Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Nimareth (ou le retour du mec qui vas bientôt partir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ossë Turambar
L'Exilé ¤ Voronda ¤ Acharuin
L'Exilé ¤ Voronda ¤ Acharuin
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 18/12/2011
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 1740
▌ROYAUME : Ma b*te
▌VOTRE RANG : Beau gosse
▌COMPETENCES : Technique spéciale du cône de chantier.
▌CITATION : À la zob, un daltonien ne s'arrête pas au feu rouge

Feuille de route
Argent: 2.000 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Nimareth (ou le retour du mec qui vas bientôt partir)   Mar 30 Déc - 19:28



Nimareth Edragal


Âge du personnage: Environs 100 ans
Race du personnage:Numénoréen Noir
Titre: Maître du Culte
Lieu de naissance : Angmar
Lieu de vie : Enedwaith
Grade du personnage:Capitaine
Allégeance: Moi même
Rang spécial: Maître du Culte






Histoire


L'histoire de votre personnage...



«Maudire c'est prier le Diable »



Dans les grandes montagnes du nord, là d'où nul personne ne reviens, le territoire où la magie est ancienne, là où le mal règne, et où la neige est éternelle, alors même que le culte de Morgoth était maître des croyances, une secte païenne venait de voir le jours.. Des Numénorréens pure souche se réunissaient, caché dans leur grotte chérie, priant des jours et des jours.. Bien sur, leur culte était proscrit par la société.. Prier une autre personne que Morgoth est profondément impensable ! Pourtant, ces personnes, bien consciente du danger qui les guettait, continuaient ! Acte de courage ou de bêtise, allez savoir, seulement, ils étaient de plus en plus nombreux, et bientôt, ils durent faire un choix : partir et espérer survivre, où bien rester en Angmar, et malheureusement pour eux, mourir, et ceux, d'une façon horrible.. Bien sur, n'écoutant que leur cœur, la plupart choisir de rester dans l'Angmar, et ils durent combattre pour sauver leurs vie.. Bien entendu, très peu en sortirent vivant.. La plupart étaient tué, dés leurs capture, mais d'autres étaient torturé à mort, afin de savoir où était le chef du culte Païen.. Bien sur, aucun d'eux n'en parla, et heureusement d’ailleurs.. Grace au silence des adeptes du culte, ceux dernier put survivre.. Quelques fervant croyant restèrent avec le maître de croyance, mais les autres partirent ou furent tuer.. Les années passèrent et jamais le Culte ne fût découvert.. Malheureusement pour les croyants, le froid et la faim se firent sentir durant les ages, et certains des adeptes sentirent leurs forces diminuer, puis peu a peu, disparaître.. Que ce soit par la faim ou le froid, beaucoup trop moururent, bien qu'a l'aube du Troisième Age, alors que les forces de Sauron étaient plus que puissante, il ne restait plus que 3 Croyants : le Maître, sa femme, et son fils..  Mais vous savez, un Culte ne s'éteind pas si rapidement.. Effectivement, certains des Croyants étaient partis vers les Royaumes voisin, tel que l'Arnor ou dans le territoire du Rhovanion.. Ce culte perdurerait donc, mais le Maître de Croyance ne pouvait pas laisser son Culte s'éteindre.. Il dut, malheureusement, regarder ce dernier s'éteindre, à cause de son impuissance, et de la situation désespérée.. Il vut donc son fils grandir, et il eu le temps qu'il lui fallut pour lui inculquer une éducation adéquate, et surtout, pour lui apprendre le Culte : l'enfant fit preuve d'une étonnante passion pour le Culte, et il devînt rapidement un croyant compétant, priant quand il le fallait, et cela enchanté le vieil homme qu'était son père.. Sa vie, malheureusement,  touchait à sa fin.. Du moins, si il restait dans la grotte, devenu rapidement  un temple, il était condamné, mais, hors de sa grotte, en se réfugiant hors du Royaume d'Angmar, il pouvait survivre, non pas plusieurs dizaines d'années, mais au moins cinq, peut être dix, pas plus.. Il avait eu une longue vie, emplit d’embûche mais pleine de bonnes choses, telle que d'avoir vu l'apogée de son Culte, ou bien la naissance de son enfant.. Il se résigna donc à, malheureusement, devoir partir.. Quittant son nid « d'amour », au nord des Mont Brumeux, ils partirent, tout les trois, a la recherche de terres meilleures.. Ils partirent donc vers l'Arnor, où ils furent, à leur grande satisfaction, accueillis par une famille de croyant.. Leur culte continua donc de vivre, de façon relativement précaire.. Ils étaient dans une petite chaumière, dans un endroit situé en lisiére du Bois de Chet.. Ils cultivaient ensemble la terre, et le jeune fils du Maître de Croyance appris la chasse, la pêche, et l'expérience de la vie.. Ils vécurent trois années de joie quasi intense.. Ayant eu vent de la venue du Maître et de sa famille, ils reçurent rapidement la visite de plusieurs croyant, et rapidement, une petite communauté se créat.. Il ni avait pas plus de 6 maisonnées, mais tout de même, ce n'était pas mal.. Ils étaient heureux, et ça, c'est ce qu'il fallait.. Ils firent un autel au milieu de leur village, et ils priaient souvent, et très longtemps, parfois, des jours et des jours entier ! La communauté s’agrandit, avec la venu de certain croyant, et la naissance de quelques enfants.. La « nouvelle génération ».. Le jeune fils du Maître de Croyance se révéla avoir, comme la plupart des Numénorréen noir, un don pour la magie.. Le Maître de Croyance, ayant reçut un entrainement magique, lui appris à maîtriser ses pouvoir, il put ainsi influencer le temps, où de corrompre l'esprit humain.. Bien sur, étant relativement jeune, le fils du Maître de Croyance n'était malheureusement pas assez puissant pour pouvoir maintenir les sort longtemps, mais, au fil des années, il fût capable de tenir ça pendant prés de deux heure.. Il appris alors, malgrè les nombreuses protestation de son père, les arts de l'épée et de l'arbaléte double.. Oui, d'après son père, croyance et arme n'allait pas ensemble.. Ainsi, le père et le fils commencèrent  à, malheureusement, à s'éloigner.. Si bien qu'après plusieurs mois, le jeune fils du Maître de Croyance décida de partir, en s'enrolant dans une petite compagnie de guerriers d'Arnor, et il parti défendre les terres du nord, face aux incursions de plus en plus violentes et barbares envers l'Arnor.. Le jeune homme parti donc, laissant la communautés de croyant seul.. Le Maître de Croyance destesta son enfant, car il était une des choses les plus précieuses de sa vie, et le fait que son fils parte, lui brisa le cœur, et ainsi, on put s’apercevoir que le Maître de Croyance vieillis d'une façon étonnante, mais le Culte lui permis de survivre.. Malheureusement, les brigands, en Arnor, se faisaient de plus en plus fréquent, et le jeune fils du Maître de Croyance était « bloqué » dans le nord, se battant contre les Orcs d'Angmar.. Etrange non ? Un Numénorréen noir se battant contre sa propre « patrie » Enfin bon, les brigands faisaient des attaques de plus en plus osée, jusqu'au jours où le village de Croyant fut attaqué.. Usant de sa magie, le Maître Croyant arriva à retourner quelques bandits contre leur propre amis, mais que voulez vous, retourner 2 ou 3 bandits quand un groupe de 20 pillards vous attaque.. ça ne change pas grand chose ! Alors, n'écoutant que leur folie, les quelques hommes et jeunes hommes prirent ce qu'ils avaient sous la main, couteau, hache, arbalète, fourche, et tentèrent d'arrêter l'avancé ennemie.. Les bandits, prit de surprise, faiblirent légèrement, mais ce n'était pas une bande de huit paysans se courant après qui allait les arrêter.. Se regroupant, les bandits établirent une rapide stratégie relativement simple et efficace : foncer sur les ennemis.. Se qu'ils firent d’ailleurs, et ils balayèrent comme des fétu de paille les quelques paysans réuni, et purent mettre à sac la ville.. Un petit groupe de bandits entra dans la maison principale, et ils trouvèrent un homme protégé par deux femmes.. L'homme était grand, malgrè le fait qu'il soit trappus.. Il avait un abondante barbe grise, virant au blanc immaculé à certain endroit.. Il portait sur la tête un capuchon,, et une grande robe noire caché le reste de son corps.. Il était à genou, devant la statue d'une femme.. Statue relativement bien faîte.. On aurait pu penser que la femme était vivante, seulement, elle était immense.. Plusieurs mètre de haut.. Le plus grand des hommes lui arrivait à la taille.. Dommage que ce soit une statue, car si elle avait été humaine, les bandits se serait bien amusé.. Les femmes avaient des petits fauchons rouillé et mal forgé.. Elles semblaient décidées à protéger le vieillard.. D'ailleurs, ce dernier avait comme « arme » si on peut appeler ça comme ça, un genre de sceptre, le manche était fait dans un bois noir poli, et au bout, une tête de dragon d'or attirait facilement l'oeil ! Les bandits poussèrent un petit gloussement, et ils s’avancèrent décidé à tuer le vieillard, mais à épargner les deux femmes.. Ils encerclèrent le groupe, et les femmes commencèrent a faire de grand arc de cercle avec leur arme.. Un des bandits fut bléssé, et les autres passèrent à l'action.. Pendant que l'un des hommes attiré l'attention des femmes, les autres les attrapaient et les assommaient.. voilà le vieil homme seul, face au 6 bandits.. D'ailleurs, ces derniers ne se générent pas, et l'un deux transpersa de part en part le vieil homme..Étrangement, l'homme capuchon souris, et tranquillement, il retira son capuchon, dévoilant un visage ridé, vieux, avec des cicatrices de partout.. Il dévoila ses dents toutes blanches, et il écarta les bras, se mettant dans la même position que la statue, et une goutte de sang tomba de sa bouche, s'écrasant sur la dalle de pierre, au pied du Maître de Croyance, et il murmura quelques mots dans sa barbe, et il dit dans un murmure, que seul les bandits purent entendre :

«Par Wenshee, je te Maudit, mon fils.. »

Il ferma les yeux, et tomba a genou, et dans un silence complet, il mourru..




« quand on a tout perdu, quand on a plus d’espoir, la vie est un opprobre et la mort est un devoir »



J'étais couché dans le buisson , a coté d'un gars de mon groupe, que je ne peux pas me blairer.. On était censé prendre en embuscade un groupe de bandits, enfin bon, le boulot typique des gars comme eux.. Je peux pas dire comme moi, car je ne suis pas un type normal.. Fils d'un Prêtre, Héritier d'un Culte, magicien, à la petite semaine.. voilà quoi ! Bien sur, les homme de mon groupe ignorent tout de mon passé : pour eux, je suis un fils de paysans qui en a eu marre de la routine, et qui est parti vers une vie d'aventure.. Mais au fond, n'est ce pas la vérité ? Les bandits, comme à leurs habitude, totalement dépourvu de stratégie et du sens de l'organisation, marchaient en groupe bien compact, faisant du bruit.. Dommage pour eux, et heureusement pour nous si vous voulez mon avis ! Car nous leurs tombâmes dessus, et ils moururent tous ! Seulement, alors que je me battais, un picotement, relativement douloureux qui me fit perdre connaissance.. Je me reveilla dans un lit douillé ,bien confortable, au chaud, tout ce dont un homme peut rêver.. J'entendis une voix prêt de moi, mon capitaine me racontait tout ce qu'il c'était passé, et il me sourit, gentiment, pas pour se moquer de moi.. Je n'étais pas blessé, peut être une faiblesse passagère.. Mon capitaine m'enjoignit de me retirer dans mon village, car ça faisait longtemps que je ni étais pas allé.. Après tout, j'avais refusé toute les permissions.. Je partis donc au galop, vers le sud : vers le Bois de Chet.. Bien entendu, je voyagea relativement rapidement, personnellement, l'idée de revoir ma famille après tans de temps m’excitait un maximum ! Je fîs toute la route d'un coup, ne m'arretant que pour manger ou soulager mes envies passagères.. Bref, après plusieurs jours de mon voyage, je croisa une bande de pillards relativement joyeux, sûrement enivré par l'alcool.. Il me sembla aperçevoir un objet familier : le sceptre de mon père, mais c’était totalement impossible ! Probablement une hallucination dut à la fatigue.. Bref, je continua mon voyage, et j'arriva dans mon villa.. Tas de ruine et bourré de cadavres.. Whaou, sincèrement ça fait mal de voir ça.. Je courus dans le village en criant, appelant d'éventuels survivants au grand carnage.. La plupart des batisses avaient été incendiées, et surement que le seul bâtiment encore « debout » serait la salle de prière.. J'y  alla, et je trouva deux femmes nues et égorgées : ma mère et sa sœur.. Un petit rayon de soleil éclairé la statue de la déesse, les bras ouvert, accueillantes.. A ses pied, en contraste, mon père gisait, dans son propre sang, devant la déesse qu'il avait tant chérie..Toutes une vie de fuite se finissant aussi pitoyablement.. Je me précipita vers lui, et je tomba à genou devant lui.. Les larmes commencérent à rouler sur mes joues, et je me laissa sombrer dans un long et pénible sanglot.. Ce ne fût que lorsque des bruis de pas se firent entendre sur les pavé de pierre, que je me retourna, l'épée en direction de l'entrée : mon cousin, le fils de la femme morte égorgé a coté de ma mère, se tenait debout, à quelques mètre de l'entrée.. En me voyant, ses yeux s'emplirent de larme, et il se jeta dans mes bras.. Après ces douloureuses retrouvailles, nous prirent le corps de mon père, du Maître de Croyance, et nous l’amenâmes dans le Bois de Chet, où nous trouvâmes une clairière illuminé jours comme nuit, et nous lui firent sa sépulture.. Une simple tombe et une croix de bois.. Honteux hein ? Je resta longtemps seul dans la clairiéres, jusqu’à ce que mon cousin vienne me voir, et me sorte la phrase qui tue : « ça y est, c'est toi le Maître ».. Mais.. Mais, tait toi non ? Comment achever de ruiner ma journée.. Bien.. En tand que nouveaux Maître, je me devais de me faire un rapide récapitulatif de notre Culte :

Alors, il y avait la déesse Amnesia, déesse Ultime. On ne sait rien sur elle, juste qu'elle est belle, et qu'elle est apparut dans les rêves de mon père, lui demandant d'établir son Culte et la paix.. Il y avait aussi deux autrex Dieu, moins connu mais aussi puissant que la déesse Ultime.. Effectivement, le « panthéon » si on puis dire ça comme ça, été dirigé par tois Dieu, dans le chef était Amnesia.. Le Culte, assez jeune, n'avait pas beaucoup Dieu.. Trois, ce n'est pas beaucoup, mais c'était assez : Amnesia s'occupait les Cieux, Ziegen la Terre, et Wenshee s'occupait des Royaumes Souterrains.. Les Dieux les plus prié étaient Amnesia et Ziegen, car prier Wenshee était signe de malédiction, ou du moins, de fin du monde.

Bon bhe voilà, ce n'est pas grand chose, mais c'est déjà bien non ? Bref, alors que mon cousin Ziegren, nom donné en l'honneur du Dieu de la Terre, et moi même, le nouveau Maître de Croyance, Héritier du Culte, nous nous préparions à partir pour de nouveau horizon, je repensa à mon père.. Je n'avais jamais été proche de ma mère, sa mort m'avait laissé « froid » mais là, la mort de mon père.. Dur dur de rester joyeux.. Jadis, alors que le Culte avait frolé l'instinction à cause des armées d'Angmar, certains des croyants étaient parti vers le Rhovanion.. Bien, si il fallait que je sois le nouveau Maître du Culte, je me devais d'avoir de loyaux croyant ! Nous avions donc plusieurs chemins s'offrant à nous, et nous choisirent le plus direct : en passant par les Hauts Cols, passage gardé pas les puissants Béornides.. Voyant ces deux jeunes gens arriver, ils rigolérent bien, et  les laissèrent passer sans ancun problème, ca, entre nous, qu'aurait-ils pu bien faire contre une patrouille entière ? Rien, voilà la réponse même si vous la connaissez déjà ! Ziegren chevauché sur un cheval blanc, représentant un peu sa pureté, moi, il était noir, non pas que je n'étais pas pur, mais la perte de mes parents m'avaient complétement transformé. Je voulais juste me venger.. Pas juste contre les bandits, contre tout le monde.. Autand de l'Angmar pour avoir chassé le Culte, que les Homme en général, car c'était à cause de eux que son père était mort.. Mais après tout, j'étais calculateur et fourbe, profiteur aussi.. S il fallait, j' m'allierais à mes ennemies pour leur enfoncer le couteau dans le dos, et de lui piétiner dessus, pour qu'il ne se reléve plus jamais.. Pas digne d'un chef de religion et pas sage du tout, mais tout ça, c'est digne d'un homme ayant envi de se venger ! La suite du périple se passa tranquillement.. Personnellement, j’aime bien voyager, et vu que le but du voyage est encore plus interessant que tout les autres, j'étais un peu surexcitais ! Bref, nous étions à l'Iles de Carrock, que nous traversâmes sans aucun problème, profitant de nos longues journées pour parler, et rapidement, je connu tout de tout sur Ziegren et il su tout de moi, j'avais passer pas mal de temps sans le voir, et il me conta tout ce qu'il s'était passé, de mon départ à mon retour.. Nous devînrent relativement lié. Outre les liens de sang, nous étions semblable.. Il était grand, avec de beau yeux bleu, des cheveux marrons long. Il avait l’allure d'un noble, bien qu'il ne le soit pas.. Nous croisâmes un grands nombres d'itinérants, et nous leur parlèrent rapidement d'une communauté de croyant installé quelques part.. Bien entendu, aucuns d'entre eux n'en avait entendu parler.. Malédiction ! Mais, heureusement, notre chance tourna, une caravane allant vers le nord nous indiqua vers ou aller : nord ouest, à l'embouchure entre le Langwell et le Greylin.. Bien, nous partîmes donc au galop dans cette direction.. Et enfin, après plusieurs jours, nous arrivâmes près du village fortifier, où je devais régner..




« La vengeance est le plaisir des Dieux »



Nous traversâmes les quelques centaines de mètre qui nous séparais du village de croyant, et nous entrâmes dedans.. Il était bien conçut, en rond, avec une épaisse palissade autour, avec un chemin de ronde de bois, assez large pour permettre à deux hommes de tenir épaule contre épaule.. Il y avait deux rue principales, une faisant nord sud, et l'autre faisait est ouest, mais la seule porte se trouvait à l'est.. Il y avait une multitude d'autres ruelles.. Dans d'autre ville, le fait de se balader la nuit dans des ruelle était dangereux, mais dans celle si.. Il n'y avait aucun problème je pense.. Tout le monde se connaissait, et faire un délit était chèrement payé.. Bref, les rue grouillaient d'activité, les enfants couraient de droite à gauche, et les commerçant criaient des trucs genre « il est frai mon poisson!).. Au niveau garde, il ni avait pas grand chose.. Il devait bien y avait au moins 500 habitants dans ce village, mais à première vue, il n'y avait pas plus de 50 hommes en arme.. On ne pouvait même pas appeler ça des gardes car leurs armes se résumaient à quelques lances de ci de là, et des dagues.. Oui, ils montaient la garde, mais en cas de combat.. On se prendrais facilement cher et très rapidement.. Bien, les gardes vinrent nous voir, et nous encerclérent.. Ils étaient quoi, une dizaine, et nous étions deux.. Bon reflex l'encerclement et d'arriver nombreux...

« Qui êtes vous et que voulez vous ? »

Je le regarda et je souris.. Pas un sourire à pleine dents, mais bon, il me faisait bien rire.. Je fît avancer mon cheval encore un peu, et le garde pointa sa lance sur moi.. Je sais la pointe de fer, et je l'écarta tranquillement.. Avec un gant de cuir, sans serrer sur le fer, on ne se blessait pas.. Le garde était désemparé par ma désinvolture, il commençait à suer à grosse goutte.. Jamais un homme n'avait fait ça avec lui.. Ni même une femme d'ailleurs.. Il se prépara à appeler du renfort, quand je descendis de mon cheval, et les gardes s’éloignèrent de deux pas.. En prenant mon temps j'enleva mon vêtement de tissue, qui recouvrait entièrement mon corps, et je me retrouva avec mon armure de cuir et de fer, et mon capuchon sur la tête.. Dans mon dos, mon arbalète, chargé bien sur, n'attendait qu'a être pointé sur une personne pour cracher des dards, et ma lame numénorréenne pendait tranquillement sur mon coté.. L'homme fit un pas en arrière, son visage s'était décomposé dans un rictus de peur.. Je retira mon capuchon, et je passa ma main dans mes cheveux, dévoila intégralement mon visage.. Pendant tout ce temps là, les gens du peuple c'étaient regroupé autour de nous :

«Mes amis, frères et sœurs du Culte, je remercie Amnesia de vous avoir retrouvé, et je remercie Ziegen d'avoir guidé mes pas vers vous.. Seulement, je viens vous apporter une nouvelle bien triste.. Alors que moi même je combattais au nord de l'Eriador, le village où reposait le Maître de Croyance et quelques Croyant a été attaqué.. Ziegren, mon cousin, peut en être le témoin.. Il est le seul survivant de l'attaque, alors que je parlais, un murmure d'horreur passa dans la foule. Bien que vous soyez parti d'Angmar, je sais que vous êtes resté spirituellement auprès du Maître, vous étiez dans son cœur, et il est dans le votre.. Durant cette attaque, le Maître est mort, devant la statut même d'Amnesia, mes son sceptre a disparue, et il est probable que nous ne le verrons plus jamais.. J'ai fais se voyage depuis le village jusqu'à ici d'une traite, l'envie de vengeance, l'envie de vous venger vous, et surtout, de venger la mort du Maître de Croyance, mon père.. »

Quand les mots « mon père » sortirent de ma bouche, la foule et les gardes furent tout étonné, et après un temps, le garde qui m'avait gentillement menacé s'inclina, posant son genou à terre et inclinant sa tête.. Peu à peu, les autres garde firent de même, et la foule fît de même.. Ziegren lui même posa pied à terre, puis posa son genou.. C'était assez émouvant de voir ça.. Je demanda à la foule de se relever, et elle s'éxécuta.. Les gardes me conduirent dans la maison destinée a la venue du Maître, si un jours il venait.. La maison était grande, sur deux étages, et truffées de pièce.. Parfait.. Les chevaux furent conduit à l'écurie, et je me laissa tombé sur un siège.. Ziegren se plaça en face de moi, et il me dit :

« voilà, c'est fait.. Tu es le nouveau Maître de Croyance.. Je devrais te vouvoyer, mais en temps que membre de ta famille, permet moi de ne pas le faire.. Dis moi.. Maintenant que tu es Maître de Croyance, ça fait de moi quoi ? Enfin, que suis-je hiérarchiquement parlant ? Je ne veux pas être un simple pion, tu comprends ?
-Oui mon frère, je te comprend, et surtout fait ainsi, tutoies moi.. Je compte réformé notre société.. Nous ne pouvons pas continuer ainsi.. Regarde comment ça a mené mon pére.. Nous devons nous battre pour vivre.. Ce n'est pas en continuant de prier des Dieux impuissant que notre monde sera prospère, ce n'est pas en restant à genou devant la statut d'Amnesia que nous survivre, et se n'est surtout pas en chérissant Ziegen que nous auront la paix.. Malheureusement pour nous, le seul Dieu capable d'encore nous sauver, Wenshee, puisqu'il faut l’appeler par son nom, désâmera nos ennemis, et le conduira vers la vie éternelle.. Nous n'aurions jamais dut le délaisser, car à cause de ça, ils sont morts.. Je compte réformé notre société, et en faire une société de guerrier, ne respectant que les règles dicté par mon père en Angmar, et agissant selon la volonté des Dieux, et plus précisement, selon la volonté de Wenshee »

Durant mon petit discours, Zengrien parut fortement intéressé, et dès lors, il s’entraîna tout les jours, lui ainsi qu'une cinquantaine de garde, qui avaient été mis au courant de mes projet par mon cousin, et qui avait embrassé la flamme de mes désirs.. Ainsi, le premier corps de guerrier d'élite et fanatique du Culte vue le jours, et leur chef n'était autre que mon cousin, devenu un guerrier aguerri, un sacré  bretteur et un manieur de barbiche puissant.. Des rangs hiérarchiques furent donc établie, il y avait deux « branches » évoluant séparément mais étant reliée en un point : moi. La première branche, les civils, était dirigé par un Sergent, qui n'appartenait pas à l'armée, qui était un fin démocrate et un sage, pendant que la deuxième branche, les guerriers, était commandé par le général, un fin stratège et un homme charismatique : mon cousin.. Les deux branches de la société se rejoignaient en un point : moi !
Quelques années passèrent, et le Culte se répandit dans tout le Rhovanion, et de plus en plus de croyant venaient nous rejoindre, nous étions plusieurs centaines. Quand il fallut partir de notre coin de paradis nous ne prîmes que le stricte minimum, et nous nous allâmes vers l'Enedaith.




Je décrirais le voyage en Rp et la construction aussi



Les croyants m'acclamaient.. Je pouvais l'entendre.. Ils n'en pouvaient plus.. J'étais dans mon chambre, en habit de cérémonie, c'est à dire a longue robe rouge.. Mes appartements étaient vaste, très vaste, et c'était bien comme c'était hein.. A mon balcon, deux gardes en robe rouge, eux aussi, m'attendaient.. Je me plaça donc face au balcon, je nettoya rapidement de quelques « caresses » ma robe, et je me plaça sur le balcon, face au quelques milliers de croyant, qui poussérent une acclamation.. Je leva mes deux bras, et je débuta la prière, imité par trois milles personnes.. Après tout ça, les gardes se retirèrent, et j'allas dans ma penderie, ou je pendis la robe.. Une bonne passera plus tard la prendre et la nettoyer.. Je me retrouva donc en armure d'acier, de cuir et de maille.. Oui oui, je suis lourdement protégé, je fit coulisser ma lourde épée dans sou fourreau, et je plaça mon arbalète dans mon dos, et je mis mon capuchon sur ma tête.. Je roula des épaules histoire d'être bien dans l'armure, et je sortis par une petite pièce empli d'arme, et je descendis le long escalier en colimaçon, et je débarqua dans une ronde, percé en son milieu, donnant sur une source de lumière continue.. Autour de moi, Ziegren ses capitaines, enfin, les notres, et le sergent étaient tout autour de la salle.. Je m'avanca sur la plate forme qui était au milieu, et j'éleva la voix :

«Mes amis, nous avons trop attendu pour passer à l'action.. De partout, au nord et au sud, nos ennemies se réunnissent et se prépare à l'assaut.. Nous sommes assez puissant pour attaquer.. Depuis l'aube du Culte, nous sommes resté, choisissant de nous caché plutôt que de combattre.. Souvenez vous.. Aujourd'hui nous ne referons pas les mêmes erreurs que dans notre passez. Aujourd'hui, le Culte du Crépuscule entrera en combat pour la survie, tel en est mon souhait, moi Nimareth, Maître de Croyance et Héritier du Culte »

Après avoir incliner la tête, ils partirent tous..



¤ Caractère:

Nimareth est un personnage étrange, paradoxale, et son cousin, Ziegren, a souvent pensé que Nimareth était bipolaire. En effet, Nimareth est une personne réfléchie. Tellement réfléchie, qu'il ne se lance pas dans une entreprise, avant d'avoir peser le pour et le contre. De ce fait, on pourrait le qualifier de « stratége ». Cependant, cela fait de lui un être assez froid, n'hésitant pas à prendre les pires décisions. Peu lui importe de sacrifier la vie de ses hommes, si c'est pour la victoire. De plus, Nimareth est un personnage vicieux, qui cherchera à blesser les personnes qui se mettent en travers de sa route par tout les moyens, en utilisant les armes en dernier recourt. Effectivement, Nimareth préfère torturer ces personnes par les mots. Le Numénoréen est aussi une personne corruptible : de l'argent, une promesse de terre, et vous pouvez le compter parmi vos fidèles associés. Cependant, il ne trahira jamais sa cause.
Nimareth est, la plupart du temps, quelqu'un d'aimable, et d'attentionné, surtout avec les partisans de sa cause et de son culte. Il a cependant apprit à ce méfier des gens aux fil du temps


¤ Physique:

 Nimareth est un personnage au curieux physique : bien qu'il n'ait aucune ascendance elfique, on pourrait croire qu'il fait parti de la race des Eldars. Effectivement, il est grand, et à une carrure relativement fine, bien qu'il jouisse d'une force impressionnante. Il a des yeux bleues clairs, reflétant toutes son intelligence et sa fourberie. Ses longs cheveux sont blancs, et lui arrive à la taille. Il a un visage ovale, et fin, ainsi qu'une balafre sur la joue, qu'il a acquis en se battant dans les forces de l'Arnor. De plus Nimareth est un personnage n'aimant pas vraiment les grandes tenues d’apparats, il est toujours en armure, une fine armure de cuir, de maille, et renforcé en quelques endroits pas des plaques de fer. Il a comme seule arme, un sabre Numénoren, ainsi qu'une arbalète.

¤ Parentée et personnes proches: Ses amis, sa famille, ses ennemis...







Le Joueur





© By Cirion - Eredil






Il me manque le mental, je fini ça au plus vite!



« Tu es maudit, comme Morgoth a pu maudire Tùrin et sa famille. Tu n'es plus Voronda, traître, tu n'es plus l'Exilé, sans maison, tu n'es plus Nimareth, étranger. Tu es Ossë Turambar, Le Vagabond Maître du Destin. Puisse la ruine s'abattre sur le clan. »




ex Nimareth ex Ossë


Dernière édition par Nimareth le Mar 30 Déc - 21:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Denoris Enoras
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤
¤ Seigneur de Rhudaúr ¤ Maître de Mithlost ¤ L'Ennemi des Hommes ¤


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/12/2014
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 453
▌ROYAUME : Le Rhudaúr, dans le Royaume Ruiné de l'Arnor.
▌VOTRE RANG : Seigneur de Rhudaúr.
▌COMPETENCES : Mener mes hommes à la Gloire !
▌CITATION : Certaines personnes comprendront vite les objectifs de mon peuple… et surtout le mien.

Feuille de route
Argent: 12.500 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Nimareth (ou le retour du mec qui vas bientôt partir)   Mar 30 Déc - 20:39

BIenvenue à toi, Nima' !
Revenir en haut Aller en bas
Ossë Turambar
L'Exilé ¤ Voronda ¤ Acharuin
L'Exilé ¤ Voronda ¤ Acharuin
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 18/12/2011
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 1740
▌ROYAUME : Ma b*te
▌VOTRE RANG : Beau gosse
▌COMPETENCES : Technique spéciale du cône de chantier.
▌CITATION : À la zob, un daltonien ne s'arrête pas au feu rouge

Feuille de route
Argent: 2.000 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Nimareth (ou le retour du mec qui vas bientôt partir)   Mar 30 Déc - 21:31

Merci à toi!

J'en profite pour dire que j'ai fini!



« Tu es maudit, comme Morgoth a pu maudire Tùrin et sa famille. Tu n'es plus Voronda, traître, tu n'es plus l'Exilé, sans maison, tu n'es plus Nimareth, étranger. Tu es Ossë Turambar, Le Vagabond Maître du Destin. Puisse la ruine s'abattre sur le clan. »




ex Nimareth ex Ossë
Revenir en haut Aller en bas
Neithan
Petit frère de Robinund ♥ Chevalier de la Main Blanche
Petit frère de Robinund ♥ Chevalier de la Main Blanche
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 25/01/2009
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 2421
▌ROYAUME : Ici et nulle part
▌VOTRE RANG : Mimi's fan
▌COMPETENCES : Pouvoirs de prophète de Mimi
▌CITATION : "Je le dis haut et fort, Hélicon est un beau gosse" - Miraev

Feuille de route
Argent: 0 po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Nimareth (ou le retour du mec qui vas bientôt partir)   Mar 30 Déc - 23:21

Validé !



    Ēphal ēphalak īdōn hi-Akallabēth.       "C'est l'hôpital qui se fout de la charité !"


Revenir en haut Aller en bas
Ossë Turambar
L'Exilé ¤ Voronda ¤ Acharuin
L'Exilé ¤ Voronda ¤ Acharuin
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 18/12/2011
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 1740
▌ROYAUME : Ma b*te
▌VOTRE RANG : Beau gosse
▌COMPETENCES : Technique spéciale du cône de chantier.
▌CITATION : À la zob, un daltonien ne s'arrête pas au feu rouge

Feuille de route
Argent: 2.000 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Nimareth (ou le retour du mec qui vas bientôt partir)   Mar 30 Déc - 23:22

Merci bien!



« Tu es maudit, comme Morgoth a pu maudire Tùrin et sa famille. Tu n'es plus Voronda, traître, tu n'es plus l'Exilé, sans maison, tu n'es plus Nimareth, étranger. Tu es Ossë Turambar, Le Vagabond Maître du Destin. Puisse la ruine s'abattre sur le clan. »




ex Nimareth ex Ossë
Revenir en haut Aller en bas
Thalion Eressëa

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 17/08/2011
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 539
▌ROYAUME : Un paradis vierge des hommes
▌VOTRE RANG : Gardien d'Himring
▌COMPETENCES : Mondialement reconnu pour sa capacité à tabasser des Nazguls et à envoyer le Vanish en cadeau à Sauron
▌CITATION : Lève la tête, porte ton fardeau, puise ta force en ceux qui t'aiment. Construit des murs, solide et haut, une nouvelle vie t'attend là où le danger vient rôder.

Feuille de route
Argent: 9.450 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Nimareth (ou le retour du mec qui vas bientôt partir)   Mer 31 Déc - 13:52

NIM <3




" Aurë Entuluva "
Oscars Juin 2014:
 

fumer fumer Gérant du club des Rastaaaa fumer fumer
Revenir en haut Aller en bas
Ossë Turambar
L'Exilé ¤ Voronda ¤ Acharuin
L'Exilé ¤ Voronda ¤ Acharuin
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 18/12/2011
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 1740
▌ROYAUME : Ma b*te
▌VOTRE RANG : Beau gosse
▌COMPETENCES : Technique spéciale du cône de chantier.
▌CITATION : À la zob, un daltonien ne s'arrête pas au feu rouge

Feuille de route
Argent: 2.000 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Nimareth (ou le retour du mec qui vas bientôt partir)   Mer 31 Déc - 14:01

Vouiiii <3


Petite précision: j'aimerais appartenir au groupe mercenaire, de plus, j'ai été validé en tans que lieutenant, alors que j'ai plus de 100 lignes de prez (donc rang de capitaine )



« Tu es maudit, comme Morgoth a pu maudire Tùrin et sa famille. Tu n'es plus Voronda, traître, tu n'es plus l'Exilé, sans maison, tu n'es plus Nimareth, étranger. Tu es Ossë Turambar, Le Vagabond Maître du Destin. Puisse la ruine s'abattre sur le clan. »




ex Nimareth ex Ossë
Revenir en haut Aller en bas
Fûrin Coeur-de-Sève

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 28/01/2009
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 3837
▌COMPETENCES : Moins con que d'autres !

Feuille de route
Argent:
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Nimareth (ou le retour du mec qui vas bientôt partir)   Mer 31 Déc - 14:25

Je corrige Wink


Ex Fûrin, ex Artah Zralik, ex Zanshû Ghimhùn, ex Fûrin, ex Mezzano, ex Artah Zralik, ex Suladan, ex Rùmil

Ma plus grande fierté !!!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ossë Turambar
L'Exilé ¤ Voronda ¤ Acharuin
L'Exilé ¤ Voronda ¤ Acharuin
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 18/12/2011
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 1740
▌ROYAUME : Ma b*te
▌VOTRE RANG : Beau gosse
▌COMPETENCES : Technique spéciale du cône de chantier.
▌CITATION : À la zob, un daltonien ne s'arrête pas au feu rouge

Feuille de route
Argent: 2.000 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Nimareth (ou le retour du mec qui vas bientôt partir)   Mer 31 Déc - 14:26

Merci bien! Smile



« Tu es maudit, comme Morgoth a pu maudire Tùrin et sa famille. Tu n'es plus Voronda, traître, tu n'es plus l'Exilé, sans maison, tu n'es plus Nimareth, étranger. Tu es Ossë Turambar, Le Vagabond Maître du Destin. Puisse la ruine s'abattre sur le clan. »




ex Nimareth ex Ossë
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nimareth (ou le retour du mec qui vas bientôt partir)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nimareth (ou le retour du mec qui vas bientôt partir)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: