Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amira de Mistrand
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/10/2014
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 1575
▌ROYAUME : Easterling
▌VOTRE RANG : Princesse
▌COMPETENCES : Habile et rusée

Feuille de route
Argent: 20.325 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne   Mar 1 Déc - 23:51

 

Dáin II Pied d'Acier



Âge du personnage: 250 années
Race du personnage: Nain
Titre: Roi sous la Montagne
Lieu de naissance : Monts de Fer
Lieu de vie : La Montagne Solitaire, Erebor
Grade du personnage: Roi
Allégeance: Au peuple de Durin
Rang spécial: ¤ Roi sous la Montagne ¤ Descendant de Durin




Histoire




"Mais nous n'entrerons pas à Khazad-dûm ; et toi non plus, tu n'entreras pas à Khazad-dûm. Je suis le seul dont le regard ait percé l'Ombre de la Porte. Au-delà de cette Ombre, elle est là, qui toujours t'attend : la Malédiction de Dúrin. Il faudra que le monde subisse de grands changements et que s'érige un pouvoir autre que le nôtre avant que le Peuple de Dúrin puisse de nouveau occuper la Moria."


L'histoire de votre personnage...
C'est au Monts de Fer, trois ans avant la désolation de Smaug que naquit Dáin II, fils de Nain et petit fils de Gror en 2767 du Troisième Âge. Son enfance fut heureuse malgré les souffrances de son peuple, il ne comprit la situation que vivait son oncle qu'au bout de plusieurs années. Très tôt il fut envoyé dans un camp d’entraînement afin d'apprendre à manier les armes car il est destiné à régner sur les Monts de Fer, nul n'imagine encore le destin qui l'attend. Son histoire commença réellement lors de la bataille d'Azalnulbizar, 32 années après sa naissance (ce qui est encore jeune pour un Naugrim). Tous savent ce qu'il s'est passé lors de cette bataille. Thror aveuglé par sa folie décida de reprendre l'antique Royaume Nain de Khazad-Dûm occupé par des légions d'Orques dirigées par Azog le Profanateur. Le Roi des Nains se lança dans la bataille accompagné par des contingents de tous les Royaume Nains de la Terre du Milieu, il combattit l'Orque de toute ses forces mais connu un sort bien tragique. Alors que la bataille tournait mal, que la mort planait au dessus des Nains, le Roi fut décapité par Azog et humilié, l'armée Naine courrait à sa perte quand survînt alors l'espoir. L'armée des Monts de Fer menée par Nain, le père de Dáin venait d'arriver et les armées se rallièrent à leur bannière, chargeant les rangs Orques. Les forces Naugrims étaient plus nombreuses mais la mort plana encore sur la lignée de Durin...

Le père de Dáin connu la même triste fin que Thror, tué par le Profanateur. Le jeune prince, fou de rage se jeta dans la mêlée afin de rejoindre Azog et de l'éliminer une bonne fois pour toute. Certains officiers tentèrent de l'arrêter mais le Prince n'en avait que faire, l'assassin de son père devra payer ce massacre de sa vie. Il parvient à engager le combat contre le Grand Orque qui dura longtemps, Dáin évitait et contrait ses coups tout en frappant avec force et détermination. Il donna tout ce qu'il lui restait comme énergie et cela paya. Alors qu'il était au sol et que l'Orque Pâle allait l'achever, dans un élan de courage et dans un cri long et puissant il réussit à planter sa lame dans l'abdomen de son adversaire qui lâcha son arme pour tenter d'arrêter l’hémorragie et de toute sa hargne, le Prince se leva et le décapita en poussant un profond cri de victoire. Thror et son père étaient vengés. Les Orques faiblirent et Dáin mena la dernière charge, celle qui devait permettre aux armées Naines de remporter la victoire. La bataille dura encore deux bonnes heures mais la victoire finale était assurée ! Les Orques fuirent vers le sud, le nord et dans la Moria même.  

La victoire acquise, Dáin s'approcha de l'entrée de l'antique cité et regarda à l'intérieur. C'est alors qu'il le vit: le Balrog de Morgoth, le Fléau de Durin. Quand son oncle, Thrain approcha afin de lui demander pourquoi ils n'entraient pas dans la cité, le Prince lui répondit par ces mots célèbres.

"Mais nous n'entrerons pas à Khazad-dûm ; et toi non plus, tu n'entreras pas à Khazad-dûm. Je suis le seul dont le regard ait percé l'Ombre de la Porte. Au-delà de cette Ombre, elle est là, qui toujours t'attend : la Malédiction de Dúrin. Il faudra que le monde subisse de grands changements et que s'érige un pouvoir autre que le nôtre avant que le Peuple de Dúrin puisse de nouveau occuper la Moria."

Il fit alors demi tour et ordonna que les morts soient brûlés car ils n'avaient pas le temps de les inhumer. Les armées Naines purent revenir chacune dans leur cité et Dáin retrouva son grand père Gror aux Monts de Fer avec le reste de son armée. La Guerre des Nains et des Orques avait prit fin et la paix pourrait revenir. Pendant de longues années Dáin vécut en paix et heureux jusqu'à la mort de son grand père, dès lors il devient Seigneur des Monts de Fer et s'impliqua dans la croissance de la cité jusqu'à la faire devenir la plus puissante cité Naine capable de résister aux attaques des Orientaux et des Orques. Pendant près de cent an la paix régna mis à part quelques attaques des Orientaux qui furent à chaque fois repoussés.
Néanmoins il y eu une bataille qui dura, qui fut une preuve de l'énergie et de la réflexion de Dáin et menée par un Général réputé du Rhùn. Son nom fut oublié par les Nains mais l'histoire du siège qu'il a mené est restée gravée dans les esprits.

Tout débuta le dix huitième jour du troisième mois de l'année 2862 du Troisième Âge. Au petit matin alors que la population était en train de se réveiller, une masse grouillante approchait. Une armée forte de quatre milliers d'Hommes avançait en direction des Monts de Fer avec pour but de soumettre les Nains vivant dans ces montagnes. Dáin fut prévenu par des rangers trois jours avant l'arrivée de l'armée. Il prépara comme il le pu son armée et ses vivres de sorte de tenir un siège. Quand les Orientaux assiégèrent Azanulinbar-Dûm, la cité était prête à tenir. Pendant trois longues semaines les Nains ne bronchèrent pas, tenant derrière leurs murs épais. Pendant la nuit, quelques rangers étaient envoyés pour brûler des tentes ou des tonneaux de provisions de sorte que le moral des assiégeants commençait à baisser. Le Général Oriental n'était pas stupide, il fit son possible pour que ces assauts cessent et décidé de prendre d'assaut la cité au terme de la troisième semaine. Il fit préparer des béliers et à cinq heures du matin, il lança l'attaque. Les soldats Nains sonnèrent l'alarme et Dáin fut réveillé en catastrophe. Les Nains étaient inférieur en nombre et des civils étaient présents dans la ville. Il fallait stopper net les envahisseurs ! Le Seigneur Nain rassembla ses piquiers derrière la porte avec juste derrière eux des guerriers et encore à l'arrière des archers. Le bélier frappa sur les portes avec force et au bout d'une longue heure la porte céda et des centaines de flèches volèrent sur les Orientaux. Ces derniers ne purent résister à ces tirs et les premières lignes tombèrent sous la pluie de projectiles. Mais ils chargèrent les rangs Nains et malgré un taux de pertes élevé le corps à corps s'engagea. Des soldats s'empalèrent sur les piques Naines et les rangées de ces dernières les tenaient en échec tandis que les archers tiraient toujours pour éclaircir les rangs adverses. Dáin était quant à lui en arrière afin de finir de mettre sa tactique en place. Une fois cela fait, il pourra charger dans le tas avec ses camarades. Le Orientaux furent tenus en échec et se replièrent, mais pour mieux revenir. En effet des archers furent placés et ouvrirent le feu sur la formation Naine mais cette dernière ne bougea pas malgré quelques pertes. Leurs armures et leurs boucliers se chargeaient de les protéger des archers qui après avoir finis leur carquois laissèrent la place aux chars. Dáin voyait ces derniers d'un mauvais œil mais avait trouvé une stratégie pour les bloquer. Les piquiers ne bougèrent pas d'un poil tandis qu'une centaine d'archers se mirent devant eux pour abattre quelques chars. Quelques uns furent mis hors jeu mais la grande partie poursuivait la route vers leur cible. Les archers furent enlevé et la formation bougea. Elle se mit dans une position hors du commun laissant un creux de cinq places avec au fond cinq piquiers sur quatre rangs. Ces derniers baissèrent leur lance et environ la moitié des animaux s'arrêtèrent, effrayés par la vue de ces dernières. Les autres furent tués en s'empalant sur celles-ci mais la formation était mise mal en point et c'est à ce moment que Dáin chargea, il hurla des mots guerriers en langue naine et dégomma de son marteau quelques Orientaux. Les chars furent finalement arrêtés et derrière ceux ci on pouvait voir une charge de cavalerie suivie de fantassins. Les Nains étant toujours dans leur cité avaient l'avantage de voir passer à travers la porte qu'un nombre réduit d'ennemis. Les cavaliers furent fauchés par le mur de pique et les survivants se replièrent. Les barils d'huile furent posés et envoyés rouler en direction des épéistes avant d'être tirés dessus par les archers. Les explosions désorganisèrent les fantassins et créa une nuage de fumée qui les embrouilla. La charge cessa et quand le nuage se dissimula ils eurent la surprise de voir Dáin et son armée courir vers eux, haches dehors. Ils tentèrent de se mettre en formation mais le temps leur manqua et ils furent fauchés par les armées des Monts de Fer. La bataille était perdue. Même avec encore mille cinq cent hommes en réserve le général Oriental choisit de battre en retraite. Ils sont désormais trop peu pour tenter de mettre à bas un ville Naine.

En 2866 du Troisième Âge naquit son fils Thaurin III, plus tard appelé Heaume de Pierre. Son père l'éleva en lui inculquant les valeurs de courage, de loyauté et d'honneur avec pour dessein de le voir devenir un Seigneur emplie de sagesse mais aussi de force. Et en effet, le jeune Nain qui avait un caractère bien trempé n'était pas moins intelligent et faisait moins brute épaisse que son père. Néanmoins il était aussi fort courageux et ses premières passes d'armes étaient excellentes, encourageantes pour la suite de sa formation. Son fils était un de ses plus grands soutient. Il lui redonnait le sourire tandis que sa femme dont il est très proche, lui accordait un soutient sans faille et elle veille sur lui afin qu'il reste en bonne santé. Pendant des décennies il ne bougea que très peu des Monts-de-Fer, occupé à y faire régner la paix. Mais à quelques occasions Dáin rencontrait son cousin dans les montagnes Bleues pour surtout discuter du commerce mais aussi d'eux, de leur famille, des nouvelles,...

Mais il y eu un tournant quand en 2941 du Troisième Âge Dáin vînt en renfort à son cousin Thorin II qui venait de reprendre Erebor et faisait face à des armées d'Hommes et d'Elfes. A la base Dáin ne souhaitait pas aider son cousin afin de ne pas le voir sombrer dans la folie comme son père et son grand père mais il lui avait promis que si il arrivait à reprendre la montagne, il pourra compter sur lui pour lui venir en aide. Il se rendit avec une compagnie d'élite de cinq cent Nains et posa un ultimatum au Roi Thranduil, celui de quitter immédiatement ces lieux ou les Nains inonderont le sol de leur sang. Devant le refus des Elfes, l'armée de Dáin allait charger quand soudain surgit une armée d'Orques, de Loups et de Gobelins, se dirigeant vers leurs positions. Oubliant leurs différents les armées joignirent leurs forces dans la défense de la Montagne Solitaire. Les armées de Bolg, fils d'Azog étaient trop nombreuses et les soldats Nains, Elfes et Hommes eurent du mal à tenir leurs positions. La bataille semblait perdue, la tentative de percée de l'armée naine échoua et Thorin, Fili et Kili perdirent la vie. Le cousin de Thorin se battait vaillamment, frappant de toutes ses forces l'ennemi toujours plus nombreux. Mais au moment ou tout espoir avait disparu, Dáin au cœur de la bataille vit arriver des aigles et Beorn lui même qui sous sa forme animale élimina Bolg et sa garde tandis que les aigles fendirent les cieux pour attaquer les Orques. Ces derniers battirent en retraite en direction des Monts Brumeux et la victoire était sauve, mais à quel prix ? De nombreux Nains avaient perdus la vie et les descendants directs de Thror n'étaient plus. Dáin, plus proche parent de Thorin devînt donc Roi sous la Montagne et Roi du Peuple de Durin.




Puis pendant soixante ans, une amitié naquit entre les Nains d'Erebor et les Hommes de Dale et le commerce fleurit à nouveau apportant de nombreuses richesses aux deux cités. Cependant Dáin eu à déplorer le départ de Balin pour la Moria avec pour projet de la reconquérir, après plusieurs mois le Roi ne reçu plus aucune nouvelle de sa part et comprit que le Fléau de Durin les avaient emportés.  Désormais les Monts de Fer et Erebor prospèrent ensemble sous l'égide du Roi Dáin II Pied d'Acier mais pour combien de temps ? Sauron est revenu et avec lui la peur de voir une guerre oubliée refaire surface. Afin de préparer ses défenses le Roi sous la Montagne se mit en quête de fortifier son Royaume et de retrouver une ancienne arme qui mènera le peuple Nain dans la bataille jusqu'à -il l'espère- la victoire. Il rechercha une telle arme et quelle arme s'y prête mieux que l'antique et célèbre Marteau de Durin Ier ? Une tel artefact serait une source de courage pour les Naugrims et il en faudra du courage. Ainsi, seul, Dáin projeta de retrouver ce marteau ; il chercha dans des livres, des cartes, demandant à ses semblables plus âgés. Ses recherches durèrent plus de cinq ans, cinq longues années où il éplucha toutes les données qu'il pu trouver jusqu'à la consécration. Au bout du cent cinquantième ouvrage il trouva des informations bien plus précises que dans les autres livres. L'arme aurait été vue la dernière fois dans Khazad-Dûm... Cela n'arrangeait pas le Roi, il sait ce qui réside dans la Moria et s'était juré de ne pas y retourner. Pourtant il semble qu'il n'ai guère le choix. Dans les autres pages il pu lire les capacités de ce marteau, la puissance qu'il dégage et qu'il apporte à celui qui le brandit. Il n'en fallu guère plus au Roi sous la Montagne pour comprendre la nécessité de retrouver cette arme. Il aurait pu se satisfaire de l'épée de son cousin enterrée avec lui, la tâche aurait été facile. Mais cette arme bien que puissante ne lui convenait pas, les épées en général ne lui conviennent pas et sa renommée est bien moindre que celle de l'arme de Durin Ier.

Son choix était donc fait ! Il ira dans la Moria et retrouvera le Marteau même si il doit passer par des hordes d'Orques et par le Balrog lui même. Il ne restait maintenant plus qu'à savoir qui l'accompagnera dans cette lourde tâche... Il était bien entendu hors de question que son fils le suive. Ce dernier devait rester dans la Montagne Solitaire pour reprendre le trône si quelque chose devait arriver à son père. Dáin réunit dans la salle du trône son État Major et cinquante Nains de se Garde personnelle. Il s'avança vers eux et avec une voix forte et assurée il leur expliqua ses intentions.
« Si je vous ai réunis ici ce n'est pas pour parler stratégie, c'est pour vous parler d'une quête. J'ai passé des années à chercher l'antique Marteau de Durin Ier notre père à tous. Et je pense aujourd'hui savoir où il se cache. L'assemblée commença à chuchoter avec un air étonné mais aussi ravie. Cette arme légendaire se trouve à Khazad-Dûm. Antre du Fléau de Durin et de légions de Gobelins. La dernière fois que le marteau a été vu il se trouvait dans cette cité lors du sac par les Orques. Et après des jour d'hésitation... Je suis prêt à y aller. Cependant je ne peux y aller seul, il me faudra de l'aide dans ce périple qui s'annonce difficile. Voilà pourquoi vous êtes là. Je ne peux obliger aucun d'entre vous à me suivre dans cette quête c'est pourquoi je vous le demande. Qui souhaite me suivre jusque dans les profondeurs de la Moria ? »

Quand l'assemblée entendit parler de la Moria elle douta, chacune des personnes présentes dans cette salle regarda son voisin mais cette arme était celle du père des Nains, ils ne pouvaient pas la laisser aux mains de ces profanateurs d'Orques ! C'est pourquoi plus des trois quart des Nains rassemblés levèrent la main, persuadés que leur cause est juste. Dáin les regarda avec un pincement de joie au cœur.
« Notre cause est juste, le marteau de Durin se doit d'être retrouvé et ramené au sein du peuple Nain ! Mais ne nous leurrons pas, ce ne sera pas un voyage de pur plaisir. Si nous entrons dans la Moria nous devrons être silencieux, faire le moins de bruit possible pour avancer sans être vus.
- Mais Balin était partit avec les siens pour reprendre Khazad-Dûm, il a dû sécuriser l'endroit.
- Cela fait des années que je n'ai plus eu de nouvelles de Balin malheureusement... J'ai bien peur qu'il n'ai péri lui et ses compagnons. »


En apprenant cela, tous baissèrent la tête. Attristés d'entendre cette nouvelle. Balin était connu de tous, un Nain intelligent, bon et qui participa à la reconquête de la Montagne Solitaire. Dáin s'avança et posa sa main sur l'épaule d'un de ses gardes.
« Si nous retrouvons le marteau de Durin, je vous promet que nous vengerons Balin et ses compagnons, nous nous lancerons de nouveau dans une campagne punitive contre les Orques et cette fois nous occuperons les cités qu'ils nous ont prises et raserons les autres. »

La haine se lisait dans leurs yeux, depuis toujours les Orques et les Nains se battent pour les demeures des Naugrims et il est à nouveau temps de reprendre les armes. Tous craindront alors la fureur du Peuple de Durin. Ils levèrent la tête et regardèrent à nouveau leur Roi. Ceux qui n'avaient pas levés la main se firent entendre pour accompagner Dáin au cœur des ténèbres, cependant si tous y vont, l'avantage de la discrétion pourrait bien leur filer entre les doigts. Ainsi Dáin prit la lourde tâche de choisir qui parmi les braves ici présents le suivra dans cette noble quête. Dix soldats et cinq officiers le suivront dans cette aventure. Les autres devront rester derrière les portes et ainsi intervenir si les Gobelins les repèrent. Le Roi s'enferma dans ses quartiers afin de réfléchir à la façon d'entrer dans Khazad-Dûm et trouver le marteau de son ancêtre. La porte ouest est certainement le meilleur passage mais un pouvoir magique garde les portes fermées et le mot de passe a depuis longtemps été oublié. Heureusement le Roi sous la Montagne a des siècles de vie derrière lui. Et son père lui avait déjà parlé de cette porte scellée, une énigme est écrite et la réponse ouvre la porte, il lui avait rappelé que cette porte fut construite il y a bien longtemps mais sans donner plus de précision. Il laissa de côté ses pensées pour dîner et dormir, il ne fallait pas se stresser la veille d'une si grande quête. Le voyage sera long et tumultueux, il faut s'y préparer et surtout s'armer de patience.

Une semaine plus tard les préparatifs étaient finis, l'heure du grand voyage avait sonné. En milieu de matinée Dáin et ses braves prirent la route de la Moria. Thorin III se chargera de diriger lors de l'absence de son père, ce dernier a confiance en son fils, il sait qu'il sera apte à diriger le Royaume à sa mort. Pendant de longues semaines les Nains marchèrent, furent hébergés chez de grands seigneurs et parcourant des centaines de lieues avec une seule idée en tête. Celle de retrouver le marteau mystique et de voir un jour le peuple de Durin s'élever à nouveau. Quand les Monts Brumeux furent en vue, un frisson parcourut le corps du Roi. Il imaginait les cités de Khazad-Dûm et de Gundabad qui ont connues leur âge d'or il y a de cela bien longtemps, aujourd'hui d'immondes Orques marchent là où marchaient leurs ancêtres... C'est dans ces montagnes que naquirent les Sept pères des Nains dont Durin Ier Trompe-la-Mort. Sa mémoire les appelle à poursuivre vers leur but, les encourage à réussir. Il y eu encore de nombreux jours de marche avant d'atteindre l'autre côté des Monts Brumeux depuis le Val d'Anduin et de nombreux jours avant d'atteindre les murs de la Moria.

C'est alors que se présenta un lac. Et Dáin savait que ce lac cachait une abomination, ainsi il fit preuve de discrétion afin de ne pas réveiller la bête qui y vivait. Devant la porte la confiance laissa place au doute et le Roi lu plusieurs fois l'énigme en fronçant les sourcils. Sur le coup la réponse ne venait pas, il tenta de nombreuses fois, encore et encore tout en gardant un œil sur le lac qui semblait calme... Pourvu que cela dure. Et puis à un moment il daigna demander conseil à un Nain savant l'ayant accompagné. Ce dernier mit vingt bonne minutes avant de trouver la réponse à l'énigme et d'ouvrir les portes de Khazad-Dûm. C'est alors qu'une brise souffla sur le visage des cinquante Nains se trouvant là. Tous regardèrent l'intérieur de la cité si convoitée et pourtant si dangereuse. Celle que tous les Nains regrettent et celle pour qui ils se sont battus de nombreuses fois et où nombre des leurs dont le père de Dáin et le grand père de Thorin II moururent. Elle ouvrait ses portes une fois de plus et cette fois la défaite, la ruine et la mort ne sont pas permises. Dáin entra le premier suivit très vite par le reste de sa suite, confiant et sûr d'eux. Quelques torches furent allumées et tandis que le plus gros des troupes installa le camps, le Roi et quelques privilégiés se dirigèrent vers les entrailles de la Moria. Le marteau pouvait se trouver n'importe ou, sous des pierres, dans une crevasse, peut être même emporté par des Gobelins ou fondu dans de la lave. A ce moment le Roi Nain douta de sa quête et de la possibilité de retrouver l'arme de Durin. La cité s'étendait sur des dizaines de kilomètres non éclairés et habités. Les Nains commencèrent leur longue recherche, pièce par pièce, pierre par pierre. Les heures passèrent et toujours rien, dix gardes furent appelés en renfort en espérant que les recherches avancent plus vite mais sans succès. L'arme restait introuvable et la fatigue gagnait le groupe. Un repas fut préparé mais il n'y eu ni chant, ni danse, ni boisson. Le cœur n'y était plus, bien que l'envie de retrouver l'artefact n'ai pas encore disparue. La nuit passa sans problème et au petit matin les Nains reprirent leurs recherches dans les tréfonds de la Moria. Pendant des jours ils écumèrent les salles désertes, le point positif est qu'il n'y avait aucune trace des Gobelins ou du Fléau de Durin. Après de semaines dans Khazad-Dûm la nourriture venait à manquer et les Nains fatiguèrent, Dáin n'abandonna pas et poussa chacun de ses compagnons à donner le meilleur de lui même. Les cadavres des leurs qui jonchaient le sol leur rappelaient à chaque instant que la mort les guettaient.

C'est après de nombreux jours qu'il arrivèrent à Cavenain, tous ensemble, et furent émerveillés par la taille des constructions, tous levèrent la tête et oublièrent un instant de chercher la précieuse relique pour s'adonner au plaisir de contemplation du lieu. Dáin lui même n'en revenait pas, c'est alors qu'il vit une lumière qui traversait un petit orifice pour entrer dans une pièce, le Roi entra dans cette dernière et vit le tombeau de Balin. Il ne pu retenir une larme quand il lu les inscriptions. Il posa la main sur son cœur tandis que les autres entraient un à un dans le tombeau sans un mot. Ils restèrent là une dizaine de minutes avant de sortir, c'est alors qu'ils entendirent un soldat appeler le Roi.
« Sire ! Il y a un passage par ici ! »

Tous lui firent « chut ! » mais le mal était fait, déjà des bruits de tambours retentirent dans les profondeurs et Dáin regarda autour de lui comprenant que les Gobelins les avaient repérés. Il ordonna à tous de courir vers le passage indiqué par le soldat, déjà des flèches fusaient autour d'eux. A part quelques morts, la majeure partie de la compagnie pu se réfugier dans le passage étroit et déboucher dans une vieille salle où les toiles d'araignées occupaient la majeure partie de l'espace. Ici les Nains se mirent en formation pour se préparer à l'arrivée des centaines de Peaux-Vertes. Dain prononça quelques mots de sa forte voix.
« Tenez bon ! Nous devons tenir pour Balin, pour Durin, pour notre survie ! Tenez ferme fils de Durin, les voilà ! »

Les hordes Gobelines s'écrasèrent sur les lances Naines et les épéistes décapitèrent ceux qui passaient, le Roi lui même s'engagea dans la mêlée et frappa de toutes ses forces les ennemis héréditaires de son peuple. Il en tua lui seul une trentaine avant que le nombre ne devienne trop pesant, dès lors il ordonna à nouveau la retraite vers des passages dérobés. On ne comptait plus les morts des deux côtés bien que les morts du côté Gobelin étaient bien plus nombreux que du côté Naugrim. Les Peaux-vertes descendaient de partout, par les piliers, les murs,... L'objectif n'était plus de retrouver le marteau de Durin mais de survivre à l'assaut des Gobelins. Après le repli, les Nains reformèrent leur formation, toutes piques dehors. Ils attendaient derrière un couloir, Dáin en première ligne. Quand ils traversèrent le couloir le dirigeant lança la charge en criant « En avant, tuez les tous ! ». Les rangs Gobelins volèrent en éclats et leur avancée fut arrêtée mais pour combien de temps encore ? Sur les cinquante Nains, trente ont perdus la vie et d'autres tombaient encore. Le repli fut encore sonné et les Nains reculèrent à nouveau dans des salles obscures jusqu'à être bloqués dans une pièce sans aucune autre porte de sortie que celle par laquelle ils sont entrés. C'est la fin, ils vont mourir ici comme nombre des leurs. Le Roi ordonna de tenir les positions et se mit devant la ligne.
« Si nous mourrons ici, faisons en sorte de mourir comme des héros, afin que tous aient vent de notre quête ! Nous devons tenir ! »

Des flèches tuèrent deux soldats, les autres ricochèrent sur les boucliers, ce n'est que le prémisse de la fin et de la charge finale. Une mer d'Orques chargea en hurlant, Dáin fronça les sourcils et donna de puissants coups pour les repousser. Très vite la masse de Gobelin obligea les Nains à reculer, c'est alors que Dáin tomba sous les coups. Alors qu'il tenta de se relever il vit sous les toiles d'araignées une lueur, son visage s'éclaira et il rampa vers ce qui semblait être l'arme promise. Il la reconnut, cette arme gravée dans le marbre et dessinée sur des feuilles. C'était bien lui, l'artefact tant convoité. Il s'en saisit et leva le Marteau de Durin. A sa simple vue les Gobelins doutèrent et les Nains virent l'espoir renaître. Le Roi donna son marteau en acier à un officier qui n'avait plus d'arme et, sentant une force l'envahir, il déversa sa puissance sur ses ennemis qui connurent un massacre cinglant. Seul vingt étaient présents dans la pièce, les autres étaient derrière la porte, leur nombre n'était plus un problème. Pied d'Acier chargea, suivit de ses compagnons et frappait ses ennemis qui s'envolèrent et furent projetés quelques mètres plus loin. Les autres Nains saisirent leur hache ou leur épée et tranchèrent dans ces êtres infâmes le chemin de la sortie. Ils n'étaient pas fatigués, loin de là et leur courage était leur plus grande arme. Les Gobelins subirent la vengeance des quelques Nains qui tenaient tête dans une formation parfaite. Ils était l'élite de l'armée d'Erebor et ce ne sont pas des Gobelins qui vont leur faire peur, ils préfèrent mourir au nom de leur Roi plutôt que fuir fasse à ces profanateurs. C'est alors qu'un rugissement retentit au cœur des Ténèbres. Les Gobelins ne manquèrent pas l'occasion de déguerpir tandis que les Nains restaient sans bouger face à ces bruits peu rassurants.
« Replions nous ! Le Fléau de Durin s'est réveillé, nous devons retourner à la porte ! Vite ! » s’écria Dáin.

Les quinze Nains restant prirent la fuite et coururent pendant des heures et des heures en direction de la Porte Est. Par moment des flèches gobelines furent tirées en leur direction mais la précision des Orques laissait à désirer. Quand ils furent sur le pont de Khazad-Dûm, Pied d'Acier se retourna afin de regarder derrière lui. Là se trouvait le Balrog de Morgoth, au sommet des escaliers et fixant le Roi Nain. Ce dernier se rappela alors de la première fois qu'il avait vu cette créature, il y a bien longtemps et qu'il s'était promis qu'il ne mettrait jamais les pieds dans cet endroit. Mais les temps ont changés et désormais tout est possible. Dáin détourna le regard et suivit les siens vers la porte Est pour déboucher sur un ancien champs de bataille que le Roi ne connaissait que trop bien. Mais ils étaient enfin sortis de l'Enfer. Ni les Gobelins ni le Balrog ne les suivra en dehors de Khazad-Dûm. Ils purent s'asseoir et se reposer non sans verser quelques larmes après la perte de tant des leurs. Pied d'Acier s'éleva alors et présenta l'arme tant convoitée, le Marteau de Durin, Père des Nains et ancêtre de Dáin.
Un grand marteau fait de mithril et de pierres noires, il était plein de poussières et de toiles mais une fois nettoyé le marteau retrouvera sa magnificence. Le Roi releva ceux qui pleuraient et leur dit quelques mots.
« Ceux qui sont partis savaient que cette quête serait dangereuse, nous tous nous le savions. Nous savions qu'il y aurai des morts, des blessés et des larmes mais nous avons finalement mis la main sur un artefact de notre peuple qui nous revient de droit. Ils doivent être heureux. Allons, séchez vos larmes, nous leur ferons honneur quand nous retournerons à Erebor. Levez vous, une longue marche nous attend jusqu'à la Montagne Solitaire. »

Les Nains se levèrent et certains séchèrent leurs larmes même si encore beaucoup pleuraient la perte des leurs. Ils longèrent les montagnes jusqu'à avoir passé Vert-Bois-Le-Grand et se dirigèrent ensuite vers Dale, chaque jour était une longue journée de marche sous le soleil mais la condition physique des Nains leur permet de marcher des heures durant sans ressentir la fatigue. Quand ils furent aux portes de Dale, Dáin rencontra son ami et allié Brand, après s'être restauré les Rois se retrouvèrent dans une salle afin de s'entretenir au sujet du marteau. Les deux voyaient cette découverte d'un très bon œil car pour Dáin c'est le moyen de renforcer son emprise sur le peuple de Durin et une arme permettant d'éliminer les Gobelins. Pour Brand c'est savoir qu'Erebor ne pourra que se renforcer et ainsi pouvoir soutenir Dale lors d'une attaque. Il n'y a que du positif. Après deux heures passées dans la cité le Roi Nain la quitta pour rejoindre Erebor. Quand il entra le peuple Nain était en liesse et il ne manqua pas de remarquer l'imposant marteau... mais aussi le nombre restreint de soldats qui étaient revenus. Dáin se hâta de faire un discours afin de clarifier la situation.
« Bien des nôtres ont péris pour retrouver cette arme, le Marteau de notre ancêtre, Durin Trompe-la-Mort. Nous avons fouillé dans les ténèbres de la Moria, combattus des hordes de Gobelins et fait face au Fléau de Durin. Notre quête n'avait pas pour but de reprendre Khazad-Dûm mais de retrouver l'antique arme de Durin. Afin d'honorer ceux qui sont tombés nous allons conter et chanter leurs exploits ! Ils ont perdus la vie pour retrouver un artefact cher à notre cœur à tous, pour éviter que celui-ci ne soit pas profané plus longtemps. Réjouissons nous de l'avoir retrouvé et de savoir que ceux qui sont morts le soient au combat. Leurs fils devraient être honorés et devraient toujours garder en mémoire cet acte honorable. »

Pendant toute la nuit des chants furent chantés et un grand banquet fut organisé. On nettoya le marteau et tous purent le voir à nouveau resplendissant. Et il rejoignit l'armurerie déjà importante de Dáin. Désormais le Roi Nain est prêt à résister aux Ténèbres qui s'étendent sur Arda.



¤ Caractère:
Certains disent que les Nains sont impulsifs et ne réfléchissent pas beaucoup, Dáin est la preuve que cette idée reçue est fausse. En effet, le Roi sous la Montagne est un être calme et sage en plus d'être intelligent et habile avec la gestion de son Royaume et de son économie (il règne tout de même depuis plus d'un siècle). Il sait prendre la bonne décision pour son peuple même si celle-ci est difficile. Il voue un mépris à Sauron et à ses serviteurs et ces dernier devraient craindre son courroux qui dit on est dévastateur comme il l'a si souvent prouvé. Le Roi est un Nain droit qui est loyal à ses amis et alliés, il ne donne pas sa confiance facilement et cela peut prendre du temps mais une fois que celle ci est fondée elle restera aussi solide que le roc.
Son comportement lors d'une guerre inspire la loyauté et l'obéissance, meneur né et charismatique, Dáin prononce des discours qui emplissent les cœurs de courage. Chaque Nain souhaite ressembler au Roi guerrier qui les a tant de fois menés à la victoire. Et de par ses hauts faits il ne craint pas de devoir charger dans la mêlée, toutefois lorsque la rage et l'envie de vaincre prennent le dessus sur l'esprit il faudra toute l'aide possible de ses officiers pour qu'il daigne se replier.


¤ Physique: 
Malgré l'âge qui pèse sur lui, Dáin reste encore endurant et fort. Ses cheveux et sa barbe commencent à perdre leur couleur d'antan et son visage s'arme de rides qui apparaissent depuis des années maintenant. Il est aussi grand que ses compères et a toujours une masse musculaire importante bien qu'elle ai diminuée depuis le temps. Le visage du Roi arbore aux côtés des quelques rides des entailles et des cicatrices montrant les combats auxquels il s'est adonné. Son corps aussi garde des blessures, des entailles aux bras et dans le dos mais également sur le ventre témoignent du nombre importants de batailles menées. Dáin possède de gros sourcils broussailleux cachant des yeux d'un noir intense et pourtant vifs, ses cheveux sont tressés à des endroits, de fer sculpté et particulièrement harmonieux. Le Roi est un guerrier d'exception ayant une grande expérience dans le maniement du marteau, son arme fétiche. Toutefois il sait également se battre avec une épée -ou une hache-et un bouclier ainsi qu'avec une lance. Quand il part en campagne, le descendant de Durin est vêtu d'une cotte de maille sur laquelle est disposée une imposante armure d'acier. Quand il n'est pas en train de guerroyer, Dáin est vêtu d'habits somptueux de couleurs différentes, variant en fonction des occasions (bleu, vert, rouge, doré,...) avec deux protections en or sur ses avant bras et bien évidemment la couronne du Roi sous la Montagne sur la tête.

¤ Parenté et personnes proches: Dáin, fils de Náin, lui même fils de Grór est le cousin de Thorin II Écu de Chêne et le père de Thorin III Heaume de Fer. Ami du Roi Brand de Dale.







Le Joueur


Votre âge : 17 ans
Localisation : Midi Pyrénées
Depuis combien de temps faites vous du rp ? : Environ 3-4 ans
Sur quels autres forum êtes vous ? : Un de GoT et un autre historique mais je les délaissent pour celui-ci
Pourquoi ce forum ? : C'est ma maison ^^
Comment nous avez-vous trouvé ? : Si je me souviens bien, via Google
Idées & Suggestions pour l'amélioration du forum : Je ne manquerai pas de proposer une idée quand j'en aurai une



© By Cirion - Eredil





Ex- Gorkil (Haut Roi des Monts Brumeux), Björn le Briseur de Crânes (Général du Royaume d'Angmar), Dáin II Pied d'Acier (Roi du Peuple de Durin)x2
Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Brand de Dale
¤ Roi de Dale ¤ Suzerain d'Esgaroth ¤ Ami des Elfes Sylvestre ¤ Ami des Nains d'Erebor ¤
¤ Roi de Dale ¤ Suzerain d'Esgaroth ¤ Ami des Elfes Sylvestre ¤ Ami des Nains d'Erebor ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 16/02/2012
▌VOTRE AGE : 26
▌MESSAGES : 870
▌ROYAUME : Nulle part
▌VOTRE RANG : Roi
▌CITATION : Que vaut la vie d'un homme ? Rien, qu'ils prennent gardes !

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne   Mer 2 Déc - 0:12

ça va être la 3e fois qu'on sera allié non ? Cette partie qui se fini et il y a deux ans !


Récompenses:
 


Personnages joués:
 
Revenir en haut Aller en bas
Menethil
Rôdeur d'Amon Sûl ¤ Capitaine de la Bande Cardolane
Rôdeur d'Amon Sûl ¤ Capitaine de la Bande Cardolane
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 25/12/2014
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 471
▌ROYAUME : Amon Sûl
▌COMPETENCES : Fait de la guitar avec ses cheveux
▌CITATION : Le jour de la résurection est venu....

Feuille de route
Argent: 0 Po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne   Mer 2 Déc - 10:43

Faudra qu'on se trouve une petite taverne pour faire les réunions des royaumes nains !


Anciens personnages:
 


Oscars !!!:
 


Vice-président de Khazad Industry Company - Directeur de la Branche d'Eriador

Industrie Khazad & Cie, pour un avenir dès aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne   Mer 2 Déc - 10:47

IL A CRAQUE ! C'est vrai que ce personnage t'allait bien Wink Attention par contre si tu as reposté la même fiche de présentation qu'à la partie actuelle! Je vérifierais !!




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Amira de Mistrand
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/10/2014
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 1575
▌ROYAUME : Easterling
▌VOTRE RANG : Princesse
▌COMPETENCES : Habile et rusée

Feuille de route
Argent: 20.325 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne   Mer 2 Déc - 15:24

Oui oui je sais j'ai craqué mais si jamais le Mal est en sous effectif je saurais qui prendre ^^
Par contre oui j'ai mis exactement la même fiche car j'étais très fier de mon travail et comme c'est un personnage de Tolkien, à part le sens des phrases et quelques éléments, ce sera forcément la même chose Wink



Ex- Gorkil (Haut Roi des Monts Brumeux), Björn le Briseur de Crânes (Général du Royaume d'Angmar), Dáin II Pied d'Acier (Roi du Peuple de Durin)x2
Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne   Mer 2 Déc - 15:35

Mouais bon.. A titre d’exemple pour avoir jouer plusieurs fois le même personnage (lequel, je pense j’ai pas besoin de préciser ^^) j’ai du faire une autre fiche. Après si je me souviens bien, j’ai été 2x validée avec la même fiche... C’est à la 3ème fois que j’ai du changer l’histoire. Du coup pour faire plus personnel, j’ai tout écrit à la première personne et ça changeait vachement l’histoire, même si oui elle reste la même pour les personnages de Tolkien Wink




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Amira de Mistrand
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/10/2014
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 1575
▌ROYAUME : Easterling
▌VOTRE RANG : Princesse
▌COMPETENCES : Habile et rusée

Feuille de route
Argent: 20.325 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne   Mer 2 Déc - 15:39

Mais c'est pas bête du tout ça !
Je vais voir si j'ai le temps de tenter de le mettre à la première personne ou du point de vue d'un personnage extérieur avant janvier sinon temps pis ce sera pour la prochaine fois Wink



Ex- Gorkil (Haut Roi des Monts Brumeux), Björn le Briseur de Crânes (Général du Royaume d'Angmar), Dáin II Pied d'Acier (Roi du Peuple de Durin)x2
Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Théoden
Roi du Rohan ¤ Premier Maréchal de la Marche ¤ Seigneur de Meduseld
Roi du Rohan ¤ Premier Maréchal de la Marche ¤ Seigneur de Meduseld
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 04/08/2009
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 12615
▌ROYAUME : Rohan
▌VOTRE RANG : Roi du Rohan

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne   Mer 2 Déc - 16:53

Legolas Vertefeuille a écrit:
j’ai du faire une autre fiche. Après si je me souviens bien, j’ai été 2x validée avec la même fiche... C’est à la 3ème fois que j’ai du changer l’histoire. Du coup pour faire plus personnel, j’ai tout écrit à la première personne et ça changeait vachement l’histoire, même si oui elle reste la même pour les personnages de Tolkien Wink

Wut? oO Bizarre ça. On a toujours accepté l'utilisation d'une fiche antérieure pour un même personnage ^^


Ex- : Gloin, Khârnalan, Uglùk l'Impitoyable, Ûndin II, Balrog, Aragorn "Grand-Pas", Gorthaur le Magnifique, Wùlf II, Brand de Dale, Pallando l'Ermite, Círdan le Charpentier, Rómena, Khârnalan, Zein la Maniaque, L'Esprit Frappeur, Er Murazôr, Vadion, Tagran, Gorthaur, Curunír le Sage, Xenophanes, Imrahil


MEMBRE VIP DU CLUB "C'EST L'HÔPITAL QUI SE FOUT DE LA CHARITÉ"  


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://leseigneurdesanneaux.forumsactifs.com
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne   Mer 2 Déc - 17:05

Ah je te jure que oui. J’ai donc joué Sauron 3x. Les 2 premières fois, j’ai posté la même fiche de présentation mais à la 3ème fois, j’ai dû en faire une autre. Bon ça m’a personnellement pas dérangé plus que ça..




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Amira de Mistrand
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/10/2014
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 1575
▌ROYAUME : Easterling
▌VOTRE RANG : Princesse
▌COMPETENCES : Habile et rusée

Feuille de route
Argent: 20.325 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne   Mer 2 Déc - 17:29

Bah moi c'est davantage le temps qui me manque maintenant ^^
Ma fiche je l'ai faite l'été dernier pendant mes vacances à la plage Razz



Ex- Gorkil (Haut Roi des Monts Brumeux), Björn le Briseur de Crânes (Général du Royaume d'Angmar), Dáin II Pied d'Acier (Roi du Peuple de Durin)x2
Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Saroumane le Blanc
Chef du Conseil Blanc et de l'Ordre des Istari ¤ Gardien d'Orthanc ¤ Haut Conseiller de Méduseld
Chef du Conseil Blanc et de l'Ordre des Istari ¤ Gardien d'Orthanc ¤ Haut Conseiller de Méduseld
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 04/07/2011
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 1093
▌ROYAUME : Isengard
▌VOTRE RANG : Chef du Conseil Blanc - Premier des Istari - Seigneur d'Orthanc
▌COMPETENCES : Magie - Forge et Runes - Commandement

Feuille de route
Argent: 0 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne   Lun 4 Jan - 2:20

Validé



Hannibal de Rochefort, Capitaine de la Garde Rouge d'Orthanc:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Prochaine partie] Le retour du Roi sous la Montagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Chanson] Sous la montagne est un trésor
» Les Rois sous la Montagne
» Thorin Oakenshield, roi sous la Montagne
» La cour du roi sous la montagne ◮ Thorin
» Garlzorg, le Roi sous la Montagne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: