Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Tulkaïn Puissant Marteau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Tulkaïn Puissant Marteau    Jeu 20 Aoû - 16:49






Tulkaïn Puissant Marteau



Âge du personnage 167 ans.
Race du personnage : Nain.
Titre : Puissant Marteau
Lieu de naissance : Dans les Monts Brumeux, sur les versants Est, entre la Moria et les Hauts Cols.
Lieu de vie : Aucun pour le moment.
Grade du personnage : Forgeron
Allégeance : Suisse (Diago je t'aime <3)
Rang spécial : Puissant Marteau, ami de Daïn. (si bjorninounet le veut bien)
Votre âge : La Majorité
Localisation : Sur la Terre
Depuis combien de temps faites vous du rp ? : Quatre ans environ, bien peu d'expérience en somme
Sur quels autres forum êtes vous ? : Rpglordofthering. Pensionnat Rayen.
Pourquoi ce forum ? : Une réponse est vraiment nécessaire ?
Comment nous avez-vous trouvé ? : Google + Ami.
Idées & Suggestions pour l'amélioration du forum : Forcer Adelas à reprendre le RP Laughing





Histoire
___________________________




Thovren regarda las le champs de bataille. Nombre nains gisaient là. Parfois, il s'agissait d'amis ou de connaissances. Ces personnes qu'il croisait un beau matin en se promenant dans les rues de la ville. Ces mêmes personnes qui parfois, venaient lui prendre une commande. A présent, ils n'étaient plus que sang et mort. Pire encore, parfois, l'un d'entre eux vivait encore, et suppliait qu'on l'achevât, car ses chances de guérison étaient inespérées et il le savait. Alors, parce qu'on le connaissait de vue, parce qu'on pouvait mettre un nom sur ce visage, une famille sur ce nom, on frappait d'un coup sec, sans oser croiser son regard.
Parmi ces visages familiers se trouvaient également de nombreux inconnus. La guerre qui durait depuis près de 7 ans avait uni la totalité des clans nains. Tous unis et soudés pour la même cause, venger le légitime père des nains. Cependant, la vengeance ne suffisait pas, ou tout juste. Bien que les victoires se soient accumulées, les pertes également. La moitié des guerriers étaient déjà tombés sous les forces orquines, et les grands rois avaient du faire appel aux forces de réserve pour grossir suffisamment leur armée afin qu'elles supportent les assauts. Alors, des villageois étaient venus, forgerons ou miniers pour la plupart, bâtisseurs pour d'autres. Jamais les nains n'avaient subi une telle entache dans leur population. Pas même à l'époque de fléau de Durïn, ou lors des guerres dragonniennes. Bientôt sept ans putain ! Sept ans que la guerre durait ! A chaque fin de bataille, il se disait cependant que celle ci était l'une des dernières mais non, la guerre se poursuivait. Pour combien de temps encore. Les orques semblaient infiniment nombreux.

Devant lui un corps remua. Encore un ami à achever ? Résigné, il passa entre les cadavres. La puanteur l'averti immédiatement. C'était un ennemi. Plongeant cette fois ci son regard dans le sien, il frappa d'un coup sec qui détacha la tête du reste du corps. Il était temps de rentrer. Faisant volte face, il se dirigea vers le campement. Sur son passage il prêta l'oreille aux diverses discussions. Un brin d'excitation régnait dans le campement. S'approchant du coté de son clan, il s'installa avec les siens. De ses compagnons d'armes il ne restait plus que trois survivants. Theris, Calïn et Galïn. Ces deux derniers étaient frères. tous étaient plus jeunes qu'eux mais les six ans de guerre avaient brisé les barrières de l'âge pour rapprocher ces trois guerriers. D'une bourrade, il félicita Théris, le plus jeune qui n'avait pas plus d'une cinquantaine d'année. Du haut de ses cent cinquante quatre ans, il les dominait tous, lui.

"Tu t'es bien battu aujourd'hui fiston, pas mal pour un gamin."

L'autre lui répondit en un sourire. Le vieux l'avait toujours encensé.

"Pour ma part, j'ai été très étonné de voir un grand père magner si bien la hache."

"Grand Père pas encore, mais je reconnais ne plus être dans ma première jeunesse."

Les trois autres s'esclaffèrent. Plus sa première jeunesse ? Non, sûrement pas, son âge s'approchait plus de la huitième jeunesse qu'autre chose. La discussion s'orienta lentement autour des familles et des maisons. Que le temps était long loin de chez soi. Chacun parlait de sa femme et de ce que ces six longues années de guerres engendreraient. Thovren était bien entendu l'un des plus actifs à la discussion. Il appuyait ses idées avec une telle conviction que ses interlocuteurs ne pouvait douter que de la bouche de ce nain là sorte que la vérité. Ses yeux s'enflammaient durant le débat, sa voix se faisait plus forte, plus assurée, et aussi, était ce possible ? Plus nostalgique. Quand après deux heures d'une discussion animée, un rayon de lumière vint les éclairer, ils se rendirent compte que seule la Lune dominait le ciel à présent. Il devait être tard. Comme pour clore la discussion, Calïn affirma enfin :

"De toutes façons, la fin de la guerre approche, j'ai entendu la discussion des rois. Ils pensent mener un ultime assaut d'ici la fin de la semaine."

"Ils ne sont pas idiots, ils doivent se douter que les guerriers n'en peuvent plus de cette guerre. Tant d'années se sont écoulées depuis notre départ !"

"Sans aucun doutes, d'autant plus que les légions orquines sont pratiquement défaites. On nous avait rapporté que cette bataille serait la dernière, mais visiblement ces viles créatures préparent un dernier rassemblement."

Le trois amis ayant apporter leur point de vue, leur regards convergèrent vers Thovren. Celui-ci méditait. Calïn n'avait pas tout dis, il le voyait dans ses yeux. Se pourrait il que ? Mieux valait aller droit au but.

"Quelle est la cible ?"

Il avait vu juste. Aussitôt, une ombre tomba sur le jeune nain qui serra les dents. Ce qu'il allait dire ferait mal, il le savait. Il n'avait pas tout dit, bien entendu, mais la perspicacité de l'ancien était surprenante. Le regard de ses congénères se braquèrent sur lui. Alors, il prononça un seul mot.

"Moria."

Un frisson général parcouru l'assemblée. La nuit venait.

¤¤¤

Encore une fois, la bataille faisait rage. Les nains se battaient avec acharnement, car le but ultime de cet expédition accordait au but ultime de cette guerre. Tuer Azog. Le profanateur. Il n'avait pas paru de toute la guerre, mais devant son antre, le loup sortirait de sa caverne. Cependant, loin d'être optimiste, le cœur de Thovren s'assombrissait au fur et à mesure que les heures passaient. L'armée orquine semblait toujours aussi nombreuse malgré les corps de ces immondes bêtes qui jonchaient la neige rouge, à demi fondue, qui recouvrait le sol. Les nains quant à eux, diminuer à vue d’œil. Aussi, Thovren savait une chose. Tant que l'orc pâle ne quitterait pas son antre, il aurait encore des troupes à envoyer au massacre. Son corps était couvert de sang. Ami ou Ennemi ? Il n'en savait rien. Il préférait ne pas se poser de question au vue de sa situation. Il avait été séparé de sa compagnie à l'entrée de la bataille par un violent assaut orc. Aussi, il se trouvait mêler à une compagnie pratiquement décimée. Il ne voyait que la mort au bout du chemin. Plus qu'une dizaine de cette compagnie se tenait encore debout, et se battait désormais avec l’énergie du désespoir. Les orques arrivaient en nombre, équipés de hache, d'épée et de couteau. Ils fracassèrent la maigre résistance en tuant six des survivants d'un coup. Un trop téméraire, s'étant rué sur le vieux guerrier, avait vue ses derniers instants. Sa tête s'était envolée dans le ciel nuageux. Thovren ignorait l'état de la bataille ailleurs, mais ici, c'était la fin. Les derniers survivants de sa compagnie tombèrent, lui aussi, n'attendait plus que le coup de tranchant qui achèverait sa bien maigre vie. A peine eu il le temps de penser adieu que la hache siffla dans les airs, et vint ouvrir le crâne du premier de ses opposants. Des renforts ? Le pauvre vieillard ne s'en rendit pas immédiatement compte mais quand plusieurs centaines de guerriers arrivèrent sur le champs de batailles, ses yeux brillèrent de joie et d'espoir. Il reverrait sa femme, celle qui l'attendait depuis si longtemps. Retrouvant une nouvelle ardeur, il se mêla aux hommes de Naïn qui lui même, menait la charge. Partout ou allait ces nouvelles troupes, les orques ployaient. La bataille tournait désormais en la faveur des nains. Les immondes créatures s'enfuyaient ou se jeter au sol devant l'arrivée des guerriers de Nain. Un bataillon résistait cependant, et il n'était d'autre que celui de la garde personnelle du profanateur. Ce dernier, au milieu d'eux, tuer chaque nain osant le défier. Sans hésitation, Naïn mena les siens qui frappèrent avec violence ce contingent. Thovren en était. Aux cotés d'un jeune nain à la barbe brune, il frappait sans moindres hésitations, couvrant le fils du Roi Naïn. Leurs techniques de combat étaient complémentaires et devant le duo, les orques s'écartaient. Thovren ruissela de sueur. Il ne tiendrait plus longtemps à un rythme pareil. Combien d'heures s'étaient écoulées depuis le début de la bataille. Jetant un coup d’œil au ciel, il remarqua que le soleil pointait à l'horizon. Huit heures déjà. Ce simple regard vers le ciel le détourna de la bataille, un coup vint frapper son crâne, et il tomba enfin, libéré.

¤¤¤

Thovren regarda sa femme avec amour. Le retour de la bataille avait certes été difficile. Il avait eu du mal à se ré-acclimater à une existence si paisible mais le couple s'en était sorti. Ils étaient allés s'installer aux Monts du Fer, aux cotés de Dain. De ses amis de batailles, le Roi était le dernier survivant. La vie reprenait son cour, mais Thovren sentait qu'il lui resterait peu de temps à vivre. Aussi, il misait ses espoirs sur la vue de son futur fils, qui lui donnerait le courage de vivre. Le ventre rebondi de son épouse était si enrobé que la venu du jeune nain était imminente. Un soir enfin, il vint au monde. La lune était pleine ce soir là, et Thovren su son nom, dès lors que le regard du père et du fils se croisèrent. Tulkaïn.

Nombres jours se sont écoulés depuis la naissance de Tulkaïn mais vint un jour ou la vieillesse eu raison du vieux guerrier. Il était âgé dès lors de cent quatre vingt deux ans, un âge très respectable pour les leurs et respecté comme il était, les funérailles furent importantes. Deux absents cependant étaient à noter. La femme de Thovren qui était morte cinq ans plus tôt et celle du fils, dévoré par le chagrin. Il était jeune, trop jeune pour voir ses parents mourir si vite. La guerre les avait emporté tout les deux. Si cette maudite guerre n'avait pas eu lieu, peut être serait il né plus tôt ? Peut être aurait il eu plusieurs années avec ses parents, sept années supplémentaires. Il abattit une fois de plus le marteau sur l'enclume. Le fin fil de fer s'orienta comme il le souhaitait. Depuis le décès du père, la veille, il avait passé la journée là, à forger. Frapper du marteau et de l'enclume le détendait, et ce travail était devenu une seconde nature. L'émotion l’imprégnait tant, qu'il ne se rendait pas compte de la beauté de son oeuvre. Un fin pendentif argenté avec un émeraude en son sein. Quant il l'examina, il fut heureux. C'était la première fois que son travail égalé celui de son père. Il le nomma Înmethed, la fin de l'enfance. Il su alors ce qu'il devait faire. Farfouillant dans la maison, il tira un baluchon, une grande hache, et quelques denrées. Sur le pas de la porte, une voix résonna derrière lui.

"Tu n'y es pas ?"

"Non."

"Tu veux quitter les Monts du Fer ?"

"Oui."

"Adieu petit, et que la protection d'Aulë soit sur toi durant ton périple."

Tulkaïn remercia son roi d'un regard. Daïn et Thovren avait été ami durant la grande guerre et ainsi, le fils le connaissait un peu et l'appréciait. Il le remerciait de ne pas le retenir, ni d'essayer de le convaincre. Il le remerciait de comprendre qu'en cet instant, une étape de la vie du jeune nain venait de se finir, une autre venait de commencer.

Spoiler:
 




Caractère
___________________________





"Ils le virent alors et tel qu'il était, et son apparence était tout autre que celle du vieillard qui bat le fer. Il était vif, sec, et empli de vengeance. Son regard brûlant se posait sur un point à l'horizon et l'on ne faisait que supposer ce qu'il espérait trouver la-bas. Ennemi ? Ami ? Ceux qui le connaissait savait cependant. Il savait qu'il ne recherchait plus que la mort."

La Mort de son épouse à transformer le jeune nain qu'il était en un guerrier aguerri et a nourri sa haine envers les orques. A l'approche il est cassant et hostile. Seuls les amis de longues dates le connaissent et trouvent en lui un ami loyal, entièrement dévoué à la cause des siens.




Physique
______________________________________





"Les chuchotements devinrent murmures, et le vent emporta cette rumeur en Terre du Milieu. Celle d'un nain, plus grand que la moyenne, d'une force colossale. Il était l'un des plus vieux parmi les siens. Sa chevelure argenté brillait au reflet de la lune, lui donnant les airs d'un guerrier du temps passé. Son regard violet assombrissait sa personne. Son corps, couvert de cicatrice, témoignait de son courage, mais son visage, pure de toutes entailles, si ce n'était une au dessus de sourcil droit, témoignait de son habilité."



(C)Thranduil pour Back To Dagor Dagorath



Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 


Dernière édition par Tulkaïn le Mar 25 Aoû - 16:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Tulkaïn Puissant Marteau    Mar 25 Aoû - 16:53

Terminé !

Avec une quête de forge pour ceux qui liront la prez Razz

http://leseigneurdesanneaux.superforum.fr/t22636-quete-de-forge#258753


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amenhotep V
¤ Empereur d'Orient ¤
¤ Empereur d'Orient ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 11/01/2013
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 558
▌ROYAUME : Union Easterling
▌COMPETENCES : Manger des noix de coco
▌CITATION : Le danger est bien réel, mais la peur est un choix.

Feuille de route
Argent: 150 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Tulkaïn Puissant Marteau    Mar 25 Aoû - 19:56

Jolie fiche Smile et perso très différent du précédent De la même façon que le précédent ne ressemblait en rien au précédent xD

DI-VER-SI-TÉ cheers


« Leurs yeux sont noirs, leur chevelure est noire, et leur barbe est noire. Ils servent le Seigneur du Mal : on les appelle les Easterlings. »


« Nobles émissaires, sa grandiose Majesté est derrière cette porte. Ne le défiez jamais, ne l'interrompez jamais, ne le contredisez jamais. Il y en a de notre vie. »
Un conseiller Easterling à des ambassadeurs étrangers avant d'entrer dans la salle du trône.


Anciennement : Er 'tan et Horus
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Tulkaïn Puissant Marteau    Mer 26 Aoû - 14:24

89 lignes qui m'ont beaucoup plus à lire Smile

Validé !




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Tulkaïn Puissant Marteau    Mer 26 Aoû - 19:53

Merci ma leggy =)


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Tulkaïn Puissant Marteau    Jeu 27 Aoû - 12:24

Daaaarien <3




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tulkaïn Puissant Marteau    

Revenir en haut Aller en bas
 
Tulkaïn Puissant Marteau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tarki "Puissant Marteau"
» Que le Tout-Puissant bénisse le Canada jusqu'à la nième génération!
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en
» [25-26-27 mars] CIIL 2011 : la fauCIIL et le marteau
» Dolgan Marteau Noir [Aventurier]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: