Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Berethor du Gondor [Prochaine partie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denoris Enoras
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/12/2014
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 453
▌ROYAUME : Le Rhudaúr, dans le Royaume Ruiné de l'Arnor.
▌VOTRE RANG : Seigneur de Rhudaúr.
▌COMPETENCES : Mener mes hommes à la Gloire !
▌CITATION : Certaines personnes comprendront vite les objectifs de mon peuple… et surtout le mien.

Feuille de route
Argent: 12.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Berethor du Gondor [Prochaine partie]   Dim 8 Fév - 20:00



Berethor "Andalathor" Du Gondor


Âge du personnage: 29 ans.
Race du personnage: Homme
Titre: "le Grandiose" par son courage et son commandement irréprochable, aussi par sa prestance, sa carrure. Aussi appelé "Lame d'Espérance" par son calme et l'espoir qu'il insuffle à ces hommes.
Lieu de naissance : Minas Tirith, Gondor.
Lieu de vie : Osgiliath.
Grade du personnage: Capitaine du Gondor (grade 5).
Allégeance: Gondor.
Rang spécial: Le Grandiose - Second Capitaine des Forces d'Osgiliath - La Lame d'Espérance.





Histoire





Autrefois un enfant ignorant. Je suis aujourd'hui un homme qui se bat pour ceux qui ne peuvent pas le faire. De toute ma vie, je me suis battu pour notre honneur. Je suis Berethor du Gondor, je vous raconte ici, mon histoire et ma vie… Je le dédie à ceux qui ne peuvent pas faire ce que j'ai fait, et à ceux pour lesquels je me bats, de mon cœur et mon honneur. Je me bats pour ceux qui sont morts dans les bras de leurs proches, qui eux aussi ont eu la même espérance que moi. Je me bats pour leurs femmes, leurs enfants ou leurs pères, dont ils ont murmuré le nom dans leur dernier souffle. Je me bats pour les rares qui sont rentrés chez eux et pour les plus démunis qui ne peuvent pas se battre pour sauver leurs confrères. Je me bats pour que ces combats ne soient pas vains… parce que je le dois !




Partie 1 : Une jeunesse prometteuse :
Je naquis un jour sombre de la Terre du Milieu. La guerre détruisait nos terres et la mort rongeait notre âme. Mon père était un capitaine du Gondor, je ne le voyais presque jamais. Je peine encore aujourd'hui à me souvenir de son visage. Il mourut alors que je n'avais que trois ans, ma mère alors détruite par le chagrin et le désespoir. C'est à cet âge que je me rends compte que mon destin était tout tracé, que cela me plaise ou non. J'ai appris à manier l'épée dès mes plus jeunes âges, l'héritage de mon père à la main, son épée. Alors que je convainquais auprès des plus grands, ma mère ne se remettait pas des derniers évènements. Une nuit, dans l'obscur monde qu'est le rêve, je fus étriper de ceux-ci pour y apercevoir un homme, grand et fort, devant la porte de ma chambre. Il avait un couteau dans sa main, me répétant sans cesse que c'était de sa faute et en s'excusant, je me doutais qu'il faisait allusion à la mort de mon père. Au moment où je me leva pour lui dire que ça ne servait à rien, il se trancha la gorge devant moi, la mort de mon père dans la conscience. Alors que je regardais son sang couler sur le plancher de ma chambre, je compris que la guerre et la mort était encore plus présente que la maternelle puisse tenter de nous le faire croire. Je puisa ma force sur cette nuit, aussi sombre que le paysage, aussi sombre que notre âme, aussi sombre que la mort. Je n'oublia jamais cette scène, même aujourd'hui, je m'en souviens pareille à si elle fut hier. Je n'avais jamais rien dit à ma mère, ni à mes supérieurs, à personne. Elle me hanta durant tout mon apprentissage, de la langue, de l'histoire, de guerre, de ce monde. Et comme si cela ne suffisait pas, notre belle capitale était en ruine, défendue corps et âme par les soldats du Gondor. On m'annonça que j'étais le plus prometteur de ma classe. Je rencontre, dès ce jour, les plus forts et les plus talentueux. Les morts affluaient en masse, depuis les remparts et les hauteurs de la Cité Blanche, on pouvait apercevoir les fumées s'élever depuis la capitale. Là où on était encore en sécurité, les femmes et les enfants pleuraient, tandis que les hommes tentaient de rester forts. Du peu des paroles de mon père dont je me souviens, il me disais toujours d'endurer le vent glacial de l'hiver, car il transporte les semences de l'été à venir. Une phrase optimiste, vous commenterez, mais une victoire se fonde sur l'espoir qu'on insuffle à l'intérieur. Les cycles passent, et plongent ce monde encore plus en avant dans la guerre et la ruine, alors que je grandis, j'intensifie de plus en plus mes efforts. Mon travail paie, et je m'engage alors dans l'armée, dans l'espoir de devenir moi aussi, un héros. Je laissa ce qu'il me restait à Minas Tirith, ma maternelle, et tout ce qui l'accompagnait. Et, notre moral fut réduit à néant lorsque l'ancienne capitale était tombé aux mains des Orques, après des années de guerre. Ma première guerre, la récupération d'Osgiliath, opération dirigée par Boromir, Général du Gondor et fils du Surintendant. Nous partîmes le lendemain de la défaite, leur laissant le moins de temps possible pour s'installer. La guerre fut rude, les morts nombreux, mais la victoire à la clé. Une victoire difficile, alors que je voyais Boromir tenir son discours, acclamé par le reste des troupes, une lueur d'espoir dans tout ce chaos. Le surintendant était venu lui même voir ses fils et ses hommes. J'avais fait de mon mieux pour rayonner sur cette bataille, je fus promu sergent, à l'issue de celle-ci. Un grand honneur, de mon jeune âge. On m'appelait déjà le Grandiose, mes hommes me respectait beaucoup, à ma grande surprise. Boromir partit le jour même vers le Conseil de l'Anneau. Faramir resta là, sous le regard noir de son père. Je fut chargé de replacer les hommes sur la citadelle en ruine, les pierres tombaient, les murs étaient fissurés, la fumée s'élevait encore. L'espoir régnait, les cris de victoires se faisaient entendre. J'osa porter mon regard sur les montagnes du Mordor, vers là d'où les prochaines hordes vont déferler.

Partie 2 : La protection d'Osgiliath :
Ier Chapitre : Une défense difficile.

Les Orques s'assemblaient, et attaquaient. Le moral de nos hommes retombaient. Les morts s'entassaient. Les hordes s'intensifiaient. La peur nous hantait, et je ne suis pas amateur en la matière. Ce fut une des premières fois où je repensa à ce suicide. Si cet homme l'avait fait, personne ne peut échapper à la mort du désespoir. Dans les pires situations, j'ai toujours hurlé "Nos familles sont nos armes, le courage est notre bouclier et la rage est notre force." Je ne me bat pas pour moi, mais pour eux. Notre seul but est de sacrifier nos vie pour ceux qui ne peuvent pas sacrifier la leur. Jour après jour, je pleurs mes hommes. Parce qu'ils n'ont pas survécu, car je pourrais être mort à leur place, parce qu'ils se sont battus avec courage, parce qu'ils n'avaient plus le choix… Parce que nous sommes le Gondor, et nous représentons l'Ouest. Sur la lame de mon père est inscrit "Quand la mort approche, le courage est notre seule arme. Quand les larmes coulent, l'espoir nous guide." Je puise mes forces sur ces mots… les mots sont importants, qu'importe leur nombre ou leur signification réelle. Mes hommes meurent, le prix de la folie de quelques arrogants. Nos lames s'émoussent. Nos boucliers se détruisent. Nos lances se brisent. Nos armures nous pèsent. Dans toutes ces difficultés vit une lueur d'espoir, je suis seul à l'imaginer, à la penser, à me la dessiner. Alors que j'essaye de l'insuffler à mes hommes, ils se font massacrer et je ne peux rien. J'avais un ami, plusieurs, en vérité, qui savaient m'épauler dans les pires moments. Ce type là était un vrai héros, on le surnommait "l'Écu d'Osgiliath", Netheron Odesseiron… Le protecteur, il sauvait tous ces hommes en difficultés, un vrai héros, empli d'espérance. Ma force combiné à la sienne emplissait nos cœurs de joie, ainsi que ceux de nos hommes. Malgré toutes ses difficultés, nous étions forts. Nos hommes finissaient par nous écouter, sur l'espérance et la force. Alors que nous n'avions plus de nouvelles des deux frères fils du surintendant, Boromir et Faramir. La situation s'aggravait de plus en plus, les renforts n'arrivaient plus, les vivres manquaient, l'espoir même s'effondrait. Il fut un jour où le moral tomba au plus bas : Netheron Odesseiron était tombé. Mon sergent en second et un de mes plus grands amis était blessé, et alors que l'un des porteur de l'espoir agonisait. Les nuits passent, et les cadavres de nos hommes s'entassent. Nous n'arrivons plus à tenir.

2nd Chapitre : Décadence et désertion.
Un seul problème. On ne pouvait pas de passer à côté. Je leur répétais un poème connu, plutôt encourageant, mais ceci ne suffisait pas à raviver leurs espoirs. Alors ils fuyaient, ou encore pire, ils nous trahissaient. Ils rejoignaient les troupes Numénoréennes Noires de bon cœur, voire il rejoignait directement le Seigneur dans sa contrée obscure. L'Écu d'Osgiliath était pourtant revenu, la situation était plus stable. Notre courage faisait désormais le poids face à ces hordes. Notre âme était sauve. J'étais désormais un capitaine. De par mon grade et ce que cela impliquait, toute désertion ou trahison serait châtié de mort. Je mis en place ce que certains de mes hommes et moi-même appelait le Dernier Jugement. Car les déserteurs étaient nombreux, et ma lame remplit de sang. J'ai du exécuté des batailles incalculables d'hommes, prêts à tout pour leur salut. Alors que nous étions occupés de l'intérieur, les Orques revinrent vers l'ancienne capitale. J'étais sur deux fronts, là était tout mon échec. Dans mon combat pour l'espoir et mes actes pour gagner le respect, j'en ai perdu le fil sur le reste. Tant de vies ont été sacrifiés par ma faute, et finalement, pour rien. J'ai défendu et je défendrai cette base, je préfère mourir avec honneur, que de vivre dans la honte. Faramir était revenu, il me manda d'arrêter le Dernier Jugement et de me tourner vers les Orques. Pour une fois, il me dit une chose plutôt intelligent. Alors que je vis les Orques repoussés, ils avaient mis en place une stratégie aussi lâche que rageante. Ils avaient réussi à se cacher, et Netheron, mon sergent en second et sergent de lance, fut pris avec son caporal. Faramir les regarda, sans bouger, sans sourciller. Je lui somma de les aider, en vain. En plus d'être un lâche, un échec et un idiot, il laissait ses hommes à la mort. Aucun courage, aucune fraternité, aucune espérance. Il faisait parti de ces gens qui n'avaient aucune force. Quel image donne-t-il à ses hommes ? Peut-être s'en fiche-t-il. Si tel est le cas, que la honte l'accable. J'avais perdu un ami, Faramir se retourna, le visage impassible, déterminé à laisser celui qu'on appelait l'Écu d'Osgiliath, celui qui faisait perdurer l'espérance. Lorsque je monta, il me regarda, haineux, pensant que je n'avais pas agi pour lui. Il jeta son épée dans le fleuve, et suivi l'Orque sur son ouargue de bon cœur. Pour la première fois de ma vie, je douta de l'espoir. J'osa pleurer de peur, ce jour où un de nos meilleurs guerriers était parti. Je me souvins de ce moment, j'avais baissé la tête. Je récita mon poème, les yeux rivés sur ma lame, me rappelant de tout mes préceptes.

Journal d'un fou, ou histoire d'un homme d'espoir, écrits de Berethor, journal non publié, ni connu, il l'a écrit alors qu'il est à Osgiliath.




Berethor est un Capitaine du Gondor unique en son genre. Depuis tout jeune, il n'a cessé d'espérer pour un monde meilleur, et pour la victoire. Son père lui a appris tout ce qu'il sait de l'espoir, soit beaucoup de choses, et Berethor fut pareil à lui. Il est très jeune mais pourtant talentueux. Il est très connu et très populaire au Gondor, un homme respecté par tous ses hommes et par son entourage. Il est capitaine en second d'Osgiliath, un des plus jeunes de son grade, il a beaucoup de cœur, beaucoup de générosité et est très solidaire, c'est la raison pour laquelle il plait. Il écrit son journal depuis la fin du Dernier Jugement, qu'il a mis en place, c'était un moyen pour lui de ruminer sa tristesse et sa rancœur sur son échec, qu'il assume complètement. Il ne sait pas vraiment pourquoi il l'écrit outre le trahison de ses hommes. Les heures sombres et l'écriture très froide y laissent paraître une faille sur le cœur et l'esprit de Berethor. Il y critique sans peur ceux qu'il déteste, et félicite ceux qu'il trouve méritant.
Berethor ne mentionne que les évènements qui se sont déroulés à Osgiliath ou dans son enfance puisqu'il a souvent voyagé quand il était plus jeune, comme notamment un voyage vers Dol Amroth, à l'issu tragique. Sur son journal, il n'a aussi jamais mentionné son frère et sa sœur, qu'il chérit tant. Lors de son voyage en Dol Amroth, il avait alors 17 ans, deux ans avant sa première guerre, il avait rencontré fermier sympathique qui avait accepté de le loger pour qu'il puisse étudier un peu dans la ville. C'est un jour où déjà il était déjà très maussade, il avait appris la mort de sa sœur, assassinée plein cœur. Le fermier ne savait pas quoi dire, il voyait Berethor sous un autre visage, son visage était d'une rage et d'une tristesse incroyable.

Quoi ?! Qui ! Comment ! Où ? Cela ne se peut ! ! On n'a pas pu la tuer ! Qui l'a tué ? Dites moi qui a osé tuer mon sang ! Je me vengerai ! Tu m'entends !?

Berethor hurlait de rage, le ton de sa voix laissait entendre qu'il accusait le fermier du meurtre de sa sœur. Il avait pris le fermier par le col, et l'avais soulevé et plaqué sur un poteau tellement violemment qu'il faillit se casser. Le fermier sombra dans l'inconscience, alors que Berethor tomba à genoux, victime d'une folie enragée incroyable. Cela fait vraiment paradoxe avec le calme dont il fait preuve à Osgiliath. Il ne savait pas pourquoi il avait fait ça, car il n'obligeait pas le fermier à lui dire ce qu'il s'était passé, c'était un coup de colère. Malgré cela, il a assumé son erreur, et a sauvé l'homme qu'il avait gravement blessé, qui a eu la grande bonté de ne jamais en parler. Il était trop compatissant envers la sœur du jeune homme pour ne pas comprendre ce qu'il ressentait, qu'il disait. Au final, le meurtre de sa sœur ne fut jamais résolu à la grande tristesse de Berethor. Ce fut un des évènements des plus marquants de Berethor, ça l'encourage encore à déchainer sa colère quand il en a besoin, d'où sa phrase "la rage est notre arme". Ce coup de colère et le suicide de l'homme dont il parle dans son journal sont de vraies inspirations pour le Berethor connu d'aujourd'hui.




¤ Caractère:

Berethor est un homme calme. Il ne jure que par l'espoir et le courage. Il hait la défaite. Le Dernier Jugement est une preuve vivante qu'il donnerait sa vie pour n'importe qui, hormis aux lâches, preuve de sa fidélité et de sa loyauté. Certains de ses hommes disent que c'est un des hommes qui feraient face à toute corruption. Il est très bon commandant et un héros pour le Gondor, il a un air enragé, mais il n'a aucune sensibilité, cet homme qui s'est tranché la gorge devant lui le tourmente, au point de ne plus laisser passer les larmes. Il a beaucoup de compassion, c'est ce qui fait de lui un homme fier et apprécié. On sent dans sa voix rauque un homme marqué, et déterminé. Il a une force d'esprit incroyable, et un homme fatigué par les évènements. Berethor est très courageux et déteste la couardise, il a toujours été respectueux pour ses hommes, qu'il encourage et félicite pour leur donner la force et l'espoir. Il a aussi tendance à faire en sorte qu'on ne lui rappelle jamais ses mérites qu'on lui donne par son courage, estimant que c'est son devoir et qu'il n'a pas à recevoir des "hauts-faits" pour cela. Il est un homme qui sait rester autoritaire sur ses hommes, parfois trop rebelle. Il ne le mentionne pas, mais son erreur lui a fait perdre beaucoup de respect par ses hommes, même si cela partait d'un bon geste. Cela dit, il est sorti grandit de cette expérience, il a beaucoup appris de ses erreurs. Il reste très mature dans l'âme, même s'il est parfois impétueux, il fait preuve de beaucoup d'humilité.

¤ Physique :

Il laisse pousser ses cheveux châtains foncés depuis qu'il a fait partit de la reconquête d'Osgiliath, longs mais pourtant bien coiffé, caché sous son casque. Celui-ci cache d'ailleurs son beau visage triste et foncé, ainsi que ses yeux d'un bleu sombre perçant. Sa voix rauque et faible semble laisser penser qu'il est un homme fatigué des cris et combats. Sa barbe complète et propre prouvent cependant qu'il n'est pas tombé, on sent sur sa barbe et sa carrure l'espoir qu'il a insufflé aux soldats toute sa vie. Il a souvent été aperçu en train de sourire lors de certains combats, personne n'a jamais su pourquoi, mais ce qui surprend dans ce sourire sont ces dents blanches, presque lumineuses, un symbole de vie, qu'il dit. Il sourit aussi quand il est en colère, quand il devrait l'être du moins. Sa taille et sa musculature ainsi que sa carrure en général se fond parfaitement avec son surnom "Le Grandiose". Plusieurs cicatrices apparaissent sur son visage, une sur la bouche, et l'autre sur l'œil droit, qui ont failli lui coûter la vie, ces marques forcent le respect. Il a aussi deux anneaux sur l'oreille gauche et porte une alliance, grand symbole du mystère qu'il dégage parfois.  

¤ Parentée et personnes proches: [/i
-Netheron Odesseiron : il fut son ami dans les pires moments, il en est encore un aujourd'hui à ses yeux. Malgré le fait qu'ils soient aujourd'hui ennemis, Berethor songe souvent à lui. Il ne sait pas vraiment ce qu'il est devenu.

-Sa mère : toujours rongée par le chagrin, elle est fière de son fils qui lui inculque ses idéaux d'espérance. Elle n'a jamais donné son identité, Berethor ne l'a pas vu depuis qu'il est partit à Osgiliath avec Boromir à l'âge de 19 ans, presque 20, un des guerriers les plus jeunes, à l'époque. La dernière lettre en date a plus de cinq ans.

-Faramir du Gondor: Il est son supérieur hiérarchique, il le déteste au plus haut point, et ne trouve aucun mérite et aucun courage à cet homme bourré de défauts. Malgré cela il suit ses ordres, malgré ou bon gré, cela dépend. Il le critique dans ses écrits et n'a pas peur de lui tenir tête.

-Boromir du Gondor : Frère de Faramir, il inspire chez Berethor le respect, l'honneur, la gloire, la victoire et le courage. C'est un vrai homme d'honneur et un exemple à suivre face à ces hordes, dont les faits d'armes sont nombreux. Il suit ses ordres à la lettre. Il fait éloge de Boromir pour redonner courage à ses hommes.

-Tandar : C'est un de ses amis. Il entretient un lien particulier avec lui car c'est le fils de l'homme qui s'est tranché la gorge sous les yeux. Tandar ne sait rien de tout cela, mais Berethor le respecte, il est un bon caporal et un très bon ami.

Denethor II : Son plus gros supérieur hiérarchique et Intendant du Gondor, Berethor le respecte énormément par sa bonne capacité à diriger, à faire du Gondor une grande nation. Il ne la rencontré qu'une fois quand il a participé à la reconquête de l'ancienne capitale, Denethor était venu féliciter son fils.

[/font]





Le Joueur



Votre âge : 17 ans maintenant.
Localisation : Chartres.
Depuis combien de temps faites vous du rp ? : Du rp depuis longtemps. Mais sur forum, un peu moins longtemps j'avoue.
Sur quels autres forum êtes vous ? : Bah… D'autres forums RP disons Smile
Pourquoi ce forum ? : La communauté est vraiment sympa, très appréciable. Le style du forum l'est tout autant.
Comment nous avez-vous trouvé ? : C'est google qui m'a amené ici. Mais bon ce n'est plus ma première fois maintenant
Idées & Suggestions pour l'amélioration du forum : C'est pas vraiment une idée, c'est un "rapport" y'a déjà plusieurs Berethor, dont un "Berethor du Gondor" qui m'empêche de prendre ce nom alors que c'est celui qui est le plus approprié puisqu'Andalathor serait son nom de famille. Enfin voilà quoi. Wink




© By Cirion - Eredil





Dernière édition par Berethor Andalathor le Ven 20 Fév - 22:34, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Berethor du Gondor [Prochaine partie]   Lun 9 Fév - 8:38

Il y a des changements dans les règles ! Je te conseille donc d'aller relire le Règlement avant que la nouvelle partie ne commence Wink

Si tu as des questions OU si tu estimes qu'il faudrait compléter ou rendre plus clair le Règlement, n'hésites pas à nous le faire savoir !




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Denoris Enoras
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/12/2014
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 453
▌ROYAUME : Le Rhudaúr, dans le Royaume Ruiné de l'Arnor.
▌VOTRE RANG : Seigneur de Rhudaúr.
▌COMPETENCES : Mener mes hommes à la Gloire !
▌CITATION : Certaines personnes comprendront vite les objectifs de mon peuple… et surtout le mien.

Feuille de route
Argent: 12.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Berethor du Gondor [Prochaine partie]   Lun 9 Fév - 17:12

Salut,

J'ai lu plusieurs fois le règlement (relu du moins Smile) mais je ne suis pas sur de savoir où j'ai fauté… Maintenant que je vois que mon histoire n'arrête pas de s'effacer, est-ce que c'est par rapport à ça que je devrais revoir le règlement ? Ou peut être pas… En fait je suis un peu paumé sur le coup je crois bien :/
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Berethor du Gondor [Prochaine partie]   Lun 9 Fév - 21:17

J'ai jamais dit que tu ne respectais pas le Règlement avec ta fiche Wink Mais juste qu'il y a des nouveautés et qu'il vaut donc mieux aller refaire un tour par les règles Wink

Je ne lis pas encore les fiches; je m'y attèlerais ce weekend.




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Denoris Enoras
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/12/2014
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 453
▌ROYAUME : Le Rhudaúr, dans le Royaume Ruiné de l'Arnor.
▌VOTRE RANG : Seigneur de Rhudaúr.
▌COMPETENCES : Mener mes hommes à la Gloire !
▌CITATION : Certaines personnes comprendront vite les objectifs de mon peuple… et surtout le mien.

Feuille de route
Argent: 12.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Berethor du Gondor [Prochaine partie]   Lun 9 Fév - 21:34

Ah d'accord ! Autant pour moi alors ! De toutes façons je l'ai pas terminé, alors t'as le temps pour moi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Fûrin Coeur-de-Sève

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 28/01/2009
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 3837
▌COMPETENCES : Moins con que d'autres !

Feuille de route
Argent:
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Berethor du Gondor [Prochaine partie]   Sam 21 Fév - 15:54

Salut ! Bien sympa l'histoire, avec le lien avec ton précédent perso Wink Il y a des fautes mais la qualité compense. Ca serait bien aussi si tu pouvais trouver un avatar aux dimensions 400*200, tu peux toujours garder ton image et la mettre en signature.
A part ça, je valide Wink


Ex Fûrin, ex Artah Zralik, ex Zanshû Ghimhùn, ex Fûrin, ex Mezzano, ex Artah Zralik, ex Suladan, ex Rùmil

Ma plus grande fierté !!!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denoris Enoras
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/12/2014
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 453
▌ROYAUME : Le Rhudaúr, dans le Royaume Ruiné de l'Arnor.
▌VOTRE RANG : Seigneur de Rhudaúr.
▌COMPETENCES : Mener mes hommes à la Gloire !
▌CITATION : Certaines personnes comprendront vite les objectifs de mon peuple… et surtout le mien.

Feuille de route
Argent: 12.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Berethor du Gondor [Prochaine partie]   Sam 21 Fév - 16:10

Super merci ! Je vais faire en sorte de trouver un avatar d'ici peu !
Revenir en haut Aller en bas
Fûrin Coeur-de-Sève

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 28/01/2009
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 3837
▌COMPETENCES : Moins con que d'autres !

Feuille de route
Argent:
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Berethor du Gondor [Prochaine partie]   Sam 21 Fév - 16:13

Ça marche Wink Tu peux aussi faire une demande dans la section graphisme du forum.


Ex Fûrin, ex Artah Zralik, ex Zanshû Ghimhùn, ex Fûrin, ex Mezzano, ex Artah Zralik, ex Suladan, ex Rùmil

Ma plus grande fierté !!!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denoris Enoras
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/12/2014
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 453
▌ROYAUME : Le Rhudaúr, dans le Royaume Ruiné de l'Arnor.
▌VOTRE RANG : Seigneur de Rhudaúr.
▌COMPETENCES : Mener mes hommes à la Gloire !
▌CITATION : Certaines personnes comprendront vite les objectifs de mon peuple… et surtout le mien.

Feuille de route
Argent: 12.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Berethor du Gondor [Prochaine partie]   Sam 21 Fév - 16:15

Bah en fait, le seul site que je connais m'offre des avatars trop petits… faudrait que j'en trouve un autre mais j'irai voir la section aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Berethor du Gondor [Prochaine partie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Berethor du Gondor [Prochaine partie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Berethor,Capitaine du Gondor
» [Prochaine Partie] Maglor, fils de Fëanor. [Terminé]
» Berethor du Gondor
» Achat de Berethor du Gondor
» Eldae (prochaine partie) (fini!!!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: