Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Adrix, retour aux sources [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alatar

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 21/01/2009
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 5351
▌ROYAUME : Harad
▌COMPETENCES : cueillir des champignons
▌CITATION : Vous ne pensiez quand même pas que j'allais RP, si ?

Feuille de route
Argent: 50 po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Adrix, retour aux sources [En cours]   Ven 5 Déc - 18:02



Adrix Drôzna


Âge du personnage: 108 ans
Race du personnage: Numénoreen Noir
Titre: Roi Sultan du Harad, Maître de l'Ordre des Hasharii
Lieu de naissance : Umbar
Lieu de vie : Harad
Grade du personnage: Roi
Allégeance: Harad et Umbar
Rang spécial: Roi Sultan du Harad ¤ Maître de l'Ordre des Hasharii ¤ Le Serpent Noir


[/i]





Histoire





« La mort est une symphonie dont nous sommes les virtuoses »


Dans les étendues du Sud de la Terre du Milieu, au plus profond des contrés arides du Harad, souffle un vent dont la morsure brûlante sème mort et destruction depuis la nuit des temps. Sous ses rafales acerbes, hommes et royaumes se sont dressés et sont tombés, les uns après les autres. Car les déesses du sable sont des mères sans pitié, force, gloire, renommée, tous sont retournés à la poussière. Mais si leurs restes reposent aujourd'hui encore dans leur sarcophage de sable, il y ait une chose que les déités païennes n'ont su effacer. Des brides du passé qui, au milieu des tempêtes, dans les murmures des tavernes sordides et les chansons autour du bivouac, survivent comme une étincelle parmi les cendres.

Ces reliques des temps oubliés, ce sont les légendes d'antan.

En effet, au cours des âges, bien des récits ont marqués les dunes de leur empreinte. Des histoires de déités modelant le feu pour créer le monde, de dragons vomissant le tonnerre ou de rois confrontant des légions entières. Certaines se narrent au coin du feu pour éduquer les enfants, d'autres s'échangent comme des contines pour passer les soirées glaciales.
Mais il en est une dont les échos seuls suffisent à glacer le sang des plus hardis voyageurs. Un mythe dont même les nobles préfèrent ne pas discuter. Et si tous craignent cette histoire comme d'autres redoutent les loups, c'est tout simplement parce qu'elle est pour eux aussi concrète que ne l'est la dague qui lorgne sur leur gorge palpitante de vie.
Cette légende, c'est celle de ceux qui dans l'ombre contrôlent le désert, de ceux que les Seigneurs de guerre suderons craignent comme la Mort Incarnée. Ce récit, c'est celui des Hasharii et de leur créateur : Drôzna.

Bien peu de choses sont connues des origines du terrifiant Drôzna. Il est dit qu'il surgit un jour au milieu des terres désolées du Sud sous l'ordre du Noir Seigneur afin de soumettre les tribus guerrières Haradrims. A en croire les archives, ses yeux étaient de braise et son teint mâte, marqué par le soleil et les cicatrices. Un homme seul face à une nation. Et c'est armé de sa seule dague qu'il entreprit de mettre le désert à genoux. Les uns après les autres, il élimina les chefs de guerre refusant l'autorité des Numénoreens d'Umbar et pour chaque baril de sang bu par le sable, les fidèles de Drôzna se multipliaient. Ils formèrent alors une secte au cœur des montagnes desséchées et depuis leur tanière rocheuse, firent pleuvoir la crainte de l'Oeil du Barad-Dûr avec une cruauté comparable à celle des Neufs. Bien vite, le nom de Drôzna et de ses suivants devint synonyme de mort au sein de la population. On les appela les Hasharii, le mot suderon pour désigner les envoyés de l'Autre Monde. Un symbole de peur. Un symbole de soumission envers des forces invisibles. Et de ce terme en naquit un autre qui se répandit jusque dans les vertes prairies du Nord : Assassin.

Pendant des siècles et jusqu'à ce jour, les Hasharii devinrent le bras armé du Conseil d’ Umbar dans le désert. Sous l'ordre de Sauron, ils s'assuraient de l'allégeance des peuplades suderonnes. La crainte de leur poignard était la laisse maintenant ces pillards belliqueux sous contrôle, muant ces bêtes fauves en chiens dociles.

C’est dans ce contexte que naquit un jour Adrix, second fils d’une maison noble de la cité des corsaires. Un garçon dont le physique modeste ne laissait pas imaginer la destinée grandiose à laquelle il était promis. Et si ses premières années se passèrent dans l’insouciance propre aux vertes années de l’enfance, cette période d’allégresse ne fut qu’éphémère.
La tradition de l’époque au sein des membres du Conseil voulait que, alors que l’aîné héritait de la place de son père à la tête de la famille, tandis que le cadet, lui, était envoyé servir au sein de l’Ordre. Ainsi, les conflits de succession étaient évités et la force du second devenait, dans le futur, l’arme du premier. Une méthode efficace qui avait su résister au passage des générations. Et Adrix, évidemment, ne fit pas exception à cette règle ancestrale. Alors même qu’il était tout juste en âge de marcher, il fut vendu à la secte meurtrière comme on cède du bétail à un fermier. Un commerce dont la moralité douteuse ne faisait même pas sourciller les Numénoreens Noirs corrompus. On lui arracha ses parents, son foyer, son identité, tout ce qui pouvait le rattacher à sa vie passée et l’encombrer dans son initiation. Aujourd’hui encore, Adrix ignore quel a bien pu être son nom de naissance, perdu qu’il a été dans les limbes des archives, avec tout le reste. La seule route qui s’ouvrait à lui désormais était de se changer en instrument de meurtre… Ou de mourir en essayant.

Car les Hasharii n’avaient pas usurpé leur réputation. S’ils parvenaient à entretenir le climat de terreur avec tant d’efficacité malgré des années et des années de tentatives de révolte et le tempérament belliqueux des haradrims, ce n’était que grâce à leurs capacités exceptionnelles. Des talents assassins qui n’étaient que le résultat logique d’un entraînement dont la cruauté et l’inhumanité pouvaient rendre fou les malheureux forcés de le subir. Séances de tortures se succédaient à la pratique du sabre, aux enseignements de l’art de se mouvoir tel un prédateur ou à la consommation régulière de poisons toujours plus dangereux et douloureux. Au fil des épreuves, les jeunes recrues étaient poussées jusqu’aux limites physiques et psychologiques de l’être humain. Pour combattre ces dernières et discipliner leurs esprits, on leur faisait ingérer des concoction de drogues censées éliminer la douleur et les verrous de leur âme. Tous ne survivaient pas à de tels dopages. Les plus faibles étaient brisés avant d’être abandonnés, laissés aux vautours du désert sans un regard en arrière. Succomber ici bas, c’était disparaître oublié de ce monde, sans même un patronyme à laisser à la postérité. Un sort pire que la mort dans la culture suderon : jamais les portes de l’autre monde ne s’ouvriraient pour un miséreux sans nom.
Physiquement, Adrix était faible. Son corps n’avait pas la puissance ou l’endurance de certains de ses comparses. Mais son esprit était fort, plus fort que celui d’aucune autre recrue de l’époque. Sa rancœur envers cette famille qui l’avait abandonné au cœur de cet enfer était le fuel alimentant le brasier de sa colère, et de cette colère il tirait une rage de vivre inflexible. Là où d’autres baissaient les bras, il s’accrochait. Qu’importent les épreuves, qu’importent les tourments et les souffrances, il finissait toujours par se relever. Même s’il devait entacher ses mains du sang de ses camarades pour avoir le droit de survivre un jour de plus, il arrachait la victoire de leurs dépouilles meurtries. Sa haine pour ses tortionnaires était sa détermination et c’est sans s’en rendre compte qu’il se mua peu à peu en un assassin terrible. Un digne membre de cet Ordre qu’il haïssait pourtant.
Les Hasharii ne se contentaient de cultive le corps de leurs recrues. Leur fanatisme était égal à la sinistre légende qui entourait leur titre. Devenir l’un des leurs, c’était offrir son âme et sa chair à Sauron. L’esprit d’un Hasharin devait être aussi aiguisé que les lames qu’il employait, mais il devait être fidèle à la cause de son maître. C’est peut être sur ce point qu’Adrix était le plus à craindre pour les hautes sphères de l’Ordre. L’amertume qui animait le jeune homme était trop grande pour qu’il se soumette aux ordres de ce même Conseil qui l’avait abandonné. Ce n’était pas un cas rare. Bien des disciples Hasharin étaient consumés par cette même soif de revanche. Mais des années de formations et de sermons étouffaient leurs désirs sous les dogmes, les drogues et la discipline de fer. C’était un lavage de cerveau complet pour réorienter leur rancœur vers des cibles plus profitables. Hélas pour eux, aucun de ces stratagèmes n’étouffa jamais la volonté du futur Roi-Sultan. Le Conseil d’Umbar était à ses yeux une tumeur qui devait être ôté, tant pour le bien du désert que pour la gloire des Numénoreens. Ce ramassis de nobles corrompus ne méritait pas de diriger les tueurs invulnérables que leur égoïsme engendrait.

Sauron avait fait des Hasharii les serviteurs d’Umbar. Cela ne devait pas changer. Le Conseil, aussi vil soit-il, était le représentant de sa Sombre Volonté. La solution était évidente, et simple à la fois : Adrix devait être éliminé avant que son train de pensée ne se répande. Mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Car les tuteurs les plus attentifs avaient entraperçu un talent ô combien plus terrifiant encore qu’une lame bien aiguisée chez le jeune homme : Il était un leader né.
Sa rage de vaincre était un moteur pour les autres jeunes recrues. Malgré son apparente infériorité martiale, il avait su s’attirer l’admiration de ses pairs. S’il était encore un peu vert pour être un tueur parfaitement accompli, ses mots, eux, avaient déjà la force de ceux de ses aînés. Il prêchait avec la même ardeur que les figures religieuses de l’Ordre et en conséquence, c’était attiré un mélange de crainte et de loyauté auprès des autres. Sentant que l’on voudrait tôt ou tard se débarrasser de lui, Adrix avait semé l’incendie dans l’esprit de ses camarades. S’il était tué maintenant, il n’était pas impossible qu’une révolte éclate, et le brasier détruirait l’Ordre de l’intérieur…

Ainsi, plutôt que de le tuer directement, le Maître des Hasharii décida de l’envoyer dans des missions de plus en plus difficiles, de plus en plus lointaines. Adrix se vit imposé un genre d’exil forcé, une mise à l’épreuve constante où le moindre faux pas pourrait signer son trépas. Tuer un chef de plus en plus influent par ci, arracher le secret d’une nouvelle concoction à une tribu Mahud un peu trop retorde par là ou même empoisonner des garnisons entières sans être vu.
Ces opérations déraisonnables forgèrent ses capacités, aiguisèrent ses talents chaque jour un peu plus. Il enchaîna les expériences toutes les plus étranges et formatrices les unes que les autres. Il fut vendu comme esclave et forcé de prétendre être un servitude des années durant pour atteindre une cible particulièrement retord, infiltra des cours pompeuses, pénétra des forteresses gardées par mille paires d'yeux tous plus attentifs les uns que les autres. Pendant tout ce temps, le désert devint sa vie. Il y rencontra des gens, fut même tenté d'abandonner sa quête et de former une famille, mais toujours la vengeance, cette sinistre maîtresse, le rappelait-elle à ses côtés.
Comme un cyclone silencieux, Adrix distribua la mort par delà les tribus les plus farouches. Un à un, des Seigneurs de Guerre haradrim tombèrent, emportés par les doigts tâchés de sang du Hasharin. Au fil des décennies, un murmure commença à résonner dans les tavernes, un nouveau nom qui concurrençait désormais celui du Drôzna : celui du Serpent Noir. Ce titre Adrix l’avait reçu soit disant parce que sa méthode de prédilection impliquait l’utilisation d’un serpent couleur d’ébène trouvé dans les jungles Mahuds, une bête au venin plus mortel que celui d’aucune autre. Par ses actes et son savoir faire implacable, le jeune homme commençait à forger sa légende. Et plus sa renommée enflait, plus l’Ordre peinait à limiter sa sphère d’influence. Et, lorsque l’âge commença à rattraper le chef actuel, le Hasharin décida qu’il était venu l’heure de mettre son plan à exécution.




Après des années et des années à parcourir le désert en long et en large, il avait accumulé des contacts, engrangé des soutiens un peu partout au sein même de l’Ordre. Zein, un fidèle de la doctrine actuelle de l’Ordre, avait été désigné pour prendre la succession, mais les vents de la révolte soufflaient dans une autre direction. A la tête d’une petite armée de tueurs tous plus aguerris et violents les uns que les autres, il marcha sur la citadelle creusée dans la montagne qui abritait la tanière secrète et arracha le titre par la force en éliminant celui là même qui n’avait eut de cesse de vouloir l’éloigner. Il le provoqua en duel, et au rythme de leurs battements de cœur, les lames s’entrechoquèrent avec fracas. Tueur contre tueur. Légende contre légende. Une bataille d’agilité et de coups bas qui ressemblait davantage à un affrontement entre deux prédateurs qu’entre deux êtres humains. L’un avait l’expérience de longues années de leadership, l’autre la force d’un bras modelé par des années passées sur le terrain.

« Tu n’es qu’un infidèle » beuglait l’ancien « Un fou aveuglé par ses visions hérétiques qui nous mènera tous à notre perte »

« Votre incapacité à agir est la maladie qui ronge ce désert. Ma lame en sera le remède. »

Le Serpent Noir contre celui qui jadis était appelé le Tigre. Leurs passes d’arme étaient comparables à une danse, leurs mouvements souples étaient hypnotisant pour les spectateurs fascinés. Mais lorsque le serpent planta ses crochets dans le fauve usé par le passage des saisons, le verdict fut sans appel. Et c’est un vieillard agonisant et tremblant qui vint abreuver le sol poussiéreux de son sang.

Dans d’autres sectes, ce geste aurait mit le feu au poudre et lancé une bataille générale. Mais pas chez les Hasharii. Devenir le chef de l’Ordre était un rite sacré. Il ne s’agissait pas de prendre la succession de Drôzna. Il s’agissait de devenir Drôzna lui-même. En revêtant le heaume de l’ancien tueur de légende, le porteur héritait de son nom, de son statut et, disait-on, de son âme. Si d’aventure il était éliminé par un rival convoitant la couronne, alors c’était qu’il n’était pas digne d’être la réincarnation du plus grand assassin de tous les temps. De la carcasse encore chaude de son ancien supérieur, Adrix arracha le masque rituel et revendiqua pour lui le nom de Drôzna, devenant son nouvel avatar en cette époque de tourments et de guerres.



Devenu Seigneur des Hasharii, le Serpent Noir voulait changer les choses. Il ne pouvait accepter plus longtemps de voir les siens soumis à un Conseil inutile et oisif. Si la volonté de Sauron était absolue, il considérait que ceux chargés de la représenter n’en étaient plus capables. Pour le bien de la cause de l’Oeil, cette engeance devait être purgée en même temps que l’indiscipline haradrim. Son père était parmi les mauvaises herbes à arracher bien entendu, une vengeance qu’il cultivait depuis sa tendre enfance. Lentement, il commença à mettre ses pions en place. L’autorité d’Umbar sur les terres du désert fut sapée, morceau par morceau. Lorsque le Conseil serait réduit à un groupe de vieux hommes couinant sans appuis, alors sonnerait l’heure de tous les éliminer.

Mais alors qu’il s’apprêtait à frapper, une nouvelle figure fit son apparition à Umbar : Azalcar, dit l’Impitoyable, vint revendiquer son droit sur le trône de la Cité des Corsaires. Il prétendait que Sauron l’avait envoyé pour reprendre en main cette cité déclinante. Et la première chose que fit cet homme fraîchement débarqué fut d’éliminer le Conseil pour s’assurer une suprématie indiscutée sur Umbar. Adrix venait de voir sa vengeance lui être dérobé sous son nez. Mais ce n’était pas de la rancœur qu’il ressentait à son égard. Non, ce qui embrasa le cœur de l’Hasharin en voyant ce Numénoreen dévoré de cruauté d’ambition fut de l’intérêt. Aussi noire que soit son âme, il y avait dans cet âme une flamme comparable à la sienne. Une passion qui ne saurait être comparé avec l’avidité oisif des chefs que le Sud avait connu jusqu’alors. Il était le vent qui annonçait ce changement dont le désert avant tant besoin pour briller à nouveau.
Il ne suffisait pas de belles paroles et d’un meurtre pour asseoir son autorité sur toute une nation. Jugeant Azalcar et ses idées dignes de la grandeur qu’il revendiquait, le Serpent Noir lui offrit l’aide des Hasharii. Des têtes tombèrent par dizaines pour appuyer le coup d’état du nouveau souverain des pirates et un lien se noua entre les deux chefs Numénoreen Noir. Adrix devint le poignard dans l’ombre au service d’Azalcar, tout en lui promettant de le tuer si jamais il suivait la même voie de décadence que ses prédécesseurs. Une allégeance étrange, mais pas moins solide, qui allait renverser totalement l’équilibre des forces dans les terres suderons.

La guerre avec le Nord allait reprendre, pour la prendre grande joie des Numénoreens. Et pour cela, il fallait que les tribus guerrières du Harad soit unifiée. C’est cette mission qu’Azalcar confia à son nouveau vassal assassin. Comme Drôzna l’avait fait en son temps, en exploitant la peur du meurtre et ses capacités d’orateurs, Adrix s’accapara la loyauté des principales figures du désert. Lorsque ses armées marchèrent sur Abrakhan, c’est un seigneur de guerre terrifié qui fut forcé de se rendre à l’alliance nouvelle que l’Ordre Hasharii avait assemblé sous sa coupe. Dans le désert, une clameur se répandit au travers des dunes, portée par le vent : Le Harad, pour la première fois depuis le temps des légendes et des rois mystiques, avait un nouveau Roi Sultan.

/137 lignes/



¤ Caractère:

Un mal profond coule dans les veines des Numénoreens Noirs, un mal qui prend ses racines dans leurs lointains ancêtres. Comme un poison insidieux, leur sombre héritage perverti leurs âmes et corrode leur moralité, faisant d'eux des individus fiers et violents dont la cruauté résonne jusqu'aux frontières du bout du monde. Ils sont l'engeance maudite de Numénor, venus en ce monde pour y répandre le chaos et la destruction, ce qui l'humanité a de pire à offrir. Et il fut un temps où Adrix correspondait parfaitement à ce portrait peu glorieux.
Car comme tous ceux de son clan, il était rongé par une colère sourde, alimentée par les braises de la vengeance que son abandon à l'Ordre des Hasharii avait planté. Il ne vivait alors que dans le but de faire payer aux coupables l'outrage dont il avait été victime. Il ne regardait qu'avec dédain les barils de sang que sa lame faisait couler au nom de sa quête de rétribution. Seule comptait à ses yeux la loi du plus fort : Le faible devait être abattu pour servir de pitance au fort. La nature avait été conçue ainsi, et toute autre vision du monde était une perversion de cet équilibre fondamental.

Mais, aujourd'hui, après moultes saisons, le tueur qu'il était à parcouru bien des routes et surmonté bien des défis. Le poids des ans a apaisé les flammes d'autrefois pour laisser place à une personnalité plus posée, un regard plus ouvert sur ce monde qu'est le sien. Est-il toujours avide de violence ? Oui. Est-il toujours cruel ? Sans le moindre doute. Mais des choses se sont rajoutées au delà de cette brutalité aveugle qui animait son bras dans ses jeunes années. Un siècle d'existence lui aura permis de contempler le désert dans tout ce qu'il avait de pire et de meilleur. Il a occupé les postes les plus glorieux et les positions les plus misérables, rencontré des gens et développé des sentiments à leur contact, allant jusqu'à remettre en cause sa vocation originelle. En un mot comme en cent, Adrix s'est grandement humanisé à force de côtoyer les "simples mortels" du désert. Il a appris à aimer son pays natal, malgré ses travers.
S'il considère les fils de Numénor comme supérieur de part la puissance de leur sang, il ne partage pas forcément les vues xénophobes des autres Seigneurs du Sud. Ou du moins, il ne les applique pas de la même façon, considérant les "inférieurs" avec plus de patience et de bienveillance, car il sait que sous leur médiocrité se cache parfois du potentiel qui mérite d'être exploité.
Et avec cette humanisation est venue la lassitude. Il y a peu de choses encore à même de surprendre un homme ayant arpenté le monde aussi longtemps que lui. La guerre, les morts ou les miracles sont devenus pour lui des spectacles tristement redondants. Comme tous ceux qui commencent à prendre de l'âge, le Roi des Hasharii est lentement en train de se fatiguer et on le retrouve souvent à noyer son ennui dans les rares loisirs qu'ils lui restent encore : le vin, la guerre et l'observation de l'âme humaine dans ses travers et ses moments de gloire.
Car l'ex-assassin aime analyser autrui. Rien ne lui réjouit davantage que de comprendre les délicats rouages qui font tourner l'esprit de ses pairs et rien ne le réveille plus que de croiser un individu attisant sa curiosité. D'ailleurs, malgré ses antécédents de tueur, le Serpent Noir n'a pas perdu totalement foi en les côtés moins poisseux du coeur humain. Honneur et camaraderie sont des notions qu'il respecte et ceux à même de vivre fidèles à leurs principes méritent à ses yeux la considération qu'il leur ait due. En conséquence, il ne trahit que rarement un engagement qu'il aurait conclu avec ceux qu'il considère comme des "égaux" alors qu'il ne devrait avoir guère de scrupules à le faire.

Hélas, cela ne fait en rien d'Adrix quelqu'un de bien. Sa "clémence" somme toute relative, ne s'applique qu'à une poignée d'élus, choisis par de mystérieux critères. Il ne se sent en rien concerné par la liberté des autres "rejets", misérables croupissants encore dans la misère. Les visions radicales de ses collègues d'Umbar, il ne les réfute pas, et c'est même avec intérêt qu'il observe la naissance de cette Nouvelle Numénor à laquelle il participe bien volontiers. Aussi longtemps qu'il jugera Azalcar digne de son titre, la loyauté de l'héritier de Drôzna pour lui sans faille. Quant à ceux n'ayant pas su s'attirer l'estime du Serpent Noir, ce dernier reste le meurtrier cruel et sans merci qu'on est en droit d'attendre du Maître Hasharin. Il maintient le Harad sous contrôle d'une main de fer et n'hésite pas à exprimer les ambitions les plus titanesques à son peuple, convaincu que seul un monarque fort et avide peut espérer soumettre le cœur des Haradrims. Quant au Gondor, nouvelle cible de la soif de vengeance du Sud.... Il ne lui reste qu'à brûler pour permettre les dîtes ambitions. L'Arbre Blanc tombera sous les crochets du Serpent Noir.


¤ Physique:

Ils reposent dans le désert des secrets parfois bien gardés. Les tombeaux des rois, les passages secrets ou les recettes des poisons les plus toxiques n'en sont que des exemples parmi d'autres. Et au milieu des trésors enrobés de mystères que cachent les dunes, il y a l'apparence du nouveau Roi Sultan. En effet, peu d'hommes peuvent se vanter d'avoir vu ce à quoi bien peu ressembler le nouvel héritier de Drôzna sous son armure. Quelque soit les circonstances, il apparait toujours engoncé dans sa caparace aux reflets dorés, coupé du monde par une épaisse couche de métal. Telle est la tradition des Hasharii : afin de devenir le parfait réceptacle de la puissance de leur légendaire fondateur, le maître de l'Ordre doit abandonner son identité passée. Il reçoit l'honneur de porter le nom du premier assassin de l'histoire et en échange doit dissimuler son faciès derrière un masque d'acier glacé. Adrix ne fait bien sur pas exception à cette règle et seuls ses yeux rougeoyants sont visibles au travers de son heaume sacré. Prisonnier de sa propre armure, condamné à ne profiter du confort que dans son intimité, voilà le fardeau de celui qui se prétend souverain de tous les meurtriers de ce monde.
Mais le Serpent Noir n'a pas besoin de plus que de ses yeux pour asseoir son autorité. Son regard sanglant est, dit-on, bien plus transperçant que la plus effilée des lances. C'est le regard d'un homme dont le quotidien fut forgé par le meurtre, la domination et le mensonge, celui d'un homme qui, d'un simple coup d'oeil, pénètre dans les profondeurs les plus intimes de votre âme pour en déterrer les secrets. Il y brûle un feu singulier, mélange de colère, de calme et de la sagesse qu'apporte le poids des ans.

Car Adrix est vieux. Et il commence à le sentir. Malgré le puissant sang Numénoreen qui coule dans ses veines, il est un temps où même les fauves les plus sauvages finissent par se flétrir. Le Hasharin, qui a déjà arpenté les dunes plus d'un siècle, se trouve désormais au rebord de son propre déclin. Si ses réflexes et ses muscles sont restés puissants, il sait que ce n'est qu'une question de temps avant que le sablier ne le rattrape et qu'il ne s'affaiblisse misérablement. Sa chevelure et sa barbe, autrefois d'un noir de jais profond, se font grisonnantes, les premières rides viennent saillir son front et il ne faudra guère longtemps pour qu'il ne ressemble à un vieillard. Pourtant il est de son devoir de s'accrocher jusqu'à la dernière seconde. Les hommes du Sud respectent la force d'un homme avant toute chose. Un bras faible en ces contrées hostiles ne pouvait signifier qu'une mort avilissante, une humiliation dont le Serpent Noir comptait bien se dérober.

Age ou pas, la carcasse du Seigneur du Harad est marquée par l'entraînement sévère qui fut son quotidien. De nombreuses cicatrices constellent sa chair, signe des lourdes tortures dont il fut, à plusieurs reprises, la malheureuse victime. Quant à sa musculature, si elle n'a jamais prit des allures très impressionnantes, elle n'en est pas moins profondément marquée. Mais le plus surprenant n'est pas tant l'extérieur que ce qui se trouve sous l’épiderme du Hasharin : à grand renforts de drogues, l’Ordre a fait de son organisme une véritable forteresse.  Un tueur doit être immunisé à ses propres concoctions, et les fidèles de Drôzna les utilisent toutes : les poisons les plus virulents lui ont été inoculés les uns après les autres, avec des doses de plus en plus fortes, tant et si bien que son système immunitaire s’est mué en machine à gaz d’une efficacité redoutable. Même la morsure de son fidèle manba noir, qui serait pourtant mortel pour n’importe quel homme, peine à transpercer l’ensemble de ses défenses. Le Serpent Noir n’est pas prêt de se faire mordre.

Lorsque sonne l’heure fatidique du combat, Adrix favorise les méthodes peu orthodoxes des siens pour décontenancer ses adversaires. Le style de combat des assassins n’est hélas pas fait pour les affrontements de front : Il est l’art d’apporter la mort le plus rapidement possible, de frapper comme un éclair avant de se replier, et les mouvements du Roi Sultan reflètent cette philosophie. Abandonnant la défense de tout bouclier, il se meut avec vélocité, frappant avec férocité pour trouver les failles avec une grâce et une agilité qui s’inspire du monde animal. Qu’importe les méthodes employées ou les coups bas qui feraient pâlir d’horreur les bretteurs les plus fins du Nord : Lorsque la lame d’un Hasharin est dégainée, elle l’est pour tuer. Et tous les moyens sont bons pour abattre un gibier trop retord.


¤ Parentée et personnes proches: Un frère ainé, en caval ou tué







Le Joueur


Votre âge : 21
Localisation : Aix En Provence
Depuis combien de temps faites vous du rp ? : On compte plus depuis le temps
Sur quels autres forum êtes vous ? : Un paquet
Pourquoi ce forum ? : Je connais ce forum de très loin
Comment nous avez-vous trouvé ? : Par le plus pur fruit du hasard, vraiment. C'est pas comme si j'lavais en partie créé xD
Idées & Suggestions pour l'amélioration du forum : Remettre les nains noirs pour emmerder Dudu x]



© By Cirion - Eredil






.... ouai j'mennuie en ce moment, alors j'élève des oeufs


Dernière édition par Adrix le Dim 7 Déc - 23:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caïn Durock

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 13/07/2012
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 2108
▌COMPETENCES : Pour la cock prend mon num
▌CITATION : shall be telling this with a sigh ; Somewhere ages and ages hence: ; Two roads diverged in a wood, and I— ; I took the one less traveled by ; And that has made all the difference.

Feuille de route
Argent: 0 po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Ven 5 Déc - 19:49

Bon retour sur le forum




Ancien: Fléau de Durin (Maia/Seigneur de la Moria), Brand de Dale (Bardide/Roi de Dale), Alajar II (Northmen/Roi du Rhovanion), Salem (Dorwinion/Empereur du Dorwinion), Brand de Dale (Bardide/Haut-roi du Rhovanion), Cirdan le Charpentier (Falathrim/Haut-roi des Noldor), Arakos du Cardolan (Dunedain du Nord/Roi du Cardolan), Aswulf (Rohirrim/Capitaine des Loups du Nord), Cirdan le Charpentier (Falathrim/Roi des Falathrim) et Oskyr le Vengeur (Northmen/Roi des Northmens)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Ven 5 Déc - 20:27

Mouahahaha je le savaiiiiiiiiis !! Razz Jsavais que mes ptits discours sur skype te ferais revenir

Bon retour parmi nous l'ami !! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voronwë, le vagabond

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 25/02/2009
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 3903
▌ROYAUME : Noldor

Feuille de route
Argent: 1350 Po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Ven 5 Déc - 20:47

Bon retour mec Smile
(Je fut Palar et d'autres à l'époque)
Revenir en haut Aller en bas
Fûrin Coeur-de-Sève

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 28/01/2009
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 3837
▌COMPETENCES : Moins con que d'autres !

Feuille de route
Argent:
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Ven 5 Déc - 20:52

Ah ça fait du bien de revoir de vieilles terreurs du passé Razz
Bon retour


Ex Fûrin, ex Artah Zralik, ex Zanshû Ghimhùn, ex Fûrin, ex Mezzano, ex Artah Zralik, ex Suladan, ex Rùmil

Ma plus grande fierté !!!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thalion Eressëa

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 17/08/2011
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 539
▌ROYAUME : Un paradis vierge des hommes
▌VOTRE RANG : Gardien d'Himring
▌COMPETENCES : Mondialement reconnu pour sa capacité à tabasser des Nazguls et à envoyer le Vanish en cadeau à Sauron
▌CITATION : Lève la tête, porte ton fardeau, puise ta force en ceux qui t'aiment. Construit des murs, solide et haut, une nouvelle vie t'attend là où le danger vient rôder.

Feuille de route
Argent: 9.450 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Ven 5 Déc - 21:11

Adrix retourne camper dans son désert Razz




" Aurë Entuluva "
Oscars Juin 2014:
 

fumer fumer Gérant du club des Rastaaaa fumer fumer
Revenir en haut Aller en bas
Nimrukun

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 21/01/2009
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 7971
▌ROYAUME : L'Hasharii Bourré !
▌COMPETENCES : Expert pour emmerder les fossiles !
▌CITATION : Sauron a de nombreux espions, pour ma part, j'en ai peu, mais ils sont compétents !

Feuille de route
Argent: 500 Cs
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Ven 5 Déc - 22:46

Ce sujet est un mensonge.
Il est impossible que Adrix revienne xD



Patron de l'Hasharii Bourré



Merci à Neithan pour l'image
Revenir en haut Aller en bas
Azalcar le Vermeil

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 08/03/2014
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 219

Feuille de route
Argent: 5000 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Sam 6 Déc - 11:06

Re-bienvenue Adrix

Manque plus que le caractère/phyisique et tu pourras être validé Smile


Revenir en haut Aller en bas
Boromir du Gondor
Général en Chef du Gondor¤ Fils de Dénéthor II ¤ Frère de Faramir
Général en Chef du Gondor¤ Fils de Dénéthor II  ¤  Frère de Faramir
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 08/11/2010
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 1478
▌ROYAUME : Mordor
▌VOTRE RANG : Général

Feuille de route
Argent: 7 360 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Dim 7 Déc - 9:24

Re-Bienvenue Adrix ! Smile


Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Durïn L'Immortel

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 20/01/2009
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 5717
▌ROYAUME : Erebor !
▌COMPETENCES : Casser la gueule a Aranir
▌CITATION : Les nerfs de la guerre sont l'argent , l'argent et encore l'argent

Feuille de route
Argent: 575 Po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Dim 7 Déc - 12:41

Tes nains noirs tu te les fou au derche xD


Ex-Durïn;Ex-Durïn;Ex-Durïn;Ex-Durïn;Ex-Durïn;Ex-Durïn;Ex-Durïn;Ex-Durïn;Ex-Durïn;Ex-Durïn;Ex-Durïn;Ex-Durïn;Ex-Durïn;....Enfin Bref le seul et l'unique ! =D

« Et la lignée de Dáin prospéra, et la richesse et le renom du royaume crurent de nouveau, jusqu'à ce que vienne, pour la dernière fois, un héritier de cette maison qui portât le nom de Durin. Il revint à la Moria, et la lumière éclaira à nouveau les profondes salles, et le son des marteaux et des harpes y revint également, jusqu'à ce que le monde vieillisse, que les Nains faillissent"

Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We will fight as long as we live



Membre d'Or des "Mimi's Fan" !





Revenir en haut Aller en bas
Alatar

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 21/01/2009
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 5351
▌ROYAUME : Harad
▌COMPETENCES : cueillir des champignons
▌CITATION : Vous ne pensiez quand même pas que j'allais RP, si ?

Feuille de route
Argent: 50 po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Dim 7 Déc - 23:30

Merci les gars o/ (Sauf Dudu x] )
Bon j'ai torché les descriptions mais j'mamuserais à en faire dans les quêtes o/ Présentation terminée ^^
Et pour être sûr, il me semble avoir lu qu'il était possible de réutiliser les lignes de prez pour une quête, quîtte à la copier presque entière dans un rp. Est-ce toujours d'actualité ?




.... ouai j'mennuie en ce moment, alors j'élève des oeufs
Revenir en haut Aller en bas
Thranduil Greenleaf

avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 27/09/2014
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 64
▌ROYAUME : Forêt-Noire
▌COMPETENCES : L'art du combat !
▌CITATION : Un guerrier ne compte pas seulement sur ses propres forces ; il se sert aussi de l’énergie de son adversaire. Lorsque commence le combat, tout ce qu’il possède c’est son enthousiasme, et l’art des coups qu’il a appris à l’entraînement; au fur et à mesure que la lutte se déroule, il découvre que l’enthousiasme et l’entraînement ne suffisent pas pour vaincre : l’expérience est nécessaire.

Feuille de route
Argent: 0 po
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Dim 7 Déc - 23:42

Re-bienvenue à toi ! Smile


The Elvenking
"As the deer, he is the guardian and the lord of Woodland Realm."
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II...

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 16/09/2014
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 813

Feuille de route
Argent: 21.014 Po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Lun 8 Déc - 0:22

Coucou toi ! Smile

Je crois que ce qu'il faut c'est le mini de lignes dans la prez, puis le reste en quête (dans la partie RP). Le but étant d'éviter de Rp dans les présentations Razz


Yo BTDD ! Redoc est de retour et va tout déménager !
Revenir en haut Aller en bas
Alatar

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 21/01/2009
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 5351
▌ROYAUME : Harad
▌COMPETENCES : cueillir des champignons
▌CITATION : Vous ne pensiez quand même pas que j'allais RP, si ?

Feuille de route
Argent: 50 po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Lun 8 Déc - 0:31

J'peux vous faire un résumé de 25 lignes tout moisi puis recopier le pavé dans la partie rp mais je vois ce qu'on y gagnerait à part rendre la prez en elle même moins agréable à lire ^^"




.... ouai j'mennuie en ce moment, alors j'élève des oeufs
Revenir en haut Aller en bas
Fûrin Coeur-de-Sève

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 28/01/2009
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 3837
▌COMPETENCES : Moins con que d'autres !

Feuille de route
Argent:
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Lun 8 Déc - 9:37

Il me semble que la seule utilisation possible des lignes de prez c'est pour les persos inventés qui veulent commencer Capitaines, et qui font 100 lignes, c'est tout Wink


Ex Fûrin, ex Artah Zralik, ex Zanshû Ghimhùn, ex Fûrin, ex Mezzano, ex Artah Zralik, ex Suladan, ex Rùmil

Ma plus grande fierté !!!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Azalcar le Vermeil

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 08/03/2014
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 219

Feuille de route
Argent: 5000 PO
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Lun 8 Déc - 10:27

Non plus maintenant en repostant ton histoire en partie rp tu peux l'utiliser pour des quêtes Wink


Revenir en haut Aller en bas
Fûrin Coeur-de-Sève

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 28/01/2009
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 3837
▌COMPETENCES : Moins con que d'autres !

Feuille de route
Argent:
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Lun 8 Déc - 10:59

Très bien, alors je valide Smile

Et très beau RP comme d'hab Wink


Ex Fûrin, ex Artah Zralik, ex Zanshû Ghimhùn, ex Fûrin, ex Mezzano, ex Artah Zralik, ex Suladan, ex Rùmil

Ma plus grande fierté !!!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alatar

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 21/01/2009
▌VOTRE AGE : 24
▌MESSAGES : 5351
▌ROYAUME : Harad
▌COMPETENCES : cueillir des champignons
▌CITATION : Vous ne pensiez quand même pas que j'allais RP, si ?

Feuille de route
Argent: 50 po's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Lun 8 Déc - 11:16

Et merci les gars ^w^ Oh que je t'aime mon vieux teint orangé.




.... ouai j'mennuie en ce moment, alors j'élève des oeufs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   Lun 8 Déc - 11:37

T'es sur Azalacar ? Parce que y a une semaine encore on m'a dis non ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adrix, retour aux sources [En cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adrix, retour aux sources [En cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adrix, retour aux sources [En cours]
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: