Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Fûrin Hache-d'Opale Roi des Torses-Larges, héritier de Nogrod

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fûrin Coeur-de-Sève

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 28/01/2009
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 3837
▌COMPETENCES : Moins con que d'autres !

Feuille de route
Argent:
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Fûrin Hache-d'Opale Roi des Torses-Larges, héritier de Nogrod   Ven 7 Nov - 16:26

Fiche du personnage

¤ Nom du personnage: Fûrin Torse-Large
¤ Surnom : Hache-d'Opale
¤ Âge du personnage: 130 ans
¤ Race du personnage: Nain
¤ Peuple du personnage: Peuple nain conjoint des Longues-Barbes, Torses-Larges et Barbes-en-Feu.
¤ Lieu de naissance du personnage: Monts de Fer
¤ Lieu de vie du personnage: Erebor (bientôt les Montagnes Bleues)
¤ Grade du personnage: Roi des Torses-Larges - Maître de Nogrod

¤ Histoire:

Fûrin, dit la Hache-d'Opale, Souverain de la Maison des Torses-Larges, détenteur des clés de Nogrod La Rude ; est à sa cité, ce que l'orphelin est à sa mère. Un Roi sans royaume.Ce triste titre, il le partage avec un frère d'armes, un ami de toujours, dont un sang, aussi noble que celui des Sept Pères, parcoure ses veines bleutées de montagnard. Il s'agit du Roi des Barbes-Enflammés, Maison dont le sort semble être calqué sur celui des Torses-Larges, et à raison. Tous deux héritiers de cités dévastées, dans la même chaîne de montagnes, l'Ered Luin, pour les mêmes raisons, l'une et l'autre privées de leurs terres, de leur héritage matériel, depuis autant de générations que peut en compter presque deux Ages ! Ces temps seront bientôt révolus, sous peu, ces deux familles verront un temps s'ouvrir à eux. Ils le savent et leur fierté et sans limites, ils sont les Rois de leur lignée qui retrouveront leur trône !

Les racines

L'apogée de la race d'Aulë trouve sa place, d'après les écrits, durant le début du Second Age. Un paroxysme qui était surtout ciblé sur Khazad-Dum, ceci eut pour conséquence des troubles économiques en Ered Luin, où les marchands et voyageurs n'affluaient plus autant qu'avant la création de Cavenain. Les nains de Nogrod et Belegost n'eurent d'autre choix que de migrer à la Moria, ces mines où l'or affluait grâce aux innombrables filons de minerais en tous genres, mais surtout grâce au Vrai-Argent : le mithril ! Pendant ces années, presque quatre mille ans, qui s'étendirent au Tiers Age, les trois Maisons de Nains restés en Endor, prospérèrent. Khazad-Dum était assez grande pour accueillir des peuples entiers. Jusqu'au jour, où l'avidité des nains les mena à leur perte. En l'an 1980 du Troisième Age de ce monde, un démon fut réveillé, un monstre qu'on appellerai plus tard le Fléau de Durin. Pour l'affubler d'un tel titre ? Pour des raisons assez horribles, qui marquèrent et marquent encore les mémoires, pour avoir mis fin aux jours de deux rois Longues-Barbes, Durin VI, et son fils Naìn, l'an d'après. Une grosse partie du peuple put s'échapper, et il était temps, car, les gobelins, nantis d'un courage renouvelé par la nouvelle des deux régicides, commencèrent à tenter des escarmouches, des raids, rien de bon pour des nains en deuil. Les nains, sous la direction de Thràin Ier s'en allèrent en Erebor. La Maison des Torses-Larges, et d'autres nains, dont des Longues-Barbes prirent plutôt la direction d'Ered Mithrin, où ils prospérèrent. Le reste des Longues-Barbes les rejoignirent plus tard. Mais tout ce qui est bon ne dure jamais … Les dragons chassèrent les nains des Montagnes Grises. D'aucuns retournèrent les talons vers le Mont Solitaire, et d'autres entreprirent de coloniser les Monts de Fer. Le peuple de Nogrod était de ceux là. Des années plus tard, Smaug chassa les nains d'Erebor, qui n'eurent d'autres choix que de rallier les Collines de Fer. Ces sombres années étaient rudes avec le peuple de Durïn. En cette moitié du Tiers Age, les nains ne possédaient plus que les Monts de Fer, et une nouvelle colonie en Ered Luin, un refuge, les Halles de Thorïn.
Recentrons nous sur les Torses-Larges. Juste après la grande guerre des nains et des orques, au 28ème siècle de notre ère, naquit Mazahar, le père de l'actuel Roi des Torses-Larges, Fûrin Hache-d'Opale. Ce dernier naquit en l'an 2888. Mazahar participa à la bataille des Cinq-Armées, il en sortit indemne, pour le plus grand soulagement de son peuple. En cette année 2941, Fûrin arriva en Erebor, suivi d'un grande partie du peuple naugrim, il avait 53 ans. Il avait un jeune frère de 40 ans, Fûzahar. En l'an 2989, Balìn mena une expédition pour reprendre la Moria. S'y rendirent, Mazahar et le frère de Fûrin. Ce dernier avait ordre de rester en sécurité, il était l'héritier après tout. Chacun connaît l'échec cuisant que subirent les nains. Mais surtout, c'est là que la mort emporta le Roi des Torses-Larges, Fûzahar appartenait aux rares survivants. Ainsi prit fin le règne de Mazahar Torse-Large à l'âge de 185 ans, et débuta celui de Fûrin II Hache-d'Opale.
Aujourd'hui, en l'année 3018 de notre Age, Fûrin, fort de ses 130 ans compte bien retourner à Nogrod avec son peuple. En effet, les travaux ont commencé il y a trente ans déjà, et selon les derniers rapports, la cité-royaume devrait être bientôt habitable.


Contours d'une vie

Fûrin fut élevé dès son plus jeune âge dans le but de servir son peuple des dizaines et des dizaines d'années plus tard. L'éducation d'un prince n'est pas des plus commode, qui plus est celle d'un nain. Il est des rois frêles et soumis dans leur jeunesse, et des rois cloués sur leur trône par un ventre trop gros dans leur vieillesse. Les nains n'ont rien d'aussi répugnant et déshonorant. La plupart des rois ne se mettent pas en danger, leur souhait est de mourir vieux. Encore une fois, le peuple d'Aulë vouent un dégoût sans faille à ces mœurs étrangers des leurs. Un nain, qu'il soit fermier ou Roi, est susceptible de manier la hache au plus profond d'une bataille. Fûrin fut surtout entraîné au maniement de la hache à deux mains, pour son plus grand plaisir, mais bien évidemment à la hache à une main doublée de la rondache. Son entraînement physique comprenait aussi beaucoup de lutte, de course à pied et d'escalade. Pendant un an il aida, une semaine pour chaque spécialité, les artisans de son peuple, non pas pour recevoir une formation, une semaine équivaut au néant, mais ainsi, le futur roi pouvait connaître son peuple, savoir que le travail n'était pas une simple formalité, et que la sueur apportait toujours des résultats. Le jeune nain reçut une éducation intellectuelle également, il apprit les sciences des astres et de la nature, les sciences du guérisseur, il se plongea dans l'histoire de son peuple, et se passionna pour leurs batailles. Il reçut des rudiments d'architecture, d'économie, de stratégie, et de politique évidemment. Il eut une éducation royale en somme, surtout quand il habitait dans les Monts de Fer. Mais son père n'était pas là souvent pour le conseiller, c'est son oncle, Maharbal, qui l'a toujours soutenu, entraîné et rossé au besoin. Maharbal n'était pas son seul professeur, les commandants et instructeurs en personne, de chaque unité d'élite de son peuple lui donnèrent les clés pour ouvrir le ventre de n'importe quel ennemi, les astuces ne manquaient pas de le rendre toujours plus remarquable au combat. Maharbal, était d'ailleurs le Commandant des Gardes de Khazad Torses-Larges. Peu nombreux étaient ceux qui pouvaient tenir tête, en duel, à Fûrin, sauf son oncle, son père et une vingtaine d'autres guerriers, ce qui représentait peu car notre jeune héros avait la fâcheuse manie de défier tous les soldats qu'il croisait et de les rosser généreusement, contusions multiples à la clé.
Fûrin eut deux fils jumeau à l'âge de quatre-vingt ans à qui il entreprit de donner la même éducation qu'il reçut lui-même.
Lors de la Bataille des Cinq-Armées Fûrin et son frère restèrent dans les Monts de Fer, pour aller s'installer quelques mois après en Erebor. Les nains prospérait, Fûrin se lia d'amitié avec Benghâl Barbe-Enflammée, héritier de Belegost. Malgré la bombance et le luxe, l'entraînement du prince ne faiblissait jamais, il se fit violence pour s'entraîner au maniement du char, car tout roi devait en posséder un et le conduire seul. Les fils de Fûrin s'entendaient à merveille, mais malgré les réticences de leur père ils se spécialisèrent en techniques de combat berserker. Fûrin était au départ totalement contre, car les guerrier de cet ordre, plus qu'une unité, mettaient leur vie en jeu bien trop facilement, même si d'un autre côté ils appartenaient aux meilleurs des tueurs.


Hache-d'Opale

Hache-d'Opale, ce surnom peu singulier est lié à la grande hache que Fûrin possède, hache dont le manche et la lame sont incrustées d'opale multicolore en de nombreux endroits. Mais ces morceaux de belle pierre ont une histoire, sans quoi on ne passerait pas outre le simple commentaire élogieux d'une arme, ostensiblement royale.
Cette péripétie se déroule alors que Fûrin avait 70 ans, environ, et que son peuple vivait en Erebor, vingt ans après que le Doré fut chassé de la Montagne. Il arrivait, plusieurs fois dans le même mois que le jeune prince partait pour de très longues marches en bordure d'Ered Mithrin, il explorait les contreforts orientaux de la montagne, les pinèdes qui en garnissaient les abords, il explorait la moindre tanière jusqu'aux plus profondes grottes, sans vraiment s'éloigner des terres connues et reconnues sans danger. Il n'était jamais seul, une dizaine de rangers le surveillaient toujours à distance, mais Fûrin savait très bien qu'ils étaient là, pour son bien. Il lui arrivait de revenir chargé d'une carcasse de cerf, il ramenait des bois, des armes délaissées, victimes d'un autre temps, il lui arrivait de trouver de belles pierres, un jour il dénicha même une grosse émeraude. Mais sa plus belle trouvaille était bien d'un autre genre.
Un jour, alors qu'il remontait une piste en altitude il tomba sur un rocher aux zébrures jaunâtres. L'excitation lui chauffait les oreilles et ses mains tremblaient. Il s'approcha lentement, et vit que le filon suivait la paroi et menait à une grotte cachée derrière un autre rocher. Il frotta avec virulence un segment jaune, et poussa un cri de joie. Ce n'était pas une roche calcaire, ou un granit jaunissant, c'était une filon d'or !! D'or je dis ! Fûrin y vit là une source inespérée pour régénérer la richesse de sa famille. Et accomplir son rêve : refonder Nogrod la Rude, mais elle deviendrait Nogrod la Dorée, en seulement quelques secondes, des milliers de rêves traversèrent l'esprit du nain.
Alors Fûrin, fort de sa découverte, entreprit de fouiller la grotte, elle paraissait assez lumineuse car des trous étaient percés dans les parois près de l'entrée. Le filon d'or se divisait en une dizaine de zébrures qui filaient vers le fond. Les yeux brillants il ne voyait rien d'autre et n'entendait que sa propre respiration. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque la masse qu'il prenait pour une pierre, à sa droite, se leva, un troll se trouvait à deux mètres de lui. Il n'eut pas le temps d'esquiver, qu'un puissant coup de pied le propulsa plus en arrière dans la grotte. Fait comme un rat, et ces rangers qui attendaient sûrement à trente mètres de l'entrée cachée ! Fûrin n'avait pas prit sa dague, et la seule petite hache qu'il avait apportée avait volé dans les entrailles de la redoute. Le troll, avec son ombre menaçante devant l'entrée, marcha lentement vers le nain sans défense. Ce dernier, du coin de l'oeil, aperçut au plafond une étrange stalactite qui se moirait de teintes incongrues. Mais il vit surtout qu'elle était prête à tomber, fissurée à la base, et qu'un éboulis prêt de la paroi permettait d'y accéder. Ni une ni deux, le nain fusa, il gravit le monticule, et sauta, agrippé qu'il était à la protubérance il faisait une proie facile. Il était assez haut par rapport au sol, à hauteur de troll … Ses mains étaient enfouies dans la fissure qui reliait la pointe au plafond, en se contorsionnant il parvint à poser ses pied contre le haut de la grotte pour pousser. Au même moment le troll abattit une lame noire contre la stalactite. Il avait atteint la main du nain, son auriculaire gauche pendait lamentablement au bout d'une métacarpe saillante, luisante de sang. Le troll, ce crétin était exactement sous le nain, en deux secondes la roche lâcha avec le nain dessus. Le sol vint à la rencontre de Fûrin qui dût se projeter en avant pour ne pas se faire écraser par le monstre. Se dernier avait la tête fendue grotesquement. A ce moment les rangers entrèrent dans la grotte essouflés, et d'autant plus éberlués par la vision macabre devant eux. Alors Fûrin put se pencher sur la stalactite salvatrice , elle était souillée et terreuse, mais en frottant il distingua nettement les couleurs miroitantes, multicolores, c'était de l'opale ! Il entreprit ainsi de ramener l'énorme pierre, et nota précautionneusement sur une carte l'emplacement de la grotte, pour le filon d'or. Tout se passa très vite, les rangers rependirent l'histoire partout, de plus Fûrin avait passer commande au meilleur forgeron d'Erebor pour une grande hache, incrustée de morceaux d'opale. Ceci accentua le côté fantastique de l'histoire, héroïque. Très vite on retint un surnom, mais surtout, le pourquoi de ce surnom. Hache-d'Opale !


Chronique royale : Fûrin II (extrait de la chronique du Roi Fûrin II, chapitre 865, année 2989)

Début du chapitre 865, par moi, son altesse Torse-Large, Fûrin II fils de Mazahar II. Voilà, deux moi que je suis Roi, que mon père et mort, et que j'ai banni mon frère. Je m'attelle à l'écriture de cette chronique, comme tous les rois de Nogrod avant moi. Je ne sais foutre rien quel est le but de cela, puisque l'histoire est écrite dans des milliers d'autres livres. Je sais aussi que seuls les prochains rois pourront la lire, quelle perte de temps. Vous n'êtes pas sans savoir que mon père est mort avec Balin à Cavenain. Les premiers récits qui me sont parvenus parlaient d'un roi hérissé de flèches, maniant la hache avant de mourir. Puis ce soldat est venu me voir et m'a raconté la vérité. Cette vermine de gobelin (sainte merde allez crever) avait placé des centaines de pièges à ours, de vrais bouches de fer dentelées. Alors que les nains de l'expédition tentaient de fuir. Mon père qui ne pouvait plus courir (flèches effectivement partout, mais dans les jambes) chuta et un piège happa sa jambe. Il était à la traine, peu furent ceux qui le virent effondré. Mais mon frère selon le soldat, se serait retourné, et alors son roi le suppliait de l'aider, il tourna les talons et courut comme les autres. Mes accès de rage ne sont pas un secret, rien à faire, je suis comme ça, je suis Roi, et malheur à ceux qui s'en soucient. Je peux difficilement retranscrire ma rage, d'autant que vous la sous-estimeriez sûrement. Mais rouge de rage, j'empoignai le soldat par le col, lui demandant pourquoi lui-même était revenu, sans mon père ! Il balbutia des inepties, à propos de peur et de trolls. Je reconnu là un couard, doublé d'un traître et un régicide (selon moi). Mon oncle, quand il entra dans mes appartements, arriva trop tard pour m'empêcher de déverser ma folie. Je multipliais les va et viens de couteau dans l'abdomen du soldat, que je maintenais debout, avec mon bras gauche, je voulais qu'il me regarde jusqu'à la fin ... Bordel, j'ai faillis. S'il y avait eu des témoins on m'aurait taxé de fou, de criminel ! Afin de ne pas soumettre mon frère, à la colère du Roi ... Mon oncle le chassa d'Erebor avant même que je puisse le voir. Ce chien est sûrement mort, du moins je le lui souhaite. Je n'avais rien contre lui avant cela. Il n'y a rien d'autre à dire. Ah si, cela n'a rien à voir, mais peu importe. J'ai envoyé tous les ouvriers de mon peuple, avec des compagnies de choc vers Nogrod. Oui chers futurs Roi, c'est cette année que la reconstruction de Nogrod commencera, cela devrait prendre une trentaine d'année. Vous y vivrez sûrement, puisque que la jeunesse ne m'a toujours pas quitté, moi aussi. Les compagnies d'élite seront là pour que les éventuels occupants ne fassent aucune victimes, d'abord, nettoyage, puis ... Je reprendrai l'écriture demain, mon oncle m'appelle, je vais assisté au premier tournoi de la saison. J'ai tout misé sur ce nain chauve, un capitaine des Gardes de Fer. S'il gagne il aura l'honneur d'avoir son nom dans mon prochain chapitre. Il ne le saura même pas ... Je vais devoir m'y faire, quelle dommage que ce vieux bouquin nous soient réservés.
Clôture du chapitre 865 - Fûrin II Torse-Large, et ... j'ai perdu mon sceau royal ...



¤ Caractère: Les maîtres mots qu'on lui ressasse depuis sa naissance : honneur et courage, assez serinés en tout cas pour qu'il les ait absorbés complètement. Le courage est parfois son point faible car il se met par trop souvent en danger. Son sang-froid est plus que pragmatique, c'est un avantage certain mais seulement à une échelle individuelle. L'honneur de ce nain induit également une amitié sans faille et un grand soutien à ses alliés. C'est un visionnaire mais il est encore trop jeune pour être sage, sa colère, en effet, l'affecte toujours beaucoup, c'est pour cela qu'il est conseillé par son oncle en toutes circonstances, c'est d'ailleurs la seule personne qui ose le remettre à sa place. Hormis, ces traits peu originaux, Fûrin est également curieux, vif et drôle, mais son humour noir ou paillard n'est pas vraiment adapté à une cour royale, à l'instar de son parler cru adopté à cause de sa fréquentation avec la soldatesque.

¤ Physique: Taille d'1m55 (grande taille pour un nain), masse de 80 kg de pure viande musculeuse. Large d'épaule, élancé (à son échelle). Il a les cheveux et la barbe blanche (pigment pileux propre aux nains non lié à l'âge), cheveux courts rasés sur les bords, barbe mi-longue de trente centimètres seulement, tressée en sept nattes comme chez de nombreux nains de la noblesse (hommage aux Sept Pères). Fûrin a la peau rosée, légèrement blanchâtre. Il a les yeux gris glace, un regard profond et dominateur. Corpulence très athlétique, il ne s'entretient pas qu'à la bière. Il a des cicatrices un peu partout, mais surtout, il lui manque l'auriculaire de sa main gauche.

¤ Passions: La chasse, le combat sportif et compétitif, la marche dans les montagnes, passionné par les belles armes naines, la bonne chère, assoiffé de savoir, de sciences et d'histoire (histoire de la guerre surtout).

¤ Spécialités: Stratège de plus en plus efficace, grâce à son oncle et ses conseillers de guerre. Expert dans le maniement de la grande hache, assez bon avec le duo hache courte et bouclier. Et s'entraîne parfois au lancer de haches et tir à l'arc mais sans réel talent même s'il reste meilleur qu'un néophyte.

¤ Faction: BIEN

¤ Relations sociales: Ami proche de Gimli fils de Gloïn et de Thorïn III fils de Dain. Son oncle Maharbal Croule-Sommets. Il a une femme : Merîs, et deux fils, jumeaux : Fûraghal et Azhûrin. Fûrin a un jeune frère mais il l'a renié et exclu de la famille royale. Et bien sûr, Benghâl Roi des Barbes-Enflammées, grand ami et allié.

Fiche du joueur

¤ Motivation: Une pause de quatre ans ça motive !
¤ Votre âge: 20 ans
¤ Depuis combien de temps faites vous du RP?: 8 ou 9 ans
¤ Comment avez-vous découvert notre forum?: Ca remonte, mais grâce à google je crois.
¤ Sur quels autres forums êtes vous (sans donnez de liens)?: /
¤ Faites-vous du graphisme?: Vava et sign c'est tout.
¤ Hobbies: Escrime, course à pied, trail, tir à l'arc, bushcraft, rando, lecture, ordi, etc...
¤ Livres de J.R.R. Tolkien lus: Pas assez, enfin ... (=LSDA, Hobbit, Unfinished Tales 1, 2 et 3, Silma, Tom Bombadil)
¤ Comment trouvez vous l'aspect général du forum ? : Peu importe pour l'instant.


Ex Fûrin, ex Artah Zralik, ex Zanshû Ghimhùn, ex Fûrin, ex Mezzano, ex Artah Zralik, ex Suladan, ex Rùmil

Ma plus grande fierté !!!:
 


Dernière édition par Fûrin Hache-d'Opale le Dim 9 Nov - 15:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fûrin Coeur-de-Sève

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 28/01/2009
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 3837
▌COMPETENCES : Moins con que d'autres !

Feuille de route
Argent:
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Fûrin Hache-d'Opale Roi des Torses-Larges, héritier de Nogrod   Dim 9 Nov - 14:59

Fiche terminée, question importante, pour la quête de reconstruction prochaine que je ferai pour Nogrod, c'est 200 lignes ou plus ? (comme c'est une très grande cité)


Ex Fûrin, ex Artah Zralik, ex Zanshû Ghimhùn, ex Fûrin, ex Mezzano, ex Artah Zralik, ex Suladan, ex Rùmil

Ma plus grande fierté !!!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thranduil Vertefeuille

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 24/09/2014
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 355
▌ROYAUME : Royaume Sylvestre
▌CITATION : "Un centaine d'année n'est qu'un battement de cil dans la vie d'un Elfe..."

Feuille de route
Argent: 200 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Fûrin Hache-d'Opale Roi des Torses-Larges, héritier de Nogrod   Dim 9 Nov - 15:00

C'est 200 lignes, en sachant que la liste des cités risque de changer donc attends quelques jours.




Revenir en haut Aller en bas
Fûrin Coeur-de-Sève

avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 28/01/2009
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 3837
▌COMPETENCES : Moins con que d'autres !

Feuille de route
Argent:
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Fûrin Hache-d'Opale Roi des Torses-Larges, héritier de Nogrod   Dim 9 Nov - 15:02

Ok ça marche, mais ça ne change rien, c'est pas des cités inventées donc ...


Ex Fûrin, ex Artah Zralik, ex Zanshû Ghimhùn, ex Fûrin, ex Mezzano, ex Artah Zralik, ex Suladan, ex Rùmil

Ma plus grande fierté !!!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fûrin Hache-d'Opale Roi des Torses-Larges, héritier de Nogrod   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fûrin Hache-d'Opale Roi des Torses-Larges, héritier de Nogrod
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sombre endroit pour des sombres nouvelles...
» Glorim Roi des Torses-Larges (Terminé)
» OPALE PETITE PEKINOISE DE 2 ANS (BEZIERS 34500) ADOPTEE
» Intrus... [PV: Couleur d'Opale]
» Enterrons la hache de guerre [Iris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: