Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Cirion d'Ouestfold [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cirion d'Ouestfold [Terminé]   Jeu 11 Sep - 15:51

DC d'Eredil

¤ Nom(s) du personnage: Cirion
¤ Âge du personnage: 23 Ans
¤ Race du personnage: Homme
¤ Peuple du personnage: Rohirim
¤ Lieu de naissance du personnage: Ouestfold (Aldburg)
¤ Lieu de vie du personnage: Edoras
¤ Grade du personnage: Soldat - Éclaireur



¤ Histoire:

Un courant d'air glacé s'engouffra dans ses poumons. Avec violence, il emplissait l'espace et écartait les parois chiffonnées sur elles mêmes. Puis, comme un voleur ayant récupéré son butin, comme un lâche fuyant le combat, il s'échappa d'entre les deux petites lèvres rouges, laissant derrière lui le cri déchirant du nouveau né. C'était de la surprise, de la surprise et de la douleur. Chaque parcelles de son corps étaient meurtries. Ce contact froid, glacé, le brûlait. Partout autour, des femmes s'affairaient. La Dame était épuisée. Mettre bas l'avait déjà rendu malade la première fois, il y avait quatre ans de cela. Et ce tant, que tout les gens de la cour, avait été surpris de voir son ventre enfler de nouveau. Mais à chacune des interrogations, elle répondait d'un sourire rayonnant.

"Ce sera une fille."

Et ces seuls mots suffisaient à calmer tout les curieux. Eowen n'avait jamais eu de sœur, et sa mère était morte en lui donnant naissance. Ainsi, élevée dans une famille de quatre garçons, elle s'était toujours sentie un peu seule. Les années durant, elle avait voulu combler ce vide, en vain. Ce ne fut qu'avec Orwyn qu'elle s'était enfin épanouie. Elle lui avait donné un fils, un héritier, Cirion (en l'honneur de l'Intendant qui avait offert les terres du Rohan aux Eorthéods). Cette épreuve l'avait considérablement affaiblie, mais après un mois de convalescence, elle s'en était remise. Et bien qu'elle aima d'un amour profond son fils, elle désirait plus que tout au monde une fille. Voilà pourquoi le jeune Cirion, haut comme trois pomme, courait de ses courtes jambes jusqu'à l'infirmerie ou une ambiance tendue stagnait. Il avait compris. Dès qu'il était sorti de son lit, il s'était rendu dans la chambre de sa mère. Elle était vide, et dans un désordre qui ne lui ressemblait pas. Alors, il avait couru. Se faufilant entre les grandes personnes qui discutaient dans le hall du palais, il avait déjà atteint la porte de bois, aux ornements de cuivre réservée aux malades et femmes enceintes. Fébrilement, sa main avait tourné la poignée, et il était apparu dans une salle qu'il n'avait jamais vu. Ses parents le lui avaient toujours défendus. Ils craignaient les maladies. Mais nuls malades n'étaient installés ici. Sur le lit du fond, un attroupement de gens s'étaient penchés pour mieux voir la jeune femme qui y était étendue.

"Maman !"

Son cri résonna avec force, et il écarta avec force tout les adultes autours de lui, bien qu'il ne fut âgé que de quatre ans. Son père, l’apercevant, lui lança un regard de colère. Il avait désobéi. Mais le jeune s'en moquait, sur le lit, sa mère était d'une pâleur extrême. Quelques gouttes de sueur froide perlaient sur son front, et dévalaient sa peau jusqu'au coussin qu'il mouillait avec abondance. Sa respiration était lente, très lente. Des larmes naquirent dans les yeux de Cirion, et se mirent à couler sur ses joues encore rondes. Doucement, elles virent se mêler à la sueur qui tâchait le coussin.

Maman ! Maman réveilles toi !!

Radoucie par la détresse de son fils, Orwyn souleva Cirion du sol et le mena hors de la salle. Dans ses sanglots, ce dernier s'était accroché solidement à la tunique de son père. Sans s'en sentir gêné, le rohirim le mena a travers le palais jusqu'à sa chambre, puis le posa sur son lit. L'enfant pleurait. Il ne comprenait pas grand chose, certes, mais il sentait que sa mère n'allait pas bien du tout. Quant enfin, ses sanglots se brisèrent en une douleur muette, l'homme commença :

"Cirion, ta mère est gravement malade, et il est possible qu'elle aie du mal à s'en sortir. Cependant, si il lui arrive de se sentir mieux, tu pourras la voir. Reste ici la journée durant. Je reviendrais bientôt te voir."

Sans parvenir à répondre, il hocha simplement la tête. Il avait du mal à respirer. Il aurait voulu retourner voir sa mère, et ce dès que son père quitterait la pièce, mais ses jambes refuseraient de le porter une nouvelle fois jusqu'à l'infirmerie. Aussi resta t-il ici. Seul, à déverser toute les larmes de son corps, il attendit. Ses poumons étaient gonflées de tristesse, il se sentait faible. Rien n'était pire comme épreuve, que de rester là, dans l'attente. Ce ne fut que lorsque le soleil s'était teint d'un orange éclatant, et qu'il disparaissait peu à peu derrière les montagnes environnantes, que son père tourna lentement la poignée. Il avait l'air usé, jamais Cirion ne l'avait vu dans un tel état de faiblesse. Cependant, son visage était éclairé par un sourire rassurant, et heureux.

"Elle va mieux..."

¤¤¤¤¤¤¤¤

Assis dans l'ombre, Cirion tremblait. Il était assis, sous la table du seigneur Erkenbrand, et était à l'écoute. Il jouait à cache cache avec sa cadette de trois ans, pour s'amuser rien de plus, bien qu'elle ne comprit que partiellement le jeu. Courant, il s'était précipité sous le buffet. C'é&tait la cachette idéale. En effet, les longues nappes brodées, retombaient jusqu'au sol, ce qui permettait au garçon d'être entièrement recouvert. Sa sœur l'avait cherché longtemps, et quant elle était venu dans la salle à manger, son père et sa mère se disputaient. Ils l'avaient alors chassé, mais n'avaient rien deviné, de la présence de leur fils aîné sous la table. Pour une énième fois, Eowen sanglota.

"Rien ne t'oblige, Orwyn, on a toujours le choix."

L'homme s'emportait. L'alcool qui l'avait ingéré faisait déjà effet.

"Le choix ? L'avaient ils, le choix, Torn, Eos et Chris, quand les orques ont attaqué en pleine nuit leur campement. L'avaient ils le choix, quand un à un, ils tombaient sous les coups d'un ennemi bien plus nombreux. Oui, ils l'avaient. Ils auraient pu fuir, ou se rendre. Mais ils sont restés. Je ne peux tâcher leur mémoire en restant chez moi, bien au chaud, pendant que mes anciens camarades tombent les uns après les autres. Ce n'est pas digne de mes ancêtres. Ce n'est pas digne d'Eorl le jeune, ni de Helm, la main marteau. Je partirais demain."

Le jeune enfant, était recroquevillé sur lui même. Il savait ce qui allait se produire. Il craignait ce moment depuis deux ans. Depuis que les orques étaient revenus sur les terres du Rohan. Âgé de neuf ans, son père le quittait. Quand, bien tard dans la nuit, il osa quitter sa cachette, il couru jusqu'à la chambre de sa sœur et passa la nuit sans dormir. Seul le corps chaud de sa cadette le confortait dans sa peine. Il sentait la chaleur émaner de derrière sa chemise de nuit. Demain, ils seraient seuls... Orwyn se leva à l'aube pour leur dire au revoir. Morwen ne comprenait pas pourquoi son aîné était si triste. Elle ignorait qu'elle ne reverrait plus jamais son père.

¤¤¤¤¤¤¤¤

"Ciriooooon !!"

La jeune fille traversa toute la ville au pas de course. Sa robe de soie traînait dans la boue, mais elle n'en avait que faire. A l'instant même ou elle accélérait le rythme, son frère se trouvait près des portes. Elle ignorait tout du départ qu'il avait envisagé. Lui même, avait essayé de la maintenir dans l'ignorance, pleinement conscient qu'elle ne voudrait que l'empêcher de partir. Mais elle l'avait appris. Aujourd'hui, en allant dans sa chambre, elle avait entendu sa mère discuter avec une autre dame de la cour. Alors, elle s'était précipitée. Elle ne voulait pas manquer de lui dire au revoir, même si elle savait pertinemment que ce simple geste l'affecterait énormément. Elle se souvenait encore d'eux deux, bien des années plus tôt. Son grand frère l'avait toujours protégé, et tout deux étaient très proche. Il s'aimait d'un amour pur, à la limite même de l'amour véritable. On ne pouvait demander à un frère d'aimer plus sa cadette. Il allait lui manquer. Terriblement lui manquer. Mais il n'avait pas le choix. Le souffle court, elle atteignit enfin les deux grandes portes de bois. Par miracle, ils n'étaient pas encore partis. La petite troupe de cavalier attendait sagement là. Ils étaient quarante en tout, à partir pour Edoras. La guerre frappait aux portes du Rohan, mais ce peuple fier, ne se laisserait pas abattre. Cela faisait treize ans après tout, qu'il avait résisté aux assauts répétés des orques. Dix-sept ans que la paix était troublé par l'arrivée inattendu d'hôtes indésirés. Apercevant le visage fermé de son aîné, la jeune femme se mit à courir encore plus vite. Elle se jeta sur le flanc de son cheval, et le regarda d'un regard triste.

"Pourquoi t'en vas tu ?"

"Je dois remplacer père, Morwen, mais ne t'inquiètes pas. Les soldats ont une permissions une fois par mois. Je serais très vite de retour."

Des larmes coulaient alors sur les joues de la jeune femme. Elle était d'une beauté époustouflante. Le nom qui lui avait été donné ne pouvait mieux lui correspondre. Morwen la scintillante, ancienne renne du Rohan, était réputée pour sa beauté sans nom. Son sourire évoquait le soleil du printemps, son regard la lune d'hiver. Rien n'était plus chaleureux que de l'entendre rire, et rien n'était plus affligeant de la voir pleuré. Cirion en avait le cœur brisé. Cependant, il contenait ses larmes, qui se battaient furieusement pour s'enfuir. Un picotement le fit ciller.

"Ne pleures pas Morwen, je ne voudrais pas te laisser triste, dans l'état ou tu es. Tu ne peux savoir a quel point il est difficile pour moi de te quitter maintenant."

"Tu n'es pas obligé de faire ça tu sais..."

Il eu un sourire forcé. Obligé ? Plus ou moins. Il connaissait le destin qui l'attendait, quand il était né d'Orwin le brave, et d'Eowen la douce. Une union si noble, ne lui permettait pas de rester au chaud dans son palais, loin du champs de bataille, et ce d'autant plus, que son père y était déjà tombé. Il se pencha sur le coté, et déposa une bise sur la joue de sa sœur que le serra fort. Son étreinte lui déchirait l'âme. Il fallait faire vite, sinon, il n'aurait bientôt plus le courage de partir. Après un dernier au revoir à sa cadette, il déposa sur sa tête, le casque de son père, que lui avait apporté les messagers du Rohan. C'était un ouvrage magnifique, dont deux cornes jaillissaient vers l'arrière. Devant lui, Erkenbrand cria.

"Vers l'Ouest !!"

Vingt années de sa vie s'étaient écoulées ici, à Aldburg. Désormais, il resterait loin d'ici. Loin de sa famille...

¤¤¤¤¤¤¤

¤ Caractère:

"Il fallait dire que l'homme en question n'avait pas été choisi au hasard par Erkenbrand lui même. Si sa silhouette lui était d'une importance capitale dans les tâches qui lui étaient dévolues, son sang froid à tout épreuve lui permettait de se sortir des pires situations dans lesquelles il avait la malchance de se retrouver. Ce n'était pas un manque de discrétion. Au contraire, il faisait preuve d'une précaution rarissime chez les gens du Rohan, mais il lui arrivait souvent de prendre trop de risque. Son caractère affirmé, vantard sur les bords, l'éloignait des autres et le précipiter dans des situations pour le moins désagréables. Cependant, il restait l'éclaireur type. Ce métier semblait fait pour lui et de toutes manières, ses tendances égocentriques et hautaines paraissaient lui empêcher d’occuper tout autre poste."



¤ Physique:

"L'homme en question était plus petit que ses compagnons. Sa silhouette fine était retracée trait pour trait, en une petite ombre sur le mur de l'auberge. Dansante, celle ci se faufilait entre les autres, grandes et puissantes. De toute évidence, il était le plus petit, et si quelqu'un l'eu vu en pareille compagnie, il aurait sans doute paru déplacé et pourtant, il côtoyait les autres Rohirims du lever du soleil jusque très tard le soir. Souvent, il disparaissait de la région pendant quelques semaines avant de revenir, toujours à cette même auberge, l'air maladif, le teins pâle et les yeux brouillées. On chuchotait partout qu'il était un espion. Il fallait dire que sa stature passait facilement inaperçue, et qu'il se mouvait dans l'ombre, avec une vitesse surprenante. Seuls son regard argenté brillait dans la nuit, contrastant furieusement avec la couleur dorée des mèches qui tombaient dans tout les sens."


¤ Camp: BIEN
¤ Parentée et personnes proches: Erkenbrand ("tuteur"), Eothain (amis), Morwen (sœur)

¤ Avez-vous lu les règles?:
¤ Motivation: Oui
¤ Votre âge: 17 (bientôt la majoritééé =D)
¤ Depuis combien de temps faites vous du RP?: trois ans de rédaction d'un immondice peu commun
¤ Comment avez-vous découvert notre forum?: Très vielle histoire x)
¤ Sur quels autres forums êtes vous (sans donnez de liens)?: Trop :3
¤ Faites-vous du graphisme?: Je m'améliore Wink
¤ Hobbies: Ne rien faire =P
¤ Livres de J.R.R. Tolkien lus: Tous, ou presque
¤ Comment trouvez vous l'aspect général du forum ? : On sent qu'il commence à se faire vieux ;D


Dernière édition par Cirion le Ven 12 Sep - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cirion d'Ouestfold [Terminé]   Ven 12 Sep - 20:59

FINI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cirion d'Ouestfold [Terminé]   Ven 12 Sep - 22:36

Bon jmauto valides, j'ai le temps :3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cirion d'Ouestfold [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cirion d'Ouestfold [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Etendard du Ouestfold [projet]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: