Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Arvedui Luminas - Presentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arvedui

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 08/04/2011
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 3798

Feuille de route
Argent: 2.000 PO'S
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Arvedui Luminas - Presentation   Lun 22 Juin - 23:09

Arvedui Luminas

¤ Âge du personnage:
27

¤ Race du personnage:
Homme

¤ Peuple du personnage:
Mercennaire

¤ Lieu de naissance du personnage:
Umbar

¤ Grade du personnage:
Capitaine

¤ Camp:
Neutre

¤ Patentée et personnes proches:

Son Ami William, qu'il considère comme un frère. Il est sorti avec Sarah, mais elle a rompu. Depuis, il leur arrive de coucher ensemble parfois, lorsqu'elle le veut. Evendui, son premier lieutenant, Doc son toubib et Arca son homme de confiance.




¤ Caractère:

Arvedui est un leader nait, les hommes le suive sans aucune hésitation, et les femmes le désire sans vraiment comprendre pourquoi. Son aura de commandement est cependant bien inutile, car il ne sait pas vraiment ce qu'il faut faire. Il réagit beaucoup à l'instinct, au naturel. C'est un aventurier, révant comme un enfant. Il a appris le crochetage et la rapine pour se convaincre qu'aucun lieu ne lui était interdit. Il n'hésite pas à déléguer, mais ne peut s’empêcher de tout surveiller. C'est un homme très agréable, que l'on aime dès les premiers instants, capable de boire et de rire avec n'importe qui. Très observateur, il peut sonder quelqu'un en quelques minutes, et apprendre en quelques rencontre. Un adversaire à ne pas négliger dans le camps des intrigues.

¤ Physique:

Arvedui est un enfant de la cité, un peu coquet. Il doit souvent utiliser ses muscles pour s'en sortir, et il se garde en forme régulièrement. Piscine, course à pied, escalade, escrime, il est un grand sportif, et se réjouit secrètement que cela se voit sur son corps. Mais au delà de sa coquetterie, son image est aussi une arme pour l'arnaqueur qu'il ait, et il manie l'éloquence et le charisme pour se sortir de beaucoup de situation. C'est un arnaqueur, mais un bel arnaqueur.


William Obscuris

¤ Âge du personnage:
80

¤ Race du personnage:
Numénorien Noir (mais en faite il est blanc de peau)

¤ Peuple du personnage:
Mercennaire

¤ Lieu de naissance du personnage:
Harad

¤ Grade du personnage:
Capitaine (en faite le même que Arvedui)

¤ Camp:
Neutre

¤ Patentée et personnes proches:

Sa famille est décédée, mais il garde une haine farouche des Haradrims. Ses seuls amis sont ceux qu'il a rencontré avec Arvedui. Sarah, Doc, Arca, Evendui lui sont chère, mais il sent toujours une distance avec eux. Arvedui lui, c'est différent. Ils se comprennent, ils se complètent et les qualités de l'un servent particulièrement bien l'autre. Il aurait bien put être de la même famille.




¤ Caractère:

William est une tête pensante, un planificateur hors pair. Il est très éduqué, très calme et sur de lui. Il s'est pris de passion pour les sciences, et son cerveau assimile les données à une vitesse incroyable. Expert en logistique, en calcul, en stratégie, il peut vous monter une compagnie d'une vingtaine d'homme à la tête de l'Umbar - De l'empire du sud!- pouvu qu'on lui en donne l'occasion. Il est assez distant, assez froid, pourtant on trouve chez lui en regardant des qualités immenses qu'il réserve à ses amis.

¤ Physique:

William est noble, voilà bien l'adjectif qui le résume le mieux physiqement. D'une beauté presque elfique, il est assez distant, fier. Il se tient toujours droit, le visage grave ne permettant que quelques sourire en coins. Pourtant il est beau - Mais d'une façon bien différente d'Arvedui. Là ou l'un joue les playsboys, les charmeurs, l'autre se réserve au rang de star. Grand, musclés par la discipline de fer qu'il s'impose. Certaines femmes pourraient l'imaginer dans un uniforme militaire qu'il enle... Bref. (ce passage a été annulé après remarque que les 4/5e du forum était masculin. je vais pas me faire chier pour une minorité moi...)



Arvedui Luminas

« - Les hommes se divisent en deux types, les prédateurs et les proies que tu disais. Qu’il y avait plus besoin de se poser la question de bien ou de mal, parce qu’un prédateur ne fait pas le mal en chassant la proie c’est ça ? Je me demande dans quelle catégorie tu te classe désormais ? » Demanda Arvedui à l’homme bâillonné et attaché en face de lui. « C’est fou à quel vitesse on passe de tout à rien. Regarde, il y a un instant, tu pensais encore m’avoir fumé, et te tirer avec toute la récompense, et maintenant tu vas mourir. »

L’homme s’agita sous le regard blasé d’Arvedui. La pièce était sombre, ravagé après une fouille intensive. Les meubles cassés, le sol recouvert d’objet et la faible lumière de la lune passant par la fenêtre ouverte donnait à cette scène une ambiance morbide et dangereuse. Seul restait intact cette chaise où était attaché le prisonnier au centre de la pièce.

« - Mais tu sais comment je suis, je déteste tuer pour tuer. Et puis, je n’ai pas retrouvé le diadème, je ne sais pas où tu l’as caché. Mais je suis sûr que si tu me le dis, tu ne t’en sortiras pas trop mal. Enfin, le diadème et un petit cadeau pour me faire oublier que t’as m’as vendu. »

Arvedui se leva, s’approcha de la chaise et enleva le bâillon, mais son ennemi se contenta d’insultes. Il le gifla suffisamment fort pour l’assommer et sorti de la pièce. Dehors 4 hommes et une femme l’attendaient en discutant entre eux, l’air de rien. Ils le regardèrent, et il haussa des épaules.

« Il ne dira rien, je crois que ce n’est même pas la peine d’insister, il dira rien. On visitera ses entrepôts demain, mais j’ai peu d’espoir. »

2 hommes entrèrent pour finir le travail, tandis qu’Arvedui, Sarah et Evendui progressait dans les rues d’Umbar. Le quartier était sombre, assez malfamé mais c’était étonnamment le seul endroit où ils pouvaient se considérer en sécurité, loin des gardes, dans ce labyrinthe qu’ils connaissaient comme leurs poches.

« - Tout de même, ça m’étonnes cette couronne au milieu d’un entrepôt, comme ça. Surtout seulement 3 semaine après cette épée naine dans un autre entrepôt. Je ne sais pas exactement comment il trouvait ses informations, mais elles sont d’une précision incroyable. Et régulière. »

« - Tu penses à un trafic  d’objet précieux ? » demanda Sarah

« - Je ne sais pas. Il y a suffisamment de trafic ici pour que plusieurs objets de valeurs arrivent en même temps. Mais c’est suspect, même façon de les cacher, même quai. La question, c’est à qui profite ce trafic ? Le diadème valait bien 300 pièces d’or, ce n’est pas n’importe quel somme. J’espère qu’on a mis en colère personne. Faudra peut-être penser à faire le mort et vivre de nos autres occupations. On a des nouvelles des missions ? »

« - Mauvaises. Le quartier sud est toujours disputés, je ne sais pas encore qui nous pourrie mais nos gains descendent. Pour les autres, nos gars arrivent tant bien que mal à assurer la stabilité, mais notre faiblesse devient de plus en plus évidente. Il est clair que quelqu’un de puissant agit contre nous, il nous reste plus qu’à encaisser. »

« - Fait chier »

Les ruelles devenaient plus grandes, et l’odeur se tintait de sel. On se rapprocha du port, plus animé que le reste de la ville. Ils s’arrêtèrent un instant dans le calme, sortant chacun une longue pipe d’herbe. Sarah et Evendui parlèrent tranquillement, tandis qu’Arvedui réfléchissait à la situation inquiétante. S’il ne doutait pas de ses talents de cambrioleurs, ni de ses hommes, il n’était pas vraiment très doué pour gérer une affaire, et peinait à étendre son influence et son ambition. Un bruit de pas se fit entendre, et on vit revenir les deux hommes de départ, les mains lavé à la va vite prenait des reflets rouge sang.

« - Il a rien dit j’imagine ? » demanda Arvedui

« - Que dalle. On l’a cuisiné 10 minutes, et puis on en a eu marre de perdre notre temps. J’ai besoin d’un verre, tu paies ? »

« - Ca marche. »

Un bruit d’une lame tiré résonna un peu plus loin, et les 5 se regardèrent, hésitant. Arvedui dégaina son couteau et fit signe aux autres de le suivre discrètement. Ils avançaient discrètement mais rapidement, entrainé à se déplacer de cette façon. Ils entendirent rapidement des discussions, et virent la scène. Un homme, grand, brun, plutôt beau garçon tenait une épée longue face à 7 bandits qui l’encerclait.

« - Putain, c’est ce con de Déminus. » chuchota Evendui en désignant un des agresseurs. « Qu’es ce qu’on fait ? »

« - Tu vas nous donner ton or, tout de suite gamin ou… » Disait le Déminus en question

« - Putain l’occasion est trop belle. Sarah, Doc et Petite Bite, sortez les couteaux de lancés. Nous on les prend au corps à corps avec l’autre dingo. T’as un angle de tir ? Parfait, on y va. 1…2…3 »

Un son mat, un deuxième et deux assaillants tombait sous l’assaut. Le troisième couteau de lancer rata sa cible, et Arvedui pesta devant si peu d’efficacité. Il se lança à l’assaut et poignarda Deminus dans le dos, tandis que le brun terminait les deux autres en deux coups d’épée assuré.

« - Merci de l’aide. Je m’appelle William, et je vous dois une fière chandelle. »

« - Bof, on pouvait pas le blairer. Ça veut pas dire qu’on ne veut pas ton or aussi, pour nous remercier. » Dit Evendui

« - Non, on prend pas son or » dit Arvedui. « On les a déglingué sur leurs terrains et on a aucune idée de savoir si il n’y en a pas d’autres. On a bien joué, maintenant on se tire. Tu viens avec nous l’étranger ? » Ordonna Arvedui

« - Bah c’est-à-dire que si c’est pour me faire voler ma bourse un peu plus loin… »

« - Tu te défends à l’épée, et je n’aimerai pas perdre un de mes gars pour te déglingue. En plus t’es probablement noble vu l’épée,  et je n’ai pas très très envie de vexer une famille noble, peu importe qui tu es. A toi de voir, tu peux nous suivre, nous on se tire. A la maison, et au pas de course. »

Ils ramassèrent les couteaux et se mirent à courir à vive allure, zigzagant à travers les rues pour faire perdre leurs repères aux éventuels poursuivants. Quand ils arrivèrent à la planque, ils se trouvèrent surpris de voir avec eux William, à bout de souffle. Il  les avait suivi, malgré tout.

« - Faut faire plus de sport mon gars » lui lança Doc

« - Tu gagnes un verre mon pote. Viens, on va discuter » lui dit Evendui

Ils entrèrent dans la maison miteuse, à peine un taudis mais assez spacieuse pour qu’ils s’installent à 5 dans la pièce principale. Ils s’assirent sur quelques coussins à terre, tandis que Sarah et Petite bite partirent chercher une jarre de vin dans une pièce plus loin.

« - C’est pas top confort, mais au moins personne ne sait que c’est à nous ici. On est en sécurité pour la nuit, le temps que la traque se termine et que les patrouilles comprennent ce qu’il se passe. Allez, raconte nous ce qu’un gars de bonne éducation fait ici le soir ? »

« - Longue histoire. Je ne suis plus noble, j’ai perdu mon titre dans une guerre y a un bail. Je cherche un chef de guerre ou un investisseur de l’ombre, un truc dans le genre pour bosser. »

« - Tu tapes direct dans l’illégal ? Qu’es ce que t’as à lui offrir à cet éventuel chef ? » Demanda Arvedui

Les deux hommes se regardèrent pendant une seconde, semblant se juger l’un l’autre. Finalement William détourna le regard, le visage à nouveau amicale comme si aucune émotion ne l’avait traversé quelques instant plus tôt, et Arvedui nota directement que c’était un très bon acteur.

« - Les métiers légaux demandent des pistons, avec la pertes de mes terres, je dois avouer que je suis un peu juste. Mais j’ai des connaissances, je sais comment on gère une affaire, une armée, un réseau. Dans le milieu, tout est instable, et je sais exactement comment faire pour tirer mon épingle du jeu. Tout ce que j’ai besoin, c’est de moyens, et je sais comment en fournir à quelqu’un prêt à me les prêter par la suite. »

« - Ah ? Et que conseillerais-tu par hasard si tu avais devant toi un chef de ce type ? »

« - Il faudrait que je commence par étudier la situation,  mais la base c’est l’information. Peu importe pour quel entreprise, il faut tout savoir avant que ça se produise.  Si le chef en question était en position inférieur, il lui faudrait rapidement signer un coup d’éclat, par exemple en détruisant un clan rival, ce qui devrait retourner les rapports des forces. Une fois en force, il devrait convaincre de sa place, en affichant une force armée puissante, intéressante. De la même façon, il lui faudra piquer la curiosité de la noblesse, pour qu’ils se mettent à l’apprécier. Une fois en place, avec une stabilité, l’important sera l’or. L’illégal à ses limites, mais peut sérieusement booster d’autres activités légal. Sabotage, vol, espionnage, tout ce qu’il vous faut pour faire fortune. »

« - Hum. Et pourquoi l’aiderais-tu ? Qu’es ce que tu cherches ? »

« - Mon trône, et un trésor. »

« - Un artefact, venant par navire, stocké dans un entrepot différent à chaque fois ? Non, je ne sais pas duquel tu parles, mais je crois savoir qui organise ce trafic, et tu ne peux être intéressé que par ça. Soyons associés, nos intérêts sont communs, je te donnerais ton jouet, quel qu’il soit, et tu me donneras pouvoir et influences. »

« Conclu Chef »

« Arvedui. Arvedui Luminas. Et toi ? »

« William Obscurcis. Amusant. »


William Obscuris

31 e jour de guerre :


Aujourd’hui, l’armée subit sa troisième, et probablement dernière défaite de suite. Nos rapports ne sont pas encore suffisamment précis, mais il semblerait bien que la bataille ait été décisive, nos troupes massacrés ou  éparpillés, il est peu probable qu’elles se reforment. Le conseil de guerre est en ce moment réuni, pour décider de la stratégie à adopter pour défendre nos murs, mais notre garnison est si réduite que nous ne pourrons pas tenir très longtemps.

Je crains qu’ils ne décident la réédition, espérant encore un peu de pitié du serpent.

Je rage, j’enrage au moment d’écrire ces lignes. Je ne sais plus quoi faire pour aider mon père, je ne sais même pas comment faire pour qu’il m’écoute. Il n’y a plus vraiment d’espoir, il n’aurait pas dû lancer nos armées si loin de nos frontières. Pas contre Darishan.

J’attends encore les nouvelles, j’espère qu’elles ne tarderont plus.


35e jour de guerre :


J’ai rencontré une paysanne ce matin, et elle m’a raconté ce qu’il se passe dans les campagnes. Je m’attendais à la misère ou à la famine, mais apparemment ces deux maux ont été surpassés. L’envahisseur est anormalement bestial, on assiste à des scènes de meurtres et de viols dès que l’armée entre dans un village. Les campagnes sont incendiées, les récoltes détruites ou capturés. Père semble vouloir lancer une nouvelle contre-attaque, et je crois qu’il le fera malgré le conseil de ses généraux.

Dans tous les cas, notre destin est scellé. Même si par chance nous gagnions le combat, ou si encore mieux ils se retiraient, nous serions la proie d’un autre attaquant opportuniste. Et sans réserve de nourriture pour passer l’hiver, sans argent…

Je pense m’exiler dès demain, avant que l’armée n’ai fini d’encercler la ville. Certains diront que je déserte, que je fuis mon devoir. Je ne sais pas s’ils ont raison, mais il n’y a ici plus d’espoir, et tous mes livres de stratégies me hurlent de partir, que mon sang et mes prétentions sur cette terre survive au mauvais règne –hélas- de mon père. Je ne sais pas encore trop quoi emporter.

Les numénoriens vivent vieux, très vieux, et j’ai bien des talents à faire valoir. Faire fortune, rallier une armée et regagner mon trône. J’espère qu’un jour j’y parviendrais.

47e jour de guerre :


J’ai gagné Umbar pour y découvrir les rumeurs : La guerre est fini, la cité a été incendié, les hommes passés par le fer. Mes terres ne sont plus que ruines et cendre, je ne sais même pas très bien sur quoi je peux encore revendiquer régner.

Peu importe, mes projets ne change pas vraiment. Quoique je décide, il me faut de l’influence. Et avant d’en avoir, il faut que j’apprenne les règles de ce lieu, les noms, les visages. Qui dominent ? Et plus intéressant, qui sera amené à dominer ?

Sans rentrée d’argent, je vais devoir faire attention. Gagner ma vie sera compliqué, je pense qu’une prime sera fixé sur ma tête, alors je vais devoir vivre dans le secret. Mes allures de nobles ne devraient pas trop me trahir, dans la capitale, mais ça ne veut pas dire que je suis en sécurité.

Je ne sais pas si une compagnie de mercenaire acceptera de m’engager comme officier ?


3e année d’exil :


Cela fait bien longtemps que je n’ai plus écris, je ne sais même plus si j’en suis capable, ou  ce carnet a encore un sens. Mes réserves sont à bouts, il va vraiment falloir que je trouve une solution. De toute façon, il m’aurait fallu plus d’or à un moment ou un autre.

Je me suis familiarisé avec la région, et il semble que toute le monde ai oublié le nom d’Obscurcis. Le gouvernement est contrôlé par une famille principale, le conseil corrompu et les sphères influentes ne laissent personnes entrer. J’ai failli me faire arrêter par la garde à plusieurs reprises lors de mes enquêtes, il semble que le simple fait de poser question soit mal vu.

J’avoue être un peu désespérer. Aucun mécène ne semble intéressé par mes talents de stratèges, puisse je citer les plus grand noms, le talent n’est pas vraiment ce qu’on recherche mais la famille, les soutiens, et j’en suis bien dépourvu. Triste ironie, il me faudrait des soutiens pour obtenir du soutient. Je me suis mis à me renseigner sur les acteurs de l’ombre, mais c’est bien plus dangereux et j’hésite encore à m’y engager. Bandit, chef de guerre local, pirate ou contrôle de la plèbe : Je sais que je peux améliorer tout cela. J’ai juste peur qu’on ne m’égorge avant que j’ai pu convaincre de mes compétences.




Je suis désespéré et à court d’argent. Je n’ai trouvé aucun capitaine, aucun mécène et aucun général digne de confiance. Je panique, le temps me manque et je vais devoir me choisir un camp, un peu au hasard. Le baron sanglant est celui qui dispose du plus de moyens, et il n’est pas moins débile qu’un autre. Je crois que je n’ai pas vraiment le choix.





Voilà qui est fait, je suis désormais dans l’armée en tant que… secrétaire, j’ai l’impression. Il n’a pas semblé comprendre mes calculs sur la logistique, le quadrillage ni mes conseils sur la corruption des magistrats. Mais il a noté que je savais écrire, que je savais tenir une lame, et ça a suffi à le convaincre de ne pas me faire éventrer tout de suite.

Honnêtement, je crois avoir fait une erreur. Ce baron ne connait rien d’autre que la violence. Pour le moment, ça fonctionne, mais sa chance finira bien par l’abandonner. Pour le moment, je vais tenter de survivre, et d’attendre une occasion. Peut-être pourrais-je améliorer ma situation à l’intérieur de cette micro armée ? Je doute que l’on commette beaucoup d’actions d’éclat à la tête d’une centaine de mercenaire, mais si je pouvais simplement monter en grade et toucher une meilleure solde, ça m’arrangerait.

5e année d’exil :

Une boule de verre, rempli de nuage, murmurant des messages à ceux qui savent écouter, rendant fou ceux qui ont l’idiotie d’y regarder. Ce vieux trou duc semblait fou, mais j’aurais bien aimé que gilbert ne le déglingue pas tout de suite. Tout ce que j’ai réussis à apprendre avant qu’il ne lui tranche la gorge, c’est que ça avait rapport avec un trafic d’anciens artefacts et que cet objet semblait incroyablement puissant. Ca semble important, mais je n’arrive pas à savoir pourquoi ? J’en ai déjà entendu parler, j’en suis sûr. Je regarderais demain à la bibliothèque si j’arrive à rentrer. Mes airs nobles commencent un peu à me manquer, mais je connais encore les manières, ça devrait suffire.

En tout cas ce boulot commence vraiment à m’exaspérer. Le baron fait n’importe quoi, on pourrait déjà être à la tête d’une vrai légion s’il réfléchissait un peu avant d’agir. A la place de ça, on se contente de petits contrats, de pillages anodins et de grand banditisme. Tuer ne me gêne pas, mais je ne vois pas l’intérêt d’éventrer un petit vieux quand il nous donne ce qu’on veut de son plein grès. Surtout quand on sait qu’on aurait pu revenir dans quelques mois. Le salaire est pas trop mauvais, je commence à avoir un peu d’argent de côté, c’est déjà ça. J’ai juste peur qu’un général voulant faire son galon ne se décide à détruire notre compagnie, ce serait la fin. Je devrais penser à partir, au plus vite, avant que ça tourne mal. J’ai suffisamment d’argent pour tenir quelques années désormais.

Je crois que c’est ce que je vais faire.




Une boule de verre qui rend fou les esprits faibles ! Comment j’ai pu être aussi bête, bien sûr que j’en ai entendu parler ! Un Palantir, un foutu palantir se trouve ici, dans la cité. Bordel, c’est ça qu’il me faut, voilà l’influence et le pouvoir que je cherche. L’or, les armées, tout ça est bien volatile, mais l’information et tout ce qui compte, et cet objet ne réponds qu’au sang. Mon sang, le sang de numénor.

Je l’aurais. Procédons par méthode, comme toujours.

D’abbord, trouvé celui qui l’a vendu. C’est forcément un capitaine si c’est un trafic d’artefact, la personne doit forcément connaitre sa valeur ou en avoir une idée. Personne ne se risquerait en Harad avec ce genre de marchandise. Mais des navires dans la cité d’Umbar, il y en a des tonnes, ça risque de ne pas être facile. Si seulement ce débile n’avait pas bousillé le vieux, je n’en serais pas là. Quel dommage qu’il ne sache jamais sur quel trésor il s’est assis en le butant, ça lui ferait tout bizarre au Gilbert tiens.

L’acheteur. Ce pourrait être utile à n’importe qui dans cette cité de fou, mais ceux qui en ont les moyens ne sont pas nombreux. C’est forcément un des seigneurs, probablement un des conseillers. Autant dire que les surveiller va être ardu, les voler quasiment impossible, c’était déjà compliqué d’avoir des renseignements, alors les espionner… Encore une fois, je suis limité par mes moyens.

En tout cas une chose est sure, je quitte ce débile de barron. Marre de faire son travail de con. Et puis, j’aurais besoin de tout mon temps pour retrouver cette merveille.

Je n’ai peut-être pas leurs moyens, mais je dois pouvoir me montrer plus malin qu’eux. Ca va me demander un peu de planification… Mais c’est faisable. Mais procédons par méthode, d’abord, il faut le trouver.

7e année d’exil


Je commence sérieusement à être désespérer. J’ai fini mon 3e carnet de note hier et je n’ai rien trouvé de très intéressant à écrire ici. En fait, les avancés sont minimes et la piste se refroidi, je crois bien que je suis en train de perdre la partie. Et puis quelqu’un commence à s’intéresser à moi, j’ai vu plusieurs fois des hommes me suivre, je ne sais pas qui ils sont mais ça m’inquiète.

La piste de l’acheteur pour commencer. Un vrai cul de sac, impossible même de s’approcher des beaux quartiers. Je crois que sur ce coup il me manque des compétences, mais personne n’est vraiment intéressé par l’attaque frontale des seigneurs. Aucun cambrioleur ne se portera volontaire, peu importe la récompense, et je ne crois pas être capable d’apprendre en si peu de temps.

Reste le vendeur. Une nouvelle fois, difficile à voir sans réseaux d’informateurs. Trop de navires, trop de marchands et trop de marchandises, c’est bien pire que de chercher une aiguille dans une botte de foin. Et puis les artefacts et œuvres précieuses doivent constituer une marchandise assez rare, il faudrait trouver le bon moment où regarder.

Je me serais imaginé que quelqu’un dans cette ville contrôle l’information, mais si c’est le cas impossible de savoir qui ? Après 2 ans de recherche, je crois bien que personne n’a pris cette place. Une très bonne chose quand j’aurais le palantir, mais une vraie plaie pour le trouver. D’après ce que je sais, les quartiers sont régis par plusieurs maitres distincts, chacun chapotant son territoire et cherchant à l’agrandir. Il semble qu’il ne sache jamais vraiment ce qu’il se passe chez l’autre, et pas toujours chez eux même.

On dirait une impasse. Il me faut plus d’influence si je veux remporter la partie, surtout après autant de temps. Il me faudrait trouver un des chefs et le servir. Si j’arrive à le convaincre de mettre en place un service de renseignement, peut-être que je pourrais m’en servir. Encore une fois, beaucoup de si. A tous les coups, je retomberais sur un abruti de baron sanglant. Je me demande ce qu’il est devenu d’ailleurs celui-là ?

Je partirais demain dans les bas quartiers voir ce qu’il se fait comme capitaine.



Le bruit dans la rue signala le retour du soleil –ou peu s’en faut- et reveilla les habitants de la maisonnette. La nuit était passé sans incident, et Arvedui ne put s’empêcher de se lever avec le sourire en sachant que le clan rival venait de perdre 5 hommes sans savoir par qui. Il s’étira de sa couche, et eu une pensée malheureuse en pensant que Sarah avait encore refusé de l’y rejoindre la veille. Leur rupture lui faisait mal.

« Allez, debout tout le monde ! On a du travail ! » Lança-t-il.

William était déjà levé, assis sur un coussin en train de se frotter les yeux pour en chasser les dernières traces de sommeil. Pour lui, l’horizon semblait plus prometteur. Le chef de quartier trouvé semblait en mauvaise passe, et n’avait clairement pas les moyens  dont il aurait rêvé. Mais quelque chose chez lui semblait prometteur, et il réfléchissait, ce qui le rendait bien plus intéressant que le plus gros de la foule. Avec de bons conseils, une bonne logistique, on pourrait peut-être augmenter les moyens. Et avec un Palantir, il disposerait d’une armée directement à son service, au cœur même d’Umbar. Son trône ? Pourquoi s’en contenter, après 10 ans dans la ville, il commençait à se dire qu’elle serait bien plus jolie dans ses mains.

« - Alors mon pote, comment on progresse ? » demanda Arvedui en le rejoignant.

Ce type se méfiait encore de lui, à raison peut-être. Il l’acceptait parce que ses compétences étaient précieuses, et lui faisait confiance parce qu’il n’avait aucune raison de le trahir. Mais il devait se dire que s’il était si doué, il prendrait peut-être un jour sa place. Il allait falloir lui montrer que le partenariat serait utile, pour l’un comme pour l’autre.

« - On va devoir évoluer sur plusieurs fronts. Tout d’abord, il nous faut plus d’influence, plus de moyens. Ensuite, il nous faut plus d’or. Enfin, il nous faut trouver mon artefact avant que la piste ne se refroidisse. J’ai réfléchi cette nuit, mais avant, je dois tout savoir de ton clan. »

« - Hum. Nous, c’est l’état-major.  Evendui est un solide guerrier, il gère les gros bras, et s’occupe des gênants. Doc là, c’est notre toubib, si tu te fais amoché il te raccommode en deux trois mouvements. Là-bas c’est Arca, mais tout le monde l’appelle petite bite –c’est ironique- c’est un homme de confiance, tu peux tout lui dire il te trahira jamais. Il s’occupe de regrouper les informations. Sarah enfin est notre espionne. Personne n’arnaque mieux qu’elle, et elle arrive toujours à se faufiler dans des réceptions où elle n’a rien à y foutre, une as de l’infiltration. »

« - Et toi ? »

« - Je fais office de cambrioleur. Je crochète, je vole et je me déplace pas trop mal. On décide souvent à plusieurs, mais en général c’est moi qui décide. En gros, je gère un peu l’affaire. Mine de rien ça fait du taff. On contrôle 3 quartiers, près du doc 14, pas les plus riches mais ça nous permet de toucher une petite taxe sur tout ce qui transite. On rend pas mal de service en échange, contrebande, diversion, sabotage. Au total on doit être une vingtaine à peine, mais on est tous des experts, et aucun ne va nous trahir. »

« - Parfait, tu tiens ton noyau dur. Mais 20 personnes, ça ne suffira pas à tenir ce que je prévois. Il nous faudrait 200 hommes environs, tu vas devoir recruter en masse prochainement. J’ai deux trois équipages de navires qui semblent dispos. Vu la situation financière, va falloir brader, mentir et négocier, mais je te fais confiance. »

« - Petite bite, tu gères ça ? » demanda Arvedui

« - Ca va être serré. Je prends 4 bonhommes avec moi, et on gère ça ct’aprem. »

« - Bien » poursuivit William « Ils serviront à stabiliser la situation après le renversement. J’irais discuter avec certains magistrats pour leurs proposer certains arrangements. Si j’arrive à m’en mettre quelques ’un de mon côté, on pourra espérer que la garde sera lente à réagir, et que les nobles accepterons la nouvelle situation avec bienveillance. L’étape suivante, c’est l’élimination des rivaux. Il y a 5 cibles. »

« - 5 cibles, compris. Tu as un plan ? »

« - Avec seulement vingt hommes expert en furtivité ? Il n’y a qu’une seule façon de le faire : Le poison. Mais il ne faut qu’on sache que ce soit toi, il faut que tu convaincs les gros chefs de quartiers que c’est leurs rivaux. Il faut qu’ils aient peur, et qu’ils ne sachent pas qui tacler. »

« - On ne devrait pas les buter en même temps ? Ils poseront soucis plus tard ? » Demanda Sarah

« - Peut-être, peut-être pas. Probable qu’ils aient des arrangements avec certains nobles, et puis leurs disparitions amènerait beaucoup trop de chaos. On a pas assez d’or pour quelque chose de ce niveau. Vous connaissez les planques de ces 5 cibles ? »

Il déballa sur la table une longue carte suivit de 5 dessins au charbon d’assez bonne factures. Arvedui les regarda un long moment sans rien dire, et les regards se tournèrent vers lui, hésitants.

« - Admettons. J’en connais 3 sur 5, mais on pourra toujours suivre les groupes pour trouver les deux derniers, rien d’impossible. Une fois que j’ai fait ça, le second prendra aussitôt la place, et on sera pas plus avancé. Et puis si on apprend qu’on use de poison, on est mort. C’est une arme d’Haradrims ça, on va se faire écarteler, par les nobles et les péquenos. »

« - Marcus va disparaitre dans 3 jours pour un voyage dans les terres, je l’ai entendu dire à la bibliothèque avant-hier. Je crois que c’est un des grands chefs, tout le monde pensera que c’est lui qui a fait le coup. Et c’est lui qui se fera déchiqueter. Et comme c’est toi qui mènera les autres aux combats, tu prendras son territoire et l’ascendant sur les autres. »

« - C’est fou, mais ça pourrait marcher. Si on se ramène avec 200 mecs, et qu’on s’arrange pour prendre son territoire, les autres n’auront pas le choix et devront nous manger dans la main. Le problème c’est plutôt de savoir comment on va les convaincre de nous suivre ? » Déclara Evendui.

« - En jouant sur la peur. Et en fabriquant de fausses preuves.  Il faut qu’ils pensent que Deminus c’est fait déglingue par Marcus. » lança Sarah. « Arv’ ? »

« - Tu peux t’en occuper. Reste la question du poison ? Si on en cherche, on va se faire capter direct. »

« - Je peux en fabriquer » dit William en souriant.

« - Bien, on gagne l’influence. L’or et l’information ? »

« - Viendra ensuite. »




3 jours s’étaient écoulés, éreintant de préparatif, et une nuit d’infiltration. Surprenant, rien dans le plan n’avait foiré à la dernière minute, et même si Arvedui avait peine à tenir debout après sa nuit blanche, il restait éveillé à regarder une fois encore la carte d’un œil craintif. William quant à lui semblait parfaitement sûr de lui, reposé, écrivant dans un petit carnet étrange. C’était  à la fois rassurant et incroyablement énervant de le voir gérer ça si bien.

« - Et s’ils ne prennent pas le poison ? » demanda Arvedui

« - Peu importe si l’un ne le prends pas. Détends-toi, tout ce passe bien. Très bien même. La garde ? »

« - Absente, comme promis. Ils ont dû se rendre compte désormais ? »

« -Je crois. Ils doivent suivre la fausse piste, d’ici une heure ou deux peut-être, il sera temps de lancer l’offensive. Ils te rejoindront. Repose-toi en attendant. »

« - Bof. C’est Evendui qui va faire tout le travail. Moi je sers juste à faire un discours. »

« - Qu’il ne faut surtout pas foiré. Tu as répété ? »

« - Yep. On verra bien. Quitte ou double, mais de toute façon. »

Ils se turent, et reprirent chacun leurs activités. Dehors les rues étaient désertes alors que l’aube se levait, la ville entière devait être au courant. Plutôt une bonne nouvelle, ça tendrait à dire que les 5 cibles ont été touchées. Les 200 mercenaires se regroupaient dans leurs navires, et ils ne devaient pas être les seuls. Des milices devaient se constituer un peu partout. Marcus controlait les quais 13, 14 et 11, ainsi que 4 ou 5 quartiers, et être à la tête de 700 hommes en temps normal. Mais il devait en avoir emmenés avec lui, et Arvedui ne serait pas seul.

Des pas dans la rue, des coursiers circulaient. Combien de temps s’était écoulé ? Dur à dire. Le chef de guerre se leva, Evendui l’imita. Ils quittèrent la maison, et avancèrent en marchant vers le quai 13. Des visages les regardait des fenêtres, et nul doute que des espions les suivait du regard. Derrière eux commençait à se joindre la foule de ses mercenaires, par paquet de 10 ou 20, et bientôt c’était une petite armée qui progressait vers sa ‘vengeance’.

« MARCUS ! TU VEUX ME TUER, JE SUIS LA ! VIENS PRENDRE MA VIE ! » Hurla Arvedui en arrivant sur les bords.

Des hommes tenaient le coin, et bientôt les deux milices se regardaient dans le blanc des yeux.

« - Je veux voir Marcus ! Je vais lui faire avaler son poison à ce serpent. Allez me le chercher ! »

« - C’est marrant, lui il ne veut pas voir ta tête. Lança un garde. »

William vint, à la tête d’une vingtaine d’hommes rejoindre Arvedui, déguisé derrière un autre étendard. Un chef allié imaginaire, venant rejoindre la croisade vengeresse. Les chefs étaient connus, mais pas forcément leurs seconds, voir William s’incruster à la partie ne choquerait personne si les chefs des différents clans étaient tombés.

« - Notre chef aussi est mort, et tout indique que c’est Marcus le responsable. Nous aussi on veut lui faire bouffer son venin ! » Lança Williamà Arvedui, et les hommes hurlèrent leurs approbation.

Quelque seconde se passèrent, et puis un autre clan vint. Celui de Deminus –ironie- vint preter leurs aides. Petit à petit, 4 clans vinrent faire front avec Arvedui sur le quai n°13, regroupant 350 soldats. Evendui dégaina son épée, hurla à tout va et fonça vers l’ennemi. Le combat commença, mais ni Arvedui, ni William ne s’y mêlèrent, se contentant d’observer depuis l’arrière de la bataille. De toute façon, ça partit rapidement en couilles, trop pour que Arvedui puisse gérer quoique ce soit. Des officiers avaient été nommés pour contrôler les vagues, et il se reposa enfin au soleil, tandis que les cris de bataille s’éloignaient sur d’autres quais.




« - Deux clans ont acceptés notre autorité, un troisième a été rasé, et le dernier a décidé que finalement on était de bon chef. Au final, on contrôle 80% de l’ancien domaine de marcus, plus 9 quartiers, soit quasi 50% de la basse ville. On a recruté 100 mercenaires de plus, et même avec ça on gagne du pognon. Les taxes du port à 4%, c’est 45 pièces d’or par jour. Les quartiers représentent 20 à 30. Mon gars, on est riche » dit Evendui.

« - La situation est très instable. C’est quoi la suite William ? » Demanda Arvedui

« - On tient la ville, et les magistrats ont leurs part du butin. Maintenant, il faut renforcer nos affaires, sinon ça ne vaut rien. Il te faut un réseau d’espionnage, réunis tous ceux que tu peux, je veux des agents un peu partout. Il me faut des rapports, vraies, le plus rapidement possible. »

« - Agents, compris. Sarah ? »

« - Compris. »

« - Rien d’autres ? »

« - Tu vas devoir diversifier tes affaires. Les mercenaires que tu as recruté viennent pour beaucoup de navires je crois ? A quel point te sont-ils fidèles ? »

« - La plupart me suive pour le pognon. Evendui semble être respecté. »

« - Convaincs les équipages de te rejoindre. Enquêtes sur leurs capitaines, ceux qui accepteraient de te rejoindre maintenant que c’est toi qui dirige. Pour les autres, prévois une mutinerie. Pirates, navires marchands, tu vas avoir besoin d’un bon apport, alors n’hésite pas à investir. Il ne reste plus qu’une seule question, à savoir l’artefact. Tes hommes ont des nouvelles ? »

« - Pas encore. Mais on essaie de remonter la piste. Honnêtement, ça progresse. Ça ira mieux avec le réseau d’espions, maintenant qu’on contrôle la ville. J’ai donné des ordres, si quelqu’un est au courant, on le saura bientôt. Qu’es ce que tu recherches exactement ? »

« - Une boule de verre. Très puissante, qui peut rendre fou ceux qui regardent à l’intérieur si on n’est pas assez fort. Dans mes mains, elle me permettra de surveiller toute la région. »

« - Intéressant. Partenaire n’es-ce pas ? »

« - T’inquiètes, je te lâche pas. A deux, on va aller loin. »




8e année d’exil :

La situation est toujours tendue, même après 2 mois. Les magistrats demandent plus d’or, et les nobles s’inquiètent de voir nous constituer une flotte séparatiste en plus d’une armée. J’ai l’impression de marcher sur des œufs. Arvedui ne gère pas trop mal la chose, et il a même réussi à s’agrandir encore. Le pognon rentre, les infos aussi. Maintenant, l’important c’est de stabiliser tout ce bordel.

Mais rien à propos du Palantir. Je vois bien qu’ils font de leurs mieux, ils ont réussis à tracer 2 intermédiaires, mais impossible de comprendre qui est à la tête. Avant-hier ils ont retrouvé une épée elfique en fouillant un entrepôt, je ne sais même pas comment ils ont eu l’info. On doit être sur la bonne voie, mais je en sais pas si on arrivera encore  retrouvé l’acheteur, ou même simplement si il est encore en Umbar. Ca fait déjà 3 ans…

Il faut attendre et chercher.











Arvedui entra en trombe dans la chambre de la villa, réveillant William qui dégaina son épée. Il baissa rapidement sa garde voyant son ami entrer, et se permis une montée d’espoir en voyant son sourire.

« - Habille toi, on tient le fournisseur. » lança Arvedui

William lança sa couverture, enfila son pantalon, son ceinturon et le suivit en courant dans la ville. Il ne comprenait pas grand-chose, mais il était très heureux. 5 mois s’était écoulé, plutôt agréable, mais un peu frustrant. Mais petit à petit ils avaient réunis des indices –l’argent aidant- et se rapprochait.

« - On surveille les débarquement nocturnes depuis quelques semaines, ce soir on a trouvé le même symbole que celui que j’avais vu quand j’ai volé le diadème. Alors mes hommes ont cambriolé l’entrepôt –c’est sur notre domaine en plus ! Ils doivent pas savoir qu’on a changé de propriétaire, ils n’ont pas du revenir depuis la dernière fois- et on a trouvé une peinture gondorienne. Evendui a conduit une attaque, le bateau est à nous. Le capitaine a tenté de fuir, mais il s’est pris une mandale, ça l’a séché. Espérons qu’il parle. »

Ils croisèrent une patrouille de garde, qui les reconnus et les laissa tranquille. Les arrangements avec les magistrats coutaient chers, mais étaient bien pratique. Ils arrivèrent bientôt au port, montèrent sur le bateau et virent Evendui se tenant l’épaule sur le pont.

« - Alors ? »

« - Je me suis foulé l’épaule en le planquant. Ce petit fils de pute tentait de… »

« - Mon dieu je m’en fou de ton épaule ! Alors il a parlé ? »

« - Ah ! Euh... oui. Au départ il n’était pas décidé, mais quand on a commencé à attacher des rochers à ses chevilles il est devenu plus coopératif. Mais ça va te plaire, le client c’est le roi. »

« - Bordel ! Jamais on n’entrera dans le palais, c’est une forteresse. Une vraie forteresse en plus. »

« - Hum. Pas sûr que la boule y soit. » dit William « Ce sont des nobles, numénorien, impossible qu’ils n’aient pas reconnu un Palantir en le voyant. Sont pas cons, et vu la puissance de ce machin on serait déjà en guerre civile si ils le savaient. Non, il doit l’avoir caché ailleurs. Le roi fait beaucoup de sorties ? »

« - Une fois par moi il part dans sa villa de campagne au bord de l’eau. Elle est bien gardé, mais rien de comparable avec un château. » Répondit Sarah. « J’ai voulu la cambrioler une fois, le plus dur c’est le mur d’entrée, et les serrures de hautes factures. Le reste, c’est du gâteau. Et avec William pour planifier, on pourra peut-être trouver sa bouboule. »




L’embarcation avançait au bord de l’eau, silencieuse dans la nuit calme. Le bruit des vagues camouflant celui plus léger de la pagaie tandis que les murs de la villa se rapprochaient de plus en plus. A son bord, Arvedui maudissait sa stupidité. S’attaquer au roi ! Au roi ! Il n’avait jamais osé tenir tête à un nobliau, lui qui était de basse extraction, et voilà qu’il allait voler l’un des artefacts les plus puissants du monde à un des souverains les plus influents du monde.  Au moins du monde qu’il connaissait. Il savait qu’il était bon cambrioleur, mais son talent avait ses limites. Peu importe, l’objet en valait la peine, et comme lorsqu’il avait conduit sa prise de pouvoir contre marcus, il miserait tapis sur cette action. Son destin serait celé, aujourd’hui. Les lumières des murs se firent apparents, et les silhouettes sur les créneaux devinrent plus distinctes.

Ils avaient espionné cet endroit pendant 20 longues journées avant de programmer cet assaut, corrompu des serviteurs. Le trafic d’influence avait été énorme. Pourvu que ça marche.

Le navire s’échoua doucement sur le sable, et Arvedui le tira à l’abri des regards. Il resta immobile quelques instants, écoutant, mais rien ne semblait signaler qu’on avait détecté son approche. Il attendit, de longues minutes, se forçant à la patience, jusqu’à entendre le son étouffé d’un bouclier que l’on pose. La relève de la garde, il jeta un œil, remarqua que personne ne regardait et fonça vers le pied du mur du jardin. Ce n’était pas vraiment le plus bas, mais le plus prêt de la mer, et les vents et les végétaux l’avaient attaqué, formant des prises naturelles. Il monta, s’armant de courage. Il n’y avait que dans les livres que les héros montent des murs entiers en quelques instants, et il ne disposait pas non plus d’un délai incroyable. Une prise, une autre. Il se força à ne pas regarder en bas, mais il devait déjà être à 3 mètres de haut, et le haut n’était pas encore tout de suite. Il était en retard, un garde risquait de surveiller d’un instant à l’autre… Il fonça, accéléra. Son cœur battait si fort qu’il lui semblait qu’on allait l’entendre, lorsqu’enfin dans un dernier effort il réussit à se soulever sur le bord. Les gardes discutaient, il se posa sur le mur, fonça vers l’echelle qu’il descendit en glissant, se réceptionnant assez moyennement en bas. Il se coucha dans l’ombre et attendit. Bordel, il était dedans ! Il était entré ! Si seulement les cambrioleurs pouvaient être connus, il serait une vraie star ! Il se demanda s’il devait signer son œuvre, et puis il se rappela qui il volait, et décida qu’il valait mieux ne laisser aucun indice.

Il se releva. Le jardin se constituait de verdure, palmier et buisson. Il serait aisé de se faufiler à travers. Il se pressa, et arriva rapidement à la porte. Il sortit son crochet, l’inspecta rapidement. C’était effectivement du super travail, au moins 4 goupilles, probablement bobines. Mon dieu, ça allait lui prendre de longues minutes. Il inspecta, la première ceda. Plus que 3. Sur les murs une torche se mit en mouvement, approchant. Si le garde décidait de regarder vers la maison plutôt que vers la plage, il verrait forcément cette silhouette devant la porte, c’était une zone sans protection. La deuxième… la troisième. La torche se rapprochait.

« - Bordel… allez… allez » répétait-il en pestant sur la goupille.

Clic ! Il ouvrit la porte et la ferma rapidement. La torche passa, la porte était fermée. A l’intérieur tout semblait calme. A cette période de l’année la maison était censée être vide, et il était peu probable qu’on permette à des gardes de patrouiller si un artefact s’y trouvait. Il avança, un peu soulagé. Il ne savait pas bien ce qu’il cherchait, mais il avait 2 bonnes heures avant le prochain changement de garde, alors il avait le temps. William lui avait fait un plan de visu, et lui avait conseillé quelques zones de recherches.

Tout ici était couvert d’or. Le moindre objet aurait valu une année de travail à l’époque où il était adolescent pauvre et amer. Il se demanda ce qu’il pouvait voler, mais se dit qu’il ne devrait pas prendre le risque. Il n’était plus vraiment pauvre après tout, ce qu’il voulait était magique. Il conitnua vers le bureau. La porte était verrouillée, mais elle sauta après de longues minutes. Peu importe la serrure, face à un cambrioleur de connaisseur ayant suffisamment de temps, elle finit toujours par s’ouvrir. Il entra, et vit de nombreux  papier étalés. Il se maudit de ne pas savoir lire, ces informations auraient pu valoir une fortune à la revente. Peu importe, il se mit à fouiller sans rien trouver. Il se préparait à changer de salle lorsqu’il se fit la réflexion que cette pièce était plus petite que sur le plan de William. Beaucoup plus petite. Soit William avait mal fait son travail, soit la bibliothèque du fond…

Il avança, tapa contre elle. Creux. Intéressant… Impossible de savoir où se trouvait le mécanisme d’ouverture, ni même s’il était piégé. Mais encore une fois, il avait le temps. Il regarda, inspecta, avant de trouver sous le bureau un levier caché. Il suivit les câbles dans le plancher jusqu’à trouver le système de contrepoids. Il les coupa, préférant ne pas utiliser le levier qui aurait très bien pu être muni d’un minuteur ou relié à un deuxième mécanisme qu’il n’aurait pas vu, et l’étagère fit un « clic ». Il la poussa et entra. Derrière se trouvait une petite salle de pierre de trois mètre sur trois, seulement occupé au centre par un piédestal recouvert d’un drap.

Il avança et étudia la zone. Aucun système de pesée. Il hésita à lever le voile, mais se rappela les conseils de William. Il ne pouvait pas regarder l’objet, il devait résister à la curiosité. Il l’enveloppa dedans, remarqua que c’était la bonne forme, la bonne taille, la calla dans sa chemise et s’éloigna. Il repoussa l’étagère, partit. Il lui restait 1 heure à attendre. Il se mit dans un canapé et surveilla par la fenêtre les mouvements des gardes. Putain il était bon, ce cambriolage de l’extrême !

Il vit le garde se presser, et se prépara à sortir. Il sorti de sa besace une fine corde muni d’un nœud coulant. Ce serait bientôt. Il se cala derrière la porte, l’ouvrit et la referma avant de se faufiler dans la végétation vers l’échelle. Il attendit en silence accroupi derrière un buisson. Il entendit enfin un bruit de parole et commença à monter à l’échelle voyant un regroupement de torche. Il courut, attacha le nœud coulant à l’une des pierres et se mit à descendre le plus vite possible.  Soudain un cri vint des créneaux, et les torches foncèrent dans sa direction. Il n’était pas très haut, alors il se laissa tomber, roula et se mit à courir comme jamais. Une flèche vola dans direction tandis que la cloche se mettait à résonner. Il avança comme jamais, mais derrière lui la porte des murs s’ouvraient, et probable que des cavaliers se cachent derrière. Il lança son embarcation sur l’eau, monta dessus et se mit à pagayer pour s’éloigner, profitant du sens du courrant. Bientôt, il eut disparu, avant que les gardes n’aient le temps de comprendre dans quelle décision.




1 ere année de règne :


Bordel il l’a fait ! J’avoue avoir passé la nuit à culpabiliser, j’ai bien cru avoir envoyer mon ami à la mort. Mais il est revenu ce con, et avec l’artefact. Ce type est un dieu, et je suis bien content de l’avoir trouvé ! J’ai un palantir ! Un palantir bordel !

Je n’ose pas l’utiliser, et j’en rêve. Voilà qui change bien la donne. Demain, je conseillerai à Arvedui d’utiliser l’or en réserve pour monter une armée. Avec les informations que je tirerais, je pourrais toujours avoir un coup d’avance sur tous.

Nous partirons peut-être bientôt à la reconquête de mon trône, je crois que mon partenaire était intéressé par le titre de chevalier.

Tous mes rêves. Mon titre revenu, ma vengeance sur le Harad, l’or, l’influence, le pouvoir. Je me sens presque capable de défier Sauron ! –Mon dieu, pourvu qu’il ne lise pas ses lignes. Je me demande si un dieu peut lire les carnets d’un type situé si loin ? Dans le doute, monsieur Sauron, si vous lisez, c’est de l’humour, je vous adore, ne me transformez pas en quelque chose de pas naturel s’il vous plait.

L’aventure commence. Et bordel que cette prez est longue!



Dernière édition par Arvedui le Ven 26 Juin - 15:54, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II...

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 16/09/2014
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 813

Feuille de route
Argent: 21.014 Po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mar 23 Juin - 7:55

CA ça fait plaisir ! =)

Par contre il y a que le vava qui change quand on change d'onglet ? Smile


Yo BTDD ! Redoc est de retour et va tout déménager !
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mar 23 Juin - 10:53

Aie Aie Aie les perso féminins du forum n'ont qu'à bien se tenir ! Razz


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mar 23 Juin - 11:59

Arvedui a écrit:
Son visage, en général, est gros zizi.

Euh... What ? Razz

Sinon ça fait très plaisir ce sujet




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Arvedui

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 08/04/2011
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 3798

Feuille de route
Argent: 2.000 PO'S
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mar 23 Juin - 13:10

c'est un vieux copier coller d'un ancien personnage. Et visiblement qui a subit des dégâts au fur et à mesure des mes modification graphique.

Enfin bref toute la partie graph est terminé, bientôt le RP.
Revenir en haut Aller en bas
Arvedui

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 08/04/2011
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 3798

Feuille de route
Argent: 2.000 PO'S
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mer 24 Juin - 23:27

Terminé!

Je voudrais commencer au grade de capitaine, avec un palantir majeur s'il vous plait  (et des lignes de rabs s'il y a).
Voila!
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II...

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 16/09/2014
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 813

Feuille de route
Argent: 21.014 Po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Jeu 25 Juin - 0:15

Moi c'est Arca mon préféré tu t'en doutes ! Razz

Bonne histoire (va voir les archives, je vais pas tout réécrire) :p


Yo BTDD ! Redoc est de retour et va tout déménager !
Revenir en haut Aller en bas
Arvedui

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 08/04/2011
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 3798

Feuille de route
Argent: 2.000 PO'S
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Ven 26 Juin - 15:55

Up siou plait.

c'est bientôt le bilan j'aimerais avoir le temps de faire deux trois trucs avant.
Revenir en haut Aller en bas
Amira de Mistrand
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
Héritière de l'Empire ¤ Princesse Easterling
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/10/2014
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 1575
▌ROYAUME : Easterling
▌VOTRE RANG : Princesse
▌COMPETENCES : Habile et rusée

Feuille de route
Argent: 20.325 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Sam 27 Juin - 14:38

Citation :
ne me transformez pas en quelque chose de pas naturel s’il vous plait

Cette phrase me rappelle quelque chose Razz
Bienvenue !



Ex- Gorkil (Haut Roi des Monts Brumeux), Björn le Briseur de Crânes (Général du Royaume d'Angmar), Dáin II Pied d'Acier (Roi du Peuple de Durin)x2
Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Dim 28 Juin - 14:54

Bah ça prend du temps de tout lire quand même ^^'

Mais je regrette pas de l'avoir pris; validé au rang de Capitaine !

Par contre:

Citation :
Certaines femmes pourraient l'imaginer dans un uniforme militaire qu'il enle... Bref. (ce passage a été annulé après remarque que les 4/5e du forum était masculin. je vais pas me faire chier pour une minorité moi...)

Dommage, ça commençait à vraiment m'intéresser-là Razz

Et:

Citation :
Je me sens presque capable de défier Sauron ! –Mon dieu, pourvu qu’il ne lise pas ses lignes. Je me demande si un dieu peut lire les carnets d’un type situé si loin ? Dans le doute, monsieur Sauron, si vous lisez, c’est de l’humour, je vous adore, ne me transformez pas en quelque chose de pas naturel s’il vous plait.

Mouais bon, tu dis être un arnaqueur donc je pense pas faire affaire avec toi ^^'




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Arvedui

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 08/04/2011
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 3798

Feuille de route
Argent: 2.000 PO'S
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Lun 29 Juin - 22:03

Bah je voulais embêter Alahir avant le 1er mais j'ai vu que son bilan a été validé à peu près en même temps que moi.
Du coup j'ai plus rien qui urge. Merci des remarques, ça fait plaisir ^^

Sinon je peux avoir mon palantir? Et mes lignes de rabs? Ou les règles sont obsolètes?
Revenir en haut Aller en bas
Kara

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 21/01/2009
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 5537

Feuille de route
Argent: 0 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mar 30 Juin - 15:28

Depuis quand peut-on acquérir un artefact dans une fiche de présentation ?

je veux bien que vous ayez modifié pas mal de choses mais il me semble que seul l'argent pouvait récompenser une longue histoire dans la présentation (justifiée en quête de po). J'aime déjà moyennement ce principe...

Il n'avait jamais été question d'avoir en plus la possibilité d'obtenir un artefact dans sa présentation. Je demande quelques éclaircissements, merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mar 30 Juin - 16:04

Bah si tu veux perso j'ai jamais compris cette règle, puisqu'à ce moment là, il sort une présentation de 25 lignes et poste le reste en rp Razz


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arvedui

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 08/04/2011
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 3798

Feuille de route
Argent: 2.000 PO'S
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mar 30 Juin - 16:23

http://leseigneurdesanneaux.superforum.fr/t20887-argent-de-depart-equiper-votre-personnage

Citation :
De même, il vous est permit d'inclure une quête à votre présentation, si vous faîtes le nombre de lignes nécessaire à sa validation (de la présentation ET de la quête). Les quête qui peuvent être inclues dans la présentation sont:

- construction / reconstruction moyennant les po's nécessaires qui vont avec, c'est-à-dire qu'ils seront retirés des po's reçus à la validation;
- artefact.

Si ça ne marche pas je pense refaire une fiche de personnage assez rapidement, toujours un merco à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mar 30 Juin - 20:35

Dans les règles actuelles, on peut effectivement, reste à savoir si ce sera possible dans les prochaines parties.Je vais te valider ça mais quelque chose m'interpelle néanmoins. Il y a des grades entre soldats & capitaine donc même avec une présentation étoffée tu ne devrais pas être plus haut gradé que Garde d'élite non ?

J'attends donc la réponse de Sauronne pour voir ou en est la chose ^^'


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arvedui

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 08/04/2011
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 3798

Feuille de route
Argent: 2.000 PO'S
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mer 1 Juil - 0:27

L'interdire pour la suite? Pourquoi? Au mieux, ça permettrais juste d'avoir des prez bien plus courte à lire, puisque ceux concernés posteront des histoires de 25 lignes et des RP nommé "histoire détaillé - flashback" de 300 lignes -ou des RP si on demande 1 quête un objectif, suffira de couper au bon endroit. En plus d'éviter un illogisme que personne ne peut défendre, l'artefact  peut être utile. Dans ma prez toute l'histoire de William concerne la recherche du Palantir, son obsession qui le ronge presque autant que l'arkenstone dans le film bilbo. Je pense aussi à Akb "l'unificateur" qui avait unifié les tribus grâce à une lance magique. Retirez la lance, il ne reste pas grand chose à son histoire.

Pour le grade je me base sur ce bout de règle:

Citation :
Les personnages de la saga obtiennent automatiquement leur grade tel qu'il est présenté dans le livre ou les films. Les personnages inventés débutent automatiquement au grade de base, sauf si un RP de 100 lignes minimum est fourni dans la partie "Histoire" de votre fiche. Dans ce cas, vous commencerez avec le rang de Capitaine.

http://leseigneurdesanneaux.superforum.fr/t20886-differents-niveaux-pour-votre-personnage-rangs-et-titres

Ce qui est assez cool parce que ça me permet de "débuter" au rang de capitaine sans faire de quête de grade. Je perds l'argent, mais je gagne les lignes. (même si du coup maintenant, il est trop tard pour faire ma quête de po du moi de juin)
Revenir en haut Aller en bas
Kizaro

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 31/03/2012
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 2350

Feuille de route
Argent: 0 Cs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mer 1 Juil - 2:06

C'est moi !

J'passais par la par un petit hasard, j'ai vu une présentation de Arvedui j'me suis dis "Oh! Faut que je jette un coup d'oeil!". Et là j'vois qu'on me cite Surprised
Yep' mon histoire était tournée autour de la lance, mais pour ma part j'avais fait une présentation de 25lignes et developpé une partie de l'histoire, en Flasback sur un rp d'un peu moins de 600lignes.

J'ai pas encore tout lu, mais au passage, belle histoire Arvedui, c'est plaisant à lire.



Ex- : Akbar l'Impavide (Umbar), Akbarash l'Unificateur (Mahuds), Akbharïn le Vil (Nains Noirs), Kizaro(Assassin/Roi de Khand), Akbarash l'Unificateur (Mahuds);

¤ Des oscars, mais on s'en fout ¤
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mer 1 Juil - 8:50

Mouais, ça ce sera à revoir xD Fin bref je vais te valider tout ça dans la journée Wink

PS : Content de te voir passer Akba =)


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II...

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 16/09/2014
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 813

Feuille de route
Argent: 21.014 Po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mer 1 Juil - 8:57

Coucou Akh' ! =P

#CommantaireAntiFlood : a ta place arv je mettrais plus de couleur pour les paroles, ça fait un repère visuel bien pratique ! Wink


Yo BTDD ! Redoc est de retour et va tout déménager !
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mer 1 Juil - 12:30

Cirion a écrit:
J'attends donc la réponse de Sauronne pour voir ou en est la chose ^^'

Je dois encore dire qch ou a plus besoin de mwa? ^^'





Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Cirion
¤ Seigneur du Lebennin ¤
¤ Seigneur du Lebennin ¤
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 22/09/2011
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 6294
▌ROYAUME : Aucun
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌COMPETENCES : Devine ?
▌CITATION : En cas de guerre mondiale je file à l'étranger

Feuille de route
Argent: 6300 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mer 1 Juil - 12:47

Le grade de capitaine, tu chipotes ou valides ?


Carnet de Route



Oscars & Souvenirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mer 1 Juil - 12:57

Aaaah ! Bah je chipote pas, c'est good !

D'ailleurs je lui avais déjà mit son rang de Capitaine lorsque j'avais validé sa fiche Wink




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Arvedui

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 08/04/2011
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 3798

Feuille de route
Argent: 2.000 PO'S
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Mer 1 Juil - 21:53

Oh coucou akb, ça faisait longtemps.

Du coup maintenant que c'est good pour mon grade, je peux avoir mon palantir et mes lignes de rabs siou plait? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   Ven 3 Juil - 11:09

282 lignes - les 25 minimum de l'histoire = 257 lignes

Par contre, tu veux quel Palantir? Parce que y'a en 3 de perdus et bon, même si je pense que tu parles de celui d'Osgiliath, il faudrait le préciser dans le formulaire des quêtes qui est à rajouter à la fin de ta partie Histoire. Je me suis rendue compte que ce n'était pas précisé ça dans les Règles (vu que je suis en train de les revoir entièrement, y'a des choses qui me sautent aux yeux).

Rajoutes-moi ça donc juste après ton histoire et en fonction du Palantir choisit, je te le rajoute dans ton Equipement ainsi que les lignes de rab correspondantes Wink




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arvedui Luminas - Presentation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arvedui Luminas - Presentation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arvedui Luminas
» Arvedui Luminas, présentation
» Haiti -Terrorisme: Presentation d'Omega Military Consultants
» Organes de l'Etat: Presentation du CFI
» Developpement local: Presentation de Marmelade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: