Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thalion II
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2015
▌VOTRE AGE : 64
▌MESSAGES : 482
▌ROYAUME : Dol Amroth
▌VOTRE RANG : Prince de Dol Amroth
▌COMPETENCES : J'peux pas en dire plus.
▌CITATION : "C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme..."

Feuille de route
Argent: 13 617 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   Ven 24 Juil - 18:45



Amdir Panthera


Âge du personnage: 102 ans
Race du personnage: Numénorien / Dúnedain
Titre: Plusieurs titres lui ont été conférés, Agânakhôr, Azrakhôr ou même Nûlakhôr mais dans sa lointaine jeunesse on le nommait Amdir, le Loup Gris.
Lieu de naissance : Umbar
Lieu de vie : Arnor par le passé, Umbar désormais.
Grade du personnage: Roi d'Umbar
Allégeance: Il est fidèle au Seigneur Sauron
Rang spécial: Roi d'Umbar ¤ Azrakhôr ¤ Agânakhôr






Histoire


Encore une fois et comme chaque matin, le Soleil se levait sur les Havres d'Umbar. Bien que la cité se trouvait presque à l'extrême sud du continent, ce Soleil-ci n'était pas de plomb comme il pouvait l'être au Harad ou au Khand mais bien doux et agréable. Du balcon de sa chambre, Amdir profitait de la vue de l'astre et de la magnifique baie s'étendant au loin. Il avait l'habitude depuis bien longtemps de se réveiller comme cela chaque matin. Il était Veyn II Panthera, fils de Marcus Panthera, Roi d'Umbar et d'Evolette de la lignée des Princes du Cardolan. Elle avait été capturée jadis alors qu'elle voyageait vers Pélargir et mariée de force, devenant une des nombreuses épouses du souverain. Mais une de choix contrairement aux autres, un sang pur et bleu pour faire un héritier de digne lignage. Amdir de son nom sindarin donné par sa mère était cet héritier bien qu'il n'en avait pas encore conscience, il avait plusieurs frères et sœurs et quelques aînées. Dans l'ordre de succession logique ils passeraient avant lui mais aucuns d'entre eux ne pouvaient prétendre être le souverain légitime d'une nation aussi prestigieuse qu'une des Trois Couronnes d'Arnor bien qu'elle soit en ruines. Mais comme dit plus tôt, le jeune homme ne pensait pas encore à de telles choses. Il retourna à l'intérieur et décida de s'habiller pour faire une promenade et aller voir sa mère. Un pantalon en cuir et une chemise en lin bleu lui parurent suffisant. Ils les enfila et se mit en route. En prenant son temps il savait qu'il y serait en deux ou trous minutes. Du moins s'il ne croisait personne en route. Bien heureusement ce matin là, tout le monde avait décidé de faire la grasse matinée, du moins, pas tout à fait si on comptait les serviteurs qui œuvraient déjà pour le confort de leurs maîtres. Amdir arriva donc sans encombre devant la porte de la chambre de sa mère, il toqua quatre coups en faisant bien attention de produire un rythme particulier.

[Evolette Panthera] « Entre. »

Il ouvrit la porte et alla saluer sa mère par une embrassade, bien qu'âgée, sa beauté n'avait pas encore ternie et elle était toujours aussi rayonnante qu'une jeune femme, dans sa robe blanche mettant en valeur sa chevelure blonde si rare dans sa lignée. Mais son visage aux prunelles azures conservait depuis de nombreuses années une expression froide et triste. Ils s'assirent l'un en face de l'autre autour d'une petite table avec de la nourriture dessus, le petit-déjeuner. Amdir commença le repas en silence en attrapant un morceau de pain, il laissa le premier mot à sa mère par respect.

[Evolette Pantera] « Bien dormi ? »

[Amdir/Veyn Panthera] « Comme d'habitude, je dors comme un bébé... ou une tombe, enfin peu importe et vous comment-allez vous ? »

[Evolette Panthera] « On ne peut mieux » En lui répondant elle avait levé la tête pour rejeter ses cheveux en arrière, Amdir ne manqua pas d’apercevoir des traces de mains rouges marquées sur son cou. Il respecta la volonté de silence de sa mère concernant ceci et se tut.

[Amdir/Veyn Panthera] « Fort bien, je dois voir père aujourd'hui, savez-vous pour quel raison ? »

[Evolette Panthera] « Nous en avons discuté hier soir en effet... Mais je préfère qu'il te dise ce qu'il veut lui même en temps et en heure. Maintenant allons dehors, je dois te montrer quelque chose. »

Il s'exécuta et la suivit sur le balcon, elle se mit dos à lui et contempla le soleil.

[Evolette Panthera] « Une légende raconte que notre maison est protégée par le Soleil et que tant que nos cœurs resteront purs et exempt de tout pêchées, alors celui-ci nous apportera réconfort et courage tant qu'il brillera dans le ciel. » Elle parlait évidemment des Princes du Cardolan et elle disait vrai, du moins pour son fils.

[Amdir/Veyn Panthera] « Je vous aime et vous respecte beaucoup, mère. Mais en toute honnêteté je n'ai jamais vu la joie où le réconfort chez vous bien que ce que vous dites est vrai pour mon cas. »

[Evolette Panthera] « Tu as toujours été très clairvoyant mon enfant... C'est justement là que je voulais en venir. J'ai pêché mon fils et j'ai continué à le faire pendant bien trop longtemps en te laissant vivre cet enfer... »


[Amdir/Veyn Panthera] « Mais que voulez-vous dire ? »

[Evolette Panthera] « Jamais je n'aurais dû permettre que tu naisse ici, non pas pour mon honneur mais uniquement pour ton bien, tu mérite mieux que tout cela, mais le temps me manque pour te faire comprendre. Prends donc cette lettre, tu y découvriras toute la vérité je te le promets, lis la fin très attentivement et brûle la lettre quand tu auras fini. Fais ça dans ta chambre et n'en parle à personne, laisse-moi maintenant s'il te plaît. »

Il obéit en prenant la lettre et il tourna les talons sans dire un mot, encore abasourdit par ce qu'il venait d'entendre. Il retourna donc dans sa chambre et commença sa lecture, couché sur son lit.


_________________________________________________________


L'après-midi du même jour, Amdir rejoignit les appartements de son père, fidèle à la procédure habituelle, il fut escorté par deux gardes et installé par les serviteurs sur un fauteuil en attendant la venue du souverain. Il arriva beaucoup plus vite que d'habitude et beaucoup moins ivre aussi, c'était étrange, trop étrange pour Marcus. Colosse de deux mètres dix, fumeur de légende, buveur illustre, ami des putains mais malgré tout féroce et cruel conquérant et capable de barbaries en tout genre. Sa crinière et ses yeux ébène avaient le chic pour compléter à merveille sa face rude et son sourire carnassier. Il rejoignit à grand pas son fils et lui empoignât vigoureusement la main pour la secouer frénétiquement tout en relevant le garçon de son siège.

[Marcus Panthera] « Salut mon grand ! Bah t'en tire une de ces tronches Veyn, je t'ai pas convoqué pour te décapiter comme le bâtard de l'année dernière donc pas d'inquiétudes fils. Prends place, les bières sont en train d'arriver et on va pouvoir se détendre entre hommes en parlante comme des hommes ! »

Les boissons arrivèrent comme prévu et d'un seul coup les portes se fermèrent et tout devint calme pour un instant.

[Marcus Panthera] « Bon écoute mon p'tit gars, j'ai un tas de trucs très important à te dire et à t'expliquer mais j'pourrais le faire plus tard vu qu'on va avoir du temps pour nous donc je compte pas m'éterniser en parole maintenant donc maintenant tu vas écouter attentivement. Tu as trois charmant grand frères sur la liste d'attente pour le trône qui passe avant toi mais aujourd'hui tu dois savoir que mon héritier, c'est toi. De tous, tu es le plus digne de ce rang. Mais je ne peux te préparer moi même à tout ceci et pour éviter qu'il t'arrive un pépin vu que je vais l'annoncer publiquement, je vais devoir te conduire dès demain en personne chez le Seigneur sombre pour que tu reçoives son enseignement comme moi jadis et tout mes aïeuls. Je dois faire les derniers préparatifs donc va faire tes affaires et on se reverra ce soir, je viendrais te faire chercher dans ta chambre. Me déçois pas fiston. »

Il alluma sa pipe avec des herbes "relaxantes" du Harad et partit aussi vite qu'il était venu en chantonnant. Marcus toujours fidèle à lui même. Amdir se leva et quitta la pièce quelques instants après son paternel. Il se rendit sans détour vers sa chambre et il fit ses bagages, cela devait pouvoir tenir sur son dos. Il enfila ensuite un long manteau avec un capuchon et il attendit, mais alors que le jour laissait place aux ténèbres, il se dressa, baissa son capuchon et sortit rapidement du palais en faisant bien attention que personne ne le voit, les gardes de la porte de laquelle il sortit n'étaient visiblement pas à leur poste. Il marcha donc à travers les rues encore bien animées de la ville jusqu'à arriver au port, il se présenta devant un quai discret où il rejoignit sa mère qui l'attendait. Des hommes étranges vêtus eux aussi de manteaux à capuchons et arborant des barbes hirsutes les firent monter sur un navre et ils s'éloignèrent, loin, toujours plus loin, sur la mer vers l'Ouest.



_________________________________________________________


Cette nuit, Amdir et sa mère fuirent Umbar pour rejoindre la terre de leurs ancêtres, l'Arnor. Le voyage en mer fut long car ils ne voulaient pas se risquer à débarquer au Gondor. Ils décidèrent donc de remonter la Gwathlo  pour débarquer dans les ruines de Tharbad où ils brûlèrent le navire. Les personnes qui les avaient aidés, des rôdeurs du nord, les avaient ensuite conduit beaucoup plus loin dans le Nord, en Arthedain, dans leur repaire et village de Taurdal. Quelques jours avant d'y arriver alors qu'ils étaient encore en Cardolan, Amdir fêta son seizième anniversaire. Alors qu'ils entraient dans le village, un couple les accueillit sur ce qui semblait être l'unique place du village.

[Arathorn II] « Bienvenue à Taurdal mes amis, je me nomme Arathorn, fils de Arador et en tant que chef des rôdeurs et des dùnedain, je suis heureux de vous voir en vie mes très chers parents, car bien cela remontre à des siècles, nous sommes cousins et je vous offre mon hospitalité, je vous présente ma femme Gilraen (elle tenait un bébé dans ses bras) et mon fils Aragorn. Sachez seulement qu'ici nous sommes tous égaux et personne ne jouira de privilèges. »

Evolette s'inclina solennellement et prit Amdir par le bras pour qu'il accompagne son geste.

[Evolette] « Merci monseigneur, vous me connaissez déjà et je me permets donc de vous présenter mon fils, Amdir, il est encore jeune mais c'est un brave garçon je puis vous en assurer. »

[Arathorn II] « En réalité je dois vous avouer que je n'étais pas vraiment sûr qu'il soit votre fils, il est très grand et robuste pour son âge, bien plus que la plupart de nos hommes en âge mûr. Il nous sera très utile je puis vous l'assurer. Maintenant suivez-moi je vais vous montrer votre maison »

Taurdal devait être défendu, comme toute la région, c'est pourquoi les rôdeurs existaient. Naturellement, Amdir fut donc entraîné comme l'un d'entre eux. Il avait déjà reçu beaucoup de cours d'escrimes et il avait un don inné pour le combat de toute façon, il savait également tirer à l'arc mais ce n'était pas son domaine de prédilection. Il dû donc s'entraîner dans ce domaine ainsi qu'apprendre l'art du pistage et de la traque, ensuite il pourra se battre.


_________________________________________________________


Amdir s'entraînait au tir à l'arc dans une clairière non loin du village, il s’exerçait maintenant depuis 3 mois et il avait reçu de très bon conseils d'Arathorn qui était un excellent archer. Selon lui il progressait très vite et bientôt il pourrait défendre l'Eriador à ses côtés. Sa cible d'entraînement ? Un tissu rouge accroché par un couteau à un arbre, il tirait dessus à environ 30 mètres et pour l'instant il n'avait raté aucun tirs, mais il commençait à ressentir une certaine fatigue, cela faisait trois quarts d'heures qu'ils tiraient sans s'arrêter et rien que le fait de concentrer son regard sur sa cible lui donnait une migraine terrible, il tira une dernière fois et lâcha son arc au sol, il s'affala sur une bûche derrière lui et commença à manger les baies que sa mère lui avait donné pour son goûter (parce que oui les goûters c'est important), mais alors qu'il les dégustaient, ses yeux se figèrent sur un ange, une jeune fille aux cheveux cendrés venait de traverser en courant la clairière sans même regarder le jeune rôdeur, il eut peur l'espace d'instant, venait-il de manger par mégarde des baies toxiques ? Mais non c'était bien réel et c'est quand il vit les loups débouler dans la clairière qu'il le comprit. Il dégaina son épée avec difficulté encore tout chamboulé et il se mit à courir, pas dans la même direction, mais il coupa à travers la forêt pour tenter de rejoindre la fille avant qu'elle ne se fasse attraper par les loups, il connaissait bien la forêt et s'il ne se trompait pas lamentablement, le chemin qu'elle avait pris menait vers le lac. Il l'a rattrapa étonnamment vite sur le chemin et elle était à l'arrêt, étrange, il continuait à courir et d'un coup il vit qu'elle lui parlait

[?] « Baisse toi ! »

Il freina et glissa lamentablement sur le sol, exécutant l'ordre qu'on venait de lui donner, il trois énormes piques taillé dans le bois passer au dessus de lui et empaler les loups qui poursuivaient la jeune fille. Il regarda attentivement la scène de chasse derrière lui pendant quelques secondes en restant au sol puis il se leva lentement en se retournant et il vit que la fille était juste devant lui, le pied sur son épée qu'il avait lâché dans sa chute, elle le regardait d'un air énervé, mais Amdir était incapable de le voir, il était pétrifié par sa beauté, il voyait maintenant de plus près ses beaux cheveux presque blanc attaché en chignon à la hâte, ses yeux émeraudes et sa bouche pulpeuse (je sais pas pourquoi je dis ça)

[?] « Mais t'es complètement inconscient ! J'ai failli les rater à cause de toi ! Et encore pire t'as presque fini à leur place. Tu peux enlever ton capuchon aussi, c'est désagréable de pas voir le visage de quelqu'un en face de soi »


Il enleva son capuchon et se pencha de plus prêt sur son accoutrement dans le même temps, elle portait une tunique blanche très... ouverte sur son décolleté avec un pantalon en cuir et chose étonnante elle portait des bottes à talons, c'était étonnant dans le sens où elle courrait extrêmement vite avec ça aux pieds.

[Amdir Panthera] « Mille excuses ma dame, je ne pensais pas à mal. »

[?] « Dame ? J'ai l'air d'une dame ? Tu aurais au moins pu m’appeler demoiselle vu mon âge mais bon... Tu peux m’appeler Artanis. »

[Amdir Panthera] « Excusez ma maladresse Artanis. »

[Artanis] « Hmm... Tu ne vois pas souvent de filles toi ça se voit, on peut se tutoyer tu sais ? Et la moindre des choses quand quelqu'un se présente c'est de faire la même chose alors comment tu t'appelles ? »

[Amdir Panthera] « Excuse-moi dans ce cas, je suis Amdir. »

[Artanis] « Amdir ? C'est plutôt un joli nom en fait, pour une fois qu'un garçon est mignon et n'a pas un nom à rallonge... Enfin désolé si je t'ai semblé désagréable, c'est juste que tu m'as fais une grosse frayeur avec le piège. »

Il rougit et eut un peu de mal à lui répondre

[Amdir Panthera] « Ce n'est pas un problème, mais qu'est ce que tu fais là toute seule dans la forêt ? »

[Artanis] « Tu insinue que je suis perdue ou que je ne peux pas me défendre ? »

Elle avait de nouveau l'air outrée alors qu'Amdir n'avait que posé une question de routine comme on lui avait dit de faire s'il voyait un inconnu dans la forêt, il décida d'être un peu plus clair.

[Amdir Panthera] « Loin de là, je me méfie juste des étrangers, ces terres ne sont plus sûrs pour personne. »

[Artanis] « Je te rassure tout de suite, je sais très bien qui sont tes amis et d'où tu viens et pour répondre à ta question, j'étais justement sur la route de Taurdal mais j'avoue que je me suis un peu perdu en route et j'ai donc décidé de chasser pour avoir un repas et camper ce soir. »

[Amdir Panthera] « Tu chasses des loups pour le repas ? »

[Artanis] « Une sale habitude que mon père m'a donné, il paraît que ça endurcit... »

[Amdir Panthera] « Si c'est le cas ça a l'air d'avoir bien marché sur toi, enfin... Taurdal est à une heure d'ici, suit moi je vais t'y conduire. »

[Artanis] « Plus tard, j'ai posé mon sac dans la cabane abandonné près du lac il y a quelques heures, il faut qu'on aille le récupérer, tu me suis ? »

[Amdir Panthera] « Ai-je le choix ? »

Elle gloussa et commença à marcher, laissant Amdir reprendre sa lame. Il l'a suivit ensuite timidement. La nuit commençait à tomber et à l'instant où ils aperçurent la cabane, un déluge venu du ciel commença à les arroser, Amdir enfila sa capuche et vit que la jeune fille courrait vers la cabane, il l'a suivit à grandes foulées et il entra rapidement dans la cabane en fermant la porte derrière lui.

Il remarqua alors que Artanis avait ôté son haut, seul des bandages couvraient sa poitrine, elle essorait sa tunique blanche dans un seau. Amdir alla rapidement fermer les volets en bois de la cabane et ils les bloqua avec un manche de hache ou bien de pioche qui traînait par terre.

[Artanis] « Tu ferais mieux de te déshabiller aussi ? »

[Amdir Panthera] « Quoi ? »

[Artanis] « Je veux dire... Si tu gardes tes vêtements trempés sur toi, tu vas attraper la crève. »

[Amdir Panthera] « Ne t'inquiète pas, je suis jamais tombé malade de toute façon. »

Il éternua.

[Artanis] « Mais ça c'était avant. »

Il retira alors sa cape et la jeta dans un coin de la pièce, en dessous il portait une ancienne chemise à lui qu'il avait emporté d'Umbar, il délia les fils serrant le col du vêtement et pendant ce temps Artanis l'interrogea.

[Artanis] « C'est du très beau tissu dis donc. »

[Amdir Panthera] « C'est un cadeau de ma mère. »

[Artanis] « Et ta mère est la Reine des Elfes ? Ou est-elle une voleuse de renom ? Je sais reconnaître un vêtement noble quand j'en vois un. »

[Amdir Panthera] « Moi je les porte et le reste j'en ai rien à faire. »

Il avait retiré la chemise juste après avoir sortit sèchement cette dernière réplique, il détestait qu'on l'interroge même indirectement sur sa vie en Umbar et il faisait tout pour échapper à des discussions là dessus. Il retirait maintenant son fourreau et il le posa avec son épée logé à l'intérieur contre un mur. Artanis s'approcha de l'arme et demanda.

[Artanis] « Je peux jeter un œil à l'épée ? »


Amdir acquiesça d'un hochement de tête, la jeune fille aux cheveux cendrées dégaina lentement l'épée et l'observa longuement, c'était une épée numénoréenne qu'il avait aussi reçu en Umbar, elle était pouvait aisément être confondue avec les épées des rôdeurs à la différence près que des runes en adûnaique était inscrite sur la base de la lame. Artanis semblait d'ailleurs s'y intéressée beaucoup.


[Artanis] « Ces runes, je n'arrive pas à les lire, qu'est ce que c'est ? »

[Amdir Panthera] « C'est de l'adûnaique. »

[Artanis] « La langue de Numénor ? »

[Amdir Panthera] « Exact. »

[Artanis] « Comment as-tu eu cette lame ? »


Il ne répondit pas et tourna les talons pour rassembler le bois qui traînait un peu partout dans la pièce pour faire un feu.


[Artanis] « Pourquoi tant de mystères ? »

[Amdir Panthera] « On a tous le droit d'avoir nos petits secrets non ? Cela fait une bonne demi-heure que je suis le seul à répondre à des questions et je ne sais toujours rien de toi, alors je pense que comme le demande ton sens de la politesse, tu devrais un peu me parler de toi avant que je ne réponde à plus de questions, non ? »

[Artanis] « Hmm... Tu as raison, laisse moi m'installer d'abord. »

Elle s'assit sur un vieux lit avec un matelas en paille, toujours seulement vêtu de ses bandages. Dans le même temps, Amdir commençait à frotter son silex avec son briquet pour allumer le feu, il réussit assez vite, puis il se mit lui même assis par terre devant le feu.

[Amdir Panthera] « Tu peux commencer. Je te promets qu'en suite je le ferais aussi. »

[Artanis] « Très bien... Je suis né dans les Collines d'Evendim, il y a quelques années c'était encore relativement sûr dans les environs d'Annunimas mais ce n'est pas le sujet, mon père, Gwynbleidd m'a élevé seul ma mère étant morte en couche. C'était un rôdeur, solitaire, enfin plus que les autres, mais un rôdeur, il m'a tout appris et jusqu'à mes 18 ans nous chassâmes les orcs, jusqu'à il y a 3 semaines... Des hommes en noirs sont venus, beaucoup plus grand et fort que les orcs, ils parlaient une langue rauque et sombre et étaient tous vêtus d'armure qui faisaient froid dans le dos, père n'a rien pu contre eux et il m'a demandé de fuir vers Taurdal et aujourd'hui je suis là. »

Elle avait maintenant un air triste et son regard semblait perdue et misérable, elle qui paraissait si forte venait de montrer ses faiblesses. Amdir voulait lui dire la vérité, mais il avait peur, ces hommes en noirs, ils savaient très bien qui ils étaient, des Hommes du Temple, ils traînaient souvent en Angmar, mais jamais en armure. Eux ils venaient d'Umbar et il savait très bien pourquoi ils s'étaient aventuré si loin en Arnor, il le cherchait lui. Mais quand il voyait Artanis, il se sentait obligé de lui dire la vérité, ce n'était pas comme s'il l'aimait... ou peut être que si, mais il se sentait déjà lié à elle. Il se leva et alla s'asseoir à côté d'elle, il fut surpris de voir qu'elle cala immédiatement sa tête contre son épaule.


[Amdir Panthera] « Je vais te raconter mon histoire maintenant, mais d'abord je veux que tu promettes de ne pas t'énerver.

[Artanis] « Pourquoi ? »


[Amdir Panthera] « Promets-le. »

[Artanis] « C'est promis. »

[Amdir Panthera] « Ma mère est né au Cardolan, elle se nommait Evolette et était la dernière héritière du dernier Roi du Cardolan, alors qu'elle se rendait en visite à Dol Amroth, elle fut capturée par les Corsaires et emmenée à Umbar où elle fut marié de force au Roi de la province. Je suis leur enfant, je suis le Prince du Cardolan mais aussi celui d'Umbar, il a quelques mois un peu avant mes 16 ans, moi et ma mère avant fui la cité et nous sommes arrivé ici. Je suis sincèrement désolé pour ton père... Je ne suis pas comme eux je peux te le jurer. »

Elle se remit droite lentement, regarda Amdir dans les yeux et prit sa main droite de ses deux mains.

[Artanis] « Si tu n'es pas comme eux, jure moi que tu m'aideras à me venger, jure moi que tu m'accompagneras jusqu'à la fin s'il le faut. »

Il l'a regarda longuement, mais quand il vit ses yeux il ne put résister plus longtemps.

[Amdir] « Je le jure. »

Elle le serra dans ses bras si fort qu'il crut qu'il allait s'étouffer. Mais il lui rendit son étreinte, aussi doucement qu'il le put...

Amdir se leva quelques heures plus tard au petit matin, Artanis était blottit contre lui mais heureusement il ne s'était passé rien de plus que l'étreinte de la veille, le feu s'était éteint de lui même. Il retira très doucement le bras de la jeune femme et il se leva doucement vers ses vêtements qu'ils avaient perché près du feu pour qu'ils sèchent. Il enfila la chemise, puis ses gants et ses brassières et enfin pour finir sa longue cape. Il ramassa la chemise de Artanis qui était encore à terre et il la jeta sur elle.

[Amdir Panthera] « Debout là dedans ! »

Elle soupira puis se releva lentement pour se mettre assise, elle se frotta les yeux et remit ses gants puis sa chemise. Elle tendit la main vers Amdir pour qu'il la lève et il le fit. Ils sortirent ensuite de la cabane et ils se dirigèrent en marchant vers Taurdal, guidé par Amdir. Pendant le trajet ils discutèrent de choses plus ou moins importantes mais le principal sujet était la vie à Taurdal, Artanis posait beaucoup de questions là dessus à Amdir et il se faisait une joie de lui répondre.

Ils arrivèrent enfin aux abords du petit village, ils n'eurent qu'à sauter par dessus une petite clôture en bois pour ce retrouver sur la grande place centrale. Arathorn était avec plusieurs autres rôdeurs et ils regardaient vers le nord, les deux compagnons venant du Sud il ne les vit que quand Amdir le salua. Tous les rôdeurs se retournèrent mais à la vue d'Artanis, ils furent comme pris d'effroi et dégainèrent leurs épées.


[Halbaron] « Le traître ! Ils les as amené à nous ! »

Amdir fut confus, de qui parlaient-ils ? Artanis était une Enfant de Numénor tout comme eux.

[Arathorn II] « Explique toi tout de suite Amdir, pourquoi as-tu conduis l'ennemi jusqu'à nous ? »

[Amdir Panthera] « Mais... Artanis n'est pas une ennemie, elle est des Gens de Numénor tout comme nous. »

[Arathorn II] « C'est ce qu'elle t'a dit ? Allons... Regarde ses cheveux, elle n'est pas comme nous... du moins pas tout à fait. Je pense que tu peux lui dire la vérité maintenant jeune fille. »

Amdir se tourna vers Artanis, elle se serrait le bras gauche avec son autre main et regardait vers le sol.

[Artanis] « C'est vrai j'ai menti... mon père était un Numénoréen Noir mais je ne le suis que de moitié et ma mère était de votre peuple, mon père n'était pas comme les autres, il était un homme bon. »

[Arathorn II] « Tu es donc l'enfant de Miriel... Mon père l'avait banni à cause de cette... liaison, je suis navré de te dire que l'accès au village t'est donc refusé, de plus je ne peux pas te laisser partir. »

Il s'avança l'épée à la main et alla devant Artanis, il leva l'épée et avant de la laisser retomber il dit.

[Arathorn II] « Puisse-tu trouver la paix dans les bras de Mandos. »

Amdir était comme pétrifié, que devait-il faire ? Il sentait qu'Artanis disait la vérité mais la défendre cela équivaudrait à se ranger avec les ennemis de Taurdal. Sa main jouait avec la garde de sa lame depuis déjà quelques secondes. Devait-il suivre sa tête ou son cœur ? Quand cette phrase lui vint en tête, il pensa immédiatement à sa mère et le choix fut fait. Il dégaina son épée et alors qu'Arathorn descendait sa lame en  piqué, il la dévia d'un grand coup horizontal ce qui fit reculer le Chef des Dùnedain. Le jeune prince du Cardolan pointa les rôdeurs de sa lame avec le bras droit et mit le gauche devant Artanis pour la protéger.




[Amdir Panthera] « Non ! Si vous la tuez parce qu'elle est différente alors vous devez me tuer aussi ! Car elle et moi nous sommes semblables. »

[Arathorn II] « Amdir... écarte toi ! »

[Amdir Panthera] « C'est mon cadavre qu'il faudra écarter pour passer. »

Ils se regardèrent longuement dans les yeux et finalement Arathorn repris la parole.

[Arathorn II] « Elle pourra quitter le village sauve, mais je ne l'autorise pas à vivre parmi nous ! Je fais déjà beaucoup d'effort pour toi alors maintenant rengaine ton épée et laisse-là s'en aller. »

[Amdir Panthera] « Dans ce cas, je m'en vais avec elle. Si elle n'est pas à sa place, alors moi non plus. »

Il rengaina son épée et s'avança vers Arathorn, il le serra dans ses bras et l'Héritier d'Isildur bien que surpris rendit son étreinte au jeune garçon. Amdir lui chuchota de façon à ce que seul Arathorn l'entende.

[Amdir Panthera] « Désolé, mais c'est mon cœur que je dois suivre, merci pour tout Arathorn, vous direz adieu à Dame Gilraen de ma part et pour Aragorn... Je le reverrais un jour et je vous promets que ce jour je pourrais l'appeler mon Roi. »

Il recula et se dirigea ensuite vers la maison où il était logé avec sa mère. Elle était à la fenêtre et avait tout entendu, elle le serra immédiatement dans ses bras et elle l'embrassa sur la joue. Les adieux furent très silencieux, elle lui remit un anneau avec un Loup gravé dessus et elle lui dit ses derniers mots alors qu'il venait de finir son paquetage.

[Evolette] « Qu'importe tes choix et où que tu aille, tu resteras à jamais mon fils et l'être que j'ai le plus chéri dans ce Monde, adieu-maintenant Amdir, ton destin t'appelle et je ne peux te retenir plus longtemps à mes côtés mais tu auras toujours mon amour et ma bénédiction. »

Il l'embrassa sur le front puis s'en alla. Il rejoint Artanis qui l'attendait à la sortie du village et il jeta derrière lui le gant qu'il avait retiré pour mettre son anneau. Ils s'enfoncèrent de plus en plus profondément dans la forêt en silence jusqu'à ce que la jeune femme prenne la parole.

[Artanis] « Pourquoi as-tu tout abandonné, pour moi ? »

[Amdir Panthera] « C'était l'excuse rêvé pour voyager et sortir de ce trou à rat. »

Elle s'arrêta et lui aussi en le prenant par la main, il se retourna et la regarda dans les yeux, elle pleurait. Il mit la main sur son épaule et de l'autre il souleva sa tête par son menton pour qu'elle le regarde.

[Amdir Panthera] « Tu sais très bien pourquoi j'ai fais ça et je n'ai pas besoin de le dire, du moins je pense. »

[Artanis] « Dis le. »

[Amdir Panthera] « Gerich Veleth Nîn »

Elle l'enlaça rapidement et l'embrassa, il la serra dans ses bras et laissa faire.

[Artanis] « Où allons-nous ? »

[Amdir Panthera] « Bree. »


_________________________________________________________


Les deux amants se rendirent donc à Bree où ils gagnèrent leur vie de leur talent : l'art de l'épée et la chasse. Pendant 2 années ils n'eurent que des contrats plutôt banals, chasser des loups, des petites bandes d'orques qui étaient descendu des Landes d'Angmar. Mais un jour ceci changea, le client tout d'abord, il était très différent de ceux qu'ils recevaient d'habitude, c'était un Rôdeur, cela se voyait très bien à son accoutrement et la mission qu'il confiait aux deux compagnons étaient très étranges. Des bandes de Wargs semblaient s'aventurer dans la région mais pas au hasard vraisemblablement, des témoins diraient même qu'ils auraient un Maître, un Dresseur. Deux bras et deux jambes de plus ne seraient pas de trop dans cette mission, il fallait recruter un troisième chasseur pour cette mission. Amdir y avait déjà réfléchit depuis longtemps même si Artanis était moyennement d'accord, mais il ne pourrait pas continuer à 2 de toute façon et elle le savait. Ils placardèrent donc une annonce et presque immédiatement un Homme en armure assez enthousiaste se présenta à leur table, il était plus petit qu'Amdir ce qui était normal mais assez grand pour un Edain.

[Amdir Panthera]  « Bonsoir monsieur, c'est pour... L'annonce je présume ? »

[Oscar] « Parfaitement ! Oscar pour vous servir. »

[Amdir Panthera] « Très bien lisez attentivement puis signez le contrat alors, je suis Amdir et ma compagne se nomme Artanis. »

Il signa presque immédiatement en bas du contrat sans même prendre la peine de lire le document. C'était toujours bien d'avoir un passionné avec soit. Il tendit le contrat à Amdir et lui tendit la main, Amdir la serra par politesse.

[Oscar] « Vous savez, je suis un très grand admirateur. »

[Amdir Panthera] « J'ignorais qu'on avait des... admirateurs, mais dîtes voir Oscar, vous avez quel âge ? »

[Oscar] « Vous pouvez me tutoyer chef, j'ai 18 ans »

[Amdir Panthera] « Tu es né ici ? Comment as-tu obtenu ton équipement ? »

[Oscar] « Oui je suis né à Bree et pour mon équipement, je l'ai acheté avec mes économies, je n'ai plus rien mais tant pis, me battre, c'est ce que je voulais par dessus tout. »

[Artanis] « On aura tout entendu... »

Amdir regarda silencieusement Artanis pour lui signifier que ses remarques n'étaient pas la bienvenue. Il en revint rapidement à Oscar.

[Amdir Panthera] « Très bien, on va y aller dans pas longtemps, à moins que tu ne veuilles une pinte avant de partir, sinon ramasse tes bagages et on va aller poser tout ça sur le cheval. Puis tu pourrais enlever ton casque, ça nous mettra plus à l'aise et ça t'évitera de t'étouffer. »

Il enleva son casque à la va-vite avec maladresse, avec on n'aurait jamais pu deviner que cette armoire à glace avait une tête de gamin. Des yeux noisettes et des cheveux blonds bouclés. Une belle petite tête blonde. Il ramassa ensuite ses affaires.

[Oscar] « On peut y aller tout de suite chef ! »

Amdir se leva et Artanis également à sa suite, elle marcha vers la sortie et Amdir s'apprêtait à la suivre mais juste avant il se retourna vers Oscar pour lui glisser un dernier mot.

[Amdir Panthera] « Et arrête de m’appeler chef. »

Ils allèrent donc aux écuries pour récupérer le cheval d'Amdir, Mablette, fidèle chariot ambulant. Amdir attacha le sac d'Oscar au canasson et ils se mirent en route vers le Nord. Ils arrivèrent rapidement au dernier village où les attaques avaient été signalé, pour le coup celui là avait été entièrement ravagé par la meute. Certaines flaques de sang n'avaient même pas encore séché. Amdir avait fait signe à Oscar et Artanis de s'arrêter et il alla inspecter de plus prêt les traces du massacre, il ramassait de la terre, l'inspectait, la sentait, léchait les différentes traces de sang, étudiait le terrain à la recherche d'empreinte, son attention se porta soudain sur un objet métallique, il le ramassa et constata que c'était un collier, bien trop grand pour un humain, mais parfait pour un animal comme un Warg. Il y avait des dents non loin de là, beaucoup trop tranchante pour un homme, beaucoup trop grand pour un loup et curieusement un peu plus grande que celles des Wargs sauvages, c'est bien ce qu'il craignait, les rumeurs sur le dresseur était fondé et ce n'était pas une meute de Wargs venant des Landes, ceux là avaient été élevés avec soin et sélectionné selon un seul caractère : la capacité à tuer. Mais bien heureusement le dresseur avait fait une erreur en comptant sur ses bêtes, celle-ci avait perdu son collier en se blessant et elle saignait, les traces seront faciles à suivre. Quelques mètres derrière, Oscar et Artanis attendait avec Mablette.

[Oscar] « Dîtes voir, qu'est ce qu'il fait ? C'est assez étrange. »

[Artanis] « Il mange. »

[Oscar] « On peut manger de la terre ? »

[Artanis] « Bien sûr que non, imbécile, je me fichais de toi. Il cherche juste une piste. »

[Oscar]  « Oh. »

Amdir se releva et revînt quelques secondes plus tard.

[Artanis] « Alors ? »

[Amdir Panthera] « Un dresseur, une dizaine de bête, un alpha avec eux, sûrement albinos vu la taille des empreintes. Pas de traces du dresseur mais c'est sûrement pas un orque vu l'élevage des bêtes. »

[Oscar] « On va faire quoi du coup ? »

[Artanis] « Chercher de l'aide. »


Amdir éclata de rire et s'appuya sur l'épaule de Oscar pour ne pas en tomber.

[Amdir Panthera] « Hors de question, je ne recule jamais devant un combat, puis à 3 contre 11 on a largement l'avantage. »

[Oscar] « Vous êtes sûr ? »

[Amdir Panthera] « T'es pas payé pour poser des questions. »


Ils se lancèrent donc à la poursuite du dresseur et contrairement à ce que Amdir pensait, elle dura beaucoup plus longtemps que prévu et finalement au bout de 2 semaines de marche, ils semblaient proche du but. Ils étaient très loin dans les Hauts du Nord, l'Angmar était tout proche et le groupe redoutait de devoir y pénétrer, c'est pourquoi ils étaient soulagées que la piste s'arrête à l'entrée d'une petite vallée.

[Oscar] « Ils sont là ? »

[Amdir Panthera] « Aucun doute, ça pue le chien mouillé jusqu'ici. »

[Artanis]  « Je ne sens rien. »

[Amdir Panthera] « Ton parfum brouille ton flair ma chère. »


Amdir s'avança alors dans la vallée suivit par Oscar et finalement Artanis qui se mit en marche après avoir reniflé son cou par réflexe. Ils progressaient lentement et sûrement, une attaque surprise d'une bête pouvait survenir à tout instant. Oscar préféra finalement enfiler son casque pour se rassurer. Quand ils avaient pénétré dans la vallée, le ciel était clair et dégagé, maintenant après seulement cinq minutes de marches, ils commençaient à se couvrir et devenait sombre, cela n'inquiéta pas Amdir au départ mais après encore cinq minutes, le ciel était complètement recouvert et on aurait presque pu dire qu'il faisait nuit. Qu'est ce que cela voulait dire ? Amdir y réfléchit pendant leur marche mais il ne comprit que bien trop tard. Il se retourna et hurla presque à ses compagnons.

[Amdir Panthera] « Demi-tour ! Demi-tour ! »

[Artanis] « Mais pourquoi ?! »

[Amdir Panthera] « Le Ciel ! »

[Oscar] « Le Ciel? »

Oscar enleva son casque pour lever la tête vers le ciel, mais quand il l'aperçut, il se pétrifia de peur.

[Artanis] « Vite, vers le cheval ! »

Artanis et Oscar commencèrent à courir mais ils remarquèrent que Amdir ne les suivait pas, il regardait encore vers l'avant et il serrait son poing contre son cœur.

[Amdir Panthera] « C'est trop tard. Il est ici, je le sens. »

[?] « Ca fait longtemps qu'on ne s'est pas vu,  n'est-ce pas ? Veyn ! »

L'homme qui venait de parler était posté sur une falaise plus loin, on pouvait y accéder par deux pentes symétriques, agissant comme des escaliers naturels. Mais malgré la vision assez claire qu'on pouvait avoir de l'environnement, l'homme et tout ce qu'il y avait derrière lui était dissimulé dans une ombre.

[Artanis]  « Mais enfin... Qu'est ce que cela veut dire ? »

Oscar lui ne dit rien, il remit son casque, s'arma de sa lance et alla se poster à la gauche d'Amdir.

[Amdir Panthera] « C'est Tanos, le cadet du Roi d'Umbar, un Sorcier du Temple de Morgoth. C'est mon frère. »

[Tanos]  « Ne prétends pas être mon frère, tu ne l'as jamais été Veyn, tu n'as jamais été de notre sang et tu nous as lâchement trahis pour ta putain de mère. »

A ce moment, Tanos retira les ombres qui l'entourait auparavant et on pu voir à quoi il ressemblait. Beaucoup plus grand qu'Amdir, le crâne totalement rasé, une pilosité inexistante, des yeux blancs sans vie et un masque de fer ne laissant voir que ses gencives apparentes et des dents jaunies par le mal. On pouvait deviner qu'il s'était arraché les lèvres en dévotion à son maître. Il portait une armure en cuir avec d'innombrables piquants en fer et des longues tiges métalliques faisant penser au sommet de Barad Dûr étaient fixés à son dos. Il était tout simplement effrayant. Le Warg Blanc vînt et alla à ses côtés, le Numénoréen Noir le caressa et siffla, à ce signal, toute la meute sortit des ombres. Tanos dégaina son épée et leva  son bâton, une lueur rouge émana de celui-ci et les yeux des Wargs se teintèrent de la même couleur. C'était donc comme cela qu'il les commandait.

[Tanos] « Et maintenant, je vais venger notre honneur en mettant ta tête au dessus d'une pique, les crébains se régaleront de la chair d'un Prince cette nuit ! »




Oscar voulut se lancer à l'attaque en premier, impatient qu'il était d'en découdre, mais c'est avec surprise qu'il se vit repousser en arrière par Amdir qui se lança à l'assaut en premier. Il se dirigea vers l'un des escaliers immédiatement, sa cible était Tanos et personne d'autres, dans sa course, un Warg tenta de le stopper mais le Prince du Cardolan réussit à s'en débarrasser facilement en lui logeant sa lame dans le crâne, il commença alors à gravir la pente de droite qui ne pouvait être accessible à une des bêtes vu sa faible épaisseur, mais l'un des loup géant l'attendait en haut. La haine d'Amdir lui donnait une force et une dextérité qu'il n'avait jamais encore connu, en un coup bien placé dans la gorge de l'animal il réussit à la terrasser.

Pendant ce temps, Oscar et Artanis se battaient dans ce qui était devenu une fosse contre le reste de la meute. Artanis eut le plaisir et le soulagement de voir que bien que jeune, Oscar se battait remarquablement, mais elle était préoccupée par Amdir qui n'avait encore jamais été aussi impatient et enragé. Deux Wargs étaient déjà tombés, percés par la lance du Chevalier de Bree, mais Artanis qui n'arrivait pas à se concentrer suffisamment pour atteindre leur point faible et percer leur cuir commençait à se faire déborder et elle était obligée d'esquiver les assauts sans pouvoir répliquer. Oscar vint à son aide et atteignit par surprise l'une des bêtes à la tête, il fit alors signe à Artanis de changer de côtés, elle s'exécuta et honteuse de ce qui venait d'arriver elle commença à se battre plus sérieusement. Amdir était presque arrivé à son but, mais pour l'instant une bête le bloquait au sol et menaçait de lui arracher la tête s'il ne faisait pas vite quelque chose, seul ses bras lui permettaient de tenir la gueule du Warg à distance. Il donna un coup de ses deux pieds dans son bassin et en profita pour sortir le coutelas rangé dans sa botte, il égorgea le prédateur d'un geste vif et se releva en ramassant son épée.

En bas, Oscar et Artanis en avaient presque fini avec la meute, le dernier Warg commun était tombé sous les coups de la lame de la guerrière, mais alors que les deux compagnons étaient soulagés, le gigantesque Warg blanc s'élança devant eux. Le lancier tenta immédiatement de lui percer le flanc mais son arme ne parvînt pas à vaincre le cuir de la bête. Celle-ci pour riposter jeta à terre l'homme d'un coup de pattes. Pour éviter que le Warg se jette sur Oscar, Artanis l'attaqua furieusement en tentant de lui lacérer le cou, mais cela ne marcha pas. L'albinos, commençant à perdre patience, tenta de saisir la jeune femme dans sa gueule, bien heureusement elle mit en échec cette tentative d'un habile pas chassé sur le côté. Oscar qui s'était fait discret jusqu'à présent tenta alors sa chance, il courut, se jeta et glissa sur le sol pour passer sous le bassin du Warg et ceci fait, lui porta un coup dans le bassin. Cette fois-ci le coup atteint son but et la bête se tordit de douleur, elle voulait se débattre pour briser la lance mais Oscar la tenait fermement, il disposait réellement d'une grande force, il se releva et força sa proie à se mettre à terre, Artanis l'acheva alors d'un coup d'estoc en bas de la gueule.

Amdir avait déjà commencé à se battre avec Tanos mais il était mit à mal par le Numénoréen Noir, celui-ci était beaucoup plus grand et disposait donc d'une plus grande force ainsi que d'une plus grande allonge. Mais le jeune Dùnedain avait quelque chose que son adversaire ne possédait pas : la volonté. C'est ainsi qu'à un moment, il manqua de désarmer l'Umbarien, celui-ci riposta en usant de sa magie, un froid glaciale attaqua Amdir et le projeta en arrière. Il tenta de se relever péniblement mais une fois qu'il fut sur ses genoux, il constata que son bras gauche était gelé. Au même moment Oscar tenta une attaque surprise dans le dos de Tanos mais celui-ci l'esquiva facilement et profita de l'étonnement d'Oscar pour lui saisir le crâne de sa main droite, (il avait lâché son épée) il le souleva dans les airs très facilement et il sourit en direction d'Amdir qui était bouche bée, le casque d'Oscar commençait en effet à se compresser dangereusement. Il se releva en catastrophe et chargea pour sauver son ami, mais Tanos le repoussa avec la magie de son bâton et le fit tomber de la petite falaise. Le Sorcier s'avança alors vers le bord de celle-ci, Oscar toujours entre ses griffes.


[Tanos]  « Ce n'est pas très poli de tenter des attaques sournoises comme celle-ci jeune garçon. Je crois qu'il faut geler tes ardeurs. »

Une partie de la visière d'Oscar éclata alors et on put voir son œil, il tendit la main vers Artanis qui était à genoux en contrebas, épuisée par l'affrontement contre les Wargs. Il fut ensuite recouvert d'une ombre pendant quelques instants avant d'être entièrement gelé. Tanos le jeta alors de son perchoir, Artanis se précipita pour rattraper Oscar et éviter qu'il n'éclate en morceau, elle réussit de justesse et s'assit pour voir s'il était encore vivant. Il était figé mais ses yeux bougeaient heureusement encore. Amdir réussit à dégager son bras à ce moment et complètement aveuglé par la haine, il gravit une nouvelle fois les escaliers pour en découdre avec celui qui lui était lié par le sang.

Il courrait à une vitesse phénoménale en hurlant comme un dément, Tanos se tourna vers celui-ci et n'osa rien faire, il était pétrifié sur place, comme si Amdir était un Mumak lui chargeant dessus. Il tenta de lancer un sort au dernier moment avec son bâton mais d'un coup brutal, Amdir le brisa grâce à sa lame. Il transperça ensuite Tanos au torse et le poussa à se mettre à terre. Il tournait lentement sa lame pour faire souffrir son adversaire mais au milieu des râles, il se mit à ricaner. Amdir arrêta alors et se baissa pour prendre le vaincu à la gorge.


[Amdir Panthera] « Qu'est ce qui te fait rire ? »

[Tanos] « Tu devrais faire un petit tour à Tharbad, on organise une petite réunion de famille, avec papa et maman. »

Il commença alors à rire de plus belle et rien ne semblait pouvoir arrêter cela. Amdir y mit un terme en lui brisant la nuque. Il ramassa alors l'épée de Tanos et constata avec surprise qu'il avait été armé de la Lame de Castamir. Une arme légendaire, Amdir la conserva précieusement et se releva. Ce qu'il avait entendu lui suffisait, il descendit en courant sans même s'arrêter pour voir si Oscar allait bien et se dirigea vers le cheval.

[Artanis]  « Amdir ! Où est-ce que tu vas ?! »

Il ne répondit pas et continua à courir, arrivé au cheval il déchargea toutes les affaires au sol et commença à chevaucher vers le Sud, il devait arriver à Tharbad le plus vite possible. Après une dizaine de minutes, Oscar put se relever et Artanis et lui marchèrent lentement vers là où se trouvait le cheval, ils trouvèrent avec surprise leurs affaires, répandues au sol.

[Artanis] « Mais où est-il allé ? »

[Oscar] « Au milieu des rires de l'autre fou, j'ai entendu Tharbad. »

[Artanis] « Ramasse ce qui est nécessaire, on se rend immédiatement là bas. »

[Oscar] « Tout de suite. »


Ils se rendirent donc tous vers la cité abandonnée de Tharbad.


_________________________________________________________








¤ Caractère:
Bien que Seigneur du Mal, il est un homme connu pour sa justesse et sa droiture, il pense que pour lutter contre le Gondor il faut agir avec encore plus de dignité et de manières que lui pour le discréditer encore plus. Il n'est pas fondamentalement mauvais mais il agit pour une cause qui lui semble juste, la cause de son peuple. Jadis ce n'était pas son but mais le duel mental avec son Père à la Montagne du Destin lui a altéré la mémoire et il est donc convaincu d'être Roi d'Umbar depuis un petit moment, il a néanmoins gardé sa personnalité d'antan. Par contre, tout change lorsqu'il est sur le champ de bataille, plus de place pour les manières, l'honneur et la diplomatie, il devient une véritable machine à tuer n'hésitant pas une seule seconde à être aux côtés de ses hommes au cœur des combats. Très souvent il est sujet à des flashback qui peuvent le dérouter pendant quelques minutes dans le pire des cas, sa consommation de drogue à la pipe augmente la fréquence de ce phénomène.

¤ Physique:
[/color][/color]





Bien qu'âgé de plus d'un siècle et qu'il soit un serviteur de l'Oeil, Amdir a réussit à conserver une belle et élégante apparence, cela est dû au fait qu'il soit de sang beaucoup plus pur que les Dúnedain de ce temps en raison de son père qui était un sang-pur. Il a donc un visage ovale se finissant par une mâchoire carré qui rappelle un homme avoisinant la trentaine mais se rapprochant beaucoup de la quarantaine. Il est imberbe et doté d'une longue crinière brune. Ses yeux totalement gris, bien que magnifique, provoque l'effroi et l'intimidation quand on les fixe, témoin d'une tragique existence de haine et de douleur.

Il est très grand et mesure un peu plus de deux mètres, il a l'air plutôt mince mais ce corps cache une force peu commune qui lui permet de manier à une main son Espadon, Agân. Si un trait particulier pourrait trahir son identité en toute circonstance c'est bien sa façon de combattre, en effet il est obligé de manier son arme à une main et sans bouclier en raison d'un bras gauche qui fut brisé jadis et qui a très mal cicatrisé. Quand il ne cache pas ce membre, il pendouille étrangement dans le vide. Mais ce serait folie que de sous-estimer le Souverain d'Umbar en raison de ce handicap, il reste très adroit avec son épée et surtout très fort et agile, beaucoup son surpris par la vitesse avec laquelle il manie sa lame.

Lorsqu'il gouverne la nation et qu'il ne combat pas, il s'habille avec des tissus noble mais de manière très sobre, pas beaucoup de couleurs différentes et si c'est le cas, l'ensemble est plutôt terne. Quand il doit guerroyer, il s'équipe de son armure en acier et en cuir et dont le casque représente un loup. Des morceaux de tissus en lambeaux bleus sont également présent pour ornementer le tout mais il ne les as jamais changé et à vrai dire, celui lui cachant le visage au niveau de la tête lui donne une apparence qui fait froid dans le dos. L'armure est composé de la façon suivante, le casque, les gantelets et les jambières sont faites d'acier alors que la cuirasse et la spallière couvrant le haut des jambes sont faites de cuir maquillé grâce à une peinture très spéciale en objets métalliques, c'est d'ailleurs grâce à ça qu'il arrive à prendre ses adversaires par surprise en se mouvant très rapidement dans une armure semblant très lourde.    


¤ Parentée et personnes proches: Il est l'enfant de deux grandes dynasties, son père le précédent souverain d'Umbar est Marcus Panthera et sa mère est une descendante des Princes du Cardolan mais c'est une longue histoire. Il n'a pas énormément d'amis et il est toujours hanté par les souvenirs de ses compagnons de jadis.











Le Joueur




Votre âge : 17
Localisation : Kerbach (personne connaît je m'en fous)
Depuis combien de temps faites vous du rp ? : depuis 99 ans
Sur quels autres forum êtes vous ? : :3
Pourquoi ce forum ? : Vous êtes mes amis
Comment nous avez-vous trouvé ? : Mon âme
Idées & Suggestions pour l'amélioration du forum : Donnez les pleins pouvoirs au PLOP





© By Cirion - Eredil






« Mais au-delà, dans le grand fief de Belfalas, résidait le Prince Imrahil en son château de Dol Amroth au bord de la mer, il était de haute lignée, et les siens aussi, hommes fiers et de grande taille, aux yeux gris de mer. »


Les vrais Sunbros regarderont:
 


Dernière édition par Amdir Panthera le Mer 9 Sep - 21:16, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II...

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 16/09/2014
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 813

Feuille de route
Argent: 21.014 Po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   Ven 24 Juil - 18:49

Kerbach ? Quel coin ça ?

Hâte de lire l'histoire pour savoir comment un gars du Cardolan devient roi d'Umbar x)


Yo BTDD ! Redoc est de retour et va tout déménager !
Revenir en haut Aller en bas
Thalion II
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2015
▌VOTRE AGE : 64
▌MESSAGES : 482
▌ROYAUME : Dol Amroth
▌VOTRE RANG : Prince de Dol Amroth
▌COMPETENCES : J'peux pas en dire plus.
▌CITATION : "C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme..."

Feuille de route
Argent: 13 617 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   Ven 24 Juil - 18:50

Moselle-Est, frontière de l'Allemagne, t'inquiète Dédé, je commence la prez dès maintenant.


« Mais au-delà, dans le grand fief de Belfalas, résidait le Prince Imrahil en son château de Dol Amroth au bord de la mer, il était de haute lignée, et les siens aussi, hommes fiers et de grande taille, aux yeux gris de mer. »


Les vrais Sunbros regarderont:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II...

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 16/09/2014
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 813

Feuille de route
Argent: 21.014 Po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   Ven 24 Juil - 19:00

Ah oui, le fin fond du pays quoi ! Razz

Parfait ! Smile


Yo BTDD ! Redoc est de retour et va tout déménager !
Revenir en haut Aller en bas
Thalion II
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2015
▌VOTRE AGE : 64
▌MESSAGES : 482
▌ROYAUME : Dol Amroth
▌VOTRE RANG : Prince de Dol Amroth
▌COMPETENCES : J'peux pas en dire plus.
▌CITATION : "C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme..."

Feuille de route
Argent: 13 617 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   Ven 7 Aoû - 15:11

228 lignes, première partie terminé, reste deux parties à faire et c'est prêt les enfants ^^


« Mais au-delà, dans le grand fief de Belfalas, résidait le Prince Imrahil en son château de Dol Amroth au bord de la mer, il était de haute lignée, et les siens aussi, hommes fiers et de grande taille, aux yeux gris de mer. »


Les vrais Sunbros regarderont:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thalion II
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2015
▌VOTRE AGE : 64
▌MESSAGES : 482
▌ROYAUME : Dol Amroth
▌VOTRE RANG : Prince de Dol Amroth
▌COMPETENCES : J'peux pas en dire plus.
▌CITATION : "C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme..."

Feuille de route
Argent: 13 617 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   Mar 1 Sep - 20:50

Amdir avait chevauché une semaine entière avec Oscar et Artanis à ses trousses, les deux poursuivants avaient trouvés des chevaux après une journée de marche ce qui leur avait permis de rattraper le Prince du Cardolan. Ils n'avaient que quelques heures de retard sur lui. Il venait d'atteindre la porte principal de Tharbad, côté nord bien entendu. Étant très attaché à Mablette et ne voulant pas qu'il lui arrive du mal, il l'abandonna non loin de la porte et l'attacha sur un poteau en bois qui traînait. Il traversa lentement la grande avenue traversant la cité, le Menetar. Il marchait l'épée à la main, redoutant une attaque sournoise des partisans de son père, de toute façon, c'était sans aucun doute un piège. Soudain des flèches tracés à la craie au milieu de la route captivèrent l'attention du Loup Gris, elle désignait une échoppe sur la droite. Il s'y rendit et vit une lettre sur le comptoir, il l'a saisit et l'a lut. « Très bien Loup Gris, si Cardolanii tu es alors comme Cardolanii tu vas te battre, enfile ce qu'il y a en face de toi. » Il jeta la lettre et regarda devant lui comme indiqué sur la lettre. Il vit une armure représentant un loup, de très bonne facture, légère et résistante. Il l'enfila et laissa sa tenue de rôdeur derrière lui. Il décida également de porter la Lame de Castamir, il allait donc se battre avec ses deux épées. Il sortit ensuite de l'échoppe et continua sa route. Il vit plusieurs personnes au loin au centre de Tharbad sur le Iano Formen, le pont central de la cité. Il alla à leur rencontre et il ne tarda pas à tous les reconnaître. Sa mère était tenu par deux gardes du Temple de Morgoth, au centre du pont se trouvait Marcus armé d'une gigantesque épée et à sa droite son aîné, Tarkus, il était de la même taille que Tanos mais beaucoup plus massif, il portait une armure écailleuse recouvrant tout son corps et était armé d'une gigantesque masse, ses yeux étaient jaunes et ses dents étaient acérées. Une épée gigantesque planté dans le sol séparait Amdir de ses ennemis, elle lui semblait familière et son regard s'attarda sur elle.

[Marcus Panthera] « Tu te souviens d'Agân je pense ? Cela aurait dû être ton arme si tu étais resté à nos côtés. Tu aurais été le Loup Noir et tu aurais gouverné Umbar en temps et en heure. »

Le visage de Tarkus se crispa à ses mots. Marcus se retourna alors et alla contempler le fleuve.

[Marcus Panthera] « Je vois que tu as tué Tanos, je ne doutais pas de ta victoire mais je me demandais si tu allais l'épargner, alors dis-moi, tu as été contraint de le tuer lors de l'affrontement ou tu l'as fais toi même de sang-froid ? »

Amdir hésita quelques secondes à répondre mais finalement il se lança.

[Amdir] « Je lui ai brisé la nuque comme un vulgaire chien malade et je n'aurais aucuns regrets à faire de même avec vous tous. »

Marcus rigola et se dirigea vers Evolette, il lui caressa la joue et se tourna une nouvelle fois vers Amdir.

[Marcus Panthera] « On dirait que j'ai gagné mon pari avec ta mère, elle ne pensait pas une seule seconde que tu puisse te résoudre à tuer par pur plaisir. »

[Amdir] « Ce n'était pas pour le plaisir. »

[Marcus Panthera] « Mais tu le voulais, oui, bien sûr que tu le voulais. Tu ne seras jamais comme les ancêtres de ta mère Veyn car tu es mon fils et le sang de mes ancêtres coulent dans tes veines, tu es un Panthera et rien d'autres. Nous sommes les mêmes et tu ne peux le nier. »

[Amdir Panthera] « C'est faux, je ne suis pas comme vous, pas comme toi. »


[Marcus Panthera] « Au fond de toi tu sais que c'est vrai, tu ne peux pas te contrôler, la haine t'aveugle facilement et c'est là que tu deviens toi même, une bête féroce, une machine à tuer. »

Amdir se tut, il savait que Marcus disait vrai, il avait ressentit exactement cela avant de tuer Tanos. Il était seulement dans le déni. Il regarda silencieusement sa mère comme pour lui dire désolé et revînt ensuite à son père. Il le pointa de sa lame.

[Amdir Panthera] « Lequel veut passer en premier ? »[/color]

Tarkus voulut s'avancer mais Marcus parla le premier.

[Marcus Panthera] « Si je t'ai fais venir ici c'est pour réparer mon erreur, jamais je n'aurais dû compter sur toi. »

Il enfila son heaume et s'avança lentement vers Amdir. Celui-ci fit des moulinets avec ses lames pour s'échauffer et attendit patiemment son adversaire. Marcus attaqua le premier, une puissante attaque verticale visant à fracasser le crâne de son adversaire, Amdir entreprit de la parer en croisant ses deux lames mais l'attaque vînt beaucoup plus vite que prévu, trop vite vu la taille de l'arme, il la dévia donc péniblement en catastrophe et il put à peine avoir le temps de tenter une contre-attaque, il voulut tenter une estoc dans la côte de Marcus mais celui-ci répliqua en lui donnant une puissante manchette qui le sonna. Marcus eut le temps de porter un coup horizontale avec sa gigantesque lame, qui atteint sa cible, mais il avait frappé avec le dos de la lame et non son tranchant, il voulait jouer. Amdir fut donc « seulement » projeté très violemment à terre. Il se releva avec peine.

[Marcus Panthera] « Allez, relève toi. Tu es plus coriace que ça. »

Il tenta des assauts très rapide et violent qui furent tous esquivé facilement par le Roi d'Umbar, celui-ci se permit même d'arrêter le dernier coup en saisissant le poignet droit d'Amdir, il le serra si fort qu'il dût lâcher son épée. Marcus le repoussa ensuite d'un coup de tête. Il ne lui restait que la Lame de Castamir pour se défendre. Un nouveau coup de Marcus arriva bien trop vite, il dû le parer mais le peu de force qu'il lui restait ne lui permirent pas de bloquer le coup, ça lame tomba à terre et lui aussi. Il tenta de ramper pour attraper son arme mais Marcus lui écrasa la main et commença à le battre.

[Marcus Panthera] « Je suis vraiment déçu Veyn, je pensais que tu valais bien mieux que ça. Tu ne mérites même pas que je te tue... Tu mérites juste d'être puni, comme un vulgaire animal. »

Il recula alors et Amdir se tortilla pour le suivre, Marcus se dirigeait vers Evolette, un poignard à la main. Amdir ne put que tendre la main vers sa mère.

[Evolette] « Je serais toujours fier de toi Amdir. »

Marcus lui trancha alors la gorge et elle fut jetée dans le fleuve. Amdir voulut se relever mais Tarkus lui infligea un violent coup de masse dans le bras gauche, un craquement violent résonna dans l'air mais curieusement Amdir ne sourcilla même pas. Tarkus voulut lui infliger un autre coup, mais le Loup attrapa la masse de sa main droite en se retournant et il se releva lentement, un nuage noir commençait à l'entourer et un râle extrêmement grave et puissant émana de sa bouche. Il écarta soudainement la masse vers la droite, la lâcha et en profita pour infliger un coup de poing dans le visage de Tarkus, celui-ci recula et grogna de douleur. Amdir avança lentement, son bras gauche pendant se balançait à chacun de ses pas. Il s'arrêta soudain devant Agân encore planté au sol et il l'arracha lentement de son socle. Il l'a surpesa pour la soulever brusquement et la placer sur son épaule. Il continua alors à avancer vers Tarkus.

[Tarkus ] « Tu comptes me battre avec cette épée beaucoup trop lourde pour toi et un bras en charpie ? Tu rêves. »

Marcus surveillait les événements avec attention. Amdir porta alors son premier coup, il sauta et tenta d'écraser son espadon sur Tarkus, mais celui-ci esquiva de justesse, il voulut riposter mais Amdir qui avait lâché son arme très rapidement le sonna d'un coup de poing, les griffes sur son armure firent saigner le Numénoréen Noir au visage. Amdir fit une roulade et récupéra son arme, il ne laissa pas son adversaire faire le premier pas et il repartit immédiatement à l'attaque, un coup d'estoc que Tarkus esquiva immédiatement, mais c'était une feinte, le Loup arrêta son mouvement pour tourner sur lui même et effectuer une attaque circulaire qui déchira le torse de l'aîné des Panthera. Il tomba au sol, voulut se relever mais Amdir lui sauta immédiatement dessus pour l'empaler. Il voulut poursuivre Marcus qui avait fait demi-tour mais il remarqua le corps de sa mère qui flottait encore sur le fleuve. Il lâcha alors son arme et se jeta du pont. Avant de pénétrer dans le cours d'eau il entendit ceci.

[Marcus Panthera] « Quand tu seras prêt à me réaffronter fils, présente toi devant la Porte Noir et demande moi! »

Il repêcha le cadavre d'Evolette et nagea péniblement vers la berge où il resta au sol, la tête contre le torse de sa défunte parente. Il resta ainsi jusqu'à ce que Oscar et Artanis arrive sur les lieux.

[Artanis] « Oh non... »

[Oscar] « Qui est-ce ? »

[Artanis] « Sa mère. Reste ici. »

Oscar s’exécuta silencieusement et il baissa la tête. Artanis s'approcha lentement d'Amdir, celui-ci ne semblait même pas l'avoir vu. Elle se baissa lentement et posa sa main sur son épaule.

[Artanis] « Je suis désolé Amdir... »

[Amdir] « C'est de ma faute... C'est de ma faute... »

[Artanis] « Qu'est ce que tu racontes ? »

[Amdir] « C'est de ma faute si elle est morte... Je l'ai déçue, je n'ai pas réussit à la sauver, je ne suis plus digne de porter cette anneau... »

[Artanis] « Amdir... Ta mère t'aimait, elle ne voudrait pas que tu penses de telle chose. »

[Amdir] « Je n'ai pas demandé ton avis... »

[Artanis] « Amdir... Je t'aime et je ferais tout pour t'ai... »

[Amdir] « Ferme là ! »


Il l'avait violemment repoussé de son bras valide en criant ceci et Artanis était tombée à terre, elle n'avait pas eu mal mais elle demeurait au sol, choquée. Amdir pleura en se rendant compte de ce qu'il venait de faire, il alla se loger péniblement dans les bras d'Artanis et il continua à sangloter, elle commença à pleurer aussi et à le serrer dans ses bras.

[Artanis] « Mais qu'est ce qu'ils t'ont fait ? »[/color]

Le Amdir d'Arnor était mort, il ne restait plus qu'un monstre habité par la haine et le chagrin. Il n'était ni Amdir ni Veyn mais les deux à la fois, Amdir Panthera et à partir de ce jour tous le connurent sous ce nom.








De nombreuses années avaient passé depuis ces tragiques événements, presque soixante ans maintenant. De nombreuses choses avaient changé, Sauron s'était révélé et avait réveillé les flammes de l'Orodruin pour prévenir le Gondor de la ruine qui allait l'engloutir, Narchost et sa jumelle avait été capturé par les puissants Uruks et leurs commandants Numénoréen Noir. Barad Dûr se dressait une nouvelle fois au sommet des craintes des puissants de ce monde. L'Arnor était toujours ce qu'elle était : un champ de ruines seulement habité par les fantômes d'une gloire passé. Amdir n'avait rien fait pour changer cela, le Cardolan, l'Arnor, les Rôdeurs, tout cela ne le concernait plus, la seule et unique chose qui l'obsédait que ce soit nuit et jour, c'était la vengeance. Il avait tout quitté pour se concentrer sur son but, Artanis, ses amis, son royaume. Pendant longtemps Oscar l'avait fidèlement suivit mais il n'était pas de ceux ayant reçu le don des Valar et il devînt très vite trop vieux pour suivre la cadence, il fit donc ses adieux à son maître et ami et se retira paisiblement pour fonder une famille à Pelargir. Grâce à lui Amdir avait réussit à bien perfectionner sa technique à l'espadon, ne pouvant se servir que de son bras droit il dût fournir un travail considérable pour compenser cet handicap, mais cela pouvait être une force et il le savait, nombreux sont ceux qui se focalisent sur les apparences et le sous-estimeront, mais pas son père c'est pourquoi il devait être le plus fort possible. Il repensait quelques fois à Artanis mais il se disait toujours finalement qu'il avait fait le bon choix en la quittant, il ne voulait pas qu'elle partage sa souffrance et sa haine, c'était ses fardeaux et il devait les porter jusqu'au bout. Finalement après avoir mûrement réfléchit alors qu'il errait en Ithilien, il se décida à aller affronter son destin, il marcha jusqu'à la Porte Noire, c'était la première fois qu'il s'y rendait, il avait toujours entendu que l'air y était difficilement respirable et qu'une présence malsaine serrait le cœur des Hommes mais il ne sentit rien de tout cela, il marcha même plutôt calmement jusqu'au pied du mur géant, les orques avaient déjà bandé leurs arcs et s'apprêtaient à l'abattre mais il cria à leur attention.


[Amdir Panthera] « Je suis Veyn Panthera, Prince d'Umbar, j'ai reçu une invitation de Marcus Panthera pour le Mordor ! »

Quelques secondes de silence, puis un cor sonna et les portes s'ouvrirent lentement, derrière attendait un Homme couvert dans un manteau noir et portant un casque lui masquant le visage à l'exception de la bouche qui était hideuse. Il fit la révérence pour faire signe à Amdir de le rejoindre, ce qu'il fit.


[La Bouche de Sauron] « Bienvenue à vous Seigneur des Flots, je suis la Bouche de notre Maître et en son nom je me charge de vous accueillir au Mordor, veuillez me suivre, nous allons rejoindre votre père. »

Le Loup s'exécuta et suivit la Bouche de Sauron, ils montèrent bientôt tout deux un destrier pour se rendre plus rapidement à destination, Amdir avait très bien remarqué où ils se rendaient.

[La Bouche de Sauron] « Le Seigneur Sauron a des consignes pour vous, dans sa magnanimité il vous propose de se joindre à lui et de régner sur Umbar, vous n'avez qu'à tuer votre Père pour prouver votre valeur. »

[Amdir Panthera] « Je ferais ce dont j'ai envie de faire après avoir tuer Marcus. »

[La Bouche de Sauron] « J'avais entendu que vous étiez têtu mais à ce point... Qu'importe vous avez encore un petit moment avant de faire votre choix. »

[Amdir Panthera] « Personnellement j'avais entendu que vous aviez une haleine de chacal mais pas au point que je veuille couper votre tête à chaque fois que vous respirez. »

Un long silence marqua désormais la chevauchée jusqu'au point de rendez-vous, Amdir descendit du cheval qu'on lui avait prêté et il commença à gravir la pente escarpée de la Montagne du Destin sans même dire au revoir à son guide.

[La Bouche de Sauron] « Bonne chance. »


Il arriva au bout de 20 minutes d'escalade au fameux Sammath Naur, là où le Fléau d'Isildur avait été forgé. Il dégaina Agân du fourreau sur son dos et il le jeta ensuite par terre, la lame était teintée d'une lueur rougeâtre depuis qu'Amdir avait fait fondre la Lame de Castamir avec l'Espadon, l'arme en était ainsi devenu encore plus meurtrière.

Il traversa le pont de roche pour rejoindre la plate-forme centrale tout en laissant traîner son arme sur le sol. Il ne tarda pas à voir la silhouette de Marcus, elle avait l'air imposante mais finalement quand il fut à une distance raisonnable pour le voir correctement, il remarqua qu'il avait l'air beaucoup plus faible, voûté et exténué que la dernière fois. La vieillesse commençait finalement à avoir raison de lui, dommage pour lui, Amdir ne lui ferait aucun cadeau.


[Marcus Panthera] « Je commençais à croire que tu ne viendrais jamais. »

[Amdir Panthera] « Je n'allais quand même pas te laisser crever comme un pauvre vieillard dans ton lit. Tu es un guerrier après tout. »


Il rigola.

[Marcus Panthera] « Au moins je t'aurais appris quelque chose... Malheureusement il y a des fois où pour survivre il faut laisser son honneur de côté. »

]Amdir Panthera] « Étrange de voir parler un assassin de femmes et d'enfants d'honneur. »

[Marcus Panthera] « Depuis la dernière fois tu n'as pas chaumé non plus. »

[Amdir Panthera] « Je les ai tué avant qu'il ne me tue. »

[Marcus Panthera] « Bien... Très bien, je vois que tu es prêt. »

[Amdir Panthera] « Prêt pour quoi ? »

[Marcus Panthera] « Tu as laissé les ténèbres de ton cœur te dominer, je savais depuis le début qu'à la fin ce serait bel et bien toi mon héritier. »

[Amdir Panthera] « Jamais je ne choisirais de te succéder. »

[Marcus Panthera] « Qui a dit que tu avais le choix ? MAINTENANT L'HEURE EST FINALEMENT VENU POUR NOTRE UNION ! CE SONT TES TENEBRES QUI VONT ME PERMETTRE DE SURVIVRE ! »

Amdir restait interloqué alors que Marcus plaça la main sur son cœur en prononçant des versets en noir parler, soudain son corps éclata en une poussière noire étrange qui se dirigea à toute vitesse sur Amdir. Il resta sur place quelques secondes. Il commença ensuite à enlever son armure et lâcha son épée.

[Marcus Panthera] « Ce cœur a enfin retrouvé les ténèbres, tout les mondes naissent et finissent dans les ténèbres, le cœur n'est pas différent. Les ténèbres naissent en lui, y grandissent et le consument. Telle est sa nature, à la fin chaque cœur finit par retrouver les ténèbres qui l'ont engendré. »




Il se dirigea vers la sortie en ramassant sa propre épée mais alors qu'il s'apprêtait à rejoindre le pont, des chaînes géante et jaune entourèrent la plate-forme et l'empêchèrent d'avancer. Il se retourna brusquement et constata que l'armure d'Amdir s'était assemblée d'elle même et qu'elle était à genoux tenant Agân planté dans le sol.

[Marcus Panthera] « Ton corps s'est soumis, ton cœur a succombé alors pourquoi ton esprit résiste ?! »

En effet Marcus avait réussit à conquérir le cœur et le corps d'Amdir mais son esprit lui résistait et l'avait piégé dans un duel à l'intérieur de celui-ci. Marcus devrait se mesurer à la Volonté de son fils avant de pouvoir totalement le soumettre.

La Volonté se leva lentement sans prononcer un seul mot et arracha l'épée géante du sol, prêt à vaincre l'intrus.

Marcus se jeta le premier sur l'armure, par le fait que ce combat se déroulait dans l'esprit d'Amdir, il avait accès aux deux bras du corps qu'il possédait. Il tenta donc une attaque d'estoc, au dernier moment et avec une vitesse surprenante l'armure contra l'attaque en mettant son arme en opposition, le choc fit glisser Marcus à terre. Il se prit un violent coup de pied dans les côtes, un bruit métallique résonna puis osseux. Il se releva péniblement mais finalement rien de très grave, il voulut repartir à l'assaut mais il ne trouvait plus son adversaire, il avait beau chercher du regard pas moyen de le retrouver, quand soudain il remarqua qu'il flottait dans les airs au dessus du cratère. Il fila ensuite à la vitesse de l'éclair en balayant l'air de sa lame, bien sûr vers Marcus, il eut tout juste le temps de faire une roulage pour esquiver, mais la Volonté avait visiblement prévu de faire plusieurs aller-retour, 3 coups tailladèrent littéralement Marcus. Il se releva et hurla de rage en voyant l'Armure se tenant face à lui. Il planta son épée au sol et des morceaux de magma s'élevèrent autour du cercle de pierre, ils se dirigèrent vers l'Armure qui commença à courir à une vitesse surhumaine pour les esquiver. Pour riposter, le porteur d'Agân pointa son adversaire avec sa lame et une gerbe de flamme jaillit de celle-ci pour se fracasser devant-lui et le projeter dans les airs. Marcus voulut se lever une nouvelle fois, mais cette fois-ci c'est l'Armure qui le fit à sa place, elle le souleva en le saisissant par le crâne et s'apprêtait à l'embrocher quand soudain elle lut dans ses pensées l'espace d'un instant et vit Artanis emprisonné dans des cellules obscures d'Umbar. L'esprit de Marcus ne pouvait mentir, il ricana et planta son épée dans le torse de l'Armure qui le lâcha et se mit à genoux.


[Marcus Panthera] « Même ta Volonté aussi puissante qu'elle soit à ses défauts mon petit Amdir. Dommage pour toi. »

La seule réponse de l'armure fut de se relever et d'embrocher le Numénoréen Noir avec Agân, elle le souleva dans les airs pendant un instant avant de le plaquer violemment au sol.

[Volonté Persistante] « Mon corps... »

Le rêve s'écroula d'un seul coup et la réalité revînt lentement, Amdir était maintenant seul au sol. La Bouche de Sauron à son chevet.



[La Bouche de Sauron] « Mon Roi... »

[Amdir Panthera] « Je me suis endormi ? Que s'est-il passé ? »

[La Bouche de Sauron] « Sûrement les vapeurs du volcan n'ayez craintes. »


Le Souverain d'Umbar se releva lentement et s'apprêtait à suivre le Sorcier mais il s'arrêta brusquement.

[Amdir Panthera] « Attendez... Je me souviens d'une femme aux cheveux blancs qui m'accompagnaient, ne l'avez vous pas vu? »

[La Bouche de Sauron] « Vous êtes venu ici seul Monseigneur. »

[Amdir Panthera] « Pourtant au fond de mon cœur, j'ai l'intime conviction qu'elle a toujours été avec moi... »

Préoccupé, la Bouche se retourna et demanda :

[La Bouche de Sauron] « Qu'elle est votre nom Sire ? »

[Amdir Panthera] « Vous ne le connaissez donc pas ? Amdir Panthera, Roi d'Umbar et Seigneur des Flots. »

[La Bouche de Sauron] « Intéressant... Suivez-moi je dois vous montrer quelque chose. »

Ils chevauchèrent alors jusqu'à un clocher abandonnée du Mordor, un champ de cendres s'étendaient à ses pieds, Amdir et la Bouche le gravirent et arrivé au sommet, d'un geste de la main le représentant de Sauron dévoilà une gigantesque armée de Numénoréens Noirs prêt à déchaîner leur haine sur la Terre du Milieu, galvanisé par leur cri, Amdir leva son épée au ciel alors que les cloches sonnaient. L'Umbar avait un nouveau souverain.


« Mais au-delà, dans le grand fief de Belfalas, résidait le Prince Imrahil en son château de Dol Amroth au bord de la mer, il était de haute lignée, et les siens aussi, hommes fiers et de grande taille, aux yeux gris de mer. »


Les vrais Sunbros regarderont:
 


Dernière édition par Amdir Panthera le Mer 9 Sep - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   Dim 6 Sep - 16:52

Change juste la couleur de ton sujet pour qu'on le sache Wink




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Thalion II
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2015
▌VOTRE AGE : 64
▌MESSAGES : 482
▌ROYAUME : Dol Amroth
▌VOTRE RANG : Prince de Dol Amroth
▌COMPETENCES : J'peux pas en dire plus.
▌CITATION : "C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme..."

Feuille de route
Argent: 13 617 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   Dim 6 Sep - 17:36

C'est pas fini il manque le dernier chapitre.


« Mais au-delà, dans le grand fief de Belfalas, résidait le Prince Imrahil en son château de Dol Amroth au bord de la mer, il était de haute lignée, et les siens aussi, hommes fiers et de grande taille, aux yeux gris de mer. »


Les vrais Sunbros regarderont:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thalion II
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
Protecteur du Sud ¤ Grand-Amiral du Gondor ¤ le Juste
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2015
▌VOTRE AGE : 64
▌MESSAGES : 482
▌ROYAUME : Dol Amroth
▌VOTRE RANG : Prince de Dol Amroth
▌COMPETENCES : J'peux pas en dire plus.
▌CITATION : "C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme..."

Feuille de route
Argent: 13 617 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   Mer 9 Sep - 21:20

C'est baclé sur la fin parce que je voulais venir joué avec vous les copains mais BORDEL DE MERDE JE PEUX LE DIRE C'EST ENFIN FINI JE JOUIS OMAGAD


« Mais au-delà, dans le grand fief de Belfalas, résidait le Prince Imrahil en son château de Dol Amroth au bord de la mer, il était de haute lignée, et les siens aussi, hommes fiers et de grande taille, aux yeux gris de mer. »


Les vrais Sunbros regarderont:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   Jeu 10 Sep - 12:23

401 lignes !!!!

Très bonne histoire (j'ai bien aimé le passage où la Bouche de Sauron est "au chevet" d'Amdir; je le vois très bien avec la blouse d'infirmière toussa toussa Razz )

Welcome in the gaaaaaaaaaaaame




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Daralia
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
Membre de la Compagnie Grise - Epée d'Evendim
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 19/12/2010
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 607
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Membre de la Compagnie Grise

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   Jeu 10 Sep - 14:10

Bienvenue dans le club des faiseurs de pavés. Et bienvenue dans le club des nobles Umbariens d'Arnor passés du côté obscur. En ajoutant le fait que Mendra a des cheveux blancs, je me dis que ça pourrait être intéressant si nos deux persos se rencontrent.


"Eva, Jikel, Raito, Glonthein, Daralia, Mendra, RSA, et bien sûr, L'Ancien, sont heureux de vous accueillir au sein du clan des rôlistes bons à enfermer. Nous vous rappelons que le clan ne sera nullement tenu responsable des éventuels séjours en asile de nos membres."

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lucius Gladius

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 04/11/2009
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 4009
▌ROYAUME : Les Nuages
▌COMPETENCES : Demandes aux demoiselles, elles seront plus aptes à répondre que moi ;)
▌CITATION : T'as du feu ?

Feuille de route
Argent: 0 Cs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   Mer 23 Sep - 16:53

[quote="Fils"]Il arriva beaucoup plus vite que d'habitude et beaucoup moins ivre aussi, c'était étrange, trop étrange pour Marcus. Colosse de deux mètres dix, fumeur de légende, buveur illustre, ami des putains mais malgré tout féroce et cruel conquérant et capable de barbaries en tout genre.[quote]
Ahah Rasta banana

Pas encore tout lu, mais vu le début ça m'a l'air epic :3

Ps: T'aurais pu te trouver tes propres titres au lieu de me piquer les miens :3



Fondateur du Club Des Rastas fumer
Adégueulasse, Nimy & Redoc j'vous fait des chose pas très orthodoxes <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Qui trop chasse le dragon devient dragon lui-même." Amdir Panthera, Roi d'Umbar [FINI]
» Qui combat le dragon, devient dragon lui-même! [avec Jia Li]
» Au Dragon Vert
» [IR30]von bismarck-[IR30]von Clausewitz vs [Dragon]Alpha ~ [Dragon]Broglie
» [Dragon]Rocroy ~ [Dragon]Dreyfus vs [N] Burning Apollo-[N]Ciprian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: