Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux
 
FAQCalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
ANNONCE DU 24.02.2016 Le nouveau BtDD et son contexte final vous sont présentés ICI !! Venez vite les découvrir !!
ANNONCE DU 06/02/16: Nouvelle soirée CB de prévu le vendredi 26 Février à partir de 20h30 ! Sujet libre ! Venez nombreux Wink
ANNONCE DU 21.12.2015 Venez incarner Thingol, Turin, Ancalagon ou bien d'autres encore dans la zone RP Détente ICI !
ANNONCE DU 21.12.2015 Devenez le pro des batailles en vous inscrivant ICI. Plus de renseignements sur ce SUJET-CI !!!

Partagez | 
 

 Vladeth, le Capitaine des Ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aragorn II
*Seigneur des Nazgûls *Roi d'Angmar *Esprit Servant de l'Unique

*Seigneur des Nazgûls *Roi d'Angmar *Esprit Servant de l'Unique
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 15/04/2014
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 505
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Descendant d'Isildur et Chef des Dunedains d'Arnor
▌COMPETENCES : Combattre Sauron et les Serviteurs du Mal
▌CITATION : Si par ma vie ou ma mort je peux vous protéger, je le ferai

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Vladeth, le Capitaine des Ombres   Lun 26 Mai - 17:37

¤ Nom(s) du personnage: Vladeth
¤ Âge du personnage: 42 ans
¤ Race du personnage: Humain
¤ Peuple du personnage: Numénoréen Noir
¤ Lieu de naissance du personnage: Umbar
¤ Lieu de vie du personnage: Dépend de l'employeur
¤ Grade du personnage: ¤Le Bélial ¤ Capitaine des Ombres de la Compagnie Noire

¤ Histoire:


Chapitre 1 : Fils d’une catin


Il y a 23 ans, dans la Cité des Corsaires, naquit un enfant mâle, dans un bordel de la ville. Fils d’un Numénoréen Noir, le jeune garçon fut accepté par son père, qui décréta que son fils bâtard né d’une catin de bas étage ne pourrait jamais lui succéder et bien que le jeune garçon grandit dans la richesse et l’opulence, et qu’il avait tout pour être heureux, au fond de lui, Anoyan était tout sauf heureux car être considéré comme un bâtard par les autres fils de son père ne lui plaisaient guère et il ne rêvait que d’une chose, les voir mourir de sa main et le jeune Numénoréen Noir grandit avec cette pensée dans la tête, il avait désormais une motivation, tuer ce qui était ses frères par le sang mais non par le cœur ! Les railleries et les moqueries ne l’atteignaient plus, il savait que bientôt tous seraient morts de sa main…



Chapitre 2 : Meurs en silence !


Désormais âgé de 20 ans, Anoyan était le plus vieux des fils de son Grand Amiral de la Flotte Noire de père, qui passait plus de temps en mer à lancer des raids sur les côtes du Gondor qu’à s’occuper de ses quatre fils. Et bien que grâce à son père, Anoyan avait obtenu un poste de Lieutenant de la Flotte Noire, il continuait à le haïr lui et ses « frères » si bien que par une chaude nuit d’été, le jeune Corsaire entra et égorgea les vrais fils de son père. Rapide, silencieux et précis, les trois garçons ne furent pas réveillés car la lame trancha la gorge d’une oreille à l’autre. Quant à son père, Anoyan l’avait gardé pour la fin et il lui avait collé la lame de sa dague sur la gorge.

<< Chut Grand Amiral, vous allez rejoindre vos fils dans la Mort ! >>

<< Tu es également mon fils, même si tu es un bâtard ! >>

La lame s’enfonça soudainement dans la cuisse de l’Amiral, qui poussa un cri de douleur.

<< Je t’ai dit de te taire ! Si tu tiens à mourir rapidement, lègue moi tout, comme cela se fait d’usage sinon je te promets les pires souffrances qui soit… >>

<< Je ne marche pas au chantage, tu n’auras rien de moi, pas un castarin, rien ! >>

<< Ainsi soit-il ! >>

La lame trancha les tendons situés sur l’arrière du pied avant de fendre la chair derrière le genou. Puis le jeune Lieutenant planta sa dague dans le ventre de son père et le lui ouvrit sur toute la largeur. Alors qu’il allait faire de même dans le sens de la longueur, le Grand Amiral craqua :

<< Prend donc une feuille et une plume et écris ce que je vais dire mais par pitié, arrête de me torturer ainsi… >>

Anoyan prit plume, feuille et encrier et attendit, un sourire sadique aux lèvres.

<< Moi, Eddan Jorman, Grand Amiral de la Flotte Noire d’Umbar, désigne Anoyan Jorman comme héritier de toute ma fortune, de mes biens personnels et de mon poste au sein de la Flotte Noire. >>

Le jeune homme termina d’écrire et donna la feuille à son père pour qu’il la signe et y appose son sceau personnel, une tête de mort avec deux sabres croisés, ce qu’Eddan fit.

<< Tu vois, quand tu veux ! >>

La lame trancha la gorge d’Eddan qui mourut comme ses fils et Anoyan s’en fut trouvé le Roi d’Umbar, non sans apporter la tête d’un homme sur qui il avait fait porté la responsabilité de la mort de sa famille. Le Roi lut les dernières volontés d’Eddan Jorman et promut Anoyan Grand Amiral de la Flotte Noire et comme le Roi n’avait pas de fils, sa femme étant morte, il se proposa d’adopter le jeune Numénoréen afin qu’un jour, il règne sur le trône dans la Cité des Corsaires.




Chapitre 3 : Vladeth


Prince Noir d'Umbar, Anoyan avait tout pour être heureux, absolument tout mais il ne l'était pas. Pourquoi les Umbariens, un peuple descendant des Numénoréens de jadis et cousins éloigné du Gondor, devait servir sous les ordres d'un être aussi maléfique que Sauron ? Pour Anoyan, les Umbariens ne devaient être les vassaux de personne, qu'ils soient Maia ou simple mortel mais ses idées dérangèrent les Nobles d'Umbar et, voyant qu'il ne parviendrait pas à changer les mentalités des Corsaires, le jeune homme assassina le Roi d'Umbar et prit la fuite en pleine nuit, partant vers le Nord et les terres du Gondor. Il décida de changer de nom et se rappela un nom qu'il avait jadis entendu... Désormais, l'Umbarien s'appellerait Vladeth et le monde craindrait son nom.




Chapitre 4 : La Compagnie Noire du Bélial


Voici que quelque mois ont passés et Vladeth était désormais à la tête d'une troupe de mercenaires, se vendant au plus offrant mais le Bélial avait une règle, une seule, ne jamais servir le Mordor et ses alliés, Vladeth voulait la fin du Seigneur des Ténèbres et ses quelques contrats l'avait prouvé, il avait lutté pour le Gondor de nombreuses fois, quelquefois pour le Rohan, les Beornides et les Bardides mais cela lui avait laissé une marque sur le visage car il avait été brûlé sur toute la partie droite du visage, laissant des traces de brûlures bien visibles mais le Bélial s'en fichait, cela n'altérait aucunement ses capacités de combattant et de meneur d'hommes. Et la Compagnie, mené d'une main de fer par Vladeth, ne connaissait ni la douleur ni la peur, les Ombres, comme certains se plaisaient à les nommer, étaient certes des mercenaires mais ils étaient parmi les meilleurs qui foulent ces terres. Mais la Compagnie devient pour chaque membre sa nouvelle famille et un Ombre se doit d'oublier son passé si il désire faire pleinement partie de cette élite. Et pour montrer leur cohésion, la Compagnie Noire chante tous ensemble le chant des Ombres.


« Face à l'ennemi, les Ombres s'avancent,
Frappe si tu l'oses notre bouclier,
Nous défendons les Terres du Milieu,
Le Bélial rassemble ses guerriers, le Bélial rassemble ses Ombres,

Fier et valeureux,
Armés de leurs lances d'aciers,
Les Ombres, avec force et audace,
Frappent ceux qui osent les défier,

Alors qu'ils montent au combat dès l'aurore,
Partout, du ponant au levant,
Homme d'honneur, de gloire, ils luttent encore,
Prêt à mourir fidèlement, prêt à mourir vaillamment,

Fier et valeureux,
Armés de leurs lances d'aciers,
Les Ombres, avec force et audace,
Frappent ceux qui osent les défier,

Les Ombres, tous ensemble s'avancent,
La Compagnie, au complet rassemblé,
Entonne ce chant qui brise le silence,
Voici venir le Bélial, Le Bélial et son armée,

Fier et valeureux,
Armés de leurs lances d'aciers,
Les Ombres, avec force et audace,
Frappent ceux qui osent les défier,
Frappent ceux qui osent les défier ! "


Quand la Compagnie entonne le chant, tous à l'unisson, cela donne des frissons et motive encore plus les Ombres à se battre.



Chapitre 5 : La bataille du Val d'Anduin


Et justement, Vladeth put se faire remarquer aux yeux de tous par les exploits des Ombres en combattant près de Rhosgobel. Car la Compagnie se trouvait sur les terres des Beornides, à la demande de Grimbéorn, patrouillant près le Rhosgobel, le long de la Vieille Route de la Fôret et de Men I Naugrim, la route des Nains quand des Orques venus de Dol Guldur sortirent de la Forêt Noire, avec pour objectif de prendre la cité Béornide. Mais Le Bélial et ses hommes affrontèrent les Orques, de longues heures durant et Vladeth ainsi que ses gars inspirèrent une grade crainte aux Orques de Dol Guldur, certains s'étaient même enfuis devant la frénésie guerrière de la Compagnie Noire et malgré une infériorité numérique évidente, le Bélial avait disposé ses hommes en cercle afin que l'ennemi soit obligé de les encercler pour espérer les vaincre et grâce à cette stratégie gagnante, la Compagnie Noire parvint à tenir les Orques en échec jusqu'à l'arrivée de l'armée Béornide qui prit les Orques par surprise, et les légions de Dol Guldur furent massacrés. La Compagnie Noire fut grandement récompensé et ils eurent l'estime du peuple du Val d'Anduin, qui leur devait une fière chandelle car sans le Bélial et ses hommes, la cité de Rhosgobel aurait été attaqué par surprise et certainement que d'autres cités serait tombé avant que l'armée du Val d'Anduin ne puisse réagir.




Chapitre 6 : Le Bélial et les Nains


Après les exploits du Val d'Anduin, les Ombres allèrent à Erebor, afin d'aider les Nains et les Bardides dans leur guerre contre les Orientaux. Leur tâche était de défendre la Montagne Solitaire mais le Bélial positionna la majeure partie de ses forces à Dale, aux côtés des armées du Roi Brand et de quelques contingents de l'armée d'Erebor venu en soutien. Les Oritentaux livrèrent une bataille féroce, déterminés à ne rien lâcher mais la Compagnie Noire parvint à faire la différence quand Vladeth décapita l'Empereur de l'Est, après un duel féroce à l'issue plus qu'incertaine, semant le doute et la peur chez les peuplades de l'Est qui commencèrent dès lors à perdre du terrain. Nombre d'Orientaux purent fuirent et rentrer chez eux, la peur au ventre mais un très grand nombre des leurs étaient tombés sous les haches des Nains et les épées des Hommes et les Ombres, encore une fois, avait tenus le Mal en échec. Ils eurent la gratitude des Nains mais refusèrent poliment la proposition du Roi sous la Montagne de servir dans les armées Naines, disant que d'autres avaient besoin de leurs services et qu'ils ne pouvaient servir un Royaume libre en particulier, il les servirait tous ou aucun ne serait servi.



Chapitre 7 : Tremble devant les Ombres !


Enfin, un contrat intéressa grandement le Bélial, on lui proposait à lui et ses gars, de prêter main forte au Gondor lors d'un assaut sur une cité d'Umbar et le Bélial accepta sans hésiter. Il recruta un grand nombre d'hommes valeureux, et, conjointement avec les troupes gondoriennes, la Compagnie Noire arriva en pleine nuit sous les murailles de Mogurakh. Le Bélial entonna le chant de la Compagnie que tous reprirent en cœur, et, prenant les murailles d'assaut, les Ombres tombèrent sur les Umbariens et de féroces combats eurent lieu sur les murs, et les cadavres s'empilaient les uns sur els autres mais nul ne put résister face à la Compagnie Noire et, malgré les talents des Maîtres de Feu, les défenseurs de Mogurakh furent défaits et passés au fil de l'épée. Pour Vladeth, ce contrat était pour lui l’occasion de montrer que les Umbariens avaient tord d'avoir Sauron comme allié mais malgré toute son envie de faire trembler l'Umbar, il n'eut pas le loisir de continuer à se battre dans son royaume d'origine, le Surintendant Denethor avait une autre mission pour lui, une mission que le Gondorien qualifiait de la plus haute importance, aussi, bien qu'a contrecoeur, le Bélial dû se résoudre à quitter la cité de Mogurakh et prit le chemin de Minas Tirith, la Compagnie le suivant sans rien dire et nul chant ne fut entendu sur la route allant de Mogurakh à Minas Tirith, nul discussion, seul le silence accompagnait les Ombres sur leur chemin... Mais le Bélial savait que l'Umbar, comme toutes les nations du Mal, tomberaient devant les Peuples Libres de la Terre du Milieu alors il chanta, en hommage aux temps glorieux de jadis et à tous ces Ombres morts dans la lutte contre le Mal.


« Etait noire la Nuit, était rouge le Feu,
La Compagnie semblaient à l'agonie,
Plus de chefs, plus de foi, un destin malheureux,
S'abattait sur la chère Compagnie,

Les héros d'autrefois nous convient à leur foi,
Compagnie, levons nous, en avant,
Les héros d'autrefois nous convient à leurs loi,
Compagnie, tous ensemble, à l'assaut,

Tous sont morts et leurs casques rouillés dans le vent,
Veillent sur milles lieux défleuries,
Sur la route au lointain, les Ombres marcheaient en grondant
Le refrain de la grande Compagnie

Les héros d'autrefois nous convient à leur foi,
Compagnie, levons nous, en avant,
Les héros d'autrefois nous convient à leurs loi,
Compagnie, tous ensemble, à l'assaut,

Le cri de notre histoire et la terre et les morts,
Nous appellent au combat de demain,
Nous jurons d'être unis, nous jurons d'être fort,
Compagnie, ton avenir est le mien,

Les héros d'autrefois nous convient à leur foi,
Compagnie, levons nous, en avant,
Les héros d'autrefois nous convient à leur loi,
Compagnie, tous ensemble, à l'assaut.

Etait noire la Nuit, était rouge le Feu,
C'était le moment du grand assaut,
Coudes à coudes en marchant, ils chantaient par lambeaux,
Le refrain de l'hymne des adieux,

Les héros d'autrefois nous convient à leur foi,
Compagnie, levons nous, en avant,
Les héros d'autrefois nous convient à leur loi,
Compagnie, tous ensemble, à l'assaut. »


Et c'est sur ce chant en hommage aux Ombres morts pour la liberté que la Compagnie arriva à Minas Tirith.



Chapitre 8 : La bataille du gué d'Harnen


<< Vous vouliez me voir, Surintendant Denethor ? >>

<< En effet, tes exploits à Mogurakh sont parvenus à mes oreilles et toi et tes Ombres, vous avez l'air d'être de sacrés combattants. Mais les Umbariens sont tenaces, ils ont lancés un raid en Harondor, dans la principauté de l'un de mes vassaux. Prend tes hommes et va donc pourfendre mes ennemis. Ensuite reviens à Minas Tirith, j'aurai encore du travail pour toi. >>

Le Bélial s'inclina et rejoignit ses hommes qui campait sur le Pelennor, à environ un kilomètre des murs de la cité.  Ils chantaient et mangeait, c'était les rares moments de détente des Ombres mais il fallait en profiter, surtout que le départ était imminent.

<< Allez, debout les gars, on retourne dans le Sud pourfendre les Umbariens ! Je veux que vous soyez prêt à partir dans une demi-heure, on embarque au Harlond direction le gué d'Harnen ! Alors remballez votre barda, préparez vous, on repart se battre ! Et vérifiez que vos armes soient bien affûtés, je veux pas que des Ombres se battent avec des lames émoussées ! >>

Les Ombres s'activèrent et , vingt minutes plus tard, le temps que le Bélial mange un morceau et descende quelques gobelets de bières, la Compagnie était prête au départ, rassemblée en 4 colonnes.

<< Bien, embarquons maintenant, nos ennemis doivent être impatient de nous voir arriver ! >>

Le voyage dura quelques heures et arrivés près d'Harnen, les Ombres débarquèrent, non loin d'une cité où avait lieu une lutte féroce. Les Ombres chargèrent vers la cité et brisèrent les lignes Umbariennes, tranchant, taillant et tuant sans la moindre once de pitié. Le Bélial avait clairemet expliqué à la Compagnie ce qu'il désirait et il était fier de voir que les Umbariens se faisaient progressivement encerclés par les soldats de la cité et les Ombres de la Compagnie Noire. La bataille dura longtemps et, alors que la victoire était proche, celui qui commandait l'armée d'Umbar défia Vladeth en duel et celui-ci reconnut l'homme qui le provoquait, il s'agissait d'un des frère du Roi, Roi qu'il avait égorgé. Si le frère du Roi ne reconnaissait celui qui s'appelait autrefois Anoyan, Vladeth lui, le reconnu et le chargea. L'échange fut rapide car en quelques mouvements, l'épée de l'Umbarien tomba au sol, et celui-ci eut la cuisse transpercée de part en part avant que sa tête ne soit séparé du reste de son corps, roulant sur le sable de l'Harondor. La mort de leur général découragea les Umbariens mais, encerclés par la garnison et les Ombres, ils furent tous massacrés jusqu'au dernier, sans espoir de surie aucune et la tête du Général fut envoyé au Roi Noir d'Umbar, en signe d'avertissement que personne ne peut ainsi s'en prendre au Gondor et à ses alliés. Suite à l'écrasante victoire, les Ombres ne s'attardèrent pas et refirent voile vers Minas Tirith, le Bélial devant recevoir très certainement sa nouvelle mission.



Chapitre 9 : La conquête du Nord


<< Je te félicite Vladeth, tu as sauvé l'Harondor et tu as envoyé un message fort à l'Umbar et les Corsaires y réfléchiront à deux fois avant de s'en prendre au Gondor et ses alliés. J'ai une nouvelle mission pour toi, une mission importante. Comme tu le sais, j'ai de nombreux alliés mais tous ne me viennent pas en aide, en sachant que l'allié en question occupe des terres qui appartiennent au Gondor. J'aimerai que tu renforces ta Compagnie, que tu te reposes et reviens me voir dans deux jours, je te communiquerait plus de détails sur les cités que tu annexeras en mon nom et ce que tu y gagneras. >>

<< Bien Seigneur Denethor ! >>

Le Bélial s'inclina et quitta la salle du trône de Minas Tirith, content de pouvoir prendre du repos pendant quelques jours.



¤ Caractère: Volontiers railleur, agressif et provocateur, Sandor peut s'avérer fort susceptible. Il peut toutefois faire preuve d'une délicatesse surprenante. C'est quelqu'un de très loyal et qui a la rancune tenace. Pétri de haine à l'encontre des Umbariens, il vit dans l'espoir de se venger d'eux. D'une personnalité sombre, coléreuse et laconique, Vladeth s'adonne souvent à la boisson et la baston.
¤ Physique: Vladeth à la moitié gauche du visage carbonisé, e qui lui confère un aspect effrayant. Le feu a calciné l'oreille, laissant un trou béant à la place, l'oeil a resisté mais est noyé dans un amas de cicatrices et de chair noirâtres. Ces dernières sont dures et lisses à certains endroits, creusés de cratères et sillonnés de fissures à d'autres. Au bas de la mâchoire,on peut apercevoir l'os dénudé. Son côté droit est décharné et présente une pommette aiguë, un œil gris, un sourcil épais ainsi qu'un nez épaté et crochu. Il rabat ses cheveux longs sur le côté gauche, aucun cheveu ne poussant plus sur la moitié de son crâne. Ses cicatrices calcinées lui tordent un côté de la bouche lorsqu'il parle.  Sa voix, rauque et râpeuse, est très désagréable et ses mains calleuses sont énormes.
¤ Camp: NEUTRE
¤ Parentée et personnes proches: Il a tué sa famille de sang, seul désormais compte la Compagnie Noire pour lui.


¤ Avez-vous lu les règles?: OK
¤ Motivation: Faire du RP
¤ Votre âge: 20 ans
¤ Depuis combien de temps faites vous du RP?: 5 ans
¤ Comment avez-vous découvert notre forum?: Internet
¤ Sur quels autres forums êtes vous (sans donnez de liens)?:
¤ Faites-vous du graphisme?: Notions plus que basiques
¤ Hobbies: Lecture, SDA, Star Wars, Course à pied et cyclisme.
¤ Livres de J.R.R. Tolkien lus: Silmarillion, SDA 1/2/3 et le Hobbit
¤ Comment trouvez vous l'aspect général du forum ? :
J'adore

// 134 lignes d'histoire soit 50 pour avoir le grade de lieutenant + 75 lignes de quête de grade que je posterai dans la partie adéquate //






Persos Joués:
 


OSCARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aragorn II
*Seigneur des Nazgûls *Roi d'Angmar *Esprit Servant de l'Unique

*Seigneur des Nazgûls *Roi d'Angmar *Esprit Servant de l'Unique
avatar

Masculin
▌INSCRIT LE : 15/04/2014
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 505
▌ROYAUME : Arnor
▌VOTRE RANG : Descendant d'Isildur et Chef des Dunedains d'Arnor
▌COMPETENCES : Combattre Sauron et les Serviteurs du Mal
▌CITATION : Si par ma vie ou ma mort je peux vous protéger, je le ferai

Feuille de route
Argent: 0 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Vladeth, le Capitaine des Ombres   Mar 27 Mai - 17:16

UP

Possible d'avoir l'avis d'un Staffeux please Smile






Persos Joués:
 


OSCARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Denethor II
Intendant du Gondor

Intendant du Gondor
avatar

Féminin
▌INSCRIT LE : 12/01/2014
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 4371
▌ROYAUME : Gondor
▌VOTRE RANG : Intendant du Gondor

Feuille de route
Argent: 302 PO's
Équipement et Montures:
Armées sous les drapeaux ::

MessageSujet: Re: Vladeth, le Capitaine des Ombres   Mar 27 Mai - 21:17

Je compte 126 lignes moi (je sais je suis chiante, on trouve jamais la même chose Razz)

Bref, validé !




Oscars 2015:
 


Personnages joués : Sauron Le Grand x3 (Sauronne) // Legolas Vertefeuille (Leggy)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vladeth, le Capitaine des Ombres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vladeth, le Capitaine des Ombres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Ombres
» Loronak du Rohan - Capitaine de Gil-Estel
» Le vocabulaire du Capitaine Haddock
» capitaine et veteran de minas tirith en "nmm"
» Le clan des Ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Dagor Dagorath : l'Âge des Héros :: [Avant d'entrer en Terre du Milieu] :: FICHES VALIDEES-
Sauter vers: