Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Giroueeetteu, gentille girouetteu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Giroueeetteu, gentille girouetteu   Jeu 5 Nov - 22:10






Antikas le Voleur d'Âme



Âge du personnage : Jsais pas encore, je verrais plus tard
Race du personnage : Homme
Titre : Le Voleur d'Âme
Lieu de naissance : Bonne question
Lieu de vie : Bonne question aussi
Grade du personnage : assassin
Allégeance : L'argent
Rang spécial :¤ Le Voleur d'Âme ¤
Votre âge : A vous de lire
Localisation : Loin d'ici
Depuis combien de temps faites vous du rp ? : J'ai trop honte de le dire
Sur quels autres forum êtes vous ? : Absolument aucun
Pourquoi ce forum ? : Pourquoi un autre ?
Comment nous avez-vous trouvé ? :  Jsais plus trop
Idées & Suggestions pour l'amélioration du forum : Euh on m'a parlé d'un problème de charte je crois




Histoire
______________________________________



Le Feu dans l'âtre..

La pluie s’abattait sur le sol avec violence, transformant les prairies du Dorwinion en marécage boueux. Le climat du pays était humide, c'est ce qui permettait la fabrication des meilleurs vins de la Terre du Milieu. Parmi la boue se discernait des empreintes de pas. Elles étaient à peine visible, tant les averses avaient altéré le terrain. Elles sillonnaient les bois, zigzaguant entre les arbres, escaladant les collines et dévalant les vallées, conduisant jusqu'à l'ombre d'un homme. A l'orée de la forêt, Antikas attendait. Il avait choisi l'emplacement idéal. De là, il avait une vue sur le château d'Eigerion, petit seigneur de l'ouest du pays. Il pouvait voir la lumières dansantes d'un feu dans l'âtre au travers une fenêtre. Cette lumière était son indicateur. Quand toutes les lumières seraient éteintes dans les étages, il pourrait intervenir. Debout depuis une heure, il patientait. La moindre erreur lui coûterait la vie. Il posa une nouvelle fois son regard sur le château. Il ne restait que deux lumières allumées, si l'on exceptait la salle de garde au rez de chaussée. Pour s'occuper l'esprit, il examina ses propres traces de pas. Il n'aimait pas laisser des marques derrières lui mais le temps était tel qu'il n'y avait que très peu de chances qu'elles soient lisibles au petit matin. Une nouvelle lumière s'éteignit. Ce serait bientôt l'heure de remplir son contrat, et quel contrat ! Il y avait plus d'un moi qu'il était sur ce coup là. C'était sa première grosse victime. Un compte, ni plus, ni moins, et dans un château en plus ! Il n'avait pas peur d'échouer, mais devinait que cette mission nécessitait beaucoup d'informations. Il avait ainsi passé plusieurs jours en ville, laissant traîner ses oreilles aux portes, écoutant les murmures. D'une putain, il avait appris que le compte dormait au deuxième étage, et que sa fenêtre était au centre du mur ouest. Puis, d'un garde dans une taverne, il avait appris (après plusieurs verres servis) les relèves des soldats du château. Combinant petites informations, il avait ainsi dressé un plan général. Impatient, il regarda le ciel. Il devait être environ une heure du matin. La relève aurait lieu dans une heure. Au même moment, le dernier feu s'éteignit. Il ressentit alors un élan d'excitation. Son sang bouillonnait, il avait la bouche sèche. Il lui fallu une minute pour se calmer. Il fallait agir en toute prudence, et l'impatience était son ennemi ce soir. Dévalant la pente, il arriva devant le petit mur de la ville. Deux gardes obstruaient la porte. Peu importe, il connaissait d'autres passages. Le compte avait diminué le budget de l'armée, tout les murs n'étaient donc pas sous surveillance. Longeant la façade, il finit par trouver un endroit désert. D'un geste souple, il lança son grappin. Le poids effectua une courbe grossière, avant de retomber de l'autre coté du mur. En quelques minutes, Antikas se retrouvait de l'autre coté. Le mur était petit. A peine trois mètres. Rattachant le grappin à sa ceinture, il reprit sa route. Le sol était dallé, la ville était riche. Comme toutes les villes de Dorwinion de toutes façons. Passant de ruelles en ruelles, il se rendit vers l'aile sud de la cité. Les remparts du château étaient haut de quatre mètres. Impossible à escalader sans se faire repérer. En revanche, il avait une autre idée. L'armurie faisait à peu de chose prêt la même taille que le rempart et était suffisamment proche pour offrir un passage. En revanche, cela lui offrait d'autres difficultés et un lot de morts plus importants sur la conscience. La lumière du rez de chaussée était encore allumée, c'était celle de la salle de garde. Seuls les hommes du compte pouvaient être équipés, et l'armée avait installé une protection pour le stock d'arme suite à une révolution survenant vingt ans plus tôt. Le petit peuple s'était s'emparé des armes sans défense, et avaient ainsi causé de terribles dégâts. Tarantio écouta la discussion. Les faits étaient ennuyeux. Tout deux parlaient de leur petite vie bien tranquille. Enfin, un parole intéressante parvint aux oreilles de l'assassin.

"Je vais prendre l'air, à tout de suite."

Le raclement d'une chaise sur le sol vint troubler le silence de la nuit. Puis des bruits de pas se firent entendre. Antikas colla au mur à coté de la porte. L'homme sortit. Il était grand, très grand même. Près de deux mètres. Il aurait pu faire un excellent soldat, mais il était négligent. Il avait ôté son casque. Le garde fit quelques pas dans la rue puis s'arrêta. Se mouvant dans l'ombre, l'assassin se positionna derrière lui, puis frappa d'un grand coup avec le pommeau de sa dague. Dans un bruit sourd, l'homme s’effondra. Il ne pouvait pas le tuer. Pas tout de suite. Antikas retourna se poster à coté de la fenêtre et attendit. Cinq minutes, dix minutes. Puis, un grognement lui arracha un sourire de satisfaction.

"Qu'est ce qu'il fout !"

A nouveau, une chaise racla contre le sol, et des bruits de pas légers chuchotèrent. L'homme était d'une carrure plus fine. Une nouvelle fois, la porte s'ouvrit, et la lumière inonda la ruelle.

"Garek ?! Garek ça va ?"

Le second soldat se précipita vers son compagnon d'arme. Amateur, songea Antikas. Il tendit son arbalète, et fit feu. Le carreau vint se loger dans la nuque du second qui s'effondra en silence. Le grand garde gémissait et remuait quelques peu. Dans un silence glacial, l'assassin s'approcha, et dégaina une longue dague qui trancha la gorge du dernier, en silence. Antikas les rentra à l'intérieur. Il ne fallait pas attirer l'attention. Il récupéra son carreaux. Quand il le délogea, un craquement sonore retentit, et la tête de la victime retomba. Avec un gloussement, l'assassin rechargea l'arbalète, puis il grimpa les marches jusqu'au deuxième étage. Là, il passa la fenêtre, et grimpa sur le toit. Le niveau était presque le même que celui du rempart. Parfait. Le jeune homme aux yeux d'argent mit quelques secondes à dénouer la corde du grappin. Mieux valait ne pas faire plus bruit que nécessaire. Les remparts étaient à créneaux, par chance. Une corde avec nœud coulissant suffirait. S'appliquant a faire le nœud, Antikas lança, une fois, deux fois, trois fois. Au quatrième essaie, la corde s'accrocha. Tout se déroulait comme prévu. Il disposait d'encore une demi heure. Accrochant la corde avec poigne, il avança à la force de ces bras. Sa carrure légère, combiné à la qualité du cordier lui assurait que la corde ne céderait pas. Arrivé au créneaux, il l'escalada avec souplesse et retomba sur les remparts. Ses gants avaient brûlé à cause de la friction. Ses mains étaient rougies. Il lui faudrait acheter de vrai gants. La paie qui l'attendait suffirait largement. Il poursuivit sa route sur le rempart jusqu'à une porte. Elle était fermée. Quelle importance. Il tenta de faire passer sa dague dans la serrure, mais quelque chose l'en empêcha. Un sourire gagna son visage, c'était trop facile. L'interstice entre la porte et le sol était grand. Aussi, il y passa sa main gauche, puis enfonça brusquement sa dague dans serrure. La clé tomba de l'autre coté, directement dans sa main. La récupérant, il la fit tourner dans la serrure et regarda avec satisfaction la porte s'ouvrir. Il était au troisième étage. A pas de loup, il se faufila jusqu'à l'escalier. Toujours aucun garde. Il devait être deux heures moins le quart, les gardes étaient sûrement épuisés. La porte du compte était fermée à clé, mais pas celle de son voisin. Il n'y avait personne dans cette chambre. Il ouvrit la fenêtre, et passa sur le balcon. Là, il bondit sur celui du propriétaire des lieux. Certes, la porte était encore fermée, mais pas à clé. Tout sourire, il entra. Il voyait les draps qui se soulevaient à vitesse régulière. Rien à craindre. Devant le lit, il contempla sa victime. Le compte était un homme gras, le visage enflé par l'excès de nourriture, et le crâne presque chauve. Le compte était laid. Son regard se porta sur la cheminée. Le feu dans l'âtre était mort. Comme le compte. Sans un bruit, il tira sa dague. Il laissait toujours un morceau de tissu dans le fourreau pour ne pas faire de bruit. Le B.A.BA de l'assassin. D'un geste fluide, il lui trancha la gorge, et les cordes vocales, s'assurant ainsi d'un silence d'or. Il était satisfait. La chose n'avait pas été si difficile. Sur la sortie cependant, les choses se compliquèrent. Deux gardes courraient dans le couloir. Ou allaient ils ? Quittant la chambre du compte, il les suivit. Les hommes se rendaient sur le rempart. Avaient ils vu la corde ? Antikas jura. Il aurait dû être plus prudent. Si ils découvraient les cadavres des gardes de l'armurie, l'alarme sonnerait, et il serait alors impossible de sortir. Surtout quand le cadavre du compte serait découvert. L'alarme sonna. Merde. L'un des gardes tira son épée. Si ils tranchaient la corde, tout serait perdu. Un carreaux d'arbalète vint se figer dans son coup. Des cors retentirent. L'autre garde tira son épée. Antikas s'approcha de lui, évita son coup d'estoc en s'écartant sur le coté et lui trancha la gorge. Des lumières s'allumaient partout dans le château. L'assassin attrapa la corde et se laissa glisser cette fois ci. Il sentit la corde lui brûler les mains, mais ne prêta guère attention à la douleur. Quelque chose de pire l'attendrait si il ne partait pas très vite d'ici. Une fois là bas, il regarda les remparts. Deux gardes étaient déjà sur la corde et avançait petit à petit. Sans un remord, Antikas trancha la corde. Les deux hommes s'écrasèrent. Puis, dévalant les escaliers, il quitta l'armurie, et se glissa dans l'ombre de la nuit, emportant comme cadeau une nouvelle corde. Il en aurait besoin pour partir d'ici. Sa cape noire était de grande qualité, et il faisait sombre, personne ne le verrait. Les nuages recouvraient la Lune et les étoiles. Seuls quelques endroits étaient encore éclairés. Se faufilant à travers les ruelles, il arriva sans encombre jusqu'aux remparts. Des éclats de voix lui remontaient aux oreilles. Sans doute les gardes de la porte. Il s'en moquait. Accrochant sa corde aux créneaux, il descendit le mur, et rejoignit les bois. Son cheval l'attendait là. Demain la chasse serait lancée. Il marcha jusqu'à l'aube, effaçant ses traces ainsi que celle de sa bête. Puis, il partit au galop vers le Sud...





Caractère
______________________________________



Klay leva les yeux aux ciels. Dieux ce que ce vagabond pouvait l'exaspérer. Pourtant, il ne connaissait pas meilleur homme de main que lui. Le prix à payer de sa compagnie n'était que sa constante mauvaise humeur, ses rictus moqueurs, et son ton grognon. Il était désagréable, depuis son âge avancé de soixante dix huit ans, de se faire traiter comme un gamin par un ptit garçon qui n'a que la trentaine. L'arrogance de la jeunesse dira t-on. Il connaissait Antikas depuis quoi, cinq ans ? De ce qu'il se souvenait, l'homme n'avait pas changé. Leur rencontre avait été des plus étranges. Un jour, le jeune garçon avait frappé à sa porte. Très étonnant déjà, car le vieux Klay vivait dans un coin reculé du Dorwinion, à la frontière sud, dans les montagnes et les forêts. Les visiteurs étaient rares. Cependant, lui, était venu. Il était en piteux état. Non pas blessé, mais affamé et épuisé. Sans doute n'avait il pas dormi depuis plusieurs jours. Le vieil homme était quelqu'un de généreux et avait laissé entré cet homme délavé par les voyages. Il lui avait servit nourriture et boisson, il l'avait laissé se reposer et ce, malgré les cotés dangereux qui émanaient de l'assassin. Curieusement, pour ce dernier, le plan ne s'était pas déroulé comme prévu. Il aurait du planter une dague dans le ventre musclé du propriétaire de la maison mais devant l'air rabougri du vieillard, il n'avait rien fait. Dès lors, les deux hommes s'étaient appréciés. Aux antipodes l'un de l'autre, ils se bagarraient souvent mais trouvaient du plaisir dans la compagnie l'un de l'autre. Klay fermait les yeux sur les mauvais cotés du jeune garçon dont il avait deviné l'existence. A ses cotés, Antikas se trouvait être plus humain. Cinq années passèrent et ils avaient appris à se connaître. Quand le voleur d'âme cessait d'être sur les routes, il se rendait chez le vieil homme et il y restait quelques temps pour se reposer. Au fil des ans, leur amitié restait cependant quelque chose de mystérieux. Le plus jeune était arrogant, trop sur de lui. De ce fait, il avait orgueil assez important. Il était calme, froid, semblable a la mort. A l'inverse, l'aîné était un homme plein de vie. Il respirait la bonne humeur et était humble. Aussi, chacun déteignait un peu sur l'autre. Antikas, bien qu'il ne cesse son métier, était hors du travail quelqu'un de moins austère. Il se plaisait un peu plus chaque jour à la compagnie des gens. A l'inverse, Klay devenait moins pacifique et plus dangereux. Quand les deux hommes allaient en ville dans les tavernes comme ce soir, peu leur cherchaient des noises. Pourtant...

"Pourquoi l'as tu frappé ?"

"Il l'avait cherché."

"En te disant que tu braillais beaucoup pour un gamin ?"

"Franchement, tu devrais être content que je ne l'ai pas tué au lieu de râler tout le temps, répondit l'assassin avec un sourire provocateur."

Dieux que ce gamin pouvait l'emmerder...





Physique
______________________________________



L'homme était plus grand que lui, bien que cela ne fut pas difficile. Après tout, Torak n'était que de taille standard. De son petit mètre soixante dix sept, il arrivait au menton de son vis a vis, n'ayant pour vue qu'une légère barbe brune. Les deux hommes échangèrent une poignée de main solide, et s'assirent en silence dans la taverne. Face à face, il était plus simple de détailler l'assassin. Dès lors, le plus petit des deux mis en place ses connaissances. On ne pouvait juger un assassin que par sois même. Le capuchon recouvrait son visage d'obscurité. Antikas était donc un homme prudent, une qualité indéniable pour quelqu'un exerçant pareille profession. Malgré tout, il en fallait plus. Lorsque l'assassin pivota, un reflet du feu éclaira partiellement son visage. Trop peu, pour avoir une vue d'ensemble, suffisant pour s’attarder sur quelques détails. Le nez de son vis à vis était droit et fin, ses joues étaient lisses. Aucunes traces de bagarre. C'était mieux ainsi. En plus d'être prudent, il devait être efficace. Inutile de frapper deux fois pourvue que le premier coup aie été fort. Torak laissa son regard vagabonder sur la forme du corps. Solide ! Les épaules n'étaient pas très large, mais le buste, taillé en V, laissait entrevoir une préparation physique intense. Oui, Joggar ne s'était pas trompé. L'homme serait idéal pour la travail. Une serveuse lui apporta de quoi se rafraîchir. Plongeant ses lèvres dans une boisson amer, il laissa ses pensées vagabonder. Il y a dix ans, il ne se serait jamais vu ici, dans cette taverne, parlant de la mort d'un homme, celle de Reik qui plus est. Il y a dix ans, il n'était qu'un soldat comme les autres dans l'armée. Son esprit fin et rusé lui avait permis de monter dans la hiérarchie à une vitesse affolante. Alors, il avait pris goût au pouvoir. Rapidement, il devint un grand général, mais malgré toutes ses qualités de stratège, il avait toujours été un piètre combattant. Tout le problème était là. Reik, qui avait été son ami sur le champs de bataille n'avait pas hésité à souligner ce point lors d'un dîner avec le Roi. Ce courtisan issu de la plus haute noblesse avait été arrogant, prétentieux, et avait fait l'erreur de l'humilier devant la totalité de de la cour. Aussi, il devrait y laisser la vie. Il n'y avait pas d'autres solutions pour laver l'honneur de Torak, pas d'autres solutions pour se faire respecter. En face de lui, Antikas n'avait pas bougé. Il n'avait même pas touché à la boisson servie, et se contentait de fixer le général de l'armée de Khand. Ce dernier se tortilla sur sa chaise, mal à l'aise. Il regarda une nouvelle fois le contrat étalé sur la table. Antikas n'avait pas signé.

"Vous voulez une plume ? Demanda le général, en sortant aussi de sa trousse, une fiole d'encre."

Antikas se pencha pour attraper l’objet en question. Alors, malgré les ténèbres qui masquait son visage, il croisa le regard de l'assassin. Le regard gris de l'acier mortel. Un regard sans regrets ni morale. Cet homme ne s’embarrassait pas de sentiments. Au moment ou sa main atteignait la plume, le cœur de Torak s’emballa. Il ne savait pas pourquoi, mais quelque chose dans ce regard l'avait inquiété. Une inquiétude folle. Il n'avait rien à craindre de l'assassin. N'est ce pas ? Il y eu vif éclair de lumière argenté, et une douleur brûlante. Torak regarda ses mains. La main gauche avait lâché la plume, et tremblait. Du sang s'en échapper à gros bouillon. La veine avait été tranchée. Il reposa son regard vers l'assassin. Pourquoi ? Une prime de 200 pièces d'or ne suffisait pas ? C'était tout de même une belle somme !! Soudain, la vérité lui apparut. Alors que son esprit s'embrumait, le général maudit trois fois Reik, et glissa sur la banquette.

Le moins inquiet du monde, Antikas se leva. Torak avait été trop surpris pour crier. Tant mieux. Il préférait sortir par la porte que par la fenêtre. Récupérant son verre et le vidant d'un trait, il le posa sur le bar avec trois pièces d'or. La serveuse ne dirait rien. Il en était assuré maintenant. Poussant la porte de L'Orientale, il laissa la chaleur du climat de l'est l'envelopper avec satisfaction, puis se dirigea vers l'auberge d'en face. Reik l'attendait dans l'embrasure de la porte. Il tendit une grosse bourse à l'assassin qui la soupesa. Le compte y était, il en était certain, mais deux précautions valaient mieux qu'une. D'un signe de tête, il salua le commanditaire, et entra dans l'auberge. Il avança jusqu'au bar et posa deux pièces d'argent. Le barman fit un signe de tête à une jeune fille dans un coin qui se leva, et enlaça le guerrier. Une nuit de plaisir l'attendait à présent.


(C)Thranduil pour Back To Dagor Dagorath



Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 


Dernière édition par Antikas le Ven 13 Nov - 17:42, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Neithan
Petit frère de Robinund ♥ Chevalier de la Main Blanche
Petit frère de Robinund ♥ Chevalier de la Main Blanche
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 25/01/2009
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 2421
▌ROYAUME : Ici et nulle part
▌VOTRE RANG : Mimi's fan
▌COMPETENCES : Pouvoirs de prophète de Mimi
▌CITATION : "Je le dis haut et fort, Hélicon est un beau gosse" - Miraev

Feuille de route
Argent: 0 po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Giroueeetteu, gentille girouetteu   Jeu 5 Nov - 22:22

Bon retour petite pomme Smile



    Ēphal ēphalak īdōn hi-Akallabēth.       "C'est l'hôpital qui se fout de la charité !"


Revenir en haut Aller en bas
Amira de Mistrand
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/10/2014
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 1575
▌ROYAUME : Easterling
▌VOTRE RANG : Princesse
▌COMPETENCES : Habile et rusée

Feuille de route
Argent: 20.325 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Giroueeetteu, gentille girouetteu   Jeu 5 Nov - 22:38

Oooooh il me quitte !
Contente de te revoir Wink



Ex- Gorkil (Haut Roi des Monts Brumeux), Björn le Briseur de Crânes (Général du Royaume d'Angmar), Dáin II Pied d'Acier (Roi du Peuple de Durin)x2
Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Giroueeetteu, gentille girouetteu   Sam 7 Nov - 17:44

Merci mes chéris, j'ai déjà fais quelques lignes pour le physique Smile


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Giroueeetteu, gentille girouetteu   Dim 8 Nov - 14:20

Bon retour Cirion Wink




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Giroueeetteu, gentille girouetteu   Dim 8 Nov - 15:59

Merci Sauronne, voilà, j'ai fini


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Giroueeetteu, gentille girouetteu   Dim 8 Nov - 17:22

Charte Générale du Forum a écrit:
Les avatars de mangas, dessins animés ou personnages de films non en rapport avec le Seigneur des Anneaux et le Hobbit sont interdits.

Il va falloir que tu trouves un autre avatar, Waylander. De plus, je trouve que ton nom sonne trop Anglais et nous préférons avoir des noms à consonance plus francophone. Nous avons déjà changé des noms de DC pour la Communauté qui avaient des termes anglais dans leurs pseudos. Personnellement, je trouve que ça s'applique ici aussi Rolling Eyes




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Giroueeetteu, gentille girouetteu   Dim 8 Nov - 20:26

Finit !!


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Giroueeetteu, gentille girouetteu   Lun 9 Nov - 12:52

C'est bon pour moi. Validé avec 109 lignes de rab Wink

PS: Si Dain ou Gorthaur pouvait te rajouter tes Anneaux se serait gentil (ils ne s'affichent pas sur l'ordi du boulot ><')




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Robinund
¤ Garde du Rohan ¤ Déchu d'Enedwaith ¤
¤ Garde du Rohan ¤ Déchu d'Enedwaith ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 12/08/2011
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 7864
▌ROYAUME : Là où il y a de l'or.
▌VOTRE RANG : Divinité Suprême.
▌COMPETENCES : Flemmard et Banquier !
▌CITATION : Cours ! Cours !

Feuille de route
Argent: 2.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Giroueeetteu, gentille girouetteu   Lun 9 Nov - 13:48

Fait Wink





ETAIT:
 


Signas de BG's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Giroueeetteu, gentille girouetteu   Lun 9 Nov - 14:11

Merci bien !




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Giroueeetteu, gentille girouetteu   Lun 9 Nov - 15:17

Merci à vous =)


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Giroueeetteu, gentille girouetteu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Giroueeetteu, gentille girouetteu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une gentille personne pour me faire un bel avatar
» Presentation d'une gentille petite Nymphe!
» ~Je suis folle mais gentille...~
» [What If] Et si Athéna était gentille ? [PV Kris]
» Demande de liens (+ venez svp je suis gentille et timide)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: