Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maglor, Fils de Fëanor
Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon

Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/07/2015
▌VOTRE AGE : 17
▌MESSAGES : 501
▌ROYAUME : Le Royaume des Noldor
▌VOTRE RANG : Amiral

Feuille de route
Argent: 5 015 POs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   Mer 2 Déc - 11:47






Maglor

Dernier Fils de Fëanor




Âge du personnage : Près de 7000 ans
Race du personnage : Elfe Noldo
Titre : Fils de Fëanor
Lieu de naissance : Tirion, Aman en Valinor
Lieu de vie : Vagabondage
Grade du personnage : Capitaine du Lindon
Allégeance : Lui même
Rang spécial : Petit Fils de Finwë ¤ Puissant Noldo venu d'Aman
Votre âge : 15 ans
Localisation : Au Nord
Depuis combien de temps faites vous du rp ? : Quelques années
Sur quels autres forum êtes vous ? : Un seul autre
Pourquoi ce forum ? : Couic
Comment nous avez-vous trouvé ? : Google
Idées & Suggestions pour l'amélioration du forum : Plus d'elfes !




Histoire
______________________________________







Eru créa Eä. Épris de la création de leur maître, les Ainur se rendirent sur Arda, la Terre. Aussi, sur celle ci leur nom se transformèrent en Valar et Maiar. Ensemble, ils construisirent la roche, ils élevèrent les montagnes, firent jaillir les fleuves, étendirent les grandes plaines. Le travail fut long mais le résultat fut à la hauteur. Fiers de leur travail, le trouvant magnifique, les Valar allèrent eux même s'installer au sommet d'une montagne, en Aman, sur le continent de Valinor, à l'Ouest. De là, ils préparèrent l'arrivée des Premiers Nés, malgré les conflits qui déjà avaient éclatés avec Melkor. Aussi, quand les Eldar s'éveillèrent sur le continent Est d'Arda, l'on alla les chercher. Cependant, le peuple qui déjà avait appris à connaître la Terre se divisa. Certains n'eurent pas envie de suivre les Valar, déclinant leur offre par manque de confiance à l'égard de ces êtres. Ce fut les elfes que l'on appela plus tard Avari. Cependant, d'autres s'arrêtèrent pendant le long voyage jusqu'à Valinor, l'île de l'Ouest. Avec eux, Elwë qui s'apprit de passion pour Melian, un Maiar. Il forgea le Royaume de Doriath. Les autres réussirent à arriver en la demeure des Valar : les Noldor.

De tout les elfes, les Noldor furent les plus habiles, mais pas les plus sages. Car des Valar, ils apprirent beaucoup. Que se soit dans le domaine de l'agriculture, de la langue ou de la forge. Vous comprendrez pourquoi les meilleures épées furent elfes. De ces Noldor, un fut désigné Roi. Finwë était un des premiers nés chez les Eldar et un des plus sages. Il s'unit tout d'abord à Miriel. Une Noldor qui lui donna un fils : Fëanor. Aussi, en donnant la vie à cet enfant, elle s'épuisa et préféra rejoindre les cavernes de Mandos, où elle abandonna la vie. Finwë fut seul avec son fils ; et ce pendant dix années.

Pendant celles ci, Finwë s'occupa seul de son fils. Lui apprenant règles, devoirs et pouvoirs. Il fit de lui un bon Noldor, car il lui apprit aussi la manière d'utiliser la forge, de tailler des gemmes, de cultiver les champs et de réfléchir. Plus tard, le Haut Roi Noldor finit par se marier avec Indis, avec l'accord des Valar quant à un second mariage. Son fils, Fëanor n'apprécia, lui, pas cette union. Il ne s'opposa pourtant pas fermement contre son père, trop occupé à apprendre et s'instruire. Car en lui regorgeait une curiosité sans fond, aussi profonde que les ténèbres qu'eurent pu connaître le monde.

Alors que Finwë donnait à sa nouvelle femme deux enfants : Finarfin et Finglofin, Fëanor ne cessait d'apprendre et d'innover. Il créa nombre d'objet dont la vie quotidienne regorge, ainsi que des notions essentielles, comme l'écriture. Il calligraphia en effet le premier alphabet tengwar. Mis à part ces différentes créations, Fëanor se maria aussi ; avec la fille du forgeron Mahtan : Nerdanel. D'elle, il eut sept fils et aucune fille : Maedhros l'aîné, Maglor le poète, Celegorm le chasseur, Caranthir le sombre, Curufin le rusé et les jumeaux Amrod et Amras. Comme son père l'avait fait avec lui, il leur apprit ce que tout Noldor devait savoir et pouvoir maîtriser. Leur éducation fut d'une exceptionnelle qualité.

Les années passèrent, où tous et toutes étaient heureux en Aman, ce bonheur ne pouvait cependant pas durer plus longtemps. Les ténèbres approchaient, et Melkor, qui avaient été battus et traqués par les Valar fut libéré des geôles d'Aman par ces derniers, qui purent croire que le captif eut abandonné ses idées de rébellion. Ce n'était malheureusement pas le cas. Celui que les elfes appelèrent Morgoth se mit donc au travail. Il se devait de rester sous les yeux des Valar, à Valinor, aussi il se servit des elfes. Il sema chez les Noldor un doute, une crainte. Il les fit se retourner peu à peu contre les Ainur. Et un jour, il fut banni par ceux ci qui eurent découvert le stratagème. Il était cependant trop tard, le doute flottait chez les Eldar. Peu de temps après, Morgoth revint. Il était accompagné d'Ungoliath, un arachnide des ténèbres, qui se nourrissait de la lumière. Il attaqua les deux Arbres de Valinor, ceux que les Valar eurent planté pour offrir à Arda un éclairage. Pris de court, ces derniers ne purent rien faire et arrivèrent le mal commit ; Ungoliath avait empoisonné les Arbres. Un fruit fut alors sauvé des deux Arbres, ceux qui donnèrent le Soleil et la Lune. Fëanor usa alors de ses talents de forgeron et de tailleur, et créa les Silmarils. Il s'agissait de pierres rondes, polies, d'où jaillissait une lumière aveuglante, une lumière qui venait des Valar, celle des deux Arbres que l'habile forgeron avait réussi à recréé. Il s'agit là de la plus grande chose que jamais un elfe ne put créer à nouveau.

Morgoth, le Noir Ennemi devint fou de rage en apprenant cela. Les Eldar avaient réussi à recréer ce qu'il avait avec tant de difficulté détruit. Il se résout donc à voler ces pierres de lumière. Et quand en Aman, tout le monde fut sous l'emprise du sommeil, il se glissa entre les murs pour dérober à Fëanor ses Silmarils. Le jour venant et Morgoth reparti dans sa forteresse d'Angband, l'elfe éprouva une rage sans égale. Le Noir Ennemi lui avait volé sa plus grande création, le trésor de sa vie, de son existence. Il prononça donc un serment accompagné de ses sept fils, un serment qui causa la ruine de Fëanor et de son peuple, des Noldor. Un serment qui jamais ne sera oublié par ceux l'ayant prononcé, et qui les poursuivra jusqu'au trépas :

Ni l'ami, l'ennemi, l'homme vil, l'homme pur,
L'être issu de Morgoth, le Vala éclairé,
Ni l'Elda, le Maïa, Premier-né ou Puîné,
Ou l'Homme qui viendra sous la voûte d'azur,
Ni la Loi, ni l'Amour, ni l'alliance du fer,
Ni la peur, le danger, ni même le Destin
Des Gens de Fëanor ne retiendra la main
Contre ceux qui saisissent, gardent contre leur chair,
Cachent en lieu secret, abandonnent au néant
Un des trois Silmarils. Ceci nous le jurons !
Un trépas assuré nous lui ferons en don,
Nous lui assurerons le malheur en tous Temps.
Écoute-nous, Eru, toi Père tout-puissant,
Envoie-nous tes tourments si nous sommes parjures.
Sur la Sainte Montagne vous êtes témoins sûrs
Toi, Varda, toi, Manwë, n'oubliez notre sang !



Suite à cela, malgré les conseils des Valar d'abandonner cette promesse et de rester en Aman, Fëanor, ses sept fils et bon nombre de Noldor quittèrent le Royaume Bienheureux avec les armes. Ils se dirigèrent vers les côtes, afin de rejoindre le continent Ouest où se trouvait la forteresse d'Angband. Là, à Alqualondë, ils rencontrèrent d'autres elfes qui eurent décidé de s'installer sur la côte. Fëanor essaya de les convaincre de les suivre dans leur reconquête des Silmarils, ou du moins de leur céder leurs navires. Olwë, Roi des Teleri et de ce Royaume refusa catégoriquement. Le Roi Noldor, alors fou de colère, engagea le premier Massacre Fratricide, en ordonnant aux elfes de tuer les autres elfes résistants. Le soleil se leva d'un ton rouge le matin qui suivit ce Massacre, et avec lui une menace, de la part des Valar annoncée par Mandos. Celle ci menaça les Nodor pour le Massacre qu'ils venaient de commettre, mais ils leur proposèrent aussi de rentrer, ainsi ceux qui rejoindraient l'Aman seraient pardonnés. Seuls peu rentrèrent, honteux face à ce qu'ils avaient commis, et pour leur orgueil.

Fëanor s'engagea donc sur les navires, dont le nombre avait fortement diminué, les Teleri les ayant brûlés, plutôt que les voir entre les mains des Noldor. Le Roi Noldor décida donc de traverser avec une partie puis d'ensuite aller chercher l'autre partie. Il partit donc en premier en direction des Terres du Milieu, cependant il trahit Fingolfin qui était resté à Valinor, en effet, dès leur arrivée les navires furent brûlés sous l'ordre de Fëanor. Le brasier fut tel que les elfes restés en Valinor purent apercevoir les flammes de l'autre côté de l'océan. Ils comprirent donc la trahison et se dirigèrent vers le Nord, où il se trouvait un passage, petit et dangereux, vers l'Est. Sous le commandement de Fingolfin, ils arrivèrent devant l'Helcaraxë, l'isthme su Nord. Avec courage et témérité, les Noldor s'engagèrent donc sur les plaines glacées. Beaucoup perdirent la vie et allèrent rejoindre les cavernes de Mandos dans cette traversée.

Pendant ce temps, Fëanor était arrivé en Beleriand avec son armée, de là, ils se mirent en route vers Angband où Morgoth avait préparé ses orques et autres créatures en vitesse. Les elfes grâce aux connaissances des Valar n'eurent pas de mal à terrasser les ennemis et ils arrivèrent à repousser l’armée jusqu'aux portes de la forteresse. Cependant, pris dans sa fureur, Fëanor s'éloigna de ses soldats et fut pris d'assaut par un groupe de Balrogs, les ténébreuses créatures de Morgoth. Aussi, il fut secouru par ses fils avant que Gothmod, le prince ténébreux ne puisse achever le Roi Noldo. Il perdit cependant la vie durant ce sauvetage, alors que les armées de Fingolfin arrivaient elles aussi et se lançaient dans la bataille afin d'épauler leurs frères. La bataille de Dagor Aglareb fut gagnée.

Suite à la mort de Fëanor qui malgré sa trahison fit apparaître dans son cœur quelques chagrins, Fingolfin prit donc le commandement du plus gros des armées. Suite à cela arrivèrent nombre d'autres batailles. Fingolfin fut tué par Morgoth en duel après lui avoir infligé sept coup. Les batailles s'enchaînaient et les ténèbres se faisaient de plus en plus puissant. Les elfes furent cependant vaincus, du moins ils perdirent beaucoup. S'étant allié avec les hommes, ils partirent en guerre avec eux contre le Noir Ennemi. Leur force ne put cependant surpasser celle de l’ennemi, et les cités tombaient une par une. L’espoir diminuait, la lumière était en train de quitter Arda. Alors Eärendil traversa la Grande Mer et partit en Valinor afin d’aller quérir l’aide des Valar, qui eux seuls pouvaient contrer la puissance de Morgoth. Et c’est ce qu’ils firent, ils jetèrent le Vala déchu en dehors du Monde. Se termina le Premier Age.

Ce n’était néanmoins pas la fin des ténèbres, car Sauron, alors connu à l’époque comme Annatar, fidèle lieutenant de Morgoth fut fait prisonnier par les Numénoréens. Le sournois réussit à les corrompre, les poussant à combattre les Valar. Alors Numénor, comme le Beleriand au cours du Premier Age, fut submergé par les eaux, par Eru Iluvatar lui-même, afin que plus jamais un mortel ne puisse se rendre en Valinor.

De toutes ces bataille, il ne resta plus que de la lignée de Fëanor deux elfes : Maedhros et Maglor. Les deux frères n'avaient néanmoins pas oublié leur promesse, le serment qu'ils eurent tenu. Aussi, lorsque les Silmarils purent être dérobés, Maedhros et Maglor allèrent les reprendre. C'était la nuit, alors que les détenteurs des pierres étaient dans les bras de Morphée. Les deux saisirent les pierres, mais celles ci leur brûlèrent les mains, châtiment de méfait qu'ils eurent commis pour les retrouver. Maedhros se jeta dans une crevasse sous la douleur, quant à Maglor, après avoir jeté la pierre dans le vaste océan, il alla errer sur les plages du Lindon, chantant et faisant vers des malheurs des Noldor.



* * *


Ce n'était cependant pas la fin de la lignée de Fëanor. Car bien que le Noldo erra des siècles en composant le Noldorantë – la chute des Noldor, relatant leurs actions des Massacres et toutes les horreurs qu'ils purent commettre – il prit conscience d'une chose. Alors qu'encore et encore, il chantait et faisait poèmes, une rime vint le réveiller du tourment dans lequel il était pris. Une rime qui pourtant il l'avait déjà prononcé nombre de fois, qu'il avait lui même écrit.

« Bien les Noldor purent commettre d’atrocités ;
N'était-ce pour protéger leur fierté ?
Et s'ils devaient recommencer ;
En serait-il aussi déraisonné ? »

Néanmoins, cette fois ci, il venait d'exprimer un autre sens que tout ceux qu’il put imaginer jusque là. Dans ces vers, il laisser apercevoir un avenir. Une prochaine fois, qui le fit rêver rien qu'en y pensant. Si l'on pouvait recommencer les choses, afin de les changer. Toute la fatalité du peuple Noldo avait été brisée dans l'esprit de Maglor, seul lui pouvait se comprendre, et le résultat de cette réflexion le fit marcher jusqu'à Mithlond. Le fils de Fëanor avait une idée en tête, qui venait d'émerger dans son esprit : expier ses pêchés. Car dans ces deux vers, se trouvait un total paradoxe. Celui d'annoncer une fatalité, et ainsi ensuite de la faire se fondre dans un futur meilleur. Jamais le poète n'avait fait de rime aussi profonde en sens ; du moins pas, comparé à ce qu'il se souvenait. Une nouvelle lueur brillait dans ses yeux, une lueur qui depuis des millénaires avait disparu, happée par les flots, par les flammes, par la lumière d'une gemme qui jamais n'aurait dû exister…

Le poète arriva après des semaines de marches devant la citée de Mithlond. Cela faisait des millénaires qu'il avait vu la citée pour la dernière fois, il avait erré longtemps sur les côtes plus au nord. Les bâtiments étaient tout aussi somptueux, même encore plus beaux que par le passé, le coucher de soleil se reflétant sur les pierres blanches. Néanmoins, la superficie de la ville elfique eut sans aucun doute diminué. De nouveaux remparts étaient sortis de terre, de même que des tours de guet qui maintenant n'étaient plus constamment occupées. En effet, c'était un air de paix bref qui régnait en Terre du Milieu, Maglor le savait, mais savait aussi qu'il ne serait qu’éphémère. Il le sentait. Dans l'eau. Dans l'air. Dans la terre. Le Mal revenait dans son pays de l'Est.

Malgré les millénaires de vagabondage, la tenue de Maglor était décente, pour quelqu'un de son rang. Une tunique bleue, aux reflets de l'eau, accompagnée d'une cape plus foncée et d'une culotte blanche. Des bottes noires rappelait la couleur de ses cheveux sombres. Et faisait ressortir en même temps le bleu vif de ses yeux qui venait de se rallumer. L'espoir était revenu. Aussi le poète était-il évidemment accompagné de sa lyre. De couleur bois avec de nombreux motifs argentés et dorés, l'instrument était d'une beauté extrême, c'était une chose dont jamais Maglor ne se séparerait, cet objet restait ce qui l'avait accompagné durant ces longues années d'exil.

Dès l'entrée de la ville, il fut contrôlé par des gardes. Leurs épées étaient dignes des elfes, leur armure brillait devant le rouge du soleil couchant. Les Havres Gris gardaient donc leur réputation. Celle de plus grand Royaume elfique en toute Terre du Milieu. Les elfes armés demandèrent au voyageur qui il était, et d'où il venait. Bien que Maglor savait qu'en prononçant son propre nom, les gardes lui riraient au nez, cependant, c'est ce qu'il fit. Mais accompagné de cela, il sortit sa lyre de sa cape et joua quelques notes, accompagnés de quelques vers. Reconnaissant un talent jamais vu, les gardes elfes demandèrent alors avec raideur ce qu'une telle personnalité venait faire ici. A cette question le barde répondit brièvement :

« Je viens ici rendre visite au Roi Cirdan, j'ai à m'entretenir avec lui. Merci bien. »

Il fut conduit au Palais, toujours le même bâtiment, le Charpentier avait donc peu de goûts en innovation. Il n'en était que la ville était de ce fait toujours aussi belle de par son architecture, bien que la vie qui y régnait avait été fortement diminué. L'on sentait chez les elfes une grande lassitude. Aussi Maglor savait que le peuple des Premiers Nés était au bord du gouffre. Cela faisait des années que la Guerre de la Grande Colère s'était terminée, cependant les événements marquent à vie chacun et chacune, et les histoires relatent les faits.

La grande porte fut ouverte par deux autres soldats après qu'un des gardes soit partis prévenir le Roi des Havres. Le Noldo était ému de revoir ce vieil allié, qui malgré les différents entre les peuples des Noldor et des Falathrim avait toujours respecté les fils de Fëanor, ce qu'ils lui avaient rendu. Encore dans le Palais, il fut accompagné d'un garde. Il s'agissait ici un de la Garde personnelle du Roi, sans doute. Son épée était pour Maglor de bien meilleure facture, de même que son armure qui étincelait. Un « épéiste gris » comme on les appelait. Il guida l'invité qui s'était lui même invité dans les couloirs, jusqu'à arriver devant une autre porte. Elle était en bois, sculptée et joliment décorée, avec pas plus d'ornements qu'il n'en fallait. Dessus l'on voyait se reflétait sans aucune surprise des navires, les fameuses trirèmes Falathrim. Maglor ne put cependant pas contempler la porte plus longtemps, celle ci s'ouvrit, laissant vue sur une immense pièce. Ce qui frappait d'abord dans celle ci était sa luminosité, ici rouge de par le coucher de soleil, qui arrivait à sa fin. Dans quelques dizaines de minutes, le ciel serait sombre.

Cirdan regardait par l'une de ces fenêtres. Ses cheveux avaient blanchi avec le temps, malgré qu'il se trouvait être un elfe. Il était derrière un large bureau de bois huilé, qui était légèrement arrondis sur les bords. Sur les deux côtés, se trouvaient des étagères, remplies de livres, de tout âge et de toute forme. Le calme régnait et avec lui un ordre parfait. Ce qui vint briser le silence fut la voix de Cirdan, Maglor n'ayant pas oublié les bons usages, l'hôte devait prendre la parole en premier, en souhaitant la bienvenue, ce que le Charpentier fit :

« Mae govannen, Maglor, fils de Fëanor. Je ne pensais pas vous revoir un jour dans ce monde. Et c'est à ma grande surprise que vous venez ainsi frapper à ma porte ; je suis sans doute très direct et ne respecte en aucun cas les vieilles habitudes, mais permettez moi de vous demander : qu'êtes vous venu faire ici ? »

La manière avec laquelle le Falathrim parlait ne choquait pas Maglor, il avait eu l'habitude de la franchise, et préférait cela à des cachotteries ou des sourires forcés. Aussi, un léger sourire s'afficha sur son visage, léger. Car tel sentiment n'avait parcouru ses muscles depuis des siècles. L'emprise du regret et du remord sur le Noldor commençait donc à perdre de son intensité. Il répondit donc avec un ton chantant, comme il le fit avant son long exil :

« Cher Frère, je suis venu ici pour une noble et humble quête : trouver de l'aide. Car je sais que par votre honneur, vous n'hésiterez à aider personne qui fut votre allié ; je vous sais également fort ouvert à l'écoute et aux discutions, chose que bon nombre d'elfes ont à défaut. Vous apprîtes sans doute ma disparition, et celle de mon défunt frère Maedhros, je suis cependant revenu vers vous après toutes ces années, et comme vous, je ne m’attarderais pas en paroles. Je compte en effet purger les peines qu'ont pu causer mon peuple, mes aïeuls et descendants. J'ai cependant pour cela besoin de votre aide, de votre soutient.

Peut-être l'avez vous deviné ou senti, les ténèbres approchent. Aussi, afin d'exempter les méfaits de mes gens, je compte vaincre, ou du moins aider à stopper ce Mal. Peut-être me trouverez vous bien simple, c'est néanmoins une manière d'inscrire les elfes dans peut-être le dernier acte de leurs actes, ou de celui des Terre du Milieu. Ainsi, je demande l'aide des elfes Falathrim. Tiendrez vous front face à la miséricorde ? »


Les paroles du Noldo n'avaient pas étaient réfléchies au préalable et sortaient du cœur du poète, sans doute le Roi le sentirait. C'était d'une toute sincérité qu'avait parlé Maglor, emplie d'une exceptionnelle humilité. Le Charpentier était le seul qui pouvait l'aider. Car les elfes qui furent auparavant menés par Gil-Galad ne purent être prêt à recevoir ainsi un fils de Fëanor. Et encore moins dans ces conditions si particulières. Le Falathrim mit donc un temps. Un temps où il dût réfléchir. Peser le pour ou le contre, se remémorer le passé et prédire le futur. Après de longues minutes où le silence s'était réinstallé, il finit par enfin rehausser la voix :

« Vous m'intriguez, digne petit-fils de Finwë. Sachez néanmoins que je ne souhaite pas voir mon peuple en guerre. C'est celle ci qui nous diminua à ce que nous sommes aujourd'hui : une race affaiblie par leur nombre si petit. Je vous prêterais donc mon aide. Et ainsi vous nomme comme Capitaine du Royaume du Lindon. Il s'agit là plus d'un titre honorifique, car j'imagine que je ne pourrais me retenir dans mes rangs très longtemps, vous n'êtes pas elfe à être sous commandement. Des elfes seront néanmoins sous vos ordres dès demain matin. Par contre, soyez prudents avec eux. Jamais je n'aurais ainsi confié mes gens à un inconnu, c'est car j'ai combattu avec vous et contre vous que je vous accorde ma confiance, faites en sorte de l'entretenir. »

Maglor n'aimait pas vraiment l'air supérieur que prenait Cirdan, il était pourtant tout légitime. Aussi le Noldo contrôla ses sentiments, qu'il devait sans doute tenir de son père. Après tout, Maglor n'était pas Fëanor, et il n'allait pas commettre les mêmes erreurs que le dernier put commettre. Il avait la confiance du Charpentier. Et il avait maintenant des moyens pour réaliser son ambition. Aussi, après avoir remercié son hôte et lui avoir annoncer ses plans, il disposa.

« Je ne puis que me réjouir de votre choix qui est, je vous l'assure, le plus judicieux ; pour vous comme moi. Aussi suis-je très honoré de recevoir de vous des soldats elfes qui, j'en suis certain, ne manquent pas de courage et qui pourront m'aider dans ma quête. Je les traiterais comme ils le doivent, avec respect pour eux et leur vie. J'ai appris durant la mienne que les millénaires que peuvent vivre les elfes ne doivent être gaspiller, et ce à mes dépends. Le peuple Noldo vous sera à jamais reconnaissant et il en ira de même pour moi même. Vous m'avez prouvé aujourd'hui que les alliances peuvent tenir aussi longtemps que le veulent leurs contractants. Je ne vous importunerai pas plus longtemps dans votre citée, et partirais demain vers ma destination. Je vous souhaite donc une agréable soirée, et que vous prospérerez, de même que notre alliance. »

Un nouveau garde alla lui montrer ses appartements ; qui se trouvaient être assez peu convenable pour un Roi, mais soit. Il n'était pour l'instant que « Capitaine ». Il admit cela, et se reposa pour ensuite se mettre en route. Car le lendemain allait pour Maglor sonner l'arrivée d'un nouvel air. Un air où les Noldor seront pardonnés de leurs actes. Et cela allait commencer par l'équipement, Cirdan avait confié et donné une bonne somme avec laquelle il pourrait s'acheter des armes et armure de bonne facture et qualité. Certes elle ne pourrait égaler celles que Fëanor forgea autrefois, ce serait cependant suffisant pour ces premiers temps. Les elfes Falathrim n'étaient pas de si mauvais forgerons et fournirait au Noldo le minimum.

Toujours est-il que Maglor avait des projets en tête. Des projets qu'il ne tarderait pas à mettre en application, car les fils de Fëanor eurent toujours une patience limitée, et ce même le plus sage des sept. En effet, il était temps de racheter les pêchés des Noldor, mais aussi celui des elfes. Maglor ne souhaitait qu'une chose : les revoir puissants et d'une grande force. Aussi, s’il le faudrait, il prendrait les reines d'un Royaume elfe de l'Ouest unifié. Car si Imladris n'était pas encore prêt pour voir arriver le digne héritier de la succession des Hauts-Rois, la citée devra un jour connaître ceci. Le jour où Maglor sera prêt. Mais pour l'instant, il allait se contenter d'opérer en silence, en dehors de l'armée de Cirdan qui n'était plus qu'un vestige. Une nouvelle volonté était née, une volonté qui était chaire de Fëanor. Une volonté qui sera accomplie, et ce qu'importe le prix.





Caractère
______________________________________




Maglor a toujours été le plus calme, le plus réfléchi des sept fils de Fëanor, ayant hérité de son père plus que sa colère et son avarie, son intelligence. Avec cela, il put profiter des qualités de sa mère Nerdanel - fille d'un grand forgeron elfe - dont la patience qui était reine chez elle. C'est cette elfe qui réussit à contenir Fëanor durant des années, avant qu'elle ne s'éloigne de son mari, constatant malgré elle comment celui ci devenait trop manipulateur, trop belliqueux. Il perdait d'après elle toute forme de raison, le serment qu'il avait prononcé le consumait de l'intérieur.

Maglor suivit ses frères, surtout Maedhros dans les batailles et guerres auxquelles ils participèrent. Car, Fëanor ayant été tué par Gothmog, ce fut aux petits-fils de Finwë de perpétuer la lignée. Malheureusement, seuls deux survécurent très longtemps, les deux ainés : Maglor et Maedhros. Le grand poète et chanteur fut très affecté par la perte de ses frères, même si il n'aimait guère certains, il s'agissait tout de même de liens de sang. Aussi, quand son dernier frère perdit la vie, Maglor plongea dans un profond chagrin. C'est ce profond chagrin qui l'envoya en exil...




Physique
______________________________________




Maglor a toujours été digne d'être un elfe, un elfe noldo. Son physique en faisait part. Grand, élancé, toujours vêtu de somptueux vêtements, avec une chevelure brune volant au vent. Il était un des fils de Fëanor qui lui ressemblait le plus, ayant également un air de Nerdanel dans son regard, pas aussi flamboyant que ceux de son père, qui tournèrent au fur et à mesure à la folie, une folie meurtrière.

Les années d'exil n'ont pas beaucoup altérées le physique de Maglor, il ne fit que vagabonder sur les plage. Cependant, les embruns raffermirent sa peau, firent disparaitre les multiples cicatrices en plusieurs millénaires. Le manque de soleil de la côte Ouest firent légèrement blanchir sa peau, qui restait pourtant toujours de la même teinte.


(C)Thranduil pour Back To Dagor Dagorath




Ancien personnage :
 


Oscars 2015 :
 


Dernière édition par Maglor, Fils de Fëanor le Sam 2 Jan - 15:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   Mer 2 Déc - 12:09

Mais il est déjà prêt mon ancien papa Une telle motivation fait plaisir à voir Wink




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Maglor, Fils de Fëanor
Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon

Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/07/2015
▌VOTRE AGE : 17
▌MESSAGES : 501
▌ROYAUME : Le Royaume des Noldor
▌VOTRE RANG : Amiral

Feuille de route
Argent: 5 015 POs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   Mer 2 Déc - 12:21

Woui !

D'ailleurs, pourras-tu au moment de la nouvelle partie, libérer le nom "Maglor Fils de Fëanor" ? Merci héhé Smile



Ancien personnage :
 


Oscars 2015 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   Mer 2 Déc - 13:10

Rappelles-le moi mais oui pas de soucis Wink




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   Ven 1 Jan - 19:07

J'ai commencé à lire, et je suis obligé de m'arrêter parce que y'a quelque chose qui ne va clairement pas - pour ne pas dire, tu as absolument tout mélangé.
Je parle de ce passage :
"S'étant allié avec les numénoréens, ils partirent en guerre avec eux contre le Noir Ennemi. Les Hommes trahirent cependant leurs alliés et allèrent se ranger du côté de Morgoth, les elfes se firent encerclés. Ils réussirent à résister mais beaucoup périr. Il ne resta plus que Maedhros et Maglor. Ils partirent donc vers le Sud, vers l'Arnor avec le reste des Noldor. Là, ils établirent différentes citées elfes, dont Ost-In-Edhil ou encore celle sur le Mont Himling.

Les événements se déroulaient et avec, les Valar, furieux de la trahison des Numénoréens, firent engloutir sous les eaux leur île, Numénor et tout le Beleriand. "

Ce passage, la. La fatigue peut pardonner des choses, ou alors tu as cherché de mauvaises sources... Mais bon, là tu as complètement mixé des évènements des Premiers et Second Age. Je n'ai pas tout lu, mais au cas où, je te demande du coup de te relire afin d'être sur que tu n'aies pas laissé s'échapper d'autres incohérences, et essaye de les corriger.


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maglor, Fils de Fëanor
Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon

Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/07/2015
▌VOTRE AGE : 17
▌MESSAGES : 501
▌ROYAUME : Le Royaume des Noldor
▌VOTRE RANG : Amiral

Feuille de route
Argent: 5 015 POs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   Sam 2 Jan - 12:08

C'est revu, j'ai bien dissocié les deux moment Wink



Ancien personnage :
 


Oscars 2015 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   Sam 2 Jan - 14:00

Bon, alors, je crois que des précisions supplémentaires s'imposent.
Au premier Age, les Numénoréens n'existent pas encore. On parlera plutôt des Trois Grandes maisons des Edain, qui sont pour une grande part les ancêtres des Numénoréens. En récompense de leur aide et de leur fidélité dans la guerre contre Morgoth, les Valar firent dons de l'île de Numénor à ces hommes, avec Elros, le fils d'Earendil, à leur tête. Les Numénoréens, en tant que tels, n'ont jamais eu affaire à Morgoth, mais bien à Sauron, qui par sa tromperie a converti nombre d'entre eux au culte de Morgoth alors que le Maia était retenu captif.
Voilà pour le gros résumé. Corrige le tir un dernier coup, et je t'embêterai plus.


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maglor, Fils de Fëanor
Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon

Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/07/2015
▌VOTRE AGE : 17
▌MESSAGES : 501
▌ROYAUME : Le Royaume des Noldor
▌VOTRE RANG : Amiral

Feuille de route
Argent: 5 015 POs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   Sam 2 Jan - 14:11

Et bien merci beaucoup, je n'ai pas lu le passage du Silmarillion sur les Numénoréens et n'avais pas compris cela. J'ai donc tout simplement remplacé les Numénoréens par les Hommes dans le passage parlant du Premier Age Wink



Ancien personnage :
 


Oscars 2015 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Faucon Rouge
Tout le Mal du Monde ¤ Capitaine des Messagers de la Nuit
Tout le Mal du Monde ¤ Capitaine des Messagers de la Nuit
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 27/01/2011
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 1862
▌ROYAUME : The place where wishes come true !
▌VOTRE RANG : Tout le Mal du Monde
▌COMPETENCES : Glander. Si si c'est une compétence !
▌CITATION : Tous les vents sont favorables à un homme à qui sa destination importe peu.

Feuille de route
Argent: 6.000 po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   Sam 2 Jan - 14:54

Ce n’était néanmoins pas la fin des ténèbres, car Sauron, alors connu à l’époque comme Annatar, fidèle lieutenant de Morgoth fut fait prisonnier par les Numénoréens. Le sournois réussit à les corrompre, les poussant à combattre les Valar. Alors Numénor et tout le Beleriand furent submergés par les eaux, par Eru Iluvatar lui-même, afin que plus jamais un mortel ne puisse se rendre en Valinor.


Presque ça. Sauf que le Beleriand est submergé à la fin du premier âge suite à la guerre, et Numénor à la fin du deuxième suite à la tentative d'Ar-Pharazon d'envahir Aman, à cause de Sauron.


Connu comme :
 



Merci Iony ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://ordredefumos.xooit.com
Maglor, Fils de Fëanor
Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon

Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/07/2015
▌VOTRE AGE : 17
▌MESSAGES : 501
▌ROYAUME : Le Royaume des Noldor
▌VOTRE RANG : Amiral

Feuille de route
Argent: 5 015 POs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   Sam 2 Jan - 15:03

C'est rectifié



Ancien personnage :
 


Oscars 2015 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   Sam 2 Jan - 15:06

Je crois qu'on a fini par faire le tour, merci pour l'intervention Faucon, ça m'avait échappé.
Validé avec 93 lignes de rab.


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maglor, Fils de Fëanor
Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon

Petit Fils de Finwë Puissant Noldo venu d'Aman Amiral du Lindon
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/07/2015
▌VOTRE AGE : 17
▌MESSAGES : 501
▌ROYAUME : Le Royaume des Noldor
▌VOTRE RANG : Amiral

Feuille de route
Argent: 5 015 POs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   Sam 2 Jan - 15:10

Merci Smile



Ancien personnage :
 


Oscars 2015 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Prochaine Partie] Maglor, Dernier Fils de Fëanor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Prochaine Partie] Maglor, fils de Fëanor. [Terminé]
» Maglor, fils de Fëanor
» Eldae (prochaine partie) (fini!!!)
» Legolas Vertefeuille (Prochaine partie)
» Sauron Le Grand (prochaine partie) FINISHED !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: