs de mon peuple… et surtout le mien.

Feuille de route
Argent: 12.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Mar 22 Déc - 0:22

La course s'était intensifié depuis que Denoris avait passé le premier tour en tête de liste. L'Elfe sylvestre, que Denoris s'amusait à observer pour le narguer, voulait à tout prix dépasser l'Orque, et surtout lui-même. L'Arnorien avait cette tentation de reprendre la route du sous bois. Elle pouvait lui permettre d'écraser tout le monde, comme de se faire écraser minablement par les deux autres concurrents. L'audace paye parfois correctement, sauf que l'Elfe ou l'Orque passe par le sous bois, et qu'il réussit son coup, Denoris est fichu. Là était toute l'hésitation.

Quand, devant tout le monde, il comprit que le choix était proche, il voulut à tout prix de reprendre le passage par le sous bois. Oui, oui, il savait que c'était un coup de poker phénoménal, mais il savait à peu près ce qui l'attendait, sans connaître les détails. Tenant tout les rênes sur sa main gauche, il dégaina sa lame de sa main droite. Il tourna la tête vers Legolas, et lui décocha un sourire provocateur. Ce sourire s'élargit quand il vit ce dernier le suivre dans le sous bois.

« Allons, garçon, ne t'empresse pas trop, tu risques de trébucher. » pensait Denoris


C'est en pensant cela qu'il se rétracta, et qu'il ne prit pas la route du sous-bois. De là, il prit la route la plus sûre. Il avait de l'avance, autant la garder plutôt que de tout remettre sur un pont de pierre branlant dans une caverne de la Moria. Faisant le tour de la ville, il se sentait pas en sécurité pour autant alors qu'il ne voyait personne derrière lui. Il continuait d'avancer, de faire galoper ses chevaux.

« Nos petits Orques auraient-ils pris le sous-bois sans que je ne m'en rende compte ? »

Denoris se rapprochait peu à peu de son objectif, il avait l'avance, et il était à deux doigts de gagner. Il n'avait plus qu'à espérer que les deux autres se ratent complètement. Peu à peu, il sentait la victoire approchait. Il rengaina son épée, vu qu'elle ne servait à rien, et se concentra sur les rênes de ses montures.

Il était confiant mais il savait que la victoire pouvait passer sous son nez. Denoris cravacha encore plus ses montures pour arriver aussi vite que possible.

Plus le temps passait, plus il comprit que ce chemin était plus long que la route depuis Mithlost jusqu'ici. Il regrettait son choix comme un Roi pouvait regretter d'avoir déshérité son fils quand il avait la peste. De plus, il ne sentait pas plus ni moins de danger que dans le sous bois. Il aurait parié qu'il tournait en rond autour de la ville sans trouver le point d'arrivée tellement c'était long.

« Maintenant, on pourrait presque savoir pourquoi l'Arnor s'est effondré aussi vite… »

C'est à peu près à ce moment (la notion de temps lui échappait presque) qu'il commençait à entrevoir la fin de la course. Entre la joie d'une victoire éventuelle et la lassitude d'un trajet aussi long que le regret le hantait, il haussa les sourcils. Premier, deuxième, troisième ? Un podium pour trois concurrents… cela sonnait creux, mais il devait s'y faire. Comme tout Roi doit se faire au fait qu'il n'est pas tout le temps chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Ven 25 Déc - 16:16

Bien ! Alors, voyons voir. Legolas et Rat Blanc prennent les sous-bois, donc...

Dé 1 : Rat Blanc. Vu le peu de contrôle que tu as sur tes chevaux, et leur état de fatigue, voilà le barème :
10 : Tout se passe pour le mieux. Gain de temps conséquent. Denoris rattrapé et même dépassé.
8-9 : ça se passe bien, mais pas sans encombre. Gain de temps modéré. Denoris rattrapé.
6-7 : Aucun temps gagné par rapport à l'autre parcours.
2-5 : Char abimé ; temps perdu.
1 : désastre complet.

Dé 2 : Legolas. Je prendrai en compte les actions "surprises" que tu réserves dans le RP qui suivra les jets de dés. Toutefois, tu contrôles les montures d'une main, donc ça ne va pas faciliter la tâche.
10 : Comme toujours, ça se passe parfaitement bien. Tu passes a priori devant tout le monde.
7-9 : Bon gain de temps. Tu passeras devant Denoris, au pire au même niveau que lui.
5-6 : aucun gain de temps.
2-4 : Char abimé, temps perdu.
1: Désastre complet.


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Glorfindel
¤ Compte Fondateur ¤
¤ Compte Fondateur ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/01/2009
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 7483
▌ROYAUME : Belgique
▌CITATION : "Qui veut aller loin ménage sa monture"

Feuille de route
Argent: 3300 PR's/ 65 Cs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Ven 25 Déc - 16:16

Le membre 'Mendra Daskil' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé de jeu - 10' : 7

--------------------------------

#2 'Dé de jeu - 10' : 2





Revenir en haut Aller en bas
http://leseigneurdesanneaux.superforum.fr
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Ven 25 Déc - 16:41

Dans les sous-bois, la course faisait rage. Visiblement décidé à gagner la course, Charir, malgré les difficultés qu'il avait à contrôler les chevaux, parvint à les faire accélérer une dernière fois, rattrapant ainsi le prince des Elfes sylvestres. Face à cela, l'elfe joua de son habileté et de son épée : il se rapprocha du char de l'orque, et, d'un coup, trancha les rênes de son adversaire, ôtant à celui-ci tout espoir de contrôler les montures.
Legolas avait toutefois exécuté une manoeuvre très difficile compte tenu du terrain, et il avait commis l'erreur d'avoir regarder ailleurs que là où il allait : une des roues du char heurta une grosse racine dépassant du sol, et fit voler la structure de bois et de métal dans les airs. Le prince se réceptionna sans encombre, et le char n'était que abimé, mais le choc avait arrêté les montures, et il fallut quelques précieuses secondes avant qu'elles ne repartent.
Un elfe avec un char abimé, et un orque qui ne contrôlait plus ses montures : ce furent les facteurs qui permirent à Denoris, qui avait choisi pour le second tour, la voie de la sureté, de passer en tête de la course.
En seconde place, arriva Charir, qui bien que secoué et incapable de contrôler son char, ne s'était jamais arrêté : les chevaux étaient d'eux même rentrés au bercail en l'absence de contre indication.
Enfin, suivant de prêt le légionnaire orque, Legolas arriva, terminant ainsi la course de char.


-Félicitations à nos participants, et félicitation au gagnant de l'épreuve, le Seigneur Denoris Enoras ! S'exclama le roi Aerion du haut des remparts, où il avait observé l'arrivée. Ce sera la seule épreuve en ce jour, mais nous reprendrons dés demain avec la deuxième épreuve, qui nous montrera l'étendue des capacités martiales de nos participants... Je n'en dirai pas plus afin de conserver le suspense.

Puis il descendit afin d'approcher des trois "hommes" (en tout cas, ils étaient de sexe masculin a priori). S'approchant d'eux, il leur dit :

-Ce soir, vous serez des invités dans mon palais, ainsi que ceux qui vous accompagnent. Je m'attends à un comportement irréprochable, sachez-le, précisa-t-il en fixant intensément l'orque du groupe.

[Bien, voici comment ça se présente : les points sont comptés ainsi : Le 1° gagne 3 points, le second 2 points et le dernier 1 point.
Le classement actuel donne donc :
1° : Denoris avec 3 pts.
2° : Rat Blanc/Charir avec 2 pts.
3° : Legolas avec 1 pt.  
Je posterai la suite un peu plus tard.]


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Sam 26 Déc - 15:17

Le lendemain, les trois participants furent amenés à l'arène de la ville. Une foule s'était amassée dans les gradins, et comme à son habitude, le roi Aerion était au premier rang, prêt à lancer son discours d'introduction.
Si des incidents avaient eu lieu durant la nuit, ils restèrent sous silence. Lorsque tout fut en place, et les concurrents alignés au centre de l'arène, le jeune roi parla :


-Aujourd'hui, nous allons pouvoir admirer les prouesses martiales de ces combattants. Mais ce n'est pas entre eux qu'ils s'affronteront, mais contre des créatures venues de plusieurs recoins de la Terre du Milieu. Leur objectif sera bien sûr de terrasser ces créatures ! Si chacun est prêt... Que le combat commence !

A ces mots, des grilles s'ouvrirent au quatre coin de l'arène, laissant apparaître plusieurs créatures, qui ne tardèrent pas à choisir leurs cibles...

[Très bien ! Je vais lancer 3 dé 100. Le premier sera pour Denoris, le second pour Rat Blanc et le dernier pour Legolas. En fonction du résultat, je vous indiquerai le type de créature qui se dirige vers vous, et leur nombre.]


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Glorfindel
¤ Compte Fondateur ¤
¤ Compte Fondateur ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/01/2009
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 7483
▌ROYAUME : Belgique
▌CITATION : "Qui veut aller loin ménage sa monture"

Feuille de route
Argent: 3300 PR's/ 65 Cs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Sam 26 Déc - 15:17

Le membre 'Mendra Daskil' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé de jeu - 100' : 73

--------------------------------

#2 'Dé de jeu - 100' : 97

--------------------------------

#3 'Dé de jeu - 100' : 78





Revenir en haut Aller en bas
http://leseigneurdesanneaux.superforum.fr
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Sam 26 Déc - 15:27

[Bon... Alors voilà ce qu'il se passe...
3 Wargs se jettent sur Denoris.
1 Drake imagine déjà le personnage de Rat Blanc dans son estomac
2 araignées géantes se dirigent vers Legolas (on parle d'Araignées de catégorie Shelob, à peu de choses près).
Je compte sur vous pour faire preuve de réalisme. Vous avez droit à toutes les armes supposées possédées par votre personnage. Après un premier tour de poste, je ferai le point, puis vous aurez droit à un second poste pour conclure. Bonne chance ! ]


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 4372
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Dim 27 Déc - 14:56

Après une soirée et une nuit calme pour le Prince, Legolas avait, comme ses concurrents, longtemps pensé au matin à la prochaine épreuve. Il commença à se douter de ce en quoi elle allait consister lorsqu’il vit qu’ils se dirigeaient tous vers une arène. Une petite pièce où chacun des 3 concurrents pouvait s’y préparer leur fut prêtée. Dans sa pièce, Legolas prit soin d’ajuster ses protections de cuir et de resserrer un peu sa cotte de Mithril sous ses vêtements. Ensuite, il s’employa à aiguiser son épée de légende, Ringil, puis ses dagues jumelles, et enfin, vérifia chacune des points de ses flèches et si la corde de son arc était toujours bien tendue.

Enfin l’on vint le chercher ; l’épreuve allait commencer. L’arène était bondée de monde, de gens du Dorwinion et de gens venus exprès pour l’occasion d’autres Royaumes. Ses deux autres concurrents étaient entrés dans l’arène de deux autres portes. A nouveau, il décocha un regard assassin à l’Orque et c’était pour lui un supplice de se tenir si près de l’une de cette vermine sans pouvoir la renvoyer six pieds sous terre. A nouveau, à l’entrée du Seigneur de Mithlost, il lui adressa un bref mais poli signe de tête. C’était lui qui menait pour l’instant la compétition. Un concurrent sérieux, se dit-il. Soudain, le silence se fit et le jeune Roi Aerion parla :

Aujourd'hui, nous allons pouvoir admirer les prouesses martiales de ces combattants. Mais ce n'est pas entre eux qu'ils s'affronteront, mais contre des créatures venues de plusieurs recoins de la Terre du Milieu. Leur objectif sera bien sûr de terrasser ces créatures ! Si chacun est prêt... Que le combat commence !

La foule explosa en cris et en applaudissements, mais Legolas, lui, sentait son cœur à tout, sauf à la fête et à la joie… Et bientôt, il comprit qu’il avait raison d’être sur ses gardes. Les trois portes d’où ils étaient entrés dans l’arène s’ouvrirent à nouveau. Celle la plus à droite fit sortir trois Wargs visiblement fort affamés tant ils bavaient. La deuxième, au centre, révéla un drake (Rien que cela ! pensa le Prince de Vert-Bois, étonné que de telles créatures avaient été convoyées jusqu’ici). Enfin, la troisième, d’où lui-même était sorti, laissa sortir deux araignées géantes, bien plus grandes que celles qu’il chassait et tuait avec les siens lorsque Vert-Bois était encore la Forêt Noire. Voir toutes ses pattes en mouvement le rebuta et l’écoeura tellement qu’il en eut la nausée.

Les créatures avaient choisi d’elles-mêmes leurs victimes. Tandis que le drake alla droit sur l’Orque (à la grande satisfaction de Legolas) et que les 3 Wargs chargèrent Denoris Enoras, les araignées jetèrent leurs dévolues sur lui-même. Je ne pourrais certes pas en combattre deux à la fois. Elles sont énormes. Mais je pourrais venir à bout déjà d’une, si j’affaiblis suffisamment l’autre ! D’instinct, il prit son arc, y banda une flèche et visa les yeux de l’une des deux araignées. L’autre, voyant sa « sœur » touchée, courue de toutes ses pattes vers lui, mais le Prince donna aux yeux des spectateurs la raison des rumeurs courant à son égard. Rapide comme l’éclair, il refit la même action deux fois, et deux fois, il retoucha dans les yeux l’araignée qu’il avait visé la première fois. Bon, celle-ci me laissera quelques instants de répit ; à l’autre maintenant !  A peine eut-il le temps d’aller au bout de sa penser que déjà la seconde araignée se jetait, furieuse, sur lui.

Il évita sa charge de justesse, rangea son arc et dégaîna Ringil. Comme de coutume, devant toute créature du Mal, la lame prit sa merveilleuse couleur bleue, déclenchant des « Oooh ! » d’admiration dans la foule des spectateurs. L’araignée lui tournait autour, faisant s’entrechoquer sa grande pince et le regardant de ses multiples yeux. Legolas étudia son adversaire peu commun. Malgré sa grande taille, l’araignée se déplaçait rapidement grâce à ses huit pattes. Elle ne peut être plus rapide que moi, se dit-il. Il se mit alors à se déplacer rapidement autour d’elle, l’occupant ainsi constamment. Parfois, il changeait brutalement de direction, provoquant cris et hurlements de la part de la bête, folle de rage. Legolas attendait le moment où elle serait suffisamment lente pour l’attaque. Cependant, jamais il n’oubliait la seconde araignée et souvent ses yeux regardaient dans sa direction. Si elle venait rejoindre le combat, nul doute qu’il aurait beaucoup plus de difficultés.

Soudain, il prit l’une de ses dagues jumelles, Ringil toujours à la main, et la jeta dans le gros ventre de la bête. La douleur la stoppa net et déclencha un long cri plaintif. Ce moment d’inattention permit à Legolas de lui lancer, cette fois en pleine tête, sa seconde dague. La créature s’écroula mais n’était toujours pas morte. Elle s’était affalée sur le sol et ses pattes étaient secouées de spasmes. Legolas s’avança alors vers son horrible tête et y planta Ringil, déclenchant un tonnerre d’applaudissements de la part de la foule. Lorsqu’il ressorti Ringil, sa lame si pure n’avait pas la moindre trace du sang noir qui recouvrait les deux dagues qu’il reprit également du corps inerte de l’araignée morte.

Mais son combat n’était pas terminé. La seconde araignée, bien qu’amoindrie, était encore vivante. Il savait les animaux blessés encore plus dangereux que ceux sans la moindre blessure. Ses deux mains pleines de ses armes, Ringil et une dague dans la main droite et l’autre dague dans la main gauche, il reporta son attention sur son second adversaire, se préparant à l’attaque.




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Denoris Enoras
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/12/2014
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 453
▌ROYAUME : Le Rhudaúr, dans le Royaume Ruiné de l'Arnor.
▌VOTRE RANG : Seigneur de Rhudaúr.
▌COMPETENCES : Mener mes hommes à la Gloire !
▌CITATION : Certaines personnes comprendront vite les objectifs de mon peuple… et surtout le mien.

Feuille de route
Argent: 12.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Lun 28 Déc - 16:41

La victoire fut éclatante ! Denoris avait largement gagné la course de chars devant l'Orque et l'Elfe. Il avait lâché son meilleur sourire et tenait la tête de liste des concurrents. L'audace du Roi Arnorien avait porté ses fruits sur son premier tour, et la prudence au second tour l'a permis de conserver son avance face à l'orque et l'elfe qui se démenaient pour prendre l'avantage dans le sous bois. Tout était comme le voulait.

La soirée au Palais du Roi Aerion était des plus déplaisantes. Une soirée remplie de nobles qui n'étaient bons qu'au commérage et à la stupidité de la noblesse des hommes banals. Mais Denoris en avait profité pour se reposer et se préparer pour la prochaine épreuve. Les capacités martiales, Denoris n'attendait que ça. Il voulait affronter l'elfe au combat rien que pour savoir si ce qu'on disait de leur ethnie était vrai. Il avait bu un bon coup et s'était couché plus tôt.




Le lendemain, la garde vint chercher Denoris tôt dans la matinée, pour l'amener dans une arène, pour se battre. Ce que Denoris ne savait pas, c'est que les concurrents n'allaient pas se battre entre eux, mais contre des créatures diverses d'Arda. Ils étaient assez éloigné les uns des autres, mais suffisamment proche pour que chacun connaisse ce qu'il affrontera et ce que les autres devront battre aussi. Sa Majesté Denoris avait la boule au ventre quand trois wargs chargèrent sur lui. Il fut plus soulagé quand il vit un drake foncer sur l'Orque et deux araignées aussi titanesques que noires aller sur l'Elfe.




Un peu plus tôt, Denoris avait caressé sa dague en disant qu'elle serait d'une importance capitale. Qui sait qu'il avait raison. Équipé de son épée royale et d'une armure lourde en plates, de laquelle une cotte de maille couvrait les parties non protégées par la plaque royale. Il n'était clairement pas à son élément car les wargs mettaient à terre leurs proies, et une fois à terre, le Roi ne pourra jamais se relever avec le poids d'une telle armure, additionné à celle du warg. Pour garder un angle de vue assez important sur les trois wargs, il ôta son casque et le jeta par terre. Lorsque les wargs chargèrent sur lui, il esquiva de peu le premier qui arrivait sur lui, mais le second réussit à le décontenancer, pendant que le troisième, lui sautant dessus, faillit le faire tomber par terre pour de bon.




« Qui veut un loup et un humain pour le dîner ? » dit-il, tout haut.




Une fois l'équilibre sur ses deux jambes retrouvé, il se focalisa sur le warg qui était le deuxième à l'avoir attaqué. Épée au poing, il s'approcha de la bête féroce qui le fixait tout en bavant. Passant deux-trois coups d'œil aux deux autres wargs qui lui tournaient autour, il avait l'impression que la situation se bloquait. Le pire était qu'il fallait être létale et précis : une fois blessée, la bête fera tout pour prendre un avantage, et les autres ne feront que le suivre. Soudain, il eut l'idée la plus audacieuse depuis son arrivée ici : laisser paraître la faiblesse. Artys disait toujours qu'il fallait toujours faire paraître ce que nous sommes pas, pour créer la surprise. Du coup, Denoris feint la fatigue, la lassitude. En outre, la faiblesse. La stratégie de l'appât fut un succès puisqu'un des trois wargs sauta sur lui et le mis à terre, prêt à le dévorer.




Seul désavantage, il avait lâché son épée durant le choc et elle était trop loin de sa bras alourdi par le plate de son armure. Denoris voyait sa dague. Il passa discrètement le bras sur le fourreau de sa dague. Quand la bête approcha sa gueule sur la tête de Denoris qui sentait la bave ruisseler sur son visage. D'un coup sec, il dégaina sa dague, et la planta dans le coup du warg. Dans un cri de douleur, la bête hurla et l'arnorien en profita pour planter sa dague sur son thorax, la mettant à mort. Évidemment, la bête morte s'écrasa sur son torse, lui manquant de lui couper la respiration. Denoris voulut la soulever, mais trop de masse à soulever : il n'y arrivait pas, il n'avait pas assez de force dans les bras pour soutenir le poids de son armure et de cette bête énorme. Il était impuissant. Et cela n'allait pas en s'arrangeant : les deux autres bêtes approchaient, tout en poussant leurs cris. Denoris devait trouver une solution au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Rat Blanc
Chair à pique / Fantassin
Chair à pique / Fantassin
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 23/09/2015
▌VOTRE AGE : 29
▌MESSAGES : 24
▌ROYAUME : Mordor

Feuille de route
Argent: 45 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Mer 6 Jan - 21:10

Les chevaux trottèrent avec une sérénité hautaine avant de venir se poster à l’arrêt. C’est un Orque titubant et à moitié figé de terreur, notamment sur ses yeux ronds, qui descendit de l’engin… Retrouver l’usage de ses jambes pour simplement marcher lui semblait déroutant et irréel.
« Dans quoi l’chef m’a encore fourré… »
L’Orque reprenait son souffle aux côtés de ses chevaux qui le fixaient de leurs gros yeux :
« Fichtre ! On n’est pas parvenu à l’envoyer valser dans le décor ! Hennit le premier.
_ Que sommes-nous réduits à porter ! Il est chétif, laid, et en plus il pue le Warg !» Prouta le second.
Ou quelque chose dans le genre. Les chevaux n’avaient évidemment pas parlé (quoique ? Le pouvaient-ils, à l’instar des wargs ?), mais la connaissance du contexte lui permettait d’interpréter le sens des bruits que poussaient ses montures avec une clarté limpide…

Ensuite, Charir fut « invité » avec les deux autres à se rendre au palais. Là, la seconde épreuve que le Capitaine devait avoir planifié pour lui inculquer l’humilité, commença : alors que le reste de la troupe « séjournait » étroitement encadrée et surveillée par tout un régiment de gardes, confinés dans une section du palais, Charir eut à se rendre au banquet royal.
*Yep, le foutu banquet royal. De tous les endroits où j’ai pas envie d’être, celui-ci arrive en très bonne place. Entre la fosse à purin et les cachots aux trolls.*
Retranché dans les profondeurs de son fauteuil où on l’avait invité à s’asseoir, Charir ne mangeait que ce qu’on l’invitait à manger, ne faisait pas le moindre mouvement qui aurait pu attirer l’attention sur lui, ne parlait qu’en marmonnant pour lui-même, ou pour répondre à demi-voix aux questions qui lui étaient posées, et s’efforça désespérément de se faire oublier…

***

Le lendemain…
*Ils sont fous, se dit un Charir avec des yeux ronds. En fait c’est ça, c’est vraiment ça : ils sont tous, complètement, Fous, ces Hommes.*
Alors qu’un trio de Wargs chargeait le roi des Hommes et que deux foutues Shelob chargeaient l’Elfe, face à Charir, un putain de Drake marchait fonçait droit sur lui ! Avançant à grands pas en le lorgnant de ses yeux globuleux, sa mâchoire étirée en un large du sourire qui étire sa mâchoire. Pas la moindre méchanceté dans ce regard ou dans ce sourire, juste de l’appétit devant cet amuse-gueule qu’était l’Orque.
Réprimant le cri de petite fille qui faillit lui remonter de la gorge, Charir détala et se mit à courir à travers l’arène, usant et abusant de la Règle N°1 du Survivant : l’Endurance ! La question du jour : comment se faire le putain de Drake ? Quelque chose lui disait que la bête ne serait pas très sensible à son cas s’il évoquait que Charir, ça signifiait "rouge" dans la langue draconique. Rouge ? De la bonne viande rouge, oui ! Mauvais plan. Pester contre les organisateurs du tournoi qui lui avaient refusé de récupérer Amante. On autorisait l’arc à l’Elfe, mais pas son arbalète, « cette arme régicide !»
«T’es taillé pour l’tournois, Charir, qu’i disait ! T’es un expert de la lutte ! Ouais, ça va m’être très utile de savoir faire des clés de bras là !» Oh, il avait toujours ses deux lames aussi… Ou peut-être pourrait-il s’armer de son gourdin de correction et battre le Drake pour le mettre au pas ? Dans l’immédiat ? Ca allait lui servir ça aussi, si sa bestiole était capable de vomir des torrents de feu ! Dans la troupe, on le réputait comme un soldat courageux qui n’hésitait pas à passer au-travers des flammes pour aller se battre, mais fallait pas déconner non plus…
Derrière lui, la mâchoire du Drake claquait à intervalles, des coups de pattes frustrés aplatissaient régulièrement le sol derrière lui, le faisant bondir avec vigueur plus en avant en couinant. De leur côté, chacun de ses deux adversaires bataillait contre ses propres monstruosités tandis que lui courait pour sauver sa peau. Quelle ridicule comédie que ce serait que de se retrouver à combattre aux côtés du Roi des Hommes et/ou du Prince Elfe… Eh, attends, non, c’est une idée ça ! Après tout, si on les avait mis dans la même arène, c’était qu’il y avait une raison...
Charir obliqua et évita de justesse un monstrueux coup de patte. Il fuyait toujours, n’en déplaise au public et à sa troupe qui l’exhortait à se montrer plus viril, plus "Orque", mais plus simplement dans la direction opposée du Drake. Devant lui, le prince Elfe venait d’en finir avec l’une des Shelob junior… Pas le temps de se permettre un rictus mauvais d’Orque, mais intérieurement Charir se moquait déjà de la tête qu’allait faire le prince Elfe en voyant que l’Orque lui ramenait sa bestiole. Bien sûr, il allait avoir droit à un énième regard assassin de sa part. Mais eh, au moins cette fois, il serait haï à raison ! Il fallait juste qu’il se fasse pas attraper par la bestiole écailleuse et qu’il passe ni vu ni connu sous la Shelob, la mettre entre lui et le Drake sur son autre flanc…



   
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Jeu 7 Jan - 17:44

Tandis que Denoris cherchait à trouver une solution à l'embarrassante - et potentiellement mortelle - situation dans laquelle il se trouvait, les choses prirent un tournant des plus intéressants du côté de l'orque et de l'elfe. Mû par son instinct de survie, Charir se précipita effectivement vers l'elfe, passant juste assez loin pour ne pas se prendre un malencontreux coup d'épée - les accidents étaient si vite arrivés - et tenta de se faufiler vers l'araignée. Derrière lui, le drake s'arrêta, voyant à présent deux proies potentielles. L'esprit simple de la créature réagit à la taille : la créature blonde était plus grande, donc forcément plus susceptible de le rassasier. D'un bond, elle chargea Legolas.
Mais si ce point du plan de notre cher orque se déroula comme estimé, il avait oublié un point : la sensibilité des pattes des araignées face aux vibrations. Bien que celle-ci ait eu trois flèches plantées dans les yeux, limitant sa vue, son sens du toucher était intact : lorsque l'orque passa sous elle, elle le sentit instantanément, et se déplaça afin de faire face à ce nouvel être qu'elle avait bien l'intention d'attraper dans ses toiles.


[Voilà. Enjoy.]


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rat Blanc
Chair à pique / Fantassin
Chair à pique / Fantassin
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 23/09/2015
▌VOTRE AGE : 29
▌MESSAGES : 24
▌ROYAUME : Mordor

Feuille de route
Argent: 45 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   Jeu 14 Jan - 20:11

« ‘tain, putain ! Putain ! PUTAIN ! » Chapelet de jurons. Dans une autre vie dans un autre monde, Charir aurait était parfaitement à sa place avec une chemise jaune banane à palmiers verts, en train de criser sur des tests de mauvais jeux vidéos «rétros» sur youtube. Manque de bol, en l’occurrence il était dans le monde de Tolkien –qui ne brillait pas vraiment pour offrir de bonnes chances de survie au genre Orocuen-, et il était assailli par une Araignée qui était parvenue à lui choper un pied, et à le mettre au sol. Ses mains s’armèrent enfin. Charir faucha une extrémité de croc, ou de pattes, il n’en savait trop rien, mais un machin long et pointu qui l’agrippait. Un sang épais, jaune et malodorant lui aspergea la cheville et la jambe, et l’Orque se dégagea vivement. La pointe du membre amputé resta accrochée contre sa cheville. Puis là, ce fut la foire. Car alors que cherchait à se remettre debout, l’Arachne chargea. L’attrapa de nouveau et se mit à le balader à travers l’arène, en le projetant, le soulevant hors du sol. secoué dans tous les sens, parfois en l’air, parfois frappé au sol… La colossale Arachne passa à côté du duel entre le roi Denoris et son Warg avec son Orque gesticulant qu’elle tentait d’empaqueter dans sa toile à l’arrache en même temps qu’elle l’assaillait…  Finalement, Charir fut  plaqué contre les parois de l’arène tandis qu’il bataillait à coups de pieds désespérés et à grands renforts moulinets frénétiques de ses deux lames elfiques contre un assaut de mandibules, de pattes et de crochets arachnéens claquants et bavants qui cherchaient à l’étriper et à le désarmer, dans cet ordre ou dans l’autre, le tout sous la foule... Pour se sortir de cette situation, pas de réflexion, pas de tactique. Dans ses ripostes folles furieuses, Charir parvint juste à bousiller suffisamment les membres, les machins qui le chopaient, pour se libérer relativement de l’emprise de Shelob, et à enfoncer l’une des lames elfique dans la zone des yeux. La créature eut un bond de douleur et poussa un cri strident. L’Orque libéré jeta l’autre lame et empoigna à deux mains l’épée plantée à même la lame… Mit tout son poids sur la lame et ne se voua plus qu’à creuser cette face pleine d’yeux d’insectes, en coupant certain dans le sillage de l’épée qui coupait comme dans du beurre. Du sang jaune lui giclait à la gueule et sur tout le torse, le dégueulassant comme un nouveau né de concert avec la toile sommaire qui lui avait été vomie dessus. Il s’acharna rageusement un long instant avant de réaliser que d’une, il s’était mis à ricaner comme un dément survolté, et de deux, il ne faisait plus que massacrer un cadavre parcouru par des spasmes nerveux. L’Orque mit quelques secondes à se ressaisir et retira sa lame. Le bel acier des lames parfaites était souillé de ce sang gluant et collant. De quoi dégoûter à vie un Hobbit du fromage…

Charir s’essuya les yeux tant bien que mal, peinant à distinguer les deux autres combats en cour…


   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] Le Grand tournoi de la Terre du Milieu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Tournoi de Catalogne par équipe, 1 et 2 octobre 2011
» La venue des Numénoriens en Terre du Milieu
» les viandes que mangent les habitants de la terre du milieu
» Le nom des armes en Terre du Milieu
» Retour de la Terre du Milieu : nos photos spéciales LOTR :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: Dorwinion :: Ilanïn-
Sauter vers: